Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Isabellania : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Fandom Fandom
Anna Day    
Violet est une jeune lycéenne, plutôt timide, mais passionnée toute entière par son roman préféré, La Danse des pendus, adapté au cinéma, dans la même veine qu’Hunger Game et Divergente. Alors qu’elle va rencontrer les acteurs du film, avec son petit frère et ses deux meilleures amies, costumés comme il se doit, un incident se produit et les voilà projetés dans l’univers du roman ! L’histoire semble parfois suivre son court, mais il y a des différences à cause d’eux, dont certaines majeures, pourtant ils devront aller au bout de l’histoire pour revenir dans leur réalité !

Après toute cette rentrée littéraire, j’avais envie d’un roman pour ados, une bonne dystopie et Fandom répond à tous ces critères.

Le nom du roman nous met directement dans l’ambiance, et on sent les inspirations de l’auteur, qu’elle ne cache d’ailleurs pas puisque ses héros sont fans des mêmes livres que nous avec des références aux personnages ou à la manière dont l’intrigue se déroule dans Hunger Games et Divergente par exemple.

Là, les héros tombe directement dans leur roman préféré, on pourrait dire qu’on est donc dans la pure fanficition si le roman de base ne sortait pas de l’esprit du même auteur, donnant donc une dimension différente au sujet (les fanfictions sont d’ailleurs l’un des nombreux sujets du livre). Le fait de mettre les personnages de notre monde, habitués à la fiction et connaissant par cœur le « canon », permet de jouer avec les codes de la dystopies. Les personnages sont à la fois victimes d’une certaine fatalité puisqu’ils doivent continue rà jouer l’histoire à la place de l’héroïne pour sortir du livre, mais ils ont aussi une certaine liberté, ce qui ne joue pas toujours en leur faveur.

Les personnages sont bien exploités, on trouve donc Violet, notre héroïne, qui aimerait bien devenir celle du roman, mais qui n’est (ou ne se pense) pas aussi brave que la « vraie » héroïne de la Danse des pendus. Son roman change donc en entrant dans ce monde-là et en n’étant plus spectatrice, ce qui lui permet d’avoir un regard nouveau sur les différents protagonistes.

Son petit frère apporte quelque chose de vraiment intéressant, puisqu’outre l’humour, sa connaissance du terrain et son courage ; c’est son lien avec sa sœur qui conditionne une bonne partie du roman. Alice est elle aussi un personnage intéressant, c’est sa connaissance de l’histoire et sa passion pour les fanfictions qui vont permettre à l’histoire d’avancer.

Ce roman reprend donc de nombreux codes classiques, mais les détournent, l’auteur joue avec. Je ne m’étonnerais pas d’apprendre que comme Alice ou Violet, l’auteur soit tout d’abord une auteure de fanfictions et pour pouvoir jouer avec celles-ci à sa manière, elle ai créé un premier univers où faire évoluer ses personnages.

Le rendu est très sympa, plein de références qui plairont aux fans, et l’histoire, bien rythmée, devrait vous séduire !

Ce qui serait également amusant, serait de voir si des fanfictions se font autour de ce roman et la réaction de l’auteur !

par heleniah
Le Passage, tome 3 : La Cité des Miroirs Le Passage, tome 3 : La Cité des Miroirs
Justin Cronin   
Lors de la publication du Passage, Stephen King déclare: « Lisez les quinze premières pages et vous serez accro. Lisez les trente suivantes et vous vous retrouverez au beau milieu de la nuit, plongé dans votre lecture. Lisez ce livre et le monde réel disparaitre. »

Enfin !! 4 ans que j’attends la suite de cette trilogie ! 4 ans que l’auteur m’a frustré ! 4 ans d’attente pour connaitre ! J’ai enfin pu me délecter des aventures dont je vous parlais avec le Passage et les Douze. Et chose rare chez moi, je n’ai pas lu un autre livre en parallèle ! Je me suis consacré corps et âme à ce dernier opus, pour en apprécier chaque ligne, chaque mot, chaque découverte…

Bien entendu, si vous ne connaissez pas cette trilogie de 2832 pages, je vous invite à le faire et je vous propose de découvrir ou redécouvrir mes avis.
A son père, écrivain, qui lui demandait quel livre elle aimerait lire, la jeune Iris Cronin répondit : « L’histoire d’une fille qui sauve le monde« .

Ainsi germa dans l’esprit de Justin Cronin l’intrigue du Passage, la fascinante épopée qui a créé l’événement en 2010. L’auteur sort du cadre purement littéraire de ses romans précédents, nous présente des monstres à glacer les sangs, et la description angoissante d’une Amérique post-apocalyptique.

La cité des Miroirs clôt magistralement cette épopée post apocalyptique. L’auteur a une plume addictive et je dois dire que le travail de traduction est excellent ! Justin Cronin m’a entraîné dans le sillage des personnages que j’ai aimé, que j’ai pleuré et parfois détesté !

Le nombre de personnages reste très important, mais moins que dans les deux premiers opus. On retrouve d’ailleurs la liste complète des noms, ce qui les rend encore plus réels ! Ils ont évolué, ont pris en maturité et les évènements les obligent à modifier leurs comportements ou leurs stratégies.

Justin Cronin aime ses personnages et les rend vivants, magiques.

Des rebondissements que je n’attendais pas particulièrement, des émotions très présentes, beaucoup plus humaines que dans les deux premiers tomes. Des surprises et un final époustouflant… Une renaissance de l’Humain dans tout ce qu’il a de beau et de merveilleux !

Les questions existentielles sont toujours posées avec retenue et savoir-faire par cet auteur de talent, qui pousse son lecteur à se poser des questions sur les dangers des manipulations génétiques et les comportements destructeurs de l’Homme.

J’ai lu jusqu’à pas d’heure, tellement l’auteur a peaufiné son 3ème tome ! Bon en même temps 4 ans il avait intérêt … Un rythme soutenu, une œuvre dense… Un final à la hauteur de mes attentes…

Il à noter qu’une adaptation par Ridley Scott est prévue, maintenant que la trilogie est terminée, John Logan en serait le scénariste, ce qui peut présager un film vraiment pas mal !



https://julitlesmots.wordpress.com/2017/03/10/la-cite-des-miroirs-tome-3-de-justin-cronin/
Troisième humanité, tome 2 : Les micros humains Troisième humanité, tome 2 : Les micros humains
Bernard Werber   
Le premier tome de cette trilogie, je n'avais pas pu le lire jusqu'au bout car le fait de faire parler la Terre comme une personne à part entière m'a fortement dérangé. J'avais vu dans le premier volet un débat écologique. Je ne suis pas contre l'écologie mais je suis réaliste. L'être humain doit faire attention à son environnement mais ne peut pas aussi faire marche arrière au contraire avance toujours plus loin dans les découvertes. Je me suis demandée si je devais entamer ce deuxième tome, je me suis dit "tu ne risques rien d'essayer". Ce qui me plait chez Bernard Werber c'est son imagination de l'évolution de l'homme, des sociétés. Je pense tout comme lui que l'évolution pour nous n'est pas la dernière. Les singes ont eu besoin de se redresser pour surveiller leur entourage et cela a permis avec un raccourci de voir apparaître l'Homme. Actuellement nos besoins sont bien différents qu'au départ et je ne peux que penser que les changements physiologiques physiques et psychologiques continueront d'apparaître.
Dans ce volet, l'auteur imagine une miniaturisation de l'espèce animale. Après tout pourquoi pas, avant nous il y avait des dinosaures et des insectes géants après l'aire des dinosaures seuls sont restés les mammifères donc la taille plus réduite peut permettre de croire qu'elle permet la survie. Seulement ce changement c'est effectué de façon naturelle et dans le bouquin tout est basé sur des expériences sur les cellules vivantes et quand l'homme se décide plus efficace que la nature cela ne se passe vraiment pas bien par la suite.
CE que j'ai aimé c'est la leçon d'humanité et d'humanisme qu'a donné l'auteur. Il était très important pour lui de nous faire comprendre que la catégorie "humain" n'est jamais fixe et qu'il faut savoir faire évoluer sa façon de penser.
Werber a su nous dire qu'il y a peu de temps les femmes, les étrangers et les esclaves n'étaient pas considérés comme des être humains mais dans un temps encore plus réduit dans un autre pays certaines personnes pensaient que le peuple juif n'était pas des être humains. Il est important de pouvoir lutter contre ces pensées néfastes et pour ces raisons que je vais qualifier ce livre comme réussi même si je n'adhère pas à tout.
L'être humain est une personne qui m’intéresse pour qui j'ai de l'empathie d'ailleurs un peu trop parfois et il est important de savoir reconnaître nos défauts mais aussi nos qualités. Cet auteur sait si bien les mettre en avant qu'il nous permet de mieux nous connaître.
C'est un livre passionnant à lire et il nous apprend des choses ou des visions des choses.

par quristine
Troisième humanité, tome 3 : La voix de la Terre Troisième humanité, tome 3 : La voix de la Terre
Bernard Werber   
Je l'ai fini il y a quelques jours et je suis toujours déçu que la trilogie de "Troisième Humanité" soit terminée. [spoiler]Ce dernier tome ma littéralement émue, surtout la mort d'Emma 109 ou devrais-je dire sang neuf...

J'ai été vraiment choquée que l'histoire d'amour entre Aurore et David ce soit si brusquement arrêté ! Je m'attendais à ce qu'ils ce retrouvent vers la fin du livre, mais non. David à finalement choisie Hypatie... [/spoiler]
Ce livre est beaucoup plus pour moi, car il m'a été signé par Bernard Werber en personne. Il a une grande valeur à mes yeux, car cet auteur m'a ouvert les yeux non seulement pour la littérature, mais aussi pour mon avenir, pour la politique et encore beaucoup d'autres choses !

Qu'elle bonheur en tout cas, que puis-je dire de plus ?
Le Syndrome [E] Le Syndrome [E]
Franck Thilliez   
Le Syndrome [E] est mon premier roman de Franck Thilliez et je dois bien avouer que je n'ai pas été déçu. L'histoire commence sur les chapeaux de roue avec un passionné de cinéma qui déniche quelques vielles bobines et en visualisant l'une d'elles se retrouve aveugle. Ah oui, j'oubliais il a aussi un cercle blanc en haut de la bobine, ça ne vous fait pas penser à un excellent film d'horreur japonais, vous?

Et oui, moi aussi mais la comparaison s'arrête là! Et bien heureusement d'ailleurs. Pour la suite Franck Thilliez nous embarque dans un thriller époustouflant bourré de rebondissements en tous genres et de plus, excellemment documenté. Il y a énormément de recherches, que ce soit scientifique (les effets des images subliminales par exemple), historiques (les orphelinats) ou techniques (le cinéma depuis ses débuts). Cela ne fait qu'augmenter la puissance de ce roman en ancrant l'histoire dans notre réalité.

Ensuite, il y a les deux personnages principaux bien connus des fans de Thilliez:
- Lucie Hennebelle: jeune inspectrice à Lille, mère de famille célibataire, d'apparence fragile mais très efficace
- Franck Sharko: commissaire balaise, un vrai roc, bourru, ressorti d'un placard, schizophrène

Ces 2 flics ont au début chacun leur enquête mais très vite, elles vont se rejoindre et ils devront apprendre à travailler ensemble ce qui ne sera pas simple.

Le thriller est énorme, abominable par moments, mais sans longueurs. Le seul bémol serait éventuellement la romance qui s'installe peu à peu dans le récit mais pourquoi pas? En tous cas cela ne m'a pas du tout gâché mon plaisir.

Je ne vous dévoilerais rien de plus pour ne pas vous empêcher de découvrir ce roman mais sachez juste que la suite (et pas encore la fin) se passe dans GATACA qui sera sans nul doute l'une de mes prochaines lectures.

par BenoitD67
La Forêt des ombres La Forêt des ombres
Franck Thilliez   
Voilà sept ans que David Miller, 30 ans, exerce le métier de thanatopracteur. Sept ans qu'il côtoie la mort au quotidien et qu'il s'investit sans compter et avec respect dans ce métier difficile et morbide. David aime écrire et un jour, la roue tourne... Arthur Doffre, richissime homme condamné au fauteuil roulant, propose à David d'écrire un roman dans lequel Doffre aurait "un rôle pour revivre" et dont il serait le héros... ce, bien sûr, en échange de beaucoup d'argent. Si David accepte, il devra respecter à la lettre, les conditions de Doffre : loger durant un mois, avec sa femme et leur petite fille, dans le chalet de ce parfait inconnu, en pleine forêt...

C'est avec "La Forêt des Ombres" que je découvre l'univers littéraire de Franck Thilliez. Cette découverte est un choc ! D'entrée de jeu, Thilliez plante le décor : c'est l'hiver, en pleine nature, dans un chalet perdu dans l'immensité d'une forêt au silence assourdissant que tout commence. D'abord apaisante puis mystérieuse, l'ambiance évoluera peu à peu mais sûrement pour se muer en un climat inquiétant et lugubre. Au fil des pages, les personnages s'étoffent, leur personnalité devient plus complexe et, c'est progressivement mais avec force et puissance que l'auteur plonge le lecteur dans un climat d'effroi et d'horreur. Le rythme s'accélère, l'écriture devient violente et démoniaque à l'image des protagonistes.On a envie que tout s'arrête mais la folie prend racine, une folie meurtrière et dévastatrice...
C'est une écriture talentueuse mais une lecture difficile, parfois insoutenable et le lecteur, pour "s'en sortir", ne doit pas perdre de vue qu'il s'agit bien d'une fiction.
Vous l'aurez compris, c'est un thriller à ne pas mettre entre toutes les mains : âmes sensibles s'abstenir...

par SuperNova
L'Étang de la peur L'Étang de la peur
Patrice Oudot   
Un véritable tour de force littéraire !

Un groupe d'amis se réunit pour un week-end dans un cabanon près d'un étang, quand l'un des protagonistes disparaît. Début classique de beaucoup de films d'épouvante. Mais ce n'est que le début ! La suite nous entraîne dans un univers mêlant harmonieusement le suspense, l'horreur, le fantastique et l'amour. Un roman addictif laissant au lecteur une grande part d'imagination. Un livre très bien écrit et facile à lire. En quelques mots : à lire absolument.

par MarcVidon