Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de IsaR : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Moby Dick Moby Dick
Herman Melville   
Pour être honnête, je crois bien que c'est le livre que j'ai mis le plus de temps à lire (environ deux mois) car ce n'était pas la version abrégée pour juniors mais le texte original. Il a fallu que je m'accroche pour ne pas l'abandonner...
Si je n'ai pas classé ce roman plus haut dans ma liste c'est à cause des descriptions très (trop) longues avec parfois l'impression de lire une véritable notice technique. À noter aussi, une centaine de pages en moins aurait permis de resserrer le périple.
Néanmoins, c'est une oeuvre très riche et qu'il faut lire avec attention. Le symbolisme est omniprésent : l'opposition entre l'Homme et l'animal, le Bien et le Mal, sans compter les nombreuses références bibliques (certainement dues à la mère calviniste de Melville).
Je m'arrête là parce qu'il y aurait une grosse analyse à faire de ce roman (impossible sans spoiler !). Je le relirai sûrement mais cette fois-ci dans la version avec les annotations.

par Nadia974
Charlotte Charlotte
David Foenkinos   
Suicide.
Ombre qui pèse sur Charlotte depuis sa naissance,
L'essence même de son prénom,
Le sang qui coule dans ses veines,
Le regard des proches.
Hasard ? Ou hérédité ?

Peinture.
Cette artiste au destin déjà tracé,
Vie grandiose, jeune fille prodigieuse.
« C'est toute ma vie »,
Ainsi voit-elle son œuvre.
Frénésie créative ? Ou folie ?

L'absence.
Recherche d'une mère, d'une figure maternelle,
L'espoir d'être aimée,
L'envie d'aimer,
Peindre des visages des centaines de fois.
Enfermement ? Ou souffrance ?

Charlotte.
Elle hante son auteur, David Foenkinos,
Elle le possède,
Le guide à travers les vestiges de son passé,
Le charge de se souvenir.
Drame ? Ou réalité ?

par Jay117
Les Gardiens de l'Éternité, Tome 12 : Cyn Les Gardiens de l'Éternité, Tome 12 : Cyn
Alexandra Ivy   
Et voici qu'arrive la fin de cette série ô combien intense, addictive et ultra bien écrite...
Tout s'enchaîne à un rythme effréné, c'est bien dosé, c'est bourré de dialogues excellents, de pics ultra marrants, de scènes particulièrement bien détaillées, l'histoire est prenante, bien ficelée, bien recherchée, tout est clair, net, précis, les personnages sont juste parfaits, (même si au fil des tomes, il faut être honnête, on sens qu'ils sont tous pareils, machos, méga-possessifs, irritant, avec un égo surdimentionné, et que ces demoiselles sont également toutes fragiles à l'extérieur mais de vraies lionne à l'intérieur, d'ailleurs au fils des tomes on se rend vite compte que les femmes sont les vraies héroïnes de cette saga puisque ce sont toujours elles qui éliminent les méchants...)
Mais je m'égare, donc, je disais, ah, oui, les personnages sont excellents,(le seul bémol que je trouverais à cette histoire est le fait de ne pas avoir revu certains des personnages du début; Où sont passé Cezar et Anna la nouvelle Oracle, Tane et Laylah, Ariyal et Jaelyn, Caine et Cassandre la prophétesse, et Santiago et Nefri??? À quoi ces personnages ont-ils servis s'ils ne sont plus là une fois leur tome achevé???)et puis, il y a Levet, parce qu'il faut être réaliste, si Levet n'avait pas été là, le tout aurait facilement pu devenir chiant et trop répétitif à mon goût, donc, pour Levet, je vous prie... HIP HIP HIP!! HOURRA!!!
Héhé, bon, autrement, ben il faut l'avouer, même si quelques personnes vont trouver ça hyper chiant toutes ces "histoires d'amour" assez prévisibles, il faut le reconnaître, soyons réaliste, quelle femme (même un petit peu), ne voudrait pas être un peu traitée comme Abby, Shay, Darcy, Anna, Regan, Harley, Laylah, Jaelyn, Cassandre, Nefri, Sally et Fallon l'on été? Qui ne voudrait pas être traitée comme une princesse, une reine, un centre du monde, une perfection, une âme soeur véritable? Qui ne voudrait pas être protégé ainsi, être désiré aussi fort, être la seule et l'unique?
Je suis sûre que vous aimeriez avoir à votre disposition l'un de ces vampires ou garous ou sidhes, ou faes, ou chatris...
Siiii....
Avouez-le...
Vous ne voulez pas l'avouer? Hmmm, ben c'est parce que vous ne les avez pas encore lu alors...
Allez, oust, et bonne lecture!!!!

par Lusylila
La Cité, Tome 1 La Cité, Tome 1
Stella Gemmell   
Faisant fi des demandes incessantes de reprendre le monde laissé par son défunt mari, Stella Gemmell a su créer son propre univers de manière plus que convaincante.

Même si je reste sur ma réserve quant à la profondeur des personnages (certains sont bien utilisés, d'autres vites délaissés), il n'en est pas moins évident que le tout forme un beau tableau. Avec un équilibre vraiment fort entre suspens, action, relâchement, etc.

Pari réussi pour son premier roman en solitaire (rappelons qu'elle avait fini la trilogie de Troie) et j'ai hâte de voir la suite de ses œuvres!!

Je conseille!
Le Duc diabolique, Tome 1 : Cœur de fripouille Le Duc diabolique, Tome 1 : Cœur de fripouille
Katharine Ashe   
Impossible d'aller au-delà de la page 30. Un début très confus, la narration est faite tour à tour par différents personnages qui ne semblent pas connectés entre eux, on ne voit pas leur but ni leur sentiment. Il y a tellement d'allusions à des événements du passé (sans précision) que je me suis demandée si c'était un tome 2 auquel je ne comprenais rien car je n'avais pas lu le tome 1. Mais non, c'est juste vraiment embrouillé. J'arrête, ça me donne mal à la tête !

par IsaR
Les Seigneurs de Bohen Les Seigneurs de Bohen
Estelle Faye   
Les seigneurs de Bohen est vraiment un livre ambitieux. Avec ses 600 pages et quelques et le résumé dense qui nous ai proposé, on sait avant même de commencer qu'Estelle Faye va nous raconter une grande histoire. Et cette histoire, l'auteure aurait pu continuer de ma la conter sur des milliers de pages, je pense que je ne m'en serais jamais lassée !

Bohen cache beaucoup de secrets. Bâtie sur les restes d'une ancienne et obscure civilisation d'êtres-dragons, les Wurms, Bohen est un Empire dont les dirigeants, maudits, peinent à régner. La chute de cet Empire va nous être conté. Pour se faire, l'auteure nous propose de suivre des personnages différents qui vont finir par se retrouver dans leur vision du futur et leur envie de changement.

Dès les premiers chapitres, j'ai été impressionnée par la maîtrise et la justesse de l'auteure. Le lecteur doit en effet assimiler beaucoup de choses en peu de temps. Le récit alterne le parcours de plusieurs personnages différents. Bohen est un Empire très vaste, les croyances sont diverses et les cultures variées. Il y a de la magie, des êtres surnaturels et différents éléments imaginaires que l'on ne connait pas. Pourtant, pas une fois je n'ai été perdue, l'auteure nous rappelant toujours ce qu'il faut où il faut, les interludes aidant beaucoup.

En fait, j'ai été complètement happée par cet univers, par sa richesse et son originalité. Lorsqu'on lit beaucoup de fantasy, les mondes proposés finissent parfois par se ressembler. Mais celui d'Estelle Faye n'est pas comme les autres. Les créatures que l'on croise nous sont plus ou moins connues : vouivres, goules ou encore métamorphes, mais elle réussit à s'approprier et à complètement renouveler ces figures de la fantasy. Chaque région de Bohen est très différente, que ce soit au niveau des croyances, de la mode ou encore de l'architecture. Elle mélange les genres, les inspirations, glissant par exemple la poudre et les armes à feu ou encore l'imprimerie qui vont faire basculer son univers dans une nouvelle époque. Et il y a toujours ces questions et ce mystère autour de l'étrange civilisation des Wurms dont on veut connaître les secrets !

Mais ce sont avant tout les différents personnages que l'on va croiser qui portent le livre. Ils ont tous leur importance, et ce sont parfois leurs faiblesses et leurs erreurs qui vont finir par faire changer le cours de l'histoire. Ils ne sont pas parfaits, ce ne sont pas des héros, ce sont des personnages vraiment humains, animés par leurs sentiments et leurs différences. Ils ont en effet tous une particularité un peu étrange : Sainte-Etoile a un monstre dans sa tête, Maëve est une magicienne dont le pouvoir n'est au premier abord pas très utile, pour ne citer qu'eux. Ils sont presque tous animés par l'amour, l'amour dans toute sa différence, sans être niais, mais juste et beau. Des relations qui m'ont profondément touchées, surtout à la fin lorsque nous, lecteurs, sommes au courant du destin d'un personnage alors que son âme sœur a toujours l'espoir de le revoir. Toute petite déception pour le monstre de Sainte-Etoile, j'en attendais beaucoup plus de lui, une raison peut-être.

Dans tous les cas, on a terriblement envie de continuer à suivre tous ces personnages. La fin de l'Empire est peut-être la fin du livre, mais, comme dit plus haut, j'aurais pu continuer ma lecture indéfiniment. Estelle Faye arrive vraiment à nous toucher et à nous transporter. J'aurais aimé continuer à voguer avec Maëve, en découvrir plus sur les Wurms, assister à la renaissance de la magie apportée par Janosh et Wens... Je n'en ai pas fini avec Bohen et j'espère qu'Estelle Faye non plus car je n'attends qu'une chose, c'est de pouvoir replonger dans cet univers et en découvrir toujours plus !

http://bookshowl.blogspot.fr/2017/03/le-mois-destelle-faye-les-seigneurs-de.html
A la lueur du solstice A la lueur du solstice
Hélène Perrin-Mérelle   
Sur l'île de Z, la place de chacun est déterminée par son Signe du zodiaque. Les grandes fêtes du Solstice approchent, et chaque Signe doit désigner son meilleur représentant. Léocadan, de la Maison du Lion, est aussi flamboyant que le feu qu'il maîtrise. Jargal, Sagittaire, est l'un des meilleurs archers de la garde prétorienne grâce à son don. Quant à Lili, élue de la Vierge, sa légendaire beauté et sa clairvoyance suffiront-elles à vaincre sa timidité et son manque d’adresse dans la divination, malgré les conseils avisés de Célianne, la Balance, qui sait lire la vérité dans les âmes ? Qu'importe, les Étoiles en ont décidé ainsi : tous les élus vont devoir cohabiter pendant plusieurs semaines, faisant fi des préjugés nourris par la société. Chaque Signe protège farouchement ses secrets. Mais cela sera sans compter sur les élans du cœur et les amitiés trahies, tandis que la colère gronde au sein de l'île. Les peuples opprimés réclament justice et vengeance, les héritiers de la Maison du Lion s’affrontent autour de l’empereur vieillissant et de terribles incidents s’abattent sur les fêtes du Solstice. Lili, bien malgré elle, se trouve entraînée dans des complots qui mettent sa vie en danger. Saura-t-elle enfin trouver sa place et réaliser sa mission d'oracle ? Plongez au cœur d’une intrigue impériale qui vous dévoilera les coulisses du pouvoir où la magie ne sert pas toujours qui l’on croit. Douze signes, douze secrets à percer…

par IsaR
Jane Doe Jane Doe
Victoria Helen Stone   
Je tiens à remercier les éditions Lake Union Publishing et le site Netgalley pour ce partenariat.

J'ai de suite été attiré par la couverture : on y voit Jane mais le visage de celle ci de moitié vers la gauche, de moitié vers la droite.

On apprend de suite que Jane a une double vie avec un seul dessein : la vengeance. Elle travaille dans une compagnie d'assurance et vie sa vie ordinairement. Elle est appréciée par son collègue Steven mais personne ne la connait vraiment. Elle cache quelque chose et son collègue va tout faire pour la faire tomber.

J'ai accroché de suite à l'histoire, on sens vraiment que quelque chose ne va pas chez Jane, qu'elle nous cache quelque chose. J'ai trouvé l'histoire captivante et remplie de suspens et de rebondissements avec le personnage de Jane attachant. Trop hâte de lire un autre livre de cette auteure.

par antoine18