Livres
558 058
Membres
606 015

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

J'avais 12 ans, j'ai pris mon vélo et je suis partie à l'école



Description ajoutée par Lunavia 2014-10-19T12:21:24+02:00

Résumé

" L'affaire Dutroux " a choqué la Belgique, la France et tous les autres pays européens. Il s'agit d'un cas exemplaire qui montre de quoi sont capables les pédophiles : la monstruosité d'un psychopathe, le nombre incroyable de victimes, les faiblesses du système judiciaire. Au milieu de cette immense machinerie d'investigation et de justice, il y avait Sabine Dardenne, trop souvent oubliée. Elle est une survivante, mais aussi et surtout, une fille exceptionnelle.Elle a passé 80 jours à la merci de ce monstre. 80 jours d'horreur au cours desquels elle est rejointe par Laetitia. 80 jours dans l'antre d'un meurtrier. Elle a survécu grâce à une seule chose : son exceptionnelle force de caractère - en refusant de se laisser détruire, en écartant la folie qui la guettait - et grâce aux lettres, des lettres tellement lucides, qu'elle a écrites à sa mère. Des lettres qui, bien sûr, n'ont jamais été envoyées.Aujourd'hui - huit ans après son enlèvement - Sabine Dardenne vient de témoigner au procès qui a condamné Marc Dutroux à la prison à vie, et a décidé d'écrire son autobiographie. Pour que personne n'oublie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 410 lecteurs

extrait

Je pense qu’il faut se dépasser soi-même pour donner un sens à sa vie, et surtout ne pas rater le moment pour le faire.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

Livre moins dur que ce qu'on m'en avait dit, je l'ai lu sans trop me sentir mal. Son point intéressant en tant que livre de survivant c'est le détail de l'après : la fin de la captivité, l'enquête, le retour à la maison, le battage médiatique, le procès. Ces points là sont très détaillés et bien racontés. Pour le reste je ne me suis pas forcement identifié à l'auteur ce qui rend moins prenant ce genre de lecture et donne surtout l'impression d'être un peu intrusif. A lire tout de même pour tous ceux qui aiment lire des témoignages de victimes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Livre qui raconte son enlèvement, puis sa séquestration (par contre si vous voulez des "détails" ce n'est pas ce livre car elle y reste très succincte) puis sa libération et sa reconstruction.

Elle a vraiment eu une force de caractère à seulement 12ans et je pense que c'est ça qui l'a sauvé.

Afficher en entier
Lu aussi

Il est évident que ce genre de témoignage ne peut pas être noté. Par ce récit, Sabine Dardenne exorcise une fois pour toute l'enfer vécu à cause de Marc Dutroux. On suit son parcours du début jusqu'à la fin du procès. On se rend compte que les victimes, les survivants, sont parfois mis au rang de coupable. L’innommable s'est produit et le manque de respect va bien au delà de la cave où elle était enfermée.

On lit ce récit comme elle pourrait le raconter de vive voix. Et surtout, il est extrêmement pudique. Pas de sensationnalisme inutile. Refermer ce livre signifie pour moi ne plus m'intéresser à cette affaire. Elle l'a close.

Afficher en entier
Lu aussi

récit objectif d un évènements qui nous a tous bouleversés, néanmoins le parti pris par l auteure rend ce livre accessible a tous même les plus sensibles

Afficher en entier
Bronze

Je voudrais tout d’abord remercier Sabine Dardenne, de nous avoir raconté son histoire qui a dû être horrible et difficile. ⠀

C’est un témoignage fort en émotions, que l’on ne peut pas imaginer sauf si on l’a vécu. ⠀

Avec ce livre nous n’oublions pas les victimes de ce monstre.

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre qui donne des frissons ! D'autant plus que je suis une Belge, carolo, passant presque tout les jours devant sa maison... Je me souviens parfaitement de ma maman qui me montre la maison en rentrant de mon cours de danse, en me disant "c'est là". ça m'a vraiment marquée ce moment. Il faut dire que je suis née le 21 octobre 1996, le lendemain de la marche blanche, ma mère m'avait aussi précisé cela très tôt dans ma vie. Le journal de ma naissance ne parle que de cela, la marche blanche, Julie et Mélissa, Dutroux,... Je suis une enfant post-Dutroux parce que oui, il y a, en Belgique un avant et un après. Il a marqué plus d'une génération ici.

Ce n'est pas le 1er témoignage d'horreur que je lis, mais le 1er où chaque nom, chaque adresse, chaque lieu, je peux les resituer sur une carte. D'habitude c'est loin, dans des pays que je connais peu...

Alors, merci pour ce témoignage !

De plus, étant une enfant post, je ne connais que très peu les détails sordides de cette affaires que les gens suivaient au jour le jour, je ne connais que les grandes ligne puisque même lors du procès j'étais trop jeune pour comprendre. C'est avec intérêt que j'ai donc lu ce livre qui m'a profondément touché.

Afficher en entier
Lu aussi

Heu on peux vraiment donner un avis sur une histoire pareille ?

Afficher en entier
Lu aussi

Difficile de mettre en commentaire car ce temoignage est horrible mais il reste pudique et touchant.

Afficher en entier
Lu aussi

J’ai lu ce livre à contre coeur parce que je l’imaginais bien trop dur émotionnellement... Mais au bout de 3 ans qu’on me l’avait prêté, je me suis dit qu’il était temps de l’affronter! Et j’ai pleuré quasi tout au long de cette lecture... Non seulement, on a vécu cette histoire en temps réel (moi en temps qu’enfant qui avait l’age des enfants enlevés), mais ici on revit tout et on en apprend encore sur l’histoire propre à Sabine... Bravo à elle d’avoir eu le courage de nous raconter tout ca! Un récit totalement bouleversant dont je ne sors pas indemne....

Afficher en entier
Bronze

Histoire très dure et très poignante. Très bien racontée.

Afficher en entier
Diamant

Je me souviens avoir lu ce livre quand j'étais au collège, je devais avoir à peu près le même âge que cette pauvre petite fille. J'étais très mature pour mon âge et j aimais lire des livres qui relataient des histoires vraies comme celui ci. D'autant plus que c'était quelque chose que j'essayais de comprendre, déchiffrer ce que ces monstres ont dans la tête.. Et j'ai toujours trouvé que c'était dans le récit des survivants que l'on puisait le plus de choses.

C'est donc sous les conseils de ma meilleure amie, et sous l oeil desapprobateur du corps enseignant que je me suis plongée dedans.

Je ne l'ai jamais relu.. Ce n'est pas nécessaire.. Il fait partie de ses livres qui s ancrent en vous au fur et a mesure que vous le lisez. Vous ne le refermez jamais vraiment..

Je m'en souviens comme si je venais de le terminer..

Ce que j'ai ressenti durant ma lecture n'a pas de mots.. Jai souffert avec elle, j'ai eu peur, j'ai été dégoutée jusqua avoir la nausée.. Tout est raconté avec tellement de force l, de sincèrite, et d intimité que j'avais l'impression d'être avec elle dans cette cave. Je comptais moi aussi les jours. Espérant qu il ne reviendrait pas. L'histoire, on la connait tous, ou presque.. Mais lire ces lignes etait d'une extrême intensité. Du début à la fin.

Par la suite, j'ai regardé le numéro de "faites entrer l'accusé" présenté par C. Hondelatte, sur l'affaire Marc Dutroux. J'avais eu beau essaya'er de m'imaginer les lieux, la taille, tout.. On n imagine jamais vraiment l'horreur dans sa réalité.. Et pouvoir enfin mettre des images sur tous ses mots, sur ss souffrances, a achevé de me bouleverser.

Je pense que c'était important de regarder l'émission après la lecture, comme une sorte de continuité.

La seule chose qui m'ait perturbée.. Cest qu'il lait gardée aussi longtemps alors qu'ils en avaient déjà tué des tas..

Ce livre ne m'a pas changée, mais il a débouché sur une grande passion pour les tueurs en series. Ce n'est pas le côté macabre des histoires qui m'intéresse, ni rien de malsain d'ailleurs, c'est plutot que c est l'image la plus juste de l'horreur humaine. Reflechir, prevoir, traquer, torturer.. Tout ca est reel, ca existe, ils ne se ressemblent pas, n ont pas une pancarte "attention personne dangereuse" en lettres lumineuses sur le front, mais ils sont là.. Et il faut en être conscient. Lorsque quelqu'un croise le chemin d'un de se monstres, soit il meurt, soit la seuoe chose qu'il ouisse faire s'il s'en sort c'est de parler. Raconter. Surtout ne jamais taire ces atrocités.

Afficher en entier

Date de sortie

J'avais 12 ans, j'ai pris mon vélo et je suis partie à l'école

  • France : 2006-10-26 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 410
Commentaires 59
extraits 18
Evaluations 89
Note globale 8.09 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode