Livres
454 571
Membres
402 861

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Mayumi 2018-10-20T09:40:05+02:00

Depuis ce premier baiser, je sais que le compteur électrique des filles est caché dans leurs lèvres, car quand on appuie dessus un peu fort et d'une certaine façon, les disjoncteurs sautent et le cerveau ne fonctionne plus. Tout le reste, par contre, marche parfaitement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clem95 2018-12-04T17:39:29+01:00

- Où est donc la beauté de la vie ? Pourquoi, face à autant de cruauté et de souffrance, s'accroche-t-on désespérément à l’existence ? En quoi est-ce une chance d'être sur Terre ?

- Pour les gens, Laura. Pour les gens. Tout est là. Méfie-toi des systèmes ou des groupes, mais observe les individus. Lorsqu’ils acceptent de partager, quand ils s'offrent sans raison, lorsqu'ils s'oublient pour une idée, quand ils tendent la main, ils sont plus beaux que tout. Quand ils dépassent leurs petits intérêts, quand ils poussent l'un de leur semblable pour qu'il s'en sorte mieux qu'eux, quand ils font équipes, quand ils sont grands. Ils sont mêmes immenses. C'est en étant témoins de leurs élans qu'on trouve la force de tout endurer. C'est pour eux que l'on reste. La beauté d'une vie réside au cœur de ces conjonctions. Regarde-les pleurer parce qu'ils sont trop émus, partager l'eau dans le désert ou s'unir face au pire. C'est bouleversant. Dans ces engagements souvent modestes, d'autant plus discret qu'ils sont authentiques, nous puisons le force de continuer à y croire. C'est à cela qu'il faut être sensible, c'est cela qu'il faut protéger. Tout le reste n'est que le parasitage de notre nature profonde.

Je suis émue. Cette femme qui a peur des rallonges électriques m'impressionne. Ses mots me font du bien. J'aime sa façon d'envisager le monde. Elle me redonne foi en l'avenir et en l'humanité. Pour la première fois, au fond de moi, une voix intime me souffle que cet espoir-là ne repose sur aucune illusion.

- Merci, Lucie. C'est magnifique. Tu as lu ça dans un livre ?

- non, Laura, c'est toi qui me l'a appris, juste avant que tu ne l'oublies.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lehane 2018-10-14T19:27:35+02:00

Ne vous arrêtez jamais à ce que cette vie vous impose.

Défendez ce en quoi vous croyez, restez fidèle à votre nature et vous verrez que, au moins dans votre rayon d'action, si vous en avez la force, votre existence vous ressemblera chaque jour davantage

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tayokiero 2018-11-15T09:56:46+01:00

Depuis notre plus jeune âge, on entend des histoires, on voit des films, on lit des livres. Cela commence dès qu'on est bébé, le soir avant de nous endormir, et ça ne s'arrête plus jamais. J'adore ça. Comme vous sans doute,on m'a biberonnée aux rêves, aux contes, aux récits fabuleux qui enflamment l'imagination . Impossible de trouver le sommeil sans, ni après d'ailleurs, et même encore aujourd'hui, je me sens très mal si j'en suis privée. Plus personnes ne me raconte d'histoires quand je me glisse sous la couette, alors je me débrouille. Des bouquins sur la table de nuit, des chansons dans le télèphone, des films plein la boite à images.

J'ai encore menti!, Gilles Legardinier, page 310

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tayokiero 2018-11-13T11:41:35+01:00

_ Lucie, pourquoi on ne nous enseigne pas cela quand on est jeune? Pourquoi personne ne nous apprends à discerner leurs manœuvres?

_ Parce que depuis la nuit des temps, celles qui nous ont précédées se sont bien rendu compte que nos sentiments annihilaient tous les bons conseils qu'elles pouvaient nous donner.

On apprend, on apprend, et dès qu'ils nous balancent une molécule de phéromone, on oublie tout!

J'ai encore menti!, Gilles Legardinier, page 233

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tayokiero 2018-11-13T11:28:35+01:00

Paradoxalement, des solitudes qui se rencontrent pèsent beaucoup moins lourd à deux qu'isolées.

J'ai encore menti!, Gilles Legardinier, page 230

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tayokiero 2018-11-13T10:55:55+01:00

Je sais ce que dirait Lucie :" Trop s'exposer au soleil est mauvais pour la santé. Toutes les études le prouvent. Si tu restes comme comme ça, tu vas attraper un éclatement du rectum." Fichues études. Toujours là pour vous faire peur. Il y en a des tonnes pour vous dégoûter ou vous dissuader, mais beaucoup moins pour vous donner l'envie ou le courage. Peut-être parce que les gens aiment analyser le négatif, quitte à s'y complaire. Peut-être aussi parce que le merveilleux ne se mesure pas dans des tubes à essai. De toute façon, je m'en fiche. Le soleil vient encore de prendre le dessus. Je suis bien.

J'ai encore menti!, Gilles Legardinier, page 219

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tayokiero 2018-11-08T00:18:47+01:00

Être enfermée chez moi le soir, sans personne me rend triste. Je sais que j'ai déjà éprouvé ce sentiment dans ma vie d'avant. Un souvenir qui s'y rattache m'est revenu récemment. Une fin de journée, après l'école. Le soleil décline et allonge les ombres dans la douceur du printemps. Je suis obligée de rentrer parce que je ne trouve plus personne pour jouer dehors. Le jeu s'arrête faute de participants. Qu'est-ce qui a encore de l'intérêt quand on est isolé? Les autres avaient tous quelque chose à faire. Moi pas, à part être avec eux. Rien d'autre ne me tentait. J'en étais réduite à les attendre, à les espérer pour le lendemain. Comme ce soir.

J'ai encore menti!, Gilles Legardinier, page 115

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-10-24T14:38:01+02:00

p 273

- et pour les ananas qui chantent, vous savez ?

Elle est perplexe.

-NON... que des passe-t-il avec les ananas qui chantent ?

- ils n'existes pas, docteur, ils n'existe pas !

J'éclate en sanglots.

-On a piétiné tous mes rêves d'enfant, et ceux que l'on me propose à la place sont scandaleux. Je veux voir des licornes ! Je veux mon coup de foudre ! Je veux que les prédictions de la voyante se réalisent !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-10-24T14:35:34+02:00

p 272

-Cela exige une incroyable sollicitation intellectuelle. Vous êtes légitimement épuisée. Un individu lambda met plusieurs année à prendre en compte ce que vous avez intégré en si peu de temps. Vous êtes gavée !

- c'est exactement ca : gavée. Une oie avant les fêtes. Je vais finir au milieu de la table de banquet où je me ferai dévorer.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode