Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Iwillrockyou : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ce que j'étais Ce que j'étais
Meg Rosoff   
Ce livre est une tuerie à mon goût... =) C’est un style et c’est un sujet particuliers, qui peuvent facilement ne pas plaire, mais c’est justement ça que j’adore chez Meg Rosoff... Ce rejet du "politiquement correct", cette joie toute malsaine de vous troubler, d’une manière que peu d’auteurs en littérature ado savent le faire... J’avais lu Maintenant c’est ma vie (très étrange roman qui se passe en Angleterre, mais à quelle époque ? ) qui m’avais bouleversée, pas dans le sens où j’ai pleuré jusqu’à plus me souvenir de mon nom, mais plutôt dans le sens où, quand j’ai refermé le bouquin, je me suis dis que c’était beau... alors que ça a un côté malsain... Mais soit tu accroches et à la fin tu adhères complètement, même si c’est tordu, parce que ta notion de bien et de mal vient de recevoir un grand coup, soit tu rejettes totalement parce que c’est tellement étrange que ça en est glauque...
Pour Maintenant, c’est ma vie, c’était ça... Pour ce que j’étais, c’est encore pire, parce qu'on s’identifie comme jamais à un garçon de seize ans (en tant que fille, pas évident) qui va découvrir l’amour. Avec Finn... Et Finn, c’est le grand secret de ce bouquin. Finn ne se dévoile pas, jamais, au narrateur, et donc au lecteur
Et ça donne une belle leçon de vie, à mon avis, aux gens qui savent pas qu’entre le moral et l’amoral, y a tout un monde et toute une vie, que l’amour se résume pas à hétérosexualité ou homosexualité, qu’il ne se résume tout simplement pas mais qu’il se vit... Ce bouquin, c’est un lâcher-prise total, faut ouvrir les écoutilles, parce que sinon tu n’accroches pas et ça n’aura servi à rien de le lire sans en percevoir l’essence... Avis aux lecteurs capables de se remettre en question ! =)

par flo0wer
L'Épreuve, Tome 4 : L'Ordre de tuer L'Épreuve, Tome 4 : L'Ordre de tuer
James Dashner   
Une vraie tuerie, si vous me permettez le jeu de mot ! J'étais déjà une grande fan de la saga TMR et de la plume de James Dashner, mais là, c'est encore pire !

On replonge avec grand plaisir treize ans avant le WICKED, avant l'arrivé de Thomas parmi les blocards avec de nouveaux personnages, qui pour ma part, sont tous aussi attachants les uns que les autres. On en apprend plus sur les irruptions solaires et sur la Braise.

Beaucoup d'entre vous dise être déçu, mais ce n'est pas mon cas. Je me posais tellement de questions, que je suis ravie d'en avoir obtenue les réponses. Et le fait de n'avoir pas de lien direct (à part dans le prologue et dans l'épilogue) avec Thomas et compagnie ne m'a absolument pas dérangé. Après tout, ce n'était pas le but de ce tome prequel.

Et cette fin... Mon dieu ! Qu'est-ce qu'elle a le don de m'agacer. Argh. J'ai failli verser une larme.

[spoiler]Et sincèrement, je continue de penser que Deedee est Teresa. L'âge peut coïncider vu que l'auteur ne donne pas son âge et reste vague là dessus. Les personnages sous entende qu'elle n'a pas plus de six ans, mais elle peut très bien en avoir beaucoup moins. Ensuite, il y a la cicatrice de la fléchette, Teresa n'en a pas une dans la saga TMR ? Il me semble que si...[/spoiler]

Pour conclure, le seul petit bémol que je pourrais trouver, c'est qu'il est trop court et qu'on en redemanderait presque afin d'attiser notre gourmandise de savoir. Je conseil réellement L'ordre de tuer pour tous les fans de la trilogie !

par Philla
Les Âmes vagabondes Les Âmes vagabondes
Stephenie Meyer   
Les âmes vagabondes est vraiment un livre génial ; c'est l'un des seuls qui a autant joué avec mes émotions, au point de me faire pleurer. J'crois bien que c'est tout simplement LE meilleur de livres que j'ai lu. Bien plus émouvant et beau que l'autre saga à succès de Stephenie Meyer. Son vrai talent, c'est de faire vivre les émotions à ses lecteurs avec l'attachement qu'on porte aux personnages.
Dépassé les premières pages et un début assez difficile à prendre, je le concède, on peut plus lâcher l'histoire en cours de route. Ça serait comme abandonner les Humains aux mains des âmes ^^
On rentre vraiment dans l'histoire à ce moment là, quand Gaby rejoint les humains, et on vit vraiment cette incroyable histoire à travers elle. Alors impossible de s'arrêter, on veut toujours savoir ce qu'il se passe si on tourne la page d'après. Ce livre est vraiment addictif, je crois.
Sinon, toujours les longues descriptions de la part de l'auteur, ce qui nous permet vraiment de bien visualiser le décors, et imaginer les personnages à merveille. Ce livre vaut la peine d'être lu, malgré un début assez difficile. Parce que l'histoire qui suit et si juste, si belle, on se met si facilement à la place de Gaby, l'âme dans un corps humain, mais aussi on comprend tout à fait Mel, coincé dans la tête de son hôte.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gaby est obligée de faire des choix, décisifs pour son avenir au sein de la petite communauté d'humains avec qui elle vit.
Et quand vient la fin... Ce sont ses amis qui prennent une bonne décision pour elle.
Une fin surprenante, et un second tome attendu avec impatiente... J'espère avec toujours autant d'émotions, et qu'il nous transportera comme le premier à pu le faire. J'espère aussi sincèrement que le film adapté de cette fabuleuse histoire ne sera pas raté, qu'il retranscrira les émotions du livre à merveille et qu'il transposera correctement l'histoire du roman.
Je peux dire que c'est un livre qui m'a vraiment marqué :)

De plus, j'ai acheté la version avec le chapitre bonus, et ça vallait le coup ! [spoiler]On apprend qu'est ce qui se passe dans la tête de Melanie quand elle se retrouve à nouveau seule dans son corps [/spoiler](j'crois que j'en ai trop dit pour ce qui n'avait pas lu le livre, là, non ? :P)

par Marie.
Love Letters to the Dead Love Letters to the Dead
Ava Dellaira   
LOVE LETTERS TO THE DEAD est un récit magnifique et époustouflant. Je ressors de ma lecture conquis et bouleversé comme rarement j’ai pu l’être en terminant un roman. Avant d’entamer cette histoire, j’avais un peu peur d’être déçu et perturbé par le fait qu’elle soit exclusivement composée de lettres. Sauf que, à ma (très) grande surprise, ce système de narration m’a envoûté au plus haut point. Je me suis attaché aux personnages d’une manière indescriptible. J’ai été renversé, pulvérisé et déchiré par chaque mot et chaque message de l’auteure et j’ai été happé par l’ambiance enivrante et hyper hypnotique du roman. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à attribuer un note au livre. Habituellement, les critères sont pratiquement les mêmes. Mais, là, tout est différent. Il n’y a pas vraiment d’action, pas vraiment de rebondissements, pas vraiment d’énormes surprises qui nous coupent le souffle. Pourtant, ça ne m’a empêché d’adorer cette histoire. Et vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que la plume d’Ava Dellaira m’a profondément, profondément touché. Genre, vraiment. L’auteure possède ce genre d’écritures, vous savez, celui qui vous donne envie d’écrire un livre et de laisser s’échapper les mots qui implosent en vous. Grâce à LOVE LETTERS TO THE DEAD, je me suis souvenu qu’un livre, ce n’était pas seulement un concentré d’action ou de retournements de situation. J'avais oublié à quel point les mots pouvaient être coupants, profonds ou libérateurs. LOVE LETTERS TO THE DEAD m’a permis de m’en rappeler. Et, rien que pour ça, ce roman mérite toute mon admiration.

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3219030027-LOVE-LETTERS-TO-THE-DEAD.html

par Jordan
The Edge of Never, tome 1 : Loin de tout The Edge of Never, tome 1 : Loin de tout
J.A. Redmerski   
Lorsque j'ai repéré ce livre, j'ai su que je ne pourrais pas attendre une eventuelle sortie en français, c'est pourquoi je me suis lancée dans la VO sans hésitation et j'ai bien fait. Ce livre est une pure merveille, qui m'a fait passé du rire aux larmes.

J'ai adoré le duo Camryn/ Andrew, ils sont juste parfaits ensembles, ils se rapprochent lentement, se découvrent tout en douceur, ils ne veulent/peuvent ni l'un ni l'autre s'attacher à une autre personne, et pourtant, c'est plus fort qu'eux.

Le style de Mme Redmerski est juste superbe, je n'ai pas vu les pages défiler, je voulais toujours en savoir plus, connaitre le dénouement... et cette fin ! Je ne peux pas dire que se soit une véritable surprise, mais je ne voulais pas que se soit vrai, je ne voulais pas qu'après tout ce qu’ils avait vécu, leur histoire se termine comme ça.

Finalement, à peine avais-je finis ma lecture, je relisais deja les passages qui m'avaient marqués ^^

En bref : J'ai adoré <3




par Mezaya
Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle et Nécromancie Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle et Nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
Tant que nous sommes vivants Tant que nous sommes vivants
Anne-Laure Bondoux   
Ce livre, qui m'a été très fortement, et à juste titre, conseillé par une amie, est un ovni. La narration passe du Nous, à Ils, puis à Je, sans nette transition. L'histoire, si terre à terre au départ, avec le conte de la ville et de l'usine, nous amène aux frontières de la magie et de l'irréel. C'est très profond, très sensible et très juste. Ça ne se dévore pas, ça se savoure, car on prend le temps d'apprécier ces personnages si étranges, cette écriture si fine. Une belle découverte.

par -Fan-
Forbidden Forbidden
Tabitha Suzuma   
"Je veux rendre mon avis spécial par rapport aux autres, tout en restant dans la simplicité, comme ce roman."

Avant tout, j'aimerai vous dire que j'écris cet avis après avoir du respirer à fond pendant un quart d'heure. Mes mains tremblaient trop forts, mes yeux étaient trop embués de larmes, mon coeur battait trop vite pour que je puisse écrire une phrase cohérente, et que mes idées s'éclaircissent un peu. Savez-vous pourquoi tous ces sentiments cent fois plus intenses que tous ceux que j'ai jamais ressenti se bousculent alors que je viens de finir Forbidden ? Tout simplement parce que roman, cette perle, est un des plus merveilleux livres que j'ai jamais lu. Un coup de coeur énorme, mais pas un de l'année, un de mon existence.

--------> Avis ENTIER : http://wandering-world.skyrock.com/2990343479-Coup-De-Coeur-Forbidden.html

par Jordan
Phobos, Tome 1 : Les Éphémères Phobos, Tome 1 : Les Éphémères
Victor Dixen   
PHOBOS fait parti de ces livres que vous commencez doucement en vous disant "ouais pas mal ...", et puis au fil des pages vous ne pouvez plus le poser, ça devient addictif, vous tournez les pages plus vite, votre impatience grandit pour arriver à la dernière ligne en vous disant "c'est déjà fini !".
Nous avons là une lecture qui vous renvoie dans l'univers de la télé-réalité et de la fiction. Mais pas que ! Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car derrière la recherche du grand amour et d'une nouvelle vie sur Mars, se cache des enjeux politiques et financiers.

En ce qui me concerne, avec PHOBOS je découvre la plume de Victor Dixen et c'est une belle découverte ! C'est clair, c'est précis, c'est riche, c'est détaillé mais sans être redondant, c'est recherché et c'est instructif.
C'est tellement juste et bien écrit que lorsque l'action se déroule dans le Cupido, on s'imagine parfaitement avec les candidats. Tout comme on se voit posé devant notre poste de télé en train de regarder la chaîne Genesis, comme on le ferait pour n'importe quelle émission de télé-réalité ! C'est totalement prenant et déroutant.
Très vite on découvre les dessous et le but de ce programme, mais notre impuissance à venir en aide aux douze candidats nous oppresse, nous stresse, et peu importe qu'on nous dévoile tout, on a quand même la curiosité de voir comment les candidats vont le découvrir et comment ils vont gérer cette nouvelle et cette situation.

La narration peut être déconcertante car nous suivons plusieurs personnages et/ où situations. Mais tout ceci est bien amené et à chaque fois on attend avec impatience de découvrir l'évolution de chacun. Que ce soit le point de vue de Léonor quand nous sommes dans Cupido, qui nous permet de suivre l'évolution des filles. Où que ce soit l'émission H24, qui nous permet de suivre les speed-dating et les aventures des candidats. Où encore Serena, la Directrice de production, et William, le fils de l'un des instructeurs. Tous ont de l'importance !
En résumé, ce Young Adult français fait parti des surprises et des belles découvertes. On peut dire sans risque qu'il n'a rien à envier à ses homologues étrangers.

par coco69
Le manuscrit proscrit de Nur Jahan Le manuscrit proscrit de Nur Jahan
Cécilia Correia   
Bon j'adore l'écriture de Cécilia donc je me doutais que là encore je ne serais pas déçue. Et c'est peu dire!!!!!! Tout dans ce roman est un délice, l'écriture, l'histoire, les références, les descriptions, les personnages.... TOUT!!!!!! l'héroïne est parfaite, elle est belle, intelligente, pleine d'esprit et d'humour, elle a la langue bien pendue, ne manque de répartie (Oh que non), et surtout elle est rebelle, en avance sur son temps et son époque. Au cours d'un voyage en Inde, que l'auteure nous fait découvrir au travers de descriptions précises et pointilleuses au point de sentir, voir, respirer l'Inde et ses trésors. Jude, cette héroïne hors norme, va faire la connaissance du maharaja Devak, un "homme" des plus mystérieux, intriguant, exotique à souhait... A toutes ces merveilles se mêle un brin de fantastique, je dirais plus de la magie, une intrigue qui vous tient en haleine tout au long de l'histoire et de la romance entre les 2 personnages. Ajoutez à cela des recherches et des références super pointues par l'auteur et vous vous retrouvez avec un bijou, un trésor digne des Milles et Une Nuit. Difficile de décrocher même les dernières pages tournées. C'est clairement le type de roman qui vous marque tellement il nous transporte!!!! A LIRE, ET A RELIRE!!!!

par zezet49