Livres
473 132
Membres
446 624

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

J'ai trouvé ce livre un peu par hasard sur le rayon d'une bibliothèque et je l'ai pris. Le titre semblait étrange, long, insolite... J'ai ouvert et j'ai lu d'une traite. Sabine Dardenne décrit l'horreur passée et nous la fait vivre, "comme si nous y étions". On comprend combien elle a souffert et on a une pensée émue pour elle et pour les autres victimes qui ne peuvent pas témoigner (Julie, Melissa, Eefje...). On ne peut pas faire autrement : on éprouve de l'empathie et beaucoup de sympathie pour cette fillette "dégourdie" qui note tous les détails, qui essaie de s'échapper et surtout lutte pour survivre. Oui, tout le monde a entendu parler de l'affaire Marc Dutroux en Belgique. Mais en aucun cas, on n'imagine comment il faisait pour enlever ses victimes, les manipuler, les torturer moralement et physiquement. Le temps a passé. On ne se rend pas compte de ce qui a eu lieu. Mais ce livre qui est aussi la thérapie libératoire de son auteur nous le rappelle. A l'heure où l'assassin demande sa libération conditionnelle pour bonne conduite, ce témoignage remet les pendules à l'heure pour ceux qui se posent encore des questions. Le monstre mérite-t-il de sortir de sa cage ? Il n'a pas eu pitié de Sabine, de Laetitia et surtout des petites filles qu'il a traitées de manière identique et finalement tuées. Le livre transmet le souvenir d'actes affreux.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode