Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jean-Bernard : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
La Forêt aux Papillons La Forêt aux Papillons
Tom Lowe   
La sensation qu’ils étaient perdus s’insinua dans l’esprit de Molly Monroe. Le ranger leur avait dit qu’ils pouvaient trouver les zamias, si rares, dans la Forêt nationale d’Ocala, à un ou deux kilomètres au nord d’Alexander Springs.

« Il y en a plein », avait-il précisé.

Mais, depuis, trois heures avaient passé. En cet après-midi humide de Floride, Molly et son petit ami Mark Stewart progressaient à pied sous d’immenses cyprès chauves aux branches recouvertes de mousse espagnole dont les touffes pendaient comme des barbes mouillées. Des épiphytes ressemblant à des oursins, des broméliacées rouge cerise s’accrochaient dans la ramure et tombaient des arbres, comme si la forêt avait été décorée pour une fête.

« Attends une seconde », dit Molly en se penchant pour éviter une toile d’araignée.

Elle était grande, les cheveux noirs rassemblés en queue-de-cheval, et ses yeux marron doré brillaient dans la lumière du soleil, filtrée par les rameaux des cyprès.

« Qu’y a-t-il ? demanda Mark.

— Chut… tu as entendu ?

— Quoi ?

— Un bruit qui a cessé quand on s’est arrêtés. »

Mark sourit, feignant de réprimer un éclat de rire.

« Je n’ai rien entendu. »
Sous d'autres soleils Sous d'autres soleils
Mike Resnick   
On trouve dans ce recueil de nouvelles quelques pépites, dont "les 43 dynasties d'Antarès": un formidable texte incisif, montrant l'humanité sous un jour pathétique à travers une famille de touristes visitant Antarès, où de splendides vestiges retracent la fabuleuse civilisation qui s'y développa durant des dizaines de milliers d'années. Touristes absolument incultes (le trait est un peu grossi, l'auteur y dépeint cruellement le toutou américain basique, l'adolescent uniquement absorbé par son game-boy,...). Mike Resnick produit ici avec un minimum de moyens (il utilise sobrement des passages pseudo-historiques qui pourraient être autant d'extraits d'un guide) un contraste violent, avec en fond, l'acharnement, la bêtise et la cupidité de l'homme.
Autre moment fort: "7 vues sur la gorges d'Olduvaï": 5000 ans après que l'humanité ait conquis les étoiles puis se soit éteinte, une équipe de scientifiques vient explorer la gorge de Olduvaï, berceau de l'humanité. Chaque membre représente une espèce de la galaxie: Bellidore, l'Evaluateur, une Mystique, les archéologues jumeaux, un Historien, une Exobiologiste, et le narrateur, un Sensitif, capable de révéler l'histoire d'un objet après l'avoir "assimilé" empathiquement. On lui soumet sept artefacts issus des fouilles: un silex, un maillon de chaîne, un style métallique, un manche de couteau, un fragment de collier, des ossements, une cartouche, ... chaque vision va révéler un épisode de l'histoire de l'espèce humaine en autant de portraits: l'agressivité de l'homme primitif, l'esclavagisme, la guerre, la destruction des espèces animales sauvages (formidable description d'un safari africain décadent,...), la cupidité et la corruption, la pollution... Formidable nouvelle au ton doux-amer sur la vanité de l'homme. Un chef d'oeuvre.


par VALENTINY
Maggie Exton Maggie Exton
Zoé Shepard   
Complexe à suivre et ardu jusqu'au dénouement, souvent je suis revenu en arrière de quelques lignes pour bien comprendre...mais la galerie de personnage que l'on suit tout au long de l'enquête vaut son pesant d'or. Question humour, ça décape et à plusieurs reprises je me suis tordu de rire.
La fin est abrupte et on aimerait bien en savoir plus, mais bon ainsi l'auteure l'a voulu.
Vik Vik
Ragnar Jónasson   
Comme les traductions ne suivent ni l’ordre de parution en islandais/anglais ni l’ordre chronologique des aventures de Ari Thor, on est en droit de se demander où se place cet épisode dans la série des aventures du jeune policier Ari?
Comme jalons chronologiques, je note qu’Ari s’est rabiboché avec Kristin qui est maintenant enceinte. D’autre part Herjolfur Herjolfsson est son nouveau supérieur. Ce dernier sera assassiné dans « Mörk ». Donc « Vik » se situe avant « Mörk »
Basé sur la récurrence de certains personnages comme Tómas qui fut le supérieur de Ari Thór, de Kristin la petite amie de Thór qui sera confirmée comme sa femme dans « Mörk », j’en arrive à penser que l’ordre chronologique pourrait être « Snjor », « Nátt », « Scótt », « Vik » et « Mörk ». Outre la confusion amenée par la maison d’édition, j’ai donc lu les traductions dans le désordre !
L’éditeur des traductions françaises aurait néanmoins intérêt à faire un effort, soit il fait traduire cette saga dans l’ordre chronologique soit il y ajoute un préambule où il situerait chaque épisode au sein de la série impliquant le policier Ari Thór.
« Vik » signifie maison ce qui est cohérent puisque quasi toute l’intrigue se déroule dans une maison du bout du monde à Kalfshamarkvuk dans le nord-ouest de l’Islande.
Pour la temporalité, il s’agit de la veille de Noël, par une tempête de neige. Last but not least, la naissance du fils d’Ari marque symboliquement cette nativité.
Les personnages sont peu nombreux et récurrents dans la saga. Tómas fut le supérieur de Ari Thór, Kristin la petite amie de Thór est devenue sa femme. L’intrigue est simple et sordide. Elle se découvre grâce aux investigations du policier. Je ne l’avais lu qu’à moitié à la mi-décembre. Pour des raisons techniques personnelles le livre a été abandonné et a reposé pendant deux semaines. Je l’ai repris et terminé maintenant : tout était resté clair dans mon esprit. Je relève donc la limpidité du scénario.
J’adore cert écrivain de polars nordiques. Outre la simplicité de l’intrigue, il l’habille de froid polaire et de noirceur basaltique.

par Biquet
L'abominable L'abominable
Dan Simmons   
Il s’agit de mon tout premier Dan Simmons et je n’ai pas été déçue ! Ce roman nous happe dès l’introduction magistrale et ne nous lâche plus jusqu’aux dernières lignes. Il s’agit en effet d’une lecture addictive. Lorsque l’action démarre, le rythme est très vite soutenu et nous tient en haleine.
Ce roman est impressionnant de par ses qualités littéraires, mais surtout de par son intrigue, et cette mise en abyme à travers le procédé littéraire des cahiers envoyés au protagoniste par Richard A. Durbage Junior vingt ans après la mort de Jacob Perry.
Ce texte basé en partie sur une réelle expédition est glaçant !
Il est très documenté, passionnant (que ce soit la préparation de l’expédition ou l’expédition elle-même !) et pose la question de la passion de ces hommes qui bravent les éléments dans des conditions effroyables pour atteindre le sommet et leur rêve !
Une excellente lecture !
Au revoir là-haut Au revoir là-haut
Pierre Lemaître   
L'écriture est fluide , précise et maitrisée pour cette histoire à mi-chemin entre le thriller et le témoignage sur la "grande " guerre. Phrases longues, percutantes et angoissantes au début de l'ouvrage , comme pouvaient l'être les sensations d'agonie des soldats dans les tranchées. Le rythme s'accélère sur la fin , au fur et à mesure que s'accélère la course contre le temps des différents protagonistes. Les personnages sont fouillés , pleins de contradictions , mais bien ancrés dans cette époque elle même très ambivalente qui valorise ses morts mais ne tient pas compte de ceux qui sont revenus vivants de ce carnage .
Une belle réussite et un vrai plaisir de lecture.
Alex Alex
Pierre Lemaître   
Pierre Lemaitre a un style particulier, il faut s'y habituer, ne pas avoir peur de ne l'apprecier qu'après quelques pages.. Mais une fois plongé dans l'histoire, il nous emmène où il veut. Il dresse ici le portrait d'une femme, Alex, en trois parties toujours plus scotchantes. Et parvient a nous faire éprouver successivement de la compassion, de l'horreur, de la tristesse, et toutes sortes de sentiments contradictoires envers cette même femme. Mais au final, le résumé le rappelle, personne ne connait vraiment Alex. Insaisissable. Comme la vérité de toute cette histoire. Imprévisible.

par Mystix
Sacrifices Sacrifices
Pierre Lemaître   
Pas aussi bon que "Alex", mais très bon quand même. Un roman d'une noirceur abyssal, à fleur de peau, cruel et violent. L'enquête la plus personnelle de Verhoeven, la dernière... Une conclusion épique pour cette trilogie!
L'Interdépendance, Tome 2 : Les Flammes de l'empire L'Interdépendance, Tome 2 : Les Flammes de l'empire
John Scalzi   
Ma chronique complète : https://ombrebones.wordpress.com/2020/04/07/linterdependance-2-les-flammes-de-lempire-john-scalzi/
Ce second tome de l’Interdépendance est, selon moi, encore meilleur que le premier. On y retrouve tous les ingrédients d’un bon Scalzi : une intrigue haletante, des personnages attachants, un univers de science-fiction accessible qui n’infantilise pas son lectorat pour la cause et de l’humour bien dosé. J’ai adoré ma lecture qui a été un coup de cœur et j’attends avec grande impatience le tome suivant !

par Bluenn