Livres
439 367
Membres
368 778

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Daliana 2016-11-10T23:53:46+01:00

Je commence à croire que j'ai eu une hallucination quand sa tête apparaît devant moi.

Une belle tête, enfin, si on est pas très attaché aux cheveux, et je n'ai pas d'idées préconçues sur la question.

Son crâne a une forme régulière et ses yeux sont larges et parfaitement symétrique. J'adore la symétrie. Il n'y a pas assez de lumière pour voir s'ils sont marrons ou noirs, mais ils sont malicieux. Des lèvres charnues s'ouvrent sur des dents bien plantées. Pas parfaites, mais pas loin. Et là bouche parle. Oh mon dieu, il est à tomber raide.

- Alors, tu es vierge ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par fraisiC 2014-01-08T02:39:26+01:00

C'est quand il se relève et qu'un liquide s'échappe de moi que je me rends compte que nous n'avons pas utilisé de protection. Il regarde l'expression de mon visage changer et attends de voir si je vais flipper. Étrangement, je reste calme.

Il sourit, secoue les épaule et dit : Il y a des choses bien pire qui pourraient arriver.

Je sais maintenant avec certitude que ce n'était pas un accident. Il l'a fait volontairement, parce qu'il est là pour de bon.

Afficher en entier
Extrait ajouté par bellajessica 2014-01-06T02:43:54+01:00

L'avion roule à côté de quelques hangars puis s'arrête près d'un immeuble un peu plus grand. C’est le terminal. James m'aide avec ma valise et mon sac; il est très bavard. Son truc, c'est les langues orientales, il travaille comme interprète avec Agathe et bien d'autres clients Européens dans le coin. Il me parle de sa clientèle. Je hoche la tête et espère avoir l'air d'apprécier.

Qui sait, je vais peut être à arriver à avoir l'air normal.

Mais en fait non, parce que tous les locaux me dévisagent. Je savais que cela allait arriver, mais le savoir et le vivre sont deux choses différentes.

Je ne suis pas seulement une "farang," c'est-à-dire une étrangère, je suis aussi une "Pome Sii Dang," une rousse. Dans le panthéon des divinités laotiennes, seuls les démons sont roux. Alors on me dévisage comme chez nous on regarderait fixement un type qui se baladerait dans la rue avec la peau rouge et une longue queue.

Un monstre est toujours un monstre.

Nous passons les services de police et arrivons là où Agathe nous attend. Elle lève les bras et saute comme une cheer-leader sous l'effet d'une grosse dose de crack. Je ne peux pas me retenir d'éclater de rire.

Nous nous rapprochons et elle glapit.

- Vous m'avez tellement manqué! Je suis contente que vous soyez là!

Je suis sûre qu'elle aimerait m'embrasser et enlacer James, mais ce n'est pas possible. Au Laos, on ne se livre pas à des démonstrations d'affection en public.

Nous sortons du terminal et en quelque seconde je suis trempée comme une soupe. Il fait chaud, et plus humide que dans un bain de vapeur.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode