Livres
549 682
Membres
589 731

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par bellajessica 2013-04-29T01:56:16+02:00

J’ai beau essayer de me concentrer un maximum, tout en déplaçant mon stylet sur la tablette, je ne peux m’empêcher de regarder le bureau de Mme Batty-Smith du coin de l’œil. Tout en continuant mon travail de retouche, je pense à lundi. Ça me fera tout drôle d’assister aux obsèques de cette femme que je connaissais à peine.

Le peu que je sais sur elle, je l’ai appris au fur et à mesure de la bouche d’autres photographes. Tout le monde est d’accord sur un point : c’était la spécialiste des photos de mariage des années 60. A l’époque, elle avait à peu près mon âge. Mais elle n’était pas encore devenue Mme Batty-Smith, elle n’était que Mlle Smith, et c’était vraiment la meilleure. Elle demandait les honoraires les plus élevés de tout le pays, et c’était la photographe attitrée des grands mariages, dans le monde des célébrités et de la politique.

En revanche, les gens ont toujours été un peu évasifs concernant sa vie privée. On m’a dit que son mari l’avait quittée alors qu’elle était au sommet de sa carrière, et qu’à dater de ce jour, tout a basculé. La descente aux enfers… Une dizaine d’années après, elle a complètement cessé d’exercer son métier. Ce qui est certain, c’est qu’elle ne s’est jamais remariée et qu’elle a passé le restant de ses jours à confectionner des albums pour tous les grands photographes de la ville.

Mon regard quitte l’écran de mon ordi pour se poser sur le bureau là-bas, dans le coin. C’était une drôle de petite bonne femme, cette Mme Batty-Smith. Toujours grognon… sauf lorsqu’elle parlait de ses chats. Elle pouvait parler des heures entières de ses dix-huit chats ! Et si jamais on essayait de changer de sujet, elle se refermait comme une huître et ne disait plus un mot.

Nous ne parlions donc que de ça tous les mercredis, le seul jour de la semaine qu’elle passait au bureau. Ses chats… Je suis encore capable de citer leur nom dans l’ordre où elle les a eus : Betsy, Shu-shu, Mitsy, Sunshine, Pokey, Hortense… et j’en passe !

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2020-02-28T20:20:32+01:00

Justine ne cache pas sa déception. Elle reste un instant sans répondre, puis nos regards s'affrontent de nouveau. Elle pointe vers moi un doigt vengeur. Jamais je ne l'ai vue aussi en colère.

-Très bien, Liv, à ta guise ! Je sais que tu as un emploi du temps très chargé… Entre le boulot, les cours d'espagnol, la gym et j'en passe, tu remplis bien tes journées.

C'est génial ! Car grâce à toutes ces activités, tu n'as pas le temps de souffler ni de réfléchir à out ce que tu perds. A la seconde chance que tu as refusé de donner à quelqu'un qui, lui, n'avait pas hésité une seconde à le faire...

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2020-02-28T20:16:49+01:00

Elle tient une carte. Une carte de la Saint-Valentin.

Mais elle ne l'ouvre pas. Elle se penche et la jette dans la poubelle. Puis elle se relève pour regarder par la fenêtre.

Elle voit la voiture de Mike démarrer.

Il ne s'est même pas rappelé la date...

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2020-02-28T20:15:14+01:00

Que ce soit bien clair : je déteste les Cupidons et autres chérubins. Je hais leurs petits ventres tout ronds, leur côté rabougri. Et je déteste les dorures tape-à-l'oeil dont ils se parent pour les mariages.

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2020-02-28T20:13:40+01:00

Sally me lance un nouveau clin d'œil… J'estime urgent de pousser Drew vers la sortie et je referme la porte rapidement derrière nous. Décidément, impossible de laisser un célibataire entrer dans ce studio ! C'est comme envoyer un agneau à l'abattoir ...

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2020-02-28T20:12:12+01:00

Quelques minutes plus tard, je suis sûre de moi. Je me force à détourner les yeux, puis je mets le contact et je démarre en trombe dans un nuage de poussière avant d'avoir le temps de changer d'avis.

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2020-02-28T20:10:38+01:00

Quand je vous dis que j'ai toujours de la chance…

Franchement, j'ignore complètement pourquoi, ces derniers temps, tout mon entourage se ligue pour me chercher désespérément un partenaire. Stop ! Non, c'est un mensonge éhonté ! Je sais très bien pourquoi : ils ont tous les frousse.

La frousse que je fasse la grève des rendez-vous après ma pénible rupture.

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2020-02-28T20:07:44+01:00

Je reprends ma place à mon bureau et, le nez devant mon écran, je commence à effacer le nez rouge, les cornes, les canines de vampire et les taches rouges dans les yeux. Juste au moment où je m'apprête à retoucher le dessous du bras de la mariée (que je trouve personnellement un peu flasque…), je vois Sally démarrer en trombe dans sa Ferrari.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2019-01-23T13:22:35+01:00

Je cours jusqu'à la porte d'entrée de Drew et j'appuie sur le bouton de l'Interphone. Une fois, deux fois, une troisième fois pour me porter chance. Après, je commence à frapper.

A tambouriner.

J'entends enfin un bruit de pas. C'est à cet instant seulement que la panique me gagne. Et maintenant, je fais quoi ? Qu'est-ce que je vais lui dire ? Et si jamais il me dit d'aller me faire cuire un œuf, moi et mes sautes d'humeur ?

La porte grince.

Zut de zut !

Je pivote sur place et je regarde du côté de la voiture. Et si je partais en courant ? Molly me regarde sans comprendre.

Trop tard.

La porte s'ouvre en grand. Je me retourne lentement. Drew est en boxer et en T-shirt blanc, les cheveux en bataille, l'air hagard. Je l'ai connu plus élégant, mais peu importe.

Car brusquement, en le voyant, je me rappelle très précisément pourquoi je suis ici : pour rattraper le temps perdu !

Drew me fixe sans comprendre.

Et moi ... eh bien ...

J'ose enfin. Je fais le grand saut.

Afficher en entier
Extrait ajouté par fervantelectrice 2018-08-21T15:35:29+02:00

Je réponds par un vague grognement, vu que c'est à mon tour d'avoir la bouche pleine. Je n'ai pas besoin qu'on me rappelle que dimanche prochain, c'est la St Valentin, et pas seulement parce que ma vie privée est un vrai désastre. Quand on est spécialisé dans la photo de mariage, on sait très bien que ce jour-là, on bat des records ! D'autant que depuis deux ans, la St Valentin tombe un week-end. Cette année, c'est un dimanche. Dans notre métier, les week-end sont des jours bénis, alors imaginez si vous ajoutez la fête des amoureux ! C'est bien simple, la SALLY BLISS PHOTOGRAPHY a reçu des commandes un an et demi à l'avance.

Sally rigole.

- Si tu voyais la tête que tu fais ! C'est incroyable ce que tu peux changer à l'approche de la St Valentin. Tu deviens ronchon... Et puis cesse de plisser le front ou tu auras des rides pour de bon. Et crois-en mon expérience, quand on arrive à l'âge que j'ai, il y'a des miracle que même l'Oréal ne peut pas faire ! Même si on le veut bien...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode