Livres
638 924
Membres
756 640

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de Myfanwi

Isolated System


Commentaire ajouté par Myfanwi 2022-12-19T10:45:48+01:00

Nous avons découvert Lilly Sebastian dans un style plutôt adulte avec Métamorphoses et Incarnations, elle s’essaie cette fois-ci au Young Adult avec cette nouvelle série fort prometteuse.

Nous changeons de genre ! On sort du fantastique pour aller dans la science-fiction. L’intrigue est une dystopie, bien qu’elle frôle le post-apocalyptique par bien des aspects. Nous ne savons pas vraiment ce qui a détruit le monde, même si j’ai quelques suspicions au vu des thèmes abordés dans l’histoire. Les survivants vivent dans la ville de Last City, sous un dôme protecteur qu’ils ne peuvent a priori pas quitter. Nous ne savons pas encore grand chose de comment est la vie à l’intérieur, puisque le début de l’intrigue se déroule presque à huis clos, dans l’enceinte de cet école-orphelinat dans laquelle Hayden, le personnage principal, grandit depuis toute petite.

J’ai beaucoup accroché avec elle. C’est un personnage qui n’est pas forcément sympathique au premier abord : solitaire et méfiante de tout, mais que l’on apprend à apprécier au fur et à mesure de l’intrigue. Elle se révèle petit à petit, et le lot de traumas qui accompagnent son avancée laborieuse font qu’on finit par s’y attacher et avoir envie de la voir s’en sortir. J’ai parfois eu l’impression qu’elle avait un peu trop de pouvoirs dans l’intrigue, mais elle est loin d’être invincible, ce qui en fait un personnage intéressant à suivre et qui n’attends que d’évoluer, ce que j’espère dans les tomes suivants.

Pour les autres personnages, c’est un peu la même chose. Le professeur Lynch est vraiment très chouette. Agaçant dans les premières pages, il se révèle de plus en plus mystérieux jusqu’aux derniers révélations qui montrent qu’on ne sait toujours pas grand chose de lui, ce qui est intéressant. J’ai adoré le fait qu’il s’agit d’un caractère grognon, mais au grand coeur, qui sait faire preuve de sensibilité quand il le faut et d’avouer ses faiblesses, ce qui est rares pour les personnages de type « bad boys » en littérature jeune adulte. J’ai aussi beaucoup aimé Connors, plus sympathique, mais avec un développement de personnage à couper le souffle, notamment sur le dernier tiers de l’intrigue où il va vous faire avoir plusieurs arrêts cardiaques à répétition.

J’ai un peu moins accroché aux personnages plus secondaires. Je trouve qu’ils sont quand même énormément, et j’ai parfois eu des doutes sur l’identité de certains d’entre eux, surtout quand on ne les a pas vu depuis un moment. Je pense qu’une petite liste de rappel des personnages au début du tome 2 serait extrêmement bienvenue pour redémarrer la lecture sur de bonnes bases. Le fait qu’il y a beaucoup de morts dans les rangs des personnages secondaires n’aident pas non plus. À la fin, j’avoue que je ne savais plus trop qui était en vie et qui ne l’était plus, parce qu’on passe tout de même très rapidement dessus.

Malgré ce petit point plus négatif, j’ai beaucoup aimé l’intrigue. Le début est assez classique en dystopie, mais on explore très vite des choses nouvelles. Le récit est très nerveux, les personnages passent plus des trois quarts de l’histoire à courir et à fuir, et il y a sans cesse des rebondissements qui viennent relancer l’intérêt sur l’intrigue, avec un bon lot de drames, de frayeurs et de gros imprévus. Si l’on est de ce fait tout de suite dans l’histoire, il y a juste le problème du fond. Je trouve qu’on est passé assez vite sur les enjeux politiques de l’histoire. On les voit se dessiner en toile de fond, mais toute l’action a tendance à les effacer un peu, alors qu’on sent sur la fin de ce tome qu’ils seront très importants pour la suite. Pour autant, on sait déjà à peu près qui sera l’antagoniste et ce qui va poser problème dans la suite de l’histoire, ce qui est un très bon point !

Enfin, on retrouve dans ce roman ce qui a fait le succès des précédentes trilogies, la plume de Lilly Sebastian. On retrouve par ailleurs pas mal de thèmes en communs entre les séries : on suit un groupe de personnages qui doit faire face à un grand danger (une organisation, ce qui se pressent ici aussi) qui menace le monde et tenter de s’y soustraire jusqu’à être forcé de le combattre. On l’a vu dans Métamorphoses, dans Incarnations et c’est aussi le cas ici. On retrouve également quelques tics reconnaissables comme le vouvoiement, les personnages masculins faux-durs ou encore une personnage principale projetée au milieu du bazar sans avoir la moindre idée de ce qu’elle doit faire, et qui s’apprivoise, elle et ses pouvoirs, au fur et à mesure de l’intrigue. De ce fait, même si j’adore la patte de l’autrice, je suis un peu à la recherche de vraie nouveauté et de challenge, puisque je trouve que l’intrigue prend une direction un petit peu trop logique sur la fin. J’espère que le tome 2 permettra de pousser tout ça un peu plus loin pour sortir des sentiers battus, parce qu’il y a clairement le potentiel pour.

C’est donc une très bonne découverte jusqu’à présent, mais que je trouve encore un peu prévisible. Les personnages sont vraiment chouettes et l’intrigue bien rythmée, et j’attends à présent plus d’informations sur le monde pour compléter l’expérience et bien comprendre tous les enjeux de l’histoire. Je serai en tout cas au rendez-vous pour le tome 2 !

Lire la chronique en entier: https://lantredemyfanwi.wordpress.com/2022/12/19/beta-publisher-isolated-system-tome-1-lilly-sebastian/

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Réponses au commentaire de Myfanwi

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode