Livres
473 162
Membres
446 722

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Je mourrai pas gibier



Description ajoutée par ninanina 2010-01-20T20:25:50+01:00

Résumé

C’est avec « Je mourrai pas gibier » que les éditions du Rouergue lance leur dernière collection de poche pour ados, DoAdo noir. Un récit noir et sans concessions signé Guillaume Guéraud à qui l’on devait déjà « Cité Nique le ciel ».

Depuis toujours à Mortagne, c’est la guerre entre les vignerons et les travailleurs du bois. Issu d’une famille de scieurs, Martial choisit d’étudier la mécanique. Mais la violence du village ne l’épargnera pas. Aussi, le jour où il découvre que son frère et un ami s’en sont pris à Terence, le « pleu-pleu » du village, le seul qui ne soit pas chasseur, Martial décide de se venger sur leur propre terrain. Le jour du mariage de son frère, il emprunte le fusil de chasse de son père.

Chronique de la haine ordinaire, froide et réaliste, « Je mourrai pas gibier » aborde de front les questions de la violence, de la révolte et de l’injustice. Dans un style direct, sans faux-semblants mais d’où l’émotion n’est jamais absente, Guillaume Guéraud s’adresse avec une grande justesse aux ados d’aujourd’hui, ceux qui n’ont pas envie de se soumettre au monde qu’on leur impose, avec la haine pour unique toile de fond. Et signe un récit poignant et magistral.

Afficher en entier

Classement en biblio - 74 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par EuxanneEowyn 2015-04-19T13:25:11+02:00

Je suis resté avec Terence tout ce week-end. A le panser. A le faire manger. A le soutenir de son lit à ses toilettes.

Et à réfléchir. A propos des mauvais coups qu'il avait reçus. A propos de Frédo et de son séjour en taule. A propos de mon frère et de son mariage et de la scierie. A propos de ce patelin et de son pharmacien. A propos de mon orientation vers la mécanique. Et des trucs à n'en plus finir. Le bois. la vigne. Le vin. La sciure.La piscine du château Clément. Les poumons de mon père. La Mercedes de M.Listrac. Les jantes chromées. L'intérieur cuir. Les soupapes. L'huile de vidange. La misère.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nervo 2018-05-02T02:28:22+02:00
Argent

J'ai déjà lu plusieurs livres de cet auteur et j'aime beaucoup son style. C'est un livre très dérangent et à la fois assez triste. Spoiler(cliquez pour révéler)En effet, on s'attache au petit personnage persécuté qui est totalement sans défenses De plus, entrer dans la psychologie du personnage nous permet de vivre l'histoire avec son regard ce qui est encore plus flippant mais à la fois intéressant. L'histoire est courte mais elle fait cogiter encore longtemps après l'avoir terminé. Vraiment, à lire surtout si vous aimez les histoires très réalistes et inquiétantes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2017-10-23T17:09:20+02:00
Lu aussi

Un petit roman glaçant à ne pas donner aux sensibles.

L'histoire est effrayante et mortelle mais néanmoins très touchante.

Le livre ce lit très rapidement, on est happé par l'histoire et on ne pose plus le livre avant la fin, avant le massacre.

Un livre sanglant donc !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Do 2017-09-22T00:18:19+02:00
Diamant

Guillaume Guéraud s'est inspiré d'un fait divers pour écrire ce petit roman (très) noir pour adolescents... matures ! L'auteur aborde ici le sujet de ces jeunes tueurs devenus "fous", comme Martial, qui raconte, à la première personne et par flashbacks, comment il en est arrivé là... le jour d'un mariage.

Le contexte social du petit village de campagne où employés de la scierie et ceux travaillant pour le domaine viticole se cherchent constamment noises et querelles, est à l'origine des ressentiments de Martial. Le fait que les habitants (et quelqu'uns en particulier) se comportent comme des bourrins conduit finalement l'adolescent à perpétrer un carnage.

Un petit livre poignant et implacable. L'auteur qui va à l'essentiel, assène des courtes phrases comme des coups de poings et le lecteur se prend toute la violence en pleine figure.

L'acte de Martial est certes condamnable, mais Guéraud a su retranscrire les sentiments de cet ado -d'ailleurs parfaitement sain d'esprit- avec une telle force qu'on arrive, sans mal, à comprendre son geste irrépressible.

75 pages de pure intensité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VioletteLyyant 2016-05-14T19:14:46+02:00
Lu aussi

Un livre très court que j’ai lu en une trentaine de minutes. Trop court même… On me l’avait chaudement recommandé vu que j’avais adoré « Plus de morts que de vivants » du même auteur mais là, je suis réellement restée sur ma faim.

L’histoire a un véritable potentiel, elle est très intéressante et le personnage de Martial semble avoir une vraie profondeur. Mais le faible nombre de pages fait que tout cela reste en surface. Je pense que tout aurait mérité d’être creusé, approfondi. Un adolescent ne sombre pas dans la folie meurtrière en quelques heures et le déclencheur, aussi émouvant soit-il, ne m’a pas convaincue.

A part ça, le cynisme de Martial, qui raconte l’histoire de son patelin et de ses habitants, m’a beaucoup plu. On sent qu’il ne regrettera jamais son acte et il en dépeint les causes et les effets avec une vision assez acerbe que j’ai trouvée délicieuse.

La fin nous laisse deviner ce qu’il advient de ce garçon… Plein d’hypothèses me traversent l’esprit et, même si c’est frustrant, je pense que c’est un choix osé et volontaire de la part de l’auteur.

En bref, un livre que je conseille pour une lecture rapide mais largement moins bien que ce à quoi je m’attendais.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par charliee 2015-01-13T15:46:43+01:00
Lu aussi

Un récit absolument glaçant et parfois choquant. A ne mettre entre les mains des personnes les plus sensibles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par malachi 2014-02-16T10:06:56+01:00
Bronze

Second livre que je lis de cet auteur dans cette collection et je dois dire que j'aime beaucoup son style, il écrit les choses sans chichis et cela rend toute l'histoire d'autant plus réelle et captivante.

Afficher en entier
Bronze

Un récit effrayant. "Je suis né chasseur, je mourrai pas gibier", une rengaine que le jeune meurtrier va pourtant adopter alors qu’il l’avait tant rejeté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sinette48 2012-10-29T18:42:30+01:00
Or

Je voulais le lire en CM2. Mon maître m'a dit de demander la permission de le lire à ma mère. Je me suis dis que cela ne pouvait pas être si horrible que ça. C'est vrai que c'est un peu sanglant (j'ai dis un peu ?) mais c'est une belle et émouvante histoire. C'est vrai que ça change des autres livres de Guillaume Guéraud comme "ma rue" où "affreux, sales et gentils"...

Afficher en entier

Date de sortie

Je mourrai pas gibier

  • France : 2006-01-17 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 74
Commentaires 8
Extraits 1
Evaluations 16
Note globale 7.25 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode