Livres
477 273
Membres
457 600

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Izana, La Voleuse de visage



Description ajoutée par Chaton007 2018-03-09T17:20:16+01:00

Résumé

Et si vous pouviez prendre l'apparence de n'importe qui ?

Dans le monde d'Izana, il y a le dedans et le dehors. Le dehors, c'est tout ce qui s'étend au-delà des murs de la maison : le soleil, les arbres, les autres... tout ce qu'elle n'a jamais vu autrement que dans ses livres ou à travers les carreaux. Car depuis sa naissance, elle vit recluse, bien à l'abri entre quatre murs. Un jour, poussée par la curiosité, la jeune fille décide de braver l'interdit et de s'aventurer à l'extérieur. Bien mal lui en prend – elle comprend que son visage est si effroyable qu'il ne peut être montré au grand jour.

Car si d'ordinaire, la laideur n'est pas un crime, il règne dans le village une terrible superstition. Autrefois se seraient affrontées une sorcière d'une grande laideur et une prêtresse d'une grande beauté : la première, victorieuse, aurait volé son apparence à la seconde. Depuis lors, toute petite fille laide née une certaine année est tuée sur-le-champ, sous peine de porter malheur aux habitants. Cette légende est même le thème d'une pièce de théâtre qui se joue chaque été. Izana y découvre pour la première fois, dans le rôle de la prêtresse, sa propre cousine. Née la même année qu'elle, Namino a été épargnée grâce à sa beauté extraordinaire...

Jusqu'où iriez-vous pour obtenir la beauté du diable, pour prendre le visage de votre choix ? À quel point l'apparence d'un être influence-t-elle son destin ? Dans une petite ville à l'atmosphère envoûtante, où des légendes séculaires restent terriblement vivaces, une adolescente marquée par le sort décide de briser les chaînes de son destin.

Afficher en entier

Classement en biblio - 118 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MiLn 2017-05-04T18:15:32+02:00

D'aussi loin que je me souvienne,je n'ai eu ni père,ni mère.Celle qui m'a élevée est une femme du nom de Chigusa Hirasaka.Pour moi,l'intégralité de l'univers se trouvait confinée entre les murs de sa demeure.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

«Au printemps, les tempêtes et la tiédeur font pourrir mon cœur. En été, les violentes chaleurs consument mon cœur. En automne, la tristesse et les récoltes égarent mon cœur. C’est l’hiver. Si ce froid mortel pouvais détruire mon cœur.»

Et le prix de la fin WTF 2017 revient à…… (Il dépasse largement Follow me Back, pour ma part.)

La tournure de l’histoire de ce roman est juste totalement inattendue et incroyable. Le résumé en lui-même m’attirait énormément à la base, et puis le fait que l’histoire se déroule au Japon n’a fait qu’accroître ma curiosité.

L‘histoire est inspirée d’une vieille légende japonaise qui raconte une rivalité entre une ogresse d’une laideur incroyable et une prêtresse d’une grande beauté. La première aurait vaincu la seconde et se serait approprié de son visage. La légende raconte alors que tout enfant né LAID et durant l’année du cheval de fer serait tué sur le champ par peur que l’ogresse ne se réincarne en lui. Le roman traite principalement sur cette légende qui reste profondément ancrée dans l’esprit des personnes plus âgées. La protagoniste, Izana, a été miraculeusement épargnée par Chigusa, une infirmière avec le cœur sur la main, qui n’a pas eu le courage de tuer l’enfant.

Au départ, je me disais que le message de l’auteur était clair : la beauté intérieure prime sur la beauté extérieure. Cette dernière n’est que matérielle. Le personnage d’Izana est très intéressant en lui-même car c’est une fille qui, malgré sa réclusion, s’intéresse au monde extérieur et dévore les bouquins. En commençant cette histoire, nous ne savons pas du tout vers quoi nous partons. Nous ne savons pas vraiment où l’auteur veut nous emmener et pourquoi.

L‘ambiance de ce roman est vraiment mystérieux et intrigant. Nous traversons toutes les émotions d’Izana dans les moments les plus difficiles de sa vie. Nous la suivons à travers plusieurs obstacles qui s’ouvrent à elle et à travers les secrets qu’elle essaye de dénouer. Ce personnage est vraiment surprenant car la fin nous chamboule totalement. Izana est peureuse, réticente mais avec une envie d’aventures et d’indépendance. J’ai beaucoup accroché avec son personnage. On ressent vraiment de la pitié pour cette fille qui n’a rien demandé mais qui vit dans la paranoïa tout au long de sa vie. Tout ça à cause d’une ancienne croyance. Tout ça à cause de « sa laideur« . L’intrigue du roman n’a pas été immédiatement révélée. J’ai bien aimé pouvoir découvrir petit à petit le fil de l’histoire. L’auteur a bien réussi à nous transporter à 100% dans cet univers atypique japonais.

Je savais que ce livre allait être un coup de cœur un peu particulier. En effet, la fin What the Fuck m’a vraiment surprise ! Je ne m’y attendais pas du tout. L’auteur ne nous prépare pas à ça. Nous n’avions pas vraiment d’indices au départ que ce roman allait finir d’une telle manière. Du coup c’était vraiment la surprise ! Je ne voudrais pas en dire plus pour ne pas vous gâcher la surprise aussi, si vous décidez de le lire ! Donc si vous ne l’avez pas encore lu mais que vous cherchez un roman de ce genre entre deux lectures, foncez sur Izana, la voleuse de visage ! Merci aux éditions Lumen d’avoir édité ce roman. Sachez aussi qu’il est initialement basé sur un manga, Kasane la voleuse de visage du même auteur.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Zaviassa 2018-06-02T14:41:24+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par suta 2019-10-01T13:16:03+02:00
Bronze

Une histoire racontant la vie de la mère de Kazane la voleuse de visage le manga l'auteur n'étant pas habitué à faire un roman on ressent l'écriture un peu délicate mais qui nous transporte tout de même dans l'histoire j'ai beaucoup aimé l'évocation du folklore japonais de l'Ogresse ainsi que du pourquoi du comment le fait de voler un visage est possible . De plus le fait de ne pas pouvoir voler un indéfiniment le même visage est une complication qui rend la chose plus réelle encore.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par meige 2019-06-21T17:02:12+02:00
Argent

Pour tout dire, ce livre ma laissé un arrière gout de satisfaction morbide. J'étais content que ce soit Izana qui a gagnée et que quasiment tout le village est mort, pour cet événement tragique je dirais seulement : bon débarras !

Dans ce livre on sent la volonté de vivre de Izana, on sent son amertume quand tout le monde l'a rejetée parce que elle est laid. Claire sans détour qui met en garde contre les croyances sans fondement.

C'est un très bon livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par amandinexo 2019-06-12T16:59:02+02:00
Diamant

Quand j'ai appris qu'un prequel de la célèbre série-manga Kasane sortait en roman, j'étais un peu perplexe. Kasane, étant l'une de mes sagas favorites, j'avais un peu peur de ce nouveau format.

Finalement, ce fut un coup de cœur, un coup au cœur ! Daruma Matsuura excelle aussi bien dans le graphisme que dans l'écriture. Les traducteurs ont fait un incroyable travail et ont su bien retranscrire le style de cette autrice talentueuse.

On remonte les origines de notre chère héroïne pour faire la découverte du fameux personnage, Izana, la mère de Kasane. C'est là où tout à commencer. Se mêlent légendes et mystères autour d'un conte tragique très connu qui fait l'objet d'une pièce de théâtre. C'est Izana, fille de Kazura née durant l'année du cheval de feu d'une laideur effrayante, qui va soulever le voile de cette légende et découvrir des trésors enfouis.

J'étais fascinée par la déchéance complexe d'Izana. En ayant lu Kasane, on se doute très bien de l'issue finale. Nous avons un personnage terriblement torturé. Pénétrer dans ses pensées était un incroyable délice pour comprendre l'horreur qu'elle vit chaque jour et ainsi, celle de Kasane dans la série. En tant que lectrice, j'ai été complètement envoûtée par cet esprit enfantin d'abord insouciant puis déchiré et enfin, sociopathe. Nourrie de haine de revanche, les motivations d'Izana ne peuvent que se comprendre et instinctivement, nous sommes de tout cœur avec elle.

Ce qui fait le charme du roman, est que les codes du bien et du mal sont complètement renversés. Je me suis surprise, sadiquement, à partager les sentiments d'Izana. C'est là le plaisir de se retrouver dans la peau d'un antagoniste. Qu'est-ce que je kiffe ça !

Au cours de son périple, nous voyons Kingo, jeune. Ça m'a fait un tout drôle d'effet. Nous en apprenons bien plus sur lui. Comme Izana, nous entrons dans ses pensées et ce fut une très riche expérience. J'adorais Kingo et là, je l'adore encore plus. Son histoire est également terriblement dure. Nous découvrons enfin comment son chemin a croisé celui d'Izana et comment se fait-il qu'ils soient si proches.

Tel un coup de maître, Daruma Matsuura dépeint un magnifique tableau du Japon. Les descriptions sont d'une telle finesse et délicatesse que j'ai littéralement plongé dans son univers. Je me suis totalement évadée dans ma lecture. J'ai adoré ce sentiment de plénitude qui m'a submergé. L'écriture de l'autrice, intelligente et ambitieuse, mêle poésie, thriller et merveilleux.

Ce magnifique cocktail nous montre l'ingéniosité d'une grande artiste qui a approfondi à fond son univers. En effet, on se rend compte que le tableau a été magnifiquement monté du début à la fin.

En bref, vous l'aurez compris, ce prequel ajoute encore plus de profondeur à l'histoire. Ce qui m'a le plus fasciné est la découverte de CE ROUGE, le fameux pouvoir du rouge à lèvre, et toute l'explication qui en découle. Ici, le mystère nous est dévoilé et j'ai trouvé cela terriblement magique.

Pour aimer autant que moi ce roman, il faut avoir lu la série Kasane avant. Vous éprouverez plus de plaisir à voir Kingo sous un nouveau jour et découvrir Izana. Je peux donc dire que ce roman renforce mon adoration pour la série. Le roman réussit tout aussi bien à maintenir cette tension palpable qu'il y a dans la saga. Alors, foncez !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par UnPegase 2019-04-08T10:57:21+02:00
Argent

Ce livre m'a complètement intrigué et j'ai aimé le fait qu'une héroïne soit enfin "moche". Même si son histoire m'a fait mal au cœur, l'univers était sombre et assez glauque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Medora 2019-03-24T02:32:47+01:00
Or

J'ai bien apprécié l'histoire, même si je reste légèrement perturbée sur la fin ne comprenant pas de qui elle parle réellement…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nina05 2018-12-09T23:22:30+01:00
Bronze

L'histoire est très intéressante. Un peu compliquer à comprendre et à différencier les personnages. Vraiment très intense

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nolNoline 2018-12-03T09:52:06+01:00
Lu aussi

Je n'ai pas spécialement réussi à m'attacher à Izana .. Mais j'ai tout de même aimé en savoir plus sur elle

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sarahowl 2018-10-28T19:10:31+01:00
Or

Un bon livre a l'univers dépaysant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathathia 2018-08-28T23:18:58+02:00
Diamant

J'ai beaucoup aimé ce préquel, étant accro à la saga "Kasane", ça m'a fait plaisir de découvrir le passé d'Izana qui est quand même un personnage important...

J'ai vu beaucoup de personne dire que le rythme était assez lent au début, mais je n'ai pas du tout ressenti ce sentiment...

On peut voir l'évolution d'Izana et Kingo tout du long, et on en découvre plus sur l'univers où ils ont grandi ( je comprend mieux pourquoi ils voulaient s'en aller).

Bon, un tout petit peu déçu de la fin...

Spoiler(cliquez pour révéler) J’espérais une fin plus douloureuse pour ces sales types

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Buchwurme 2018-08-11T12:05:12+02:00
Bronze

Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre c'est les secret du village Spoiler(cliquez pour révéler)( le droit de cuissage , la mise mort des enfant moche et tout cela ) rende l'ambiance plus sombre et intéressante. Les personnages sont aussi très bien avec leur défaut et je remercie l'auteur de ne pas nous servir de personnages parfait et ireprochabre moralement car on en trouve trop dans la littérature jeunesse et ça n'est pas réaliste.

Afficher en entier

Date de sortie

Izana, La Voleuse de visage

  • France : 2017-05-18 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 118
Commentaires 32
Extraits 2
Evaluations 41
Note globale 7.25 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode