Livres
451 171
Membres
396 353

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par pivoine2712 2015-11-19T13:59:22+01:00

" Einstein a dit "La folie c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent." Je continuais à prendre des photos en espérant que je repérerais les hallucinations rien qu'en les regardant. Je me livrais à mes contrôle de périmètre en espérant finir par pouvoir me balader sans éprouver de bouffée de paranoïa. Chaque jour, j'espérais que quelqu'un me dirait que je sentais le citron.

D'après la définition d'Einstein, j'étais folle."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sheo 2015-11-19T15:57:53+01:00

"Tous les gens sont intéressants si on les observe assez longtemps."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sheo 2015-11-20T15:03:59+01:00

"- Les gens disent que les adolescents se croient immortels, et je suis d'accord. Mais il y a une différence entre se croire immortel et savoir qu'on peut survivre. Si on se croit immortel, on devient arrogant, parce qu'on pense qu'on mérite le meilleur. Survivre, c'est avoir connu le pire et être capable de continuer malgré tout. Ça veut dire faire des efforts pour obtenir ce que l'on veut, même si ça paraît impossible, même si tout se met en travers du chemin. Et une fois qu'on a survécu, on se remet. Et on vit.

Tucker a pris une profonde inspiration et s'est penché en avant pour regarder tout le monde.

- Nous sommes des survivants. Et maintenant, il est temps de vivre."

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2016-04-03T11:31:34+02:00

Quand il a fini de lire, il a fait quelque chose de tellement sidérant que j'ai failli laisser tomber mon bec Bunsen et mettre le feu à l'élève qui se tenait en face de moi.

Il a éclaté de rire.

Nos voisins se sont tournés vers nous parce que les Mayas ont prédit que le jour où Miles Richter exploserait de rire, ce serait la fin du monde.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sheo 2015-11-20T14:57:42+01:00

"Ce qu'on aime enfant, on l'aime pour la vie."

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2016-06-08T15:17:58+02:00

-Choisis quelqu'un, ai-je dit .

-Quoi ?

J'ai souri .

-Choisis quelqu'un .

Il a hésité puis a souri à son tour .

-D'accord . Vas-y .

-Est-ce que cette personne est morte ?

-Non.

-Est-ce qu'elle vit à l'étranger ?

-Non .

Une femme, en vie, américaine. Il n'avait peut-être pas cherché la difficulté.

-Est-ce qu'elle a un rapport avec East Shoal ?

-Oui .

J'ai dit un truc au pif .

-Est-ce qu'elle fait partie du club ?

Un silence .

-Oui .

-Jetta .

Il a secoué la tête .

J'ai froncé les sourcils .

-Theo ?

-Non .

-Si ce n'est ni l'une ni l'autre, alors ça ne peut être que moi .

Il a cillé .

-C'est moi ?

-Tu es la seule à laquelle je pense, a-t-il répondu .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jazzounette 2015-12-28T18:35:00+01:00

L'intelligence ne se mesure pas à ce que l'on sait mais à ce que l'on est en mesure d'apprendre.

On n'est jamais aussi brillant ni aussi nul que ce qu'on croit.

Ceux que l'on choisit toujours en dernier sont les seuls à savoir quel effet ça fait.

Les lycées sans garage à vélo devraient être punis pour négligence criminelle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pivoine2712 2015-11-18T23:49:19+01:00

"

- J'aime les classifications scientifiques, a-t-il expliqué.

- Je ne sais pas ce que c'est, ai-je répondu.

Il a de nouveau repoussé ses lunettes sur le haut de son nez.

- Plantae, Sapindales, Rutaceae, Citrus.

- Je ne comprends pas.

- Tu sens le citron.

À ces mots, une joie intérieure est venue me picoter délicieusement. Il avait dit "Tu sens le citron" et non pas "Tes cheveux sont rouges".

Je savais que mes cheveux étaient rouges. Tout le monde le voyait. En revanche, je n'avais pas l'impression que je sentais le fruit.

- Tu pues le poisson, ai-je rétorqué

Ses épaules se sont affaissées et une vive rougeur s'est répandue sur ses joues

- Je sais.

J'ai cherché ma mère des yeux. Elle faisait toujours la queue à la boucherie et n'avait pas l'air près de me rejoindre avant un bout de temps. J'ai attrapé sa main. Il a sursauté et a fixé nos mains jointes comme si quelque chose d'à la fois magique et dangereux venait de se produire.

- Tu veux qu'on soit amis? ai-je demandé.

-D'accord.

" p.11

Afficher en entier
Extrait ajouté par Diable 2016-02-11T15:25:45+01:00

«  Ce soir, la créature la plus terrifiante du coin, c'était moi. »

p.78

Afficher en entier
Extrait ajouté par pivoine2712 2015-11-18T23:47:14+01:00

" J'ai aperçu le reflet de Yeux-Bleus avant qu'il ouvre la bouche. De gros yeux bleus. Comme des myrtilles. Non, trop sombre. Comme la mer. Trop vert. Bleus comme tous mes crayons de couleur bleus mélangés." p.10

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode