Livres
429 493
Membres
351 254

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-28T21:22:22+02:00

" - Je t'aime, ma Chloé, tu es une fille extraordinaire, souviens-toi d'Oscar Wilde : ne tombe jamais amoureuse de quelqu'un qui te traite comme si tu étais ordinaire."

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par nini84 2015-07-05T21:39:14+02:00

Le coiffeur s'appelait Jean Eude:

-My love, on va donner de la structure à ton cheveu, un peu d'angle, parce que là c'est plat plat plat, sans caractères. Si tu veux garder ta base longue, il faut du mouvement, du volume entre les pommettes et le menton pour faire ressortir le doré dans tes yeux, tu vois, là je vais épouser ton implantation, challenger ta double texture, on va te faire du foncé en racine, et trouver un blond qui t'appartienne vraiment parce que là c'est terne terne terne, ton blond naturel c'est pas le tien, et moi je dis, non non non, je vais te destructurer tout ça et te donner de la lumière.

J'ai pensé: au secours! au secours! au secours!

J'ai dit:

-OK.

Et de toute façon, il avait déjà commencé.

lepetitmondedeceline.blogspot.fr

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-28T21:26:17+02:00

" De toute façon , c'est la meilleure partie, la rêvasserie. Moi, je voulais que la vie soit comme une comédie musicale, que les gens se mettent à chanter et à danser dans la rue, que tout le monde soit gentil au fond, et que les histoires se terminent bien. Mais la réalité est pourrie, dans la réalité on n'est jamais heureux, rien ne marche et tout finit mal. Le bonheur n'existe que dans les livres et l'imagination des rêveurs. Le bonheur n'existe pas."

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-28T21:20:48+02:00

"L'alcool, le café, la clope, Guillaume. Toxiques et indispensables. Pour quelques minutes de bonheur au présent, je construis mon futur sur des matériaux pourris, et je m'étonne quand tout s'effondre."

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-28T13:55:54+02:00

" Je pourrais dire à Mamie Rose que je ne connais rien. Ou plutôt si, je m'y connais en ventes privées, en mec, surtout en connards. J'ai une licence en connards, un master même, j'ai validé la théorie, la pratique haut la main, première de ma promo."

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-25T21:45:15+02:00

" Je voulais raconter des histoires qui font rires les enfants, qui finissent bien, des romans dans lesquels on se blottit pour oublier la réalité. Je voulais emmener les rêveurs dans des contrées lointaines, quand tout le monde dort depuis longtemps quand il ne reste plus que le murmure des pages qu'on tourne dans le silence de la nuit."

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-28T13:53:30+02:00

" Mille cinq cents euros pour apprendre à ramener un mec de boite de nuit, alors que la moitié des mecs en boite de nuit paieraient mille cinq cents pour être ramenés de boite de nuit. Ca me dépasse."

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-25T21:41:17+02:00

" C'est tout ou rien, je déteste les juste milieux. Que voulez vous, j'ai lu trop de romans."

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-25T21:40:33+02:00

" Mon genre d'hommes, ce n'est pas vraiment les gentlemen, les romantiques, les Ashley Wilkes ou les Mark Darcy. J'ai grandi loin des immeubles haussmanniens du seizième arrondissement, j'ai un faible pour les voyous."

Afficher en entier
Extrait de Je peux très bien me passer de toi ajouté par Diamond03 2018-04-25T21:38:21+02:00

" Ca doit être génial d'être Sophie, d'avoir trois ans, d'avoir Charlotte pour maman. De ne pas savoir ce que c'est qu'un smartphone, un Tampax, une capote, un shot, une vie qui défile tous les jours un peu plus vite et qu'on est train de rater."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode