Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jax : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Into the Wild Into the Wild
Jon Krakauer   
L'ouvrage est le complément du film. J'ai adoré le film et j'ai apprécié l'ouvrage. Car il prouve à quel point nous sommes dépendants de la civilisation, à quel point la société de consommation nous rend servile. Aujourd'hui nous sommes quasi-déconnecté à la nature. Il est grand temps de se reconnecter à notre belle terre, afin de vivre une relation faite de liberté, de respect et de relative autonomie spirituelle.
Wild Wild
Cheryl Strayed   
Un énorme coup de coeur! C'est un livre vraiment juste, époustouflant, avec un personnage principal qui a les épaules assez larges pour porter le livre seul. Cheryl m'a donnée envie de faire comme elle!

par Idylle76
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette
Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs coupables Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs coupables
Laurell K. Hamilton   
Quand on se plonge dans les aventures d'Anita on n'en sort plus ! Un livre qui vous entraine et vous rend nostalgique de la période "Buffy" même si Anita tient largement la comparaison !

par lily
Bad Romance, Tome 1 Bad Romance, Tome 1
Céline Mancellon   
J'ai eu une sale appréhension sur ce livre et au final, joli coup de coeur.
Chris est un bad boy au premier abord mais au final...quand on sait pourquoi il fait ce qu'il fait on ne peut que l'aimer.
Kate n'est pas un cliché sur patte. J'ai adoré ce personnage.
Il y a beaucoup d'humour, j'adore !
En ce qui concerne le langage, grosse surprise parce que, ok y'a un peu de vulgarité mais ce n'est jamais obscène, même lors des scènes de sexe, du coup c'est très agréable.
Attention ! Ce n'est pas nian-nian non plus !
C'est franchement un livre à lire car il détonne par rapport aux autres livres du même genre.

Just kids Just kids
Patti Smith   
Magnifique livre remarquablement écrit.
Très admirative du choix de vie de Patti Smith qui s'est tournée résolument vers l'Art.
Ce livre retrace une tranche de vie incroyable à New York avec ses difficultés, ses rencontres...
J'ai vraiment beaucoup aimé.

par chantwal
Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi
Tillie Cole   
ADDICTIF - pour résumer cette lecture en un mot -.

Après avoir lu les dernières lignes de ce livre particulièrement prenant je viens ci-joint pondre un avis des plus biaisée qu'il puisse exister. Croyez-moi, lorsque je parle d'une additivité, il s'agit bel et bien d'une addictivité, vous savez ce sentiment qui fait que même si vous mordez d'envie de lire la suite et voulez finir au plus vite, vous espérez au fond de vous que des milliers de pages de cette histoire continuent encore. Chaque pause passée à avancer un tant soit peu dans la lecture montre l'engouement que j'ai réussi à ressentir pour ce livre, les trente minutes de trajet quotidien me paraissaient bien courte et au final, j'ai mis deux jours à le finir et je me dis que j'aurais pus le terminer en une journée si je n'avais pas mis un tant fou avant de réellement me lancer dans la lecture.

Conseiller par une amie, je me suis lancée dans cette lecture aléatoire après que celle-ci m'ait vantée ses bons mérites et je ne regrette absolument pas. La beauté du livre réside bien évidemment en premier lieu dans ses personnages. Aussi intriguant qu'intrigués, chaque personnage ayant son moment "de gloire" nous touche au plus profond de notre âme. Le contexte qui sort quelque peu du commun rend le livre intéressant et l'auteure a parfaitement sût s'approprier ce contexte là, les recherches derrières ont dues être conséquentes ce qui fait que l'impression de "n'importe quoi" que l'on pourrait avoir en lisant certains livres n'est pas présente. L'auteure sait de quoi elle parle, et elle réussit parfaitement à nous prodiguer les émotions qu'une telle lecture pourrait être amenés à nous procurer.

Néanmoins, même s'il sort du commun je ne le conseillerais pas à tous. En effet, une réel violence est présente, on est réellement projeté à travers un livre, un vrai livre qui nous fait voyager dans un cadre pas des plus idylliques. J'ai aimé pouvoir ressentir toutes ces émotions en lisant ce texte bien que j'avoue avoir été plus d'une fois retournée par les événements. [spoiler]Notamment certaines scènes de viol, et de violence très crûes et très explicites que les petites âmes comme moi auront du mal à supporter sans vomir leurs tripes.[/spoiler] Malgré tout, c'est ce qui rend l'écrit unique, et hors norme. L'évolution des personnages est conséquente et je parle là bien de TOUS LES PERSONNAGES auxquels on s'attache ( et on s'empoisonne ) sans réellement s'en rendre compte. A vrai dire, en lisant les premières lignes je pensais tomber sur une histoire prévisible, je devinais l'intrigue et pourtant... si je m'attendais à tout ça.

Une perle. Mais je me répète, il faut être conscient qu'il s'agit de tourments et de démons intérieurs, d'histoires douloureuses entremêlées et des événements pas des plus joyeux, à lire en étant conscient de ces facteurs.

par Noonie
Borderline, Tome 1 : Au pied du mur Borderline, Tome 1 : Au pied du mur
AurElisa Mathilde   
Bastien est un jeune homme de 19 ans qui n'a pas du tout la vie facile. Nous comprenons rapidement que son passé est quelque chose qu'il aimerait ne jamais avoir vécu, quelque chose que personne n'aimerait vivre à vrai dire. Ce passé le hante, le poursuit chaque seconde, le détruit à petit feu. Il ne peut même pas imaginer un futur, un avenir, avec ce passé là. C'est un personnage complexe, mais on s'attache facilement et rapidement à lui. Il est très énervant au début, on a limite envie de le gifler mais l'envie passe très vite lorsqu'on comprends pourquoi il est comme cela. Lorsqu'on comprends qu'il est brisé, et qu'il n'a que ce moyen de protection. Il est attendrissant, il est incroyablement fort. Lorsqu'il raconte certains événements du passé, on souffre pour lui. Lorsqu'il a une crise, lorsqu'il va mal, on souffre avec lui. C'est un personnage vraiment très marquant que nous n'oublions pas en refermant le livre. J'ai rarement vu des persos aussi travaillé, aussi torturé sans que cela ne fasse cliché. Et rien que pour ce personnage, pour la création et l'approfondissement de ce dernier par l'auteur, vous devez lire ce livre.

Généralement dans ce second paragraphe je présente le second personnage principal, souvent le copain, le petit ami. Mais je ne vais pas le faire là. Parce que l'auteur ne s'est pas basé sur une histoire d'amour. le récit n'avance pas par rapport à une histoire d'amour, loin de là. J'ai d'ailleurs été étonné qu'un seul couple (enfin deux mais on voit beaucoup moins le second) soit présent au fil de l'histoire, un couple vraiment beau, et pas du tout cliché encore une fois. L'affection vient peu à peu pour Bastien, mais ce n'est pas de l'amour comme on pense le trouver dans un roman. Il y a l'amour fraternel, l'amour d'une femme un peu plus âgée que Bastien qui s'attache à lui et qui tente d'être présente pour lui, un peu comme une mère, l'amour de la petite aussi, toujours mignonne et de bonne humeur. L'amour de son "patron" qui, malgré les crises, malgré les problèmes de Bastien, tente de l'aider un maximum, tente de lui parler, de le sauver de ses démons. Et enfin, l'amour de la bande, des amis qu'il ne pensait jamais avoir, des personnes sur qui il peut compter, sur qui il peut se reposer.

Tout part d'un ras-le-bol de son frère, qui n'en peut plus de voir Bastien se détruire peu à peu, ne pas chercher de travail, ne faire que des conneries. On peut le comprendre après tout. Il a peur pour son frère, il sait qu'il ne fréquente pas de bonnes personnes, ce ne sont pas des personnes qui l'aident en tout cas. Alors il prends une décision. Sans demander l'avis de Bastien bien évidemment, ce dernier aurait refusé catégoriquement. Et c'est grâce à cette décision que toutes les rencontres se font.

Parlons des personnages secondaires maintenant. Enfin bien évidemment ils sont tous importants, mais Bastien prends toute la place, c'est lui le personnage principal, désolé vous autres !
Je vais commencer par Martial. J'aimerai tellement avoir un grand frère comme lui ! Il est incroyable. Il est prêt à tout pour que son frère aille mieux. Il tente de le protéger, il souffre avec lui, il s'inquiète énormément pour lui. Il le surprotège peut-être un peu trop même, mais c'est tellement compréhensible. J'aurais aimé le voir un peu plus souvent mais peut-être que dans le tome 2...
Son collègue, dont j'ai oublié le prénom, et qu'on ne voit qu'une seule fois dans le récit, qui est finalement le sauveur, puisque c'est lui qui parle à Martial de ce travail, c'est à cause ou grâce à lui que le départ de Bastien se fait.
Charles, le vétérinaire, qui est une personne formidable. (forcément c'est un vétérinaire il ne peut qu'être formidable haha pardon c'est mes études qui me font parler :p) Il sait gérer les crises de Bastien, il comprends ses doutes, il sait le calmer avec quelques paroles... Il est vraiment fascinant.
Elodie, qui prends Bastien sous son aile, qui se rapproche d'une mère pour lui, qui fait des erreurs mais qui veut tellement l'aider... Elle n'a pas peur de lui, même dans ses excès de colère, alors que même moi j'en avais peur quoi. C'est une femme forte.
Leur petite fille, Camille, qui est trop mignonne. On la voit très peu aussi, mais à chaque apparition on ne peut s'empêcher de sourire.
Benoit, qui joue lui aussi un rôle très important puisque que c'est grâce à lui et avec lui qu'il rencontre la bande. C'est un personnage très intéressant, pour ses passions surtout, que j'adorerais connaître un peu plus.
Clément... Euh c'est possible d'en avoir un fourni après avoir terminé ce livre ou pas ? Non parce que je veux clairement un Clément dans ma vie. Il est tellement exceptionnel, il prends soin de Bastien, il tente de le comprendre, de le rassurer, il est toujours là pour lui, il lit en lui comme dans un livre ouvert et... waw quoi. C'est un véritable coup de coeur pour moi. Lisez ce livre pour découvrir ce personnage aussi.
Damien, le détestable de la bande. Je suis bien contente de le voir qu'une seule fois dans le récit, mais j'ai en même temps hâte de découvrir ce qu'il cache, et s'il est vraiment méchant par plaisir ou non.
Bien sûr il y a d'autres personnages, je vous laisse les découvrir.

C'est une histoire bouleversante, qui m'a fait verser pas mal de larmes quand même. Malgré tout, il y a beaucoup d'espoir dans ce récit, et c'est le plus important. Bastien a certes eut un passé horrible, subit des choses terribles, il y a l'espoir qui se fraye un chemin en lui, grâce à toutes ces fabuleuses personnes qui l'entourent.

J'ai adoré le fait que l'auteur parle de la thérapie par les animaux. Parce que c'est un sujet qui reste de côté, auquel on ne croit pas vraiment, et pourtant ça peut faire des miracles. J'aimerai beaucoup que le second tome parle un peu plus de ce sujet, ainsi que des adolescents qui viennent. (je ne peux pas trop en dire sans spoiler)

Je n'ai pas trouvé de point négatif. Moi qui a une mémoire de poisson rouge (toujours un rapport avec les animaux héhé) je n'ai pas eu de mal à retenir les noms des nombreux personnages, à faire le lien entre les frères et soeurs, etc.

En bref, un livre incroyable que j'ai savouré, je ne voulais pas le terminer pour ne pas quitter Bastien, c'est chose faite et maintenant je me retrouve un peu perdue je l'avoue.
De l'espoir, de la douleur, de l'affection, des démons, un présent qui s'éclaircit peu à peu, un passé terrible et noir.
Un récit que je ne suis pas prête d'oublier, et qui m'a fait beaucoup réfléchir. J'ai BESOIN du tome 2 maintenant, puisqu'il y a quand même pas mal de questions sans réponses. Et vu que je ne suis pas très patiente, ça risque d'être dur !
Riley Jenson, Tome 5 : Sombre étreinte Riley Jenson, Tome 5 : Sombre étreinte
Keri Arthur   
Autant je reprochais aux précédents tomes la légèreté et la désinvolture de Riley, autant celui m'a convenu à ce niveau.
Dans celui-ci notre héroïne est plus réfléchie et mature, sa relation avec Kellen prend une tournure différente d'avec ses anciens partenaires et Riley s'ouvre davantage dans ses ressentis, ses craintes et ses sentiments.
L'enquête est intéressante mais sans plus, l'intrigue bien menée et sans longueur mais tout de même un peu faible en comparaison des précédentes.
J'ai beaucoup apprécié ce changement d'attitude chez Riley qui la rend plus sensible et attachante.
Je suis aussi d'accord avec la majorité en disant que Quinn brille par son absence mais reste omniprésent dans le coeur de Riley malgré leur passé douloureux.
Je souhaite sincèrement qu'il sera présent avec une place prépondérante dans le prochain tome.
A SUIVRE

par ccmars
Sur la route des invisibles Sur la route des invisibles
Claire Lajeunie   
Ce témoignage m’a rappelé beaucoup de souvenir. Sans trop en dire sur le contexte, quand j’avais 16 ans, j’ai rencontré à Angers une jeune femme SDF. Je me suis assise un après-midi sur le trottoir à ses côtés et j’ai beaucoup discuté avec elle. Son parcours, sa vie actuelle...où elle dormait, comment elle survivait dans la rue?... Elle était enceinte et ne savait plus comment faire. Je l’ai aidé comme j’ai pu, avec les moyens que j’avais. Je n’habitais pas Angers et d’ailleurs j’y suis resté que 2 semaines. Mais j’avais gardé contact avec cette jeune femme, lui demandant régulièrement des nouvelles par SMS. Et puis un jour, plus de nouvelles, plus de réponses. Je n’ai jamais su ce qu’elle était devenue. Mais tout le long de ce livre, j’ai pensé à elle.
Je me suis toujours intéressé et questionné sur le quotidien des SDF. Après cet épisode avec cette jeune femme, j’ai rencontré un jeune SDF, quelques années plus tard, sur le trottoir au Mans (ma ville natale) qui m’a beaucoup parlé de sa vie. J’ai compris beaucoup de choses. Et surtout, cela m’a toujours donné des leçons de m’assoir, près d’eux. Je n’ai jamais eu honte d’être assise à leur côtés. Mais j’ai souvent eu honte, après, d’avoir beaucoup de privilèges. Je suis quelqu’un qui a vachement les pieds sur terre. (Trop même!) Et cette réalité qui est la précarité me fend le coeur. N’importe qui peut être concerné un jour. Alors, la prochaine fois que vous croisez la route d’un SDF, svp, ayez au moins un regard pour eux. Ce sont des gens comme nous.

par Kmydaukho