Livres
528 657
Membres
548 824

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Mayumi 2018-10-20T09:40:05+02:00

Depuis ce premier baiser, je sais que le compteur électrique des filles est caché dans leurs lèvres, car quand on appuie dessus un peu fort et d'une certaine façon, les disjoncteurs sautent et le cerveau ne fonctionne plus. Tout le reste, par contre, marche parfaitement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clem95 2018-12-04T17:39:29+01:00

- Où est donc la beauté de la vie ? Pourquoi, face à autant de cruauté et de souffrance, s'accroche-t-on désespérément à l’existence ? En quoi est-ce une chance d'être sur Terre ?

- Pour les gens, Laura. Pour les gens. Tout est là. Méfie-toi des systèmes ou des groupes, mais observe les individus. Lorsqu’ils acceptent de partager, quand ils s'offrent sans raison, lorsqu'ils s'oublient pour une idée, quand ils tendent la main, ils sont plus beaux que tout. Quand ils dépassent leurs petits intérêts, quand ils poussent l'un de leur semblable pour qu'il s'en sorte mieux qu'eux, quand ils font équipes, quand ils sont grands. Ils sont mêmes immenses. C'est en étant témoins de leurs élans qu'on trouve la force de tout endurer. C'est pour eux que l'on reste. La beauté d'une vie réside au cœur de ces conjonctions. Regarde-les pleurer parce qu'ils sont trop émus, partager l'eau dans le désert ou s'unir face au pire. C'est bouleversant. Dans ces engagements souvent modestes, d'autant plus discret qu'ils sont authentiques, nous puisons le force de continuer à y croire. C'est à cela qu'il faut être sensible, c'est cela qu'il faut protéger. Tout le reste n'est que le parasitage de notre nature profonde.

Je suis émue. Cette femme qui a peur des rallonges électriques m'impressionne. Ses mots me font du bien. J'aime sa façon d'envisager le monde. Elle me redonne foi en l'avenir et en l'humanité. Pour la première fois, au fond de moi, une voix intime me souffle que cet espoir-là ne repose sur aucune illusion.

- Merci, Lucie. C'est magnifique. Tu as lu ça dans un livre ?

- non, Laura, c'est toi qui me l'a appris, juste avant que tu ne l'oublies.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lehane 2018-10-14T19:27:35+02:00

Ne vous arrêtez jamais à ce que cette vie vous impose.

Défendez ce en quoi vous croyez, restez fidèle à votre nature et vous verrez que, au moins dans votre rayon d'action, si vous en avez la force, votre existence vous ressemblera chaque jour davantage

Afficher en entier
Extrait ajouté par Palmyre 2019-10-23T19:16:19+02:00

« À la Saint-Valentin, obligation d'aller tuer des fleurs pour les offrir à sa femelle. Gare à celui qui oublie. À la Saint-Sylvestre, juste avant minuit, décompter obligatoirement en hurlant sa joie, alors que le lendemain tout sera pareil. »

La veille du mariage, faire n'importe quoi comme les garçons. Et surtout, continuer à regarder ce que tous les autres regardent, pour suivre la voie dessinée sans tenter d'en sortir. Une vie rythmée par des clichés scénarisés, au risque de ne plus avoir l'ouverture d'esprit pour vivre ce qui ne figure pas sur le bon de commande. Ne consommer que des bonheurs d'élevage clonés en captivité. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-10-23T09:13:55+02:00

p 43 c'est terrible. Ta mémoire est effacé. Quel drame ! Ma meilleure amie est une clé USB qui a pris la foudre...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Silviana 2020-06-06T12:50:35+02:00

Elle n'ose plus me toucher.

- D'habitude, on se dit tu... Vous ne vous souvenez pas ? De temps à autre, on va même courir ensemble.

- Courir ? Toutes les deux ? Après quoi ?

Mélanie soupire :

- Vous essayez de courir assez vite pour laisser vos fesses derrière vous.

Afficher en entier
Extrait ajouté par A22line 2020-05-25T18:35:44+02:00

C'est surement dans le jardin d'enfant qu'on a inventé le parcours du combattant. Pour peu qu'un autre adorable angelot balance des caillasses pour tenter de faire des ricochets là où il n'y a pas une seule molécules de flotte, vous avez en prime vos tirs à balles réelles. Les mamans et les nounous sont alors le dernier rempart face à la barbarie. Et si on leur érigeait un monument ? Je les admire et croyez-moi, j'ai eu tout le loisir de les observer. C'est en les regardant que j'ai appris ce qu'aimer signifie.

Aimer, c'est arriver à regarder des petits être sans défense s'empiffrer ce tout ce qui vous fait envie et vous est interdit. Il serait pourtant si facile d leur arracher leur goûter et de s'enfuir en s'en goinfrant... Leurs petites mains potelées ne pourraient rien contre des mamans adultes affamées. Mais non, cela ne se passe pas ainsi. D'ailleurs, pour que l'abnégation soit totale, ces mères iront même jusqu'à laver les taches qu'ils font avec !

Aimer, c'est aussi conduire, porter, cuisiner, attendre,...

Aimer, c'est également admirer les actions les plus banales, acclamer les ratages. Il est arrivé dernier, c'est merveilleux !

Afficher en entier
Extrait ajouté par sasa3695 2020-05-13T17:37:03+02:00

-Je possède une télé ?

-Depuis cette nuit. C'est la petite souris qui me l'a livré pour fêter ton retour. De plus, comme tu es une princesse, si tu craques ton chemisier, tu n'as qu'à ouvrir la fenêtre et appeler les oiseaux à la rescousse, ils viendront te le recoudre en chantant.

-C'est drôlement gentil. J'ai toujours pensé que les oiseaux étaient très utiles.

Afficher en entier
Extrait ajouté par isabel40 2020-05-03T13:55:50+02:00

J'aime bien voyager en voiture, avec ma famille ou mes amis. On est ensemble, dans une bulle qui se déplace, à l'abri de tout ce qui pourrait nous déranger. Rien d'autre à faire que de se tenir les uns près des autres. On peut même écouter de la musique et chanter à tue-tête sans que les voisins se plaignent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Samantha-5 2020-04-02T21:31:53+02:00

« Ce qui me pèse, c’est d’en savoir tellement que je me méfie en permanence, au point de recruter tout ce qui peut m’arriver, y compris de bien. Je n’ai plus beaucoup d’illusions, et sans illusion, l’espoir entre en soins intensifs. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode