Livres
436 717
Membres
362 435

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Mayumi 2017-03-08T18:59:27+01:00

La mort ne s'attrape pas ! Elle s'invite.

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Shipon 2017-04-04T19:47:04+02:00

"C'est bizarre de vouloir quelque chose très fort, de l'obtenir un instant infime, de découvrir que c'est encore mieux que dans tous ses rêves, et puis paf, d'en être privé la seconde suivante"

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Shipon 2017-04-04T19:44:45+02:00

"Soudain, je suis certaine que c'est la raison pour laquelle on pleure : s'extraire du monde qui nous fait souffrir. Les larmes brouillent les visages, les gens, elles protègent des méchants et de la réalité."

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Mayumi 2017-03-08T18:57:40+01:00

“Tu crois que j’ai la tête à ça ?

– Y a pas de bon moment pour tomber amoureuse.

– Non, mais il y en a des mauvais et on est en plein dedans.

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Mamara 2018-04-08T12:28:27+02:00

Victor arrive trente minutes plus tard et...

- Tu as de la neige dans les cheveux ! Il neige ?

Je cours à la fenêtre.

- IL NEIGE !

J'ouvre tout grand la porte et fourre la tête dehors.

-Mouahahahahahaha ! Il neige !

- Elle est atteinte, note Jamal, sur le ton du scientifique qui étudie son sujet.

- Elle est irrécupérable, acquiesce Victor.

- Vous êtes aveugles ou quoi ? Il neige !

- Bon, viens ici, tu es en pull !

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Rowena77 2017-10-11T10:57:58+02:00

Cette lettre ne me dit rien qui vaille même si, en général, j'adore en recevoir. Plus personne n'en écrit. C'est dommage parce qu'une lettre papier n'a rien à voir avec un mail ou un sms qu'on lit dans le flux, en marchant, dans le métro, au supermarché, dans la queue du ciné. La relation à une lettre est différente. Charnelle. Ça balance de la vibe sévère. Les rares fois où j'en reçois, je prends le temps de m'installer pour la lire, comme un mini-cérémonial qui sacralise la lecture.

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Rowena77 2017-10-11T10:52:28+02:00

- Mon babouin en sucre, lâche Carrie en se retournant, fouettant l'air de sa toison volante, j'ai ce qu'il te faut !

Elle pose dans ma main une brique.

Les Misérables.

Quand je l'aurai terminé, Eloïse aura sûrement oublié Erwann et je pourrai reprendre ma vie d'avant. Vu l'épaisseur du tome 1, j'aurai aussi ma ménopause.

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Thyda 2017-04-17T18:35:56+02:00

" Isidore gratte à la porte de ma chambre, si fort que Jamal se lève pour lui ouvrir. Je cherche un mouchoir pour me moucher. Le chien de la honte déboule, se dandinant au rythme de son plumet miteux, me lance une oeillade attendrie, et s'élance sur mon lit d'un bon au ralenti.

Son ventre distendu a le temps de balloter dans les airs, ses oreilles au vent.

Il atterrit, un CRAC gigantesque retentit, et je suis aussitôt happée vers le centre de la Terre.

- AAAAAAHHHHHH !

Ma mère se rue dans ma chambre.

Je suis trente centimètres plus bas, le derrière coincé dans les lattes brisées de mon sommier. Isidore est assis sur moi avec un objectif : pratiquer un gommage du visage à l'aide de sa langue au parfum de boulette de viande digérée. Je ne peux même pas me débattre : je suis pliée en deux, coincées, tranche de dinde dans mon matelas-sandwich, et Jamal se cogne les cuisses à force de rire.

- IL A CASSÉ MON LIT ! CE GROS PLEIN DE SOUPE A CASSÉ MON LIT ! je brame, incapable de décider si je dois rire ou pleurer. LE THÉORÈME DE LA SCOUMOUNE M'EN VEUT PERSONNELLEMENT !

Je serre les poings pour beugler plus fort mais je suis immobilisée.

- Le théorème de quoi ?!

Jamal redouble de rire et ma mère pince les lèvres pour ne pas l'imiter."

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Mayumi 2017-03-08T18:57:48+01:00

Je suis sur un bateau magique en partance pour l'âge adulte, je vogue, évite les creux, les rafales, surfe sur les vagues monstrueuses, m'apprête à affronter la pleine mer, et j'espère très fort que le vent du large me portera là où je veux aller, même si ma destination reste à ce jour indéfinie.

Afficher en entier
Extrait de Je suis ton soleil ajouté par Mamara 2018-04-08T13:31:59+02:00

Avec Jamal et Victor, on a inventé une chanson baptisée : le mantra de la perruque.

Faut croire en toiiiiiiiiii !

Faut croire en toiiiiiii, Débo !

La quintessence descend du ciel, et inonde des pages de copie, tu te relis, tu t'émerveilles, pourquoi, comment, mais c'est la viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie !

L'autre jour, Leïla est rentrée plus tôt que prévu et nous a trouvé, Jamal et moi, en train de beugler le mantra de la perruque dans le salon. On avait trouvé un karaoké en ligne et on changeait toutes les paroles pour "faut croire en toi". Victor nous regardait comme si on venait de lui avouer notre vraie nature : humain à l'extérieur, ver solitaire à l'intérieur. Une statuette en terre cuite avec des seins comme des pommes de pin me servait de micro.

Leïla a moyennement apprécié l'usage peu orthodoxe que je faisais de sa figurine.

- Déborah, repose cette maternité du Vème siècle tout de suite.

- Elle sait qu'elle ressemble à un micro, ta maternité ?

Jamal était très en forme.

- Darling, le champagne était infect, le buffet indigent, et j'ai un début de migraine. Ma patience a des limites.

J'ai demandé pardon à la figurine et l'ai reposée dans sa vitrine.

La conclusion est évidente.

Les révisions à outrance ont un effet chimique : elles entament les neurones.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode