Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jasmine-12 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Agatha Raisin enquête, Tome 1 : La Quiche fatale Agatha Raisin enquête, Tome 1 : La Quiche fatale
M. C. Beaton   
Un premier tome pas mal du tout.
Le résumé est très attrayant, mais je trouve que l'histoire l'est un peu moins. L'enquête policière est intéressante sauf que je trouve qu'elle passe presque au second plan. En effet, nous découvrons le personnage d'Agatha Raisin qui vient d'emménager dans un petit village des Cotswolds et ce tome nous montre comment elle s'intègre à cette nouvelle vie.
Les différents habitants du village sont assez désagréables. Il n'y a que certains personnages qui m'ont plu et je n'ai pas vraiment réussi à les apprécier plus que cela. Agatha est agréable à suivre, mais je n'ai pas une affection particulière pour ce personnage. En revanche, j'aime beaucoup l'agent Bill Wong. Il apporte un peu de normalité et c'est l'un des rares personnages que je trouve réellement chaleureux avec les autres. Roy me plaisait bien au début du roman, mais il a commencé à m'agacer après l'aide qu'il apporte à Agatha. Puis, il y a l'arrivée de James Lacey, un personnage qui aura sans doute une grande importance dans les prochains tomes.
Pour finir, j'ai bien aimé ce premier tome, mais je trouve que l'enquête policière est trop mise en retrait. Les trois derniers chapitres sont les plus intéressants car ils sont centrés sur l'enquête. L'identité du tueur n'est pas très originale et je l'ai trouvé assez facilement. En revanche, j'aime la manière dont Agatha trouve le coupable. L'écriture est facile à lire et le livre se lit assez rapidement. L'humour de l'auteur ne m'a pas spécialement fait rire, mais il y a de l'idée. Je pense lire le prochain tome pour me faire une meilleure idée sur cette série.
Agatha Raisin enquête, Tome 2 : Remède de cheval Agatha Raisin enquête, Tome 2 : Remède de cheval
M. C. Beaton   
Très déçue par ce deuxième tome. Déjà l'écriture n'était pas le point fort du tome 1 (mais l'histoire faisait passer le tout mieux), mais là encore moins de description.
Le meurtre aurait pu être intéressant, mais je me suis plus ennuyée qu'autre chose.
Agatha était très glauque dans ce tome avec son obsession pour les hommes (j'aime déjà pas les personnes ainsi) mais en plus elle harcèle un homme qui clairement ne ressent rien pour elle (au début) au point que dès le début on nous apprend qu'elle a passé ses vacances à le chercher à l'étranger, c'est malsain, ça se fait pas ! Et elle continue tout le long du tome à se comporter comme une ado de 14 ans, c'est très étrange et ça prend beaucoup trop de pourcentage de l'histoire (je parle même pas de sa jalousie qui m'a absolument saoulée).
James n'est pas un personnage que j'ai apprécié, j'ai eu l'impression qu'il prenait toute la place dans les enquêtes et que sans lui Agatha n'aurait rien réussi, en plus il se plaint qu'il en a marre que les femmes aient des espoirs avec lui pourtant il se comporte par moment de manière très ambiguë ou alors comme un gamin en se cachant au lieux d'être franc.
On a pas assez vu les habitants à part les "suspects" mais ils étaient pas assez décrit ou ne se démarquaient pas assez du coup, je sais plus qui était tous ces gens et je m'en fiche un peu (contrairement aux personnages du premier tome).
Je vais m'arrêter là avec cette saga.

par Whintney
Ça peut pas rater ! Ça peut pas rater !
Gilles Legardinier   
On dit que les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus mais d’après moi, Gilles Legardinier doit s’être égaré en chemin et venir de Venus. Sinon, comment expliquer qu’un homme comprenne si bien les femmes et décrive si bien leurs émotions.
Dans “Ca peut pas rater”, l’auteur nous fait partager la vie de Marie après sa rupture avec Hugues. Si l’héroïne nous apparait d’abord dévastée, elle est pleine de ressources. Entourée par ses ami'(e)s, sa famille, elle rebondit en multipliant les bons et mauvais plans.
Je dis partager la vie parce qu’à travers la plume de Gilles Legardinier, on a vraiment l’impression de participer à la vie de Marie.
Lire ce roman s’est aussi être envahi par les émotions, passer du rire aux larmes en quelques pages.
D’ailleurs, à ce sujet, je tiens à préciser à tous les usagers de la ligne de bus 27 que non je ne suis pas folle, non il ne faut pas m’enfermer avec Marie et Emilie, j’ai juste eu un fou rire mémorable à la lecture des aventures du lapin et de la fée.
Si vous souhaitez passer un super moment, si vous cherchez un vrai remède contre la déprime automnale, n’hésitez pas et foncer chez votre libraire et comme moi, vous globicherez “ça ne peut pas rater”
Une enquête de Mary Lester, tome 2 : Les diamants de l'archiduc Une enquête de Mary Lester, tome 2 : Les diamants de l'archiduc
Jean Failler   
Une belle découverte, qui donne envie de lire la suite des œuvres de Jean Failler
La Dernière des Stanfield La Dernière des Stanfield
Marc Levy   
J'ai mis du temps à lire La dernière des Stanfield, plus les jours passaient et plus mon enthousiasme baissait. En fait, j'étais en manque de rebondissements, de stupéfaction et puis je trouvais que l'histoire était un petit peu trop longue à se mettre en place.
Ce que je reproche vraiment à ce roman ce sont entre autres les nombreuses longueurs présentes tout au long de l'histoire, c'est aussi le manque de rythme, la mollesse, la nonchalance que l'on trouve à chaque page. J'ai trouvé que l'histoire avait du mal à démarrer, il m'a fallu lire 200 pages pour dépasser ce qui est écrit dans le résumé, soit presque la moitié du livre. Puis il s'est passé 100 pages avant qu'un nouvel événement intéressant n'apparaisse.
Je regrette également le manque d'émotion et de suspense, je ne partage donc absolument pas l'avis de Philippe Chauveau qui dit en quatrième de couverture : « Entre émotion et suspense : un jeu de piste haletant. » C'est à se demander si on a lu le même livre !
L'intégralité de ma chronique est disponible ici → http://www.leslecturesdelily.com/2017/05/la-derniere-des-stanfield-ecrit-par.html
Un appartement à Paris Un appartement à Paris
Guillaume Musso   
Je viens tout juste de terminer le roman ... j'en reste complètement muette et surtout émue. Année après année j'attend cette période de l'année avec impatience. Découvrir le nouveau Musso est toujours pour moi un petit moment de bonheur, mais cette année c'est encore quelque chose de plus. C'est l'une des plus belles histoires qu'il nous a raconté à ce jours et il faut dire qu'elles sont toutes exceptionnelles. Une lecture que j'ai dévoré en quelques heures sans jamais m'arrêter, comme toujours et que je vais relire lorsque le trop plein d'émotion sera passé. ! Vivement l'An prochain pour découvrir une histoire, qui je l'espère sera à la hauteur de celle-ci)
Une fille comme elle Une fille comme elle
Marc Levy   
Je ne suis jamais objective quand je lis du Lévy... j'aime toujours! Et celui-ci n'a pas dérogé à la règle: j'ai à nouveau adoré! Lévy se lit si facilement...
Elle et lui Elle et lui
Marc Levy   
Une romance qui fait passer un bon moment, mais un livre qui est loin d'être le meilleur de Marc Lévy.
Mia et David sont mari et femme, acteurs de profession. Mais David a trompé Mia et Mia a décidé de le quitter, fuir Londres pour Paris où elle est hébergée chez une amie. C'est en consultant ses mails sur l'ordinateur de sa meilleure amie qu'elle tombe sur un site de rencontre... à partir de là, une nouvelle chance s'offre peut-être à elle, elle pourrait s'appeler Paul...

C'est une romance qu'on pourrait s'amuser à résumer comme ça :
« Le premier jour », Paul et Mia ont été maladroits et mal à l'aise tous les deux, victimes de quelques quiproquos et petits mensonges, et « La première nuit » n'a pas été une vraie réussite non plus. Pourtant, chez chacun d'eux, quelque chose a changé, comme une petite flamme en train de renaître, « Un sentiment plus fort que la peur » sans doute mêlé d'envie et de crainte, « Une autre idée du bonheur » peut-être, celle que deux adultes s'autorisent comme savent le faire « Les enfants de la liberté », de l'insouciance.
Les jours passent, les chemins se croisent, se décroisent.
On dit que l'humain a plusieurs vies sur terre... « Et si c'était vrai ? », « Si c'était à refaire » sans doute Mia et Paul le referaient-ils, plus forts de leur expérience, pour pouvoir « La prochaine fois » tenter un « Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites ». Embarqués dans une aventure qu'ils n'avaient prévue ni l'un ni l'autre et qui nous rappelle par certains côtés « L'étrange voyage de monsieur Daldry ». On leur souhaite à l'un comme à l'autre bien plus que « Sept jours pour une éternité », mais cela dépend de Marc Lévy.

par SuperNova