Livres
554 019
Membres
598 797

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par isalou29 2017-10-22T16:51:40+02:00

Moi aussi quand j'ai compris que c'étaient les hommes qui m'attiraient, j'ai eu peur. J'ai tenté de comprendre et de me dire que j'étais plus fort que ça, puis j'ai fini par accepter que ce soit inévitable. Que je ne puisse pas aller contre, que m'en empêcher revient à raviver encore plus fort mon désir et que la lutte est vaine . Je suis juif et homo, je suis tout ce que certains membres de son peuple ont voulu tuer et quelque part, durant mon adolescence, les doutes sont apparus. Et si je représentais réellement quelque chose qu'on doit détruire ? Et si tout ce que j'étais était mauvais ? Et si je devenais une honte pour ma famille, pour ma sœur ? Si je lui faisais du mal en étant ce que je suis ? Il m'a suffit de repenser à mes parents, de revoir leurs visages, un trou dans le front, l'effroi dans leur regard pour me dire que rien de ce qu'on est ne justifie la mort. Rien de ce que je suis ne mérite la mort parce que je ne fais de mal à personne."

Afficher en entier
Extrait ajouté par isalou29 2017-10-22T16:51:26+02:00

Certains disent que c'est interdit d'aimer quelqu'un de cette façon. Moi je pense que ces gens là ne sont pas suffisamment courageux pour aimer tout court, de quelque manière que ce soit. Alors ils préfèrent nous juger pour quelque chose qu'ils ne comprennent et ne connaissent pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sarachounette 2017-12-28T19:02:58+01:00

Ce n'est pas simple pour moi de dire ça, mais je veux que tu le saches. Je t'aime Primo Akerman et jamais je n'aurais cru un jour vouloir de cet amour, mais à présent c'est tout ce que je veux.

Avec toi je n'ai plus honte, je n'ai plus peur et je suis plus fort. Tu m'as changé inspecteur, tu m'as rendu fier de moi et jamais personne n'a fait ça. Je regrette seulement de ne pas avoir compris plus tôt que je voulais être moi, avec toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sarachounette 2017-12-14T19:43:38+01:00

J’aurais aimé être un homme différent, pour toi. Juste pour toi. Pour t'avoir et te garder, au-delà de nos différences et de tous ces maudits secrets.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sarachounette 2017-12-14T19:45:48+01:00

C'est donc ça l'amour? Aimer quelqu'un si fort et si injustement, et ne pas réussir à faire en sorte de le protéger de soi-même. Quel gâchis... mais un gâchis plus que prévisible quand deux mondes et deux êtres ne peuvent pas s'accorder. On peut s'aimer envers et contre tout, mais pas contre la réalité. Cette dernière, fini toujours par nous rattraper.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sann51 2018-11-20T14:32:37+01:00

Je déteste de plus en plus ces temps de pause trop longs, parce-que même si je découvre un peu plus Markus, je le veux de plus en plus fort. Lutter à la longue, c'est épuisant. Le regarder et revivre ce qu'on a vécu, me faire des films comme une pucelle lisant un Jane Austen me rend dingue.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2017-12-07T09:51:49+01:00

Je souris en regardant autour de moi, la place se remplit petit à petit, les touristes viennent admirer l’architecture et la statue de Phillipe III.

L’air est chaud encore pour un début de mois d’octobre et Madrid une belle ville qui donne envie de flâner.

— Je n’attends que ça, je reprends sans le regarder, que tu perdes ta patience et que tu me montres réellement qui tu es.

Mon regard se reporte sur lui, il a toujours ses lunettes et je donnerais cher pourvoir son regard à ce moment.

— Et ce que j’ai vu ce matin m’a plu. Ça m’a fait mal, mais ça m’a plu. Parce que c’était toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2017-12-07T09:49:38+01:00

Ma tête se pose contre la porte alors que je sens la tension dans le couloir se faire plus grande.

Pourquoi il fait ça ?

Pourquoi il s’entête à vouloir me faire craquer ? Qu’est-ce que ça lui apporte de me foutre dans un tel état de nerfs.

— Ne fais pas ça, je chuchote d’une voix à peine audible.Ne me tente pas, je t’en prie.

— Pourquoi ? me demande Primo avec calme.— Parce que je suis fatigué et sur les nerfs.

— Et ?Je ne peux pas. C’est mal.

Je l’entends s’approcher, je jure, il le fait exprès.

Et comme par hasard, je n’arrive pas à ouvrir cette putain de poignée de porte.L’univers se ligue contre moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par mamour04 2017-11-19T07:46:40+01:00

Les éléments qui se déchaînent, comme si la terre te rappelait sa présence et l'espace que tu occupes sur elle. On se sent tout petit devant un orage. Ça remet les chose à leur place je trouve.

...

- Ça me fait penser à nous, il reprend, l'orage et ce que tu décris, c'est nous.

Afficher en entier
Extrait ajouté par yunper 2020-08-23T09:57:11+02:00

J’ai pensé aux sentiments que j’avais éprouvés pour lui. À cette découverte affreuse, quand j’ai appris que j’étais tombé amoureux de mon meilleur ami. J’ai pensé aux propos de mes proches sur les gens comme moi. Sur ceux qui s’aiment en étant pareils et pourtant si différents. Je me souviens des coups de la ceinture en cuir du nazi pour nous punir, son fils et moi de nous être embrassés sous cet arbre. C’était le geste de deux enfants qui ne savaient pas ce qu’ils faisaient. Depuis quand un geste tendre méritait de la violence ? J’ai eu si mal. Les cicatrices ont blanchi, certaines ont disparu, mais la douleur de cette punition m’a marqué comme jamais. 

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode