Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jeannej-27 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Awaken, Tome 1 Awaken, Tome 1
Hitori Renda   
https://serialbookineuse.wordpress.com/2016/09/28/awaken-tome-1-hitori-renda/

Connaissant Hitori Renda par la biais de la série King’s Game, j’étais ravie d’apprendre qu’il se lançait dans un nouveau projet en solo. J’ai été de suite attirée par la superbe couverture du premier tome d’Awaken, un seinen intriguant publié aux éditions Ki-oon !

Un mal inconnu frappe le Japon et transforme la population en créatures sanguinaires mi-hommes, mi-animales. Kenta, un lycéen banal qui ne se préoccupe pas de ses études, va se retrouver, bien malgré lui, au cœur de ces événements étranges. En effet, le jeune homme possèdes des capacités sensorielles hors-normes qui lui permettent de voir ce que les autres ne peuvent pas. C’est ainsi, qu’en utilisant ce pouvoir, il est témoin du massacre de ces camarades de classe par une sorte de femme-serpent. Son don va alors attirer sur lui l’attention d’une organisation scientifique secrète venue enquêter sur le drame. Il se révèle alors que Kenta n’est pas un garçon comme les autres mais un Awaken…un Éveillé !

Hitori Renda nous plonge dès la première page dans la violence et l’horreur mais, en derrière l’aspect gore que reflète cette histoire, se cache un sombre thriller. La trame scénaristique porte à la fois sur l’enquête policière et sur l’attrait scientifique que suscite le parasite responsable des mutations. J’ai trouvé l’idée de base vraiment originale et l’ensemble ne manque pas de cohérence, si bien que je serai tentée de croire à la possibilité qu’un homme puisse se transformer en girafe…Je dois dire que ce premier tome ne manque pas de sensations fortes et je serai curieuse de voir la tournure que prendra la suite du récit.

Les personnages sont, quant à eux, plutôt attachants. Certains se démarquent déjà du lot de part leurs caractères et leurs singularités. Pour l’instant, peu de choses nous sont dévoilées sur les protagonistes mais il me tarde de suivre leur évolution.

Par ailleurs, j’ai été totalement sous le charme du trait graphique d’Hitori Renda. La qualité des dessins parle d’elle-même et on notera que le mangaka a le sens du détail et de la précision. Les personnages sont expressifs tant leurs traits sont soignés et réalistes, avec une mention spéciale pour les fameuses créatures.

En bref, Hitori Renda nous propose avec Awaken, un thriller mêlant fantastique et horreur, aussi fascinant que dérangeant. La narration est rythmée et soutenue, si bien que, ce premier tome se dévore littéralement (sans mauvais jeu de mots ^^) et on en redemande ! J’ai hâte d’en apprendre davantage sur le pouvoir de Kenta ainsi que, sur le fameux parasite mortel et j’espère que les prochains tomes seront tout aussi à la hauteur !
Au-delà de l'apparence, Tome 1 Au-delà de l'apparence, Tome 1
Fumie Akuta   
Un petit brin de fraîcheur ! ^^

Le cadre artistique qui entour les personnages m'a attiré, et je suis contente d'avoir fait cette lecture.
Le coups de crayons est très joli et agréable à suivre.
Les personnages sont mignons et le sujet (et titre de la série) me fait pensez à Switch Girl, que j'avais adoré, en un moins décalé. A voir par la suite, en espérant que cela ne bascule pas très vite sur du niais tout plein de guimauve... ou alors avec juste ce qu'il faut de guimauve. ^^

Bref, je tenterai la suite ! ^^
Short love stories, Tome 1 Short love stories, Tome 1
Io Sakisaka    Karuho Shiina    Aruko   
Io Sakisaka est une mangaka que j'apprécie particulièrement, ses dessins et ses histoires sont toujours magnifique et elle transmet beaucoup de sentiments à travers ses ouvrages. J’avais hâte de découvrir quelques nouvelles de l’auteure, et j’avoue que j’ai été quelque peu déçue, même si je ressors également avec de bonnes impressions de ma lecture.
Pour commencer j’ai moins apprécié les dessins dans ce volume, les nouvelles dates de quelques années déjà si je ne me trompe pas, ce qui explique leur différences avec ceux que je vois d’habitude. Evidemment ils étaient très beaux, mais il leur manquaient l’émotion habituellement présente dans le trait.
Ensuite j’ai malheureusement trouvé les histoire répétitives par moment; certes elles sont différentes dans la situation initiale, mais le déroulement jusqu’à la chute était relativement similaire dans chaque histoire. De plus, j’ai eu du mal à m’attacher aux différents personnages et à m’identifier à eux.
Mais il y a quand même des points positifs, en effet j’ai apprécié que les fins soient parfois non conventionnelles aux shojo en quelque sortes, que tout ne finisse pas par un baiser entre les deux protagonistes, ou un autre happy-ending de cet acabit. Ici on parfois des déceptions, des rejets, et j’ai vraiment aimé cet aspect.
Enfin j’ai trouvé les termes plus sérieux que dans les shojo que je lis habituellement, ici Io Sakisaka a abordé la jalousie, l’estime de soi ou encore la sexualité, sans hésiter à montrer ses personnages sous un jour peu flatteur. Ces thèmes ne sont pas très approfondie comme ce sont des nouvelles, mais ils étaient tout de même abordé d’une manière intéressante et que je n’avais pas vu auparavant.
C’est donc un peu déçue que j’ai terminer ce recueil, mais quand même heureuse d’avoir lu ces autres œuvres de Io Sakisaka. J’ai hâte de lire les autres tomes de cette collection.
Takane & Hana, Tome 6 Takane & Hana, Tome 6
Yuki Shiwasu   
https://lecturesmmdoriane.wordpress.com/2017/11/21/takane-hana-tome-6/

Mon avis :

L’histoire : Dans ce tome il y a deux parties. La première où on suit Takane et Hana lors des fêtes de fin d’année. Et la deuxième où Takane va vivre une nouvelle expérience, mais dramatique pour lui : il va se retrouver sans rien dans un petit appartement où il va devoir apprendre à vivre comme tout le monde.
Pour la première partie c’est très classique des Shôjo. Aucune histoire d’amour ne peut passer à côté des fêtes de fin d’année et surtout de Noël. J’ai beaucoup aimé la manière dont les faits s’enchaînent, surtout avec Takane qui reste fidèle à lui-même. Du côté d’Hana on voit que les choses évoluent, mais que c’est trop dur à avouer pour le moment.
Pour la seconde partie, c’est encore mieux et sûrement l’un de mes moments favoris de toute la série pour le moment. Takane revient sur terre et découvre une vie où l’argent ne coule pas à flot. C’est une phase difficile pour lui au point qu’il s’enferme sur lui-même et s’éloigne d’Hana. J’ai vraiment hâte de voir comment va évoluer cette partie là dans le prochain tome, car ça nous permet de découvrir de nouvelles facettes de Takane.

Les personnages : Comme je l’ai dit dans la partie sur l’histoire, on découvre un nouveau Takane dans ce tome. Il est plus fragile et plus humain aussi dans un sens. Alors même si j’adore le Takane vantard et dépensier, ce Takane là me touche beaucoup plus. Surtout que ses sentiments pour Hana évoluent au fil des pages, même s’il peine à le comprendre. Et tout ça réuni, quand on connaît le Takane des premiers tomes, c’est une évolution énorme.
Du côté d’Hana j’aime le fait qu’elle accepte petit à petit ses sentiments. Alors elle n’est pas près à se l’avouer à elle-même, mais elle commence à avouer que certaines choses lui plaisent chez Takane. Mais ce qui me fait toujours aussi rire avec elle se sont les moments où elle se lâche. Et comme dans chaque tome, elle se fait plaisir.
Je ne peux pas parler de ce tome, sans parler de Nicola Luciano. J’adore ce perso qui est comme Takane souvent dans l’excès, tout en ayant une aura beaucoup plus douce. Il respire l’amour et c’est aussi pour cette raison que j’aime cette relation que se met en place entre lui et Mizuki, l’amie d’Hana.
Je finirais cette catégorie personnage par Okamoto qui me touche de plus en plus. Il est clair qu’il aime Hana et du coup je trouve que chacune de ses apparitions sont touchantes. J’ai constamment envie de lui faire des câlins pour le réconforter et je prie pour qu’il trouve un amour réciproque très bientôt.

Point fort : L’humour et la romance. Pour les cinq premiers tomes j’avais déjà parlé de l’humour, mais je ne me gêne pas pour en remettre une couche ici. À vrai dire c’est la raison pour laquelle j’aime les Shôjo, plus encore que la romance. Peu importe ce que Takane fait, il veut toujours aller dans l’excès – je pense notamment à son cadeau de Noël, si vous avez lu le tome vous comprendrez. Et c’est extrêmement drôle. Pareil pour quand d’un seul coup il se retrouve sans ses biens, là encore il est dans l’excès. C’est une autre forme d’excès, mais ça reste ça quand même. Même si on a pitié de lui, on ne peut que rire de sa situation, surtout quand Nicola vient en rajouter une couche. Et puis il ne faut pas oublier Hana et ses amies qui amènent elles aussi de l’humour ce qui fait toujours plaisir.
Après je ne peux pas faire sans parler de la romance. Il ne faut pas croire, si je lis des Shôjo c’est parce que j’aime aussi ce côté-là. Et là je suis ravie. Car la romance prend sont temps à arriver, elle évolue petit à petit suite à chaque sourire ou action de l’autre. Ça rend les choses beaucoup plus réelles.
Oh et je dirais aussi que le dessin est un point fort. Chaque détail est magnifique, lumineux et beau. J’aime surtout quand il n’y a qu’un décor ou personnage sur une page – ou double page. Là les détails sont encore plus précis et je trouve ça magnifique.

Point faible : Je n’ai toujours pas de point faible à donner à cette série. Certes il y a toujours les clichés, comme le fait qu’Hana tombe amoureuse malgré la situation ou que Luciano, dragueur connu des femmes du monde entier, tombe au fur et à mesure amoureux d’une lycéenne. Mais… C’est aussi pour ce genre de cliché qu’on lit des Shôjo, non ? Enfin, moi en tout cas, c’est le cas. S’il n’y avait aucun cliché ça serait peut-être très bien aussi, mais pour ça il faudrait trouver un manga sans cliché. Et alors là… Je vous souhaite bon courage. Donc au final je dirais qu’il n’y a pas vraiment de point faible pour moi.

Avis global : Je suis toujours aussi fan de Takane et Hana après six tomes. Je compte d’ailleurs me lire le tome sept au plus vite. C’est un manga qui est aussi prenant à lire que beau à regarder. L’histoire est crédible dans la durée, ce qui veut dire que les personnages ne tombent pas amoureux dans le chapitre deux. Donc je recommande totalement cette série. Si vous aimez les Shôjo et que vous rechercher une bonne histoire et qui de surcroît vous fera rire : n’hésitez pas une seule seconde.

Takane & Hana, Tome 5 Takane & Hana, Tome 5
Yuki Shiwasu   
Entre la réplique miniature de Takane et une amie tempétueuse de celui-ci, impossible de s'ennuyer ! Ces nouvelles rencontres poussent Hana à s'interroger un peu plus sur ces sentiments à l'égard de Takane, bien que cela reste encore flou pour la demoiselle. En attendant, Hana ne se démonte pas face aux adultes, eux qui persistent à la traiter comme une gamine immature. C'est un trait de caractère que j'apprécie fortement chez elle ! Plutôt qu'une jeune héroïne naïve et pleurnicheuse, nous avons là une jeune fille à la personnalité forte et affirmée, n'ayant aucun mal à dire ce qu'elle pense !

Je continue d'apprécier la série Takane & Hana, qui nous offre une bonne dose de rigolade !

par Calypso-x
Takane & Hana, Tome 4 Takane & Hana, Tome 4
Yuki Shiwasu   
Quoiqu'un peu plus sérieux que les tomes précédents, ce quatrième volet de "Takane & Hana" n'en est pas pour autant dénué de charme.

Les répliques sarcastiques et la répartie fusent de tout côté. Takane est toujours aussi irrésistiblement arrogant et Hana n'hésite pas à le remettre à sa place avec humour. Les remarques qu'ils s'envoient façon ping-pong sont un délice. Les dessins me plaisent toujours autant et me font parfois vraiment mourir de rire (comme la représentation de Takane en "Takabas" par exemple).

Bref, j'ai une nouvelle fois passé un excellent moment avec ces deux personnages. Ce manga est frais, léger, drôle et complètement addictif.
Takane & Hana, Tome 2 Takane & Hana, Tome 2
Yuki Shiwasu   
En lisant le deuxième tome de Takane & Hana, j'ai enchaîné fou rire sur fou rire ! Décidément, ce shôjo est hors du commun ; il renie presque tous les codes du genre. Les deux principaux protagonistes sont tellement immatures et orgueilleux que c'en devient hilarant. C'est ça qui est fort d'ailleurs : malgré leur caractère de cochon, ils sont tous deux très attachants. Franchement, c'est typiquement le genre de shôjo que lit avec plaisir : c'est un vrai moment de détente et de joie !

Je suis bien contente d'avoir le troisième tome sous la main, car je vais de ce pas aller attaquer ma lecture !

par Calypso-x
Takane & Hana, Tome 3 Takane & Hana, Tome 3
Yuki Shiwasu   
Un troisième tome hilarant, avec une Hana plus que jamais déterminée à faire tourner Takane en bourrique ! Même si ce dernier ne parvient pas à mettre totalement de côté son orgueil et son côté gamin immature, il dévoile à la jeune fille plusieurs facettes de sa personnalité : Takane jaloux, malade, attentionné, et professeur particulier. Je commence vraiment à m'attacher à ces deux clowns de service !

par Calypso-x
Takane & Hana, Tome 1 Takane & Hana, Tome 1
Yuki Shiwasu   
Première véritable immersion dans les mangas pour moi et ce fut un pur succès ! Ce fut même plus précisément un coup de cœur.

J'ai absolument A-D-O-R-É ce premier tome de "Takane & Hana". Il m'a fait franchement rire: les personnages, leur répartie et leurs chamailleries sont épiques. De plus, les dessins sont chouettes et même parfois à se tordre de rire (certains m'ont fait exploser de rire). La relation entre Takane et Hana est à la fois électrique de par leur caractère respectif et en même temps mignonne. J'ai vraiment aimé ces deux personnages, autant l'un que l'autre. Hana a une répartie magistrale et sort des répliques hilarantes et Takane est très bel homme tout en étant très arrogant (mais mignon) et en lançant des répliques cinglantes (mais très drôles).

En fait, cette série allie parfaitement humour, sarcasme et fraîcheur. Les personnages ont un caractère bien trempé et sont hilarants et mignons. C'est une lecture qui met de bonne humeur et fait vraiment passer du bon temps. À présent, je n'ai qu'une envie: me jeter immédiatement sur la suite de cette série et la dévorer !
Orange, Tome 5 Orange, Tome 5
Takano Ichigo   
Lire Orange fut un vrai plaisir, un énorme coup de cœur. Un manga ne m'avait pas fait ressentir autant de choses depuis bien longtemps.

Dans ce dernier tome, on en apprend plus sur les sentiments de Kakeru. Ce qui l'a poussé à se suicider dans le passé. Ce qui se passait dans sa tête et dans sa vie, ses problèmes.
On voit qu'il s'éloigne pour protéger les autres, ceux qu'il aime et à qui il ne veut pas causer de tord.

Naho, comme toujours, veut faire les choses biens. Je trouve qu'elle a prit beaucoup d'assurance par rapport aux tomes précédents. Elle veut réussir coûte que coûte et sauver Kakeru. Elle peut donc compter sur ses amis pour ça.

Ce manga prouve que chaque acte à ses conséquences, parfois certaines choses ne peuvent être changées. Et que l'on ne peut pas toujours tous contrôler, malgré de nombreux efforts. On ne peut pas contrôler les sentiments des autres, ni prévoir leurs réactions.

J'ai donc beaucoup pleuré en lisant ce manga et surtout pour ce dernier tome. J'ai pleuré parce qu'il m'a rendu triste,heureuse, parce que l'auteure dit beaucoup de vérités et surtout parce que je ne voulais pas finir ce manga et quitter mes personnages, à qui je me suis tellement attachée.

J'ai hâte de lire un autre manga de Ichigo Takano. Orange est vraiment un manga comme j'aimerai en lire plus souvent. Je le recommande à tout le monde, il redonne de l'espoir et nous fait comprendre ce qui est important et ce qui ne l'ai pas.

Un vraiment coup de cœur.

par JinJie