Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Isallya : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Fils des Brumes, Tome 1 : L'empire ultime Fils des Brumes, Tome 1 : L'empire ultime
Brandon Sanderson   
Un des meilleurs livres de fantasy qu'il m'ait été donné de lire !
Si la saga mérite largement d'être lu pour son scénario (que j'estime être un des meilleurs de ma bibliothèque) ce premier tome fut à la base un énorme coup de cœur ! Pourquoi ?

Premièrement : son héroïne. Les personnages principaux féminins, ça ne me pose aucun problème en tant que garçon, mais Vin, c'est... ce personnage ne se limite pas à ce simple constat ^^ Clairement représentatif du passage de l'enfance à l'adolescence (plus, plus tard dans la saga, à l'âge adulte) son évolution, son ouverture aux autres et sa prise d'autonomie m'ont fait beaucoup m'identifier à elle. C'est d'ailleurs l'ouverture aux autres qui est au centre du développement du personnage, tout au long de ce premier tome, sans jamais tomber dans les clichés du style ;)

Deuxième point fort : son univers. Alors là, c'est limite le rêve pour les amateurs de dark-fantasy ! (bien que ce livre n'en fasse pas vraiment partie... notamment avec son parti-pris adolescence) Imaginez : Les brumes qui recouvre le monde à la nuit tombé, le ciel rouge, les cendres tombant du ciel comme de la neige, une citée tentaculaire dans un style renaissance (comme les habits d'ailleurs)... Le monde reste cependant technologiquement au moyen-âge au niveau de l'armement, donc vous ne perdrez pas tous vos repaires ;)

Troisièmement : la magie. C'est clairement le point fort du livre : nous proposer une magie originale et singulière. Un système de métaux, de pouvoirs... Tout est bien ficelé et nous fait finement sortir de notre fantasy D&D fourre-tout ^^
Les seuls petits défauts que j'aurais à souligner, ce serais peut-être les descriptions qui ne s'attardent pas assez à mon goût sur le décor... Et le trop grand emploi des noms de personnages (sans utiliser de pronom ou de synonymes), ce qui est un peu voyant à certains moments.

Au final donc, une fantasy finement pensée, avec sa dose de combats épiques, de personnages attachants, son intrigue très bien ficelée et son univers magique et physique tout simplement éblouissant ;)
Chacun des livres de la série apporte un développement différents tout en renouvelant l'intrigue toujours plus loin... je vous les conseils donc aussi ! :D
A relire encore et encore ! :D
L'Histoire sans fin L'Histoire sans fin
Michael Ende   
Un coup de coeur.
J'ai trouvé l'histoire très prenante malgré un passage à vide vers le milieu, lorsque Bastien entre vraiment en scène, et la mise en abyme était pour moi fascinante (voire même perturbante à un certain passage...) et tout à fait pertinente.
J'ai eu l'impression de retomber en enfance grâce à toutes ces créatures et toutes ces régions fantastiques qui sont très bien décrites, au point de s'insérer parfaitement dans le récit sans créer de longueurs (ce n'est bien sûr que mon avis) ; à mon sens, l'imagination débordante de l'auteur est un gros point fort de ce roman.
Mais en même temps, j'ai trouvé appréciable que ça aille beaucoup plus loin qu'une intrigue en apparence assez simple : grâce à la mise en abyme bien sûr, qui joue avec notre statut et nos envies de lecteur (celui d'entrer littéralement dans les livres lus, par exemple), mais aussi grâce à l'évolution de Bastien à laquelle je ne me serais pas attendue en commençant ce livre.
Bref, je ne trouve rien à reprocher à ce roman si ce n'est ce petit moment de flottement, mais c'est sans doute à cause du changement de protagoniste.
Je le relirai certainement un jour avec plaisir.

par Isallya
Le Crime de l'Orient-Express Le Crime de l'Orient-Express
Agatha Christie   
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la réputation de ce roman n'est pas usurpée ; je le considère même comme mon Agatha Christie préféré.

Certes, le déroulement de l'intrigue peut paraître assez classique, mais cette fin... Lorsque je l'ai terminé, je me suis tout de suite dit qu'il faudra que je le relise un jour avec cet éclairage nouveau qu'apporte le dénouement.

Le cadre est aussi appréciable, assez oppressant, mais sans que ça ne perturbe le fonctionnement des petites cellules grises de Poirot !

par Isallya
Le Fantôme de la rue Royale Le Fantôme de la rue Royale
Jean-François Parot   
Pour le moment, c’est le tome que j’ai préféré. L’enquête est prenante et menée sans presque aucun temps mort et l’introduction d’un petit côté fantastique m’a plu. Et bien sûr, on retrouve avec plaisir Nicolas et tous les autres personnages marquants de la série.

par Isallya
L'Assommoir L'Assommoir
Émile Zola   
J’ai vraiment adoré ce livre, du moins par rapport à l’époque à laquelle il a été écrit. En fait, pour tout dire, c’est le Zola que j’ai préféré. Oui, il est long, très long. Oui, il y a beaucoup de descriptions, sur tout, peut-être sur n’importe quoi…

Mais ça ne fait rien, j’ai trouvé que la plume de Zola était une fois encore efficace, dessinant des personnages avec précision, dépeignant sans fioritures une société et une vie chaotique, avec des hauts et des bas (et surtout des bas ?), et qui se termine d’une façon comme on ne peut que l’attendre de la part de cet auteur…

Cependant, je ne le conseillerais pas, ou alors je le conseillerais seulement aux plus téméraires, qui n’ont pas peur de se plonger dans les méandres les plus sombres de l’époque de Zola durant de très nombreuses pages…^^


par Isallya
Le Petit Prince Le Petit Prince
Antoine De Saint-Exupéry   
Un classique qui m'a touchée par sa poésie et sa profondeur. Je regrette de ne pas l'avoir découvert plus tôt.

par Isallya
L'énigme des blancs-manteaux L'énigme des blancs-manteaux
Jean-François Parot   
Un excellent premier tome.

L’intrigue, complexe au point que j’ai parfois été un peu perdue, est menée d’une main de maître et se termine d’une manière à la fois logique et surprenante : j’ai d'ailleurs trouvé une certaine similarité avec Agatha Christie et Hercule Poirot dans la manière dont Nicolas explique et élucide toute l’affaire à la fin, notamment avec la présence de tous les suspects…

Néanmoins, même si je n’ai noté aucun temps mort ni aucune longueur, Jean-François Parot réussit à nous immerger sans mal dans le Paris du XVIIIe s. Sans jamais se départir d’une plume fluide, agrémentée de quelques pointes d’humour, il restitue jusqu’au plus petit détail pour nous prouver la cohérence de son histoire. Cela passe bien sûr par des mots de vocabulaire de l’époque, mais aussi, dans un tout autre domaine, par la place accordée à la nourriture -nous avons même parfois droit à la recette détaillée de certains plats, c’est dire le souci accordé aux détails…

En un mot, un roman policier accessible à tous même si l’on connaît peu de choses sur la période étudiée -ce qui est mon cas-, et une bonne introduction qui donne envie de découvrir la suite des aventures de Nicolas.

par Isallya
Le Nom de la rose Le Nom de la rose
Umberto Eco   
J’étais un peu sceptique de base, d’autant que j’ai mis très longtemps –peut-être la moitié du livre…- avant de bien saisir le contexte historique de l’histoire, ce qui m’a fait préférer l’« enquête policière » menée en parallèle.

Mais au final, j’ai adoré. J’ai autant aimé le style d’écriture de l’auteur –malgré une ou deux descriptions un peu longues, notamment celle d’une certaine porte vers le début de l’œuvre…- que tout l’univers de son roman, sombre, parfois assez angoissant –[spoiler]suis-je la seule à avoir été autant marquée par le cadavre dans la cuve de sang ?[/spoiler]- , mais aussi puits de science si l'on s'intéresse au Moyen-Age et la religion à cette époque, que l’on ne m’avait jamais présentés comme aussi complexes… On s'y croirait vraiment.

Et que dire du dénouement ? J’ai vraiment été rarement aussi peu déçue ; pour moi, l’explication à tous ces meurtres s’est trouvée plausible -du moins pour l'époque, et surtout pour la façon d'être de celui qui la dévoile-, et ce qui l’a suivie -la presque toute fin-, je l’ai trouvé aussi apocalyptique que magnifique conclusion de l’ouvrage, parfaitement inscrite dans l’ambiance du roman.

Bref, je le conseille, même si, en effet, il y a pas mal de citations latines dont je n'ai globalement pas saisi le sens malgré mes connaissances sur cette langue...

par Isallya
Ruy Blas Ruy Blas
Victor Hugo   
J'ai beaucoup apprécié cette pièce de théâtre.
J'ai apprécié l'intrigue, très bien construite même en connaissant d'avance la fin (qui n'est d'ailleurs pas des plus surprenantes, mais n'en demeure pas moins touchante), ainsi que la plupart des personnages par le simple fait qu'ils ont tous, à mon sens, un caractère bien défini qui permet de les différencier les uns des autres.
Peut-être le relirai-je un jour pour le simple plaisir de m'y replonger.

par Isallya
Le cycle d'Elric Le cycle d'Elric
Michael Moorcock   
Bien que cela fait depuis environ un an que je l'ai lu, j'en garde encore un assez bon souvenir, dans tous les sens du terme.

J'ai lu cet énorme recueil de tous les tomes de la série en une traite, sans pour autant que tous les tomes m'aient plu.

Certains passages m'ont plus ou moins marquée, en bien ou en mal, tout comme certains personnages que, pour la plupart, j'ai plutôt appréciés, avec en tête Elric, personnage aussi intéressant qu'assez complexe.

La fin m'a plu, quoique m'a un peu démoralisée -après toutes ces semaines passées avec le protagoniste , ça pouvait être compréhensible...-, et j'ai seulement survolé le dernier livre qui n'avait strictement aucun rapport avec l'histoire, justement parce qu'il marquait une rupture totale avec elle.

Je pense le relire ; j'aurais alors, peut-être, un avis un peu plus clair.

par Isallya