Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jehanne29 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Keep Calm and Love Me Keep Calm and Love Me
Catherine Kalengula   
http://leschroniquesdelaplumeapapote.blogspot.fr/2015/11/keep-calm-and-love-me.html?m=1

"Mon père nous avait abandonnées, Buzz m’avait trahie de la pire des façons, pourtant, je n’en démordais pas : l’amour était le sel de la vie. "

Mon avis :
Si vous cherchez un livre plein de sous-entendus, qui fait réfléchir ou qui instruit, passez votre chemin. Keep Calm and love me n'est pas un livre que l'on lit pour s'instruire sur un sujet grave, mais bel et bien un roman léger qu'on lit sans y penser pour se détendre et passer un bon moment.
Lina est la plus banale des héroïnes de Chick Lit : romantique, maladroite, malchanceuse en amour, drôle malgré elle, bref en un mot : attachante. Comme toute bonne héroïne de Chick Lit, Lina s'éprend d'un homme qui n'est pas faite pour elle, quitte à passer à côté du grand amour. Jaimee, son premier amour, revient dans sa vie du jour au lendemain; malgré ses sentiments renaissant et son apparence de gentleman, Lina a du mal à lui faire totalement confiance. Elle déprime donc dans son appartement, mais même cloîtrée là-bas, son idiot de voisin, Swann, lui tape sur les nerfs. Voilà, en quelques lignes de résumé vous êtes sûrement déjà capables de prédire la fin du livre.
Si cette romance n'a rien de très originale, à l'instar des personnages, elle est tout de même divertissante. Les personnages sont hautement attachants, et le livre se devore sans qu'on en ai conscience.
J'apprécie beaucoup ce genre de lecture qui apaise et permet de se vider la tête entre deux lectures ardues ou une actualité trop lourde ...
En conclusion, je vous recommande cette lecture qui a tout d'un roman de Chick Lit appréciable
Possession Possession
Nora Roberts   
Au début, je m'étais dis que je n'allais pas vraiment apprécier cette histoire, peut etre à cause de la couverture ou de la quatrieme de couverture... C'est que j'ai sous estimer Nora !

Un magnifique livre, bourré de sentiment tous mélanger les uns aux autres... Un vrai chef d'oeuvre passionné et l'écriture reste toujours aussi magnifique ! on en redemande !!

par naiky
After, Saison 1 After, Saison 1
Anna Todd   
Ce livre est très étrange. J'ai eu envie de claquer les personnages tous les chapitres ou presque mais en même temps je les ai bien aimés (parfois). Le livre est long (trop) et leur jeu de "je t'aime, moi non plus" est lourd mais bizarrement je veux lire la suite. Ça doit être mon côté masochiste... Croisons les doigts pour qu'Hardin et Tessa soient moins cons dans le tome 2, quand même.

par Micheline
Fangirl Fangirl
Rainbow Rowell   
Waouh, jamais je ne me serais attendu à une tel merveille !
Même si ma sœur, l'ayant lu et ayant eu les même préjugé que moi au début, m'avais bien dit qu'il ne fallait pas s'attarder sur résumé et sur la couverture peut accrocheurs, je n'ai pu m'en empêcher, et c'est vrai que ce n'est pas du tout le vrai reflet du livre.
En vérité ce livre est vraiment extra, et par dessus tout, peu commun.
J'ai presque immédiatement accroché avec Cath que je comprenais parfaitement. Même si elle est sur ses gardes, et qu'elle est loin d'être sociable il faut la comprendre : elle se retrouve dans un monde qui ne la comprend pas et qu'elle ne comprend pas non plus !
Elle a ses idées bien à elle et reste plantée sur ses positions, elle n'est donc pas naïve pour deux sous, et elle est très intelligente, a la même passion que moi (lire)....et est drôle ! Que dire de plus, une héroïne comme on en voit peut ! Ce qui m'a totalement fait tomber sous la charme c'est que quand il est question de Laura, elle ne lui pardonne pas et ne croit pas à une soudaine réconciliation, ça aurait signifié que son armure contenait une énorme faille (faille que beaucoup de héros dans les livres ont, et que je n'affectionne pas du tout), et elle serait redescendu dans mon estime.
Lévi que je n'appréciais pas particulièrement au début et devenu de plus en plus génial à mes yeux, ses sourires et sa douceur envers Cath m'ont fait fondre à mon tour. Et puis dans leur histoire d'amour pas de niaiserie (qui me donne de soudaine envie de suicides ou d’homicides) pas de "il m'effleura et je faillis défaillir" (petit clin d’œil à mon précédent commentaire), non tout se fait simplement ils se rapprochent, ils se plaisent, ils s'aiment. Sans confettis ni paillettes. J'ai adoré.
Reagan est devenu mon idole tout au fil des pages. Sa dureté, sa froideur et sa parfois méchanceté, m'ont conquis. Pourtant on voit bien qu'elle n'est pas sans cœur et n'essaie pas de jouer un jeu pour en donner l'impression, c'est juste que c'est son caractère.
Et Wren, un coup je l'adorais, un coup je la haïssait. Elle changeait de visage comme de chemise. Mais on découvre son véritable et définitif visage à la fin et je puis affirmer que désormais Wren fait également partie des personnages géniaux de ce livre.
Aussi j'ai vraiment aimé que le livre jongle entre la fanfiction de Cath et sa vie à elle. Cela permet de s'en détacher quelques instants pour découvrir un autre univers incroyable et addictif. Et ça permet également de nous faire découvrir de nouveaux personnages tous très attachants et agréables.
Et la fin bien qu'un peu conte de fée (mais je n'en veux pas à l'auteur car elle a écrit le livre d'une manière tellement réelle qu'un peu de "magie", (ça n'en est pas vraiment) ne fait de mal à personne) est splendide et je n'aurais pu concevoir une autre fin.
Vraiment c'est un roman qui fait du bien, beaucoup.
A lire sans se poser de questions.
Le Scénario Parfait Le Scénario Parfait
Camille Adler   
Un avis plus que partagé malheureusement.
J'aime la plume de l'auteure fluide et addictive mais j'ai un énorme problème avec lhistoire qui tourne sur une absence de consentement du "heros"notamment au niveau sexuel... ce qu'impose l'héroïne est plus qu'un caprice et tourne finalement au viol (même si à la façon dont c'est raconté on en n'a pas forcément conscience...) [spoiler]je pensais que le contre coup à la fin serait plus violent mais non. Il y a juste Damien qui proteste un peu pour le mariage forcé... [/spoiler]

Fin bref. Je suis assez triste de ce constat mais j'aimerai lire les autres histoires de l'auteure.
Rome en un jour Rome en un jour
Maria Pourchet   
J'ai lu ce livre dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire 2013 organisé par Priceminister. J'ai donc choisi ce livre d'après le résumé fait sur le site et j'ai trouvé l'idée très interressante. J'étais très impatiente de recevoir mon exemplaire du livre et de voir comment le sujet allait être traité et j'ai vraiment été déçue.
Je crois que je ne me suis jamais autant ennuyée en lisant un livre et il a vraiment fallut que je me fasse violence pour arriver jusqu'au bout ...

par yeyette01
Derniers jours Derniers jours
Adam Nevill   
Ce livre est bon. Il n'est pas non plus excellent.
Je m'attendais surement à quelque chose de plus série b avec beaucoup d'action à plus en pouvoir. Et en fait, l'intrigue est assez longue, l'horreur, l'inconfort et la peur commence à arriver au milieu des 3/4 du livre.
Néanmoins, ce qui fait le point fort du livre c'est le personnage principal : Kyle. L'auteur ne s'est pas contenté de le confronter à un monde surnaturel. Il y a un cheminement psychologique qui est assez intéressant.
Et je dirais que l'autre point fort du livre est la fin, elle est assez énorme !

par Kipizette
Vérité Vérité
Peter James   
Un livre très bien écrit, le scénario est bien pensé et bien tenu sur toute la longueur du livre. Pas un moment d'ennui ou de blanc ne vient troubler la lecture haletante de ce roman à suspense. A lire !
Le Portrait de Dorian Gray Le Portrait de Dorian Gray
Oscar Wilde   
Je suis impressionné. L'auteur nous prouve dans cet ouvrage que l'influence est la pire des choses de notre monde. Suite à la prise de conscience de la beauté de sa propre image et sous le pouvoir des flatteries, ce livre nous démontre qu'il est très simple de considérer hautement la beauté de manière narcissique. Nous en perdons alors notre pureté. L'ego devient omniprésent et prioritaire à sur nos sentiments, jusqu'à la perversion de l'âme et du vice.
L'écriture est talentueuse. Les discours philosophiques sont sophistiqués. Les personnages sont cyniques à souhait. L'histoire est élégante, raffinée. L'ambiance est bourgeoise et le récit possède énormément de discours d'un grand intérêt : du rapport entre l'art et la vie, de l'influence du regard des autres, de la beauté, de la légèreté, des femmes, des hommes, des paradoxes, etc...
Un ouvrage si riche que je n'ai pu me décider à mettre des citations à cet article.

Darcy, what else ? Darcy, what else ?
Teri Wilson   
Je ressors déçue et frustrée de la lecture de ce roman dont le titre et le résumé m'avait parus prometteurs. Je l'ai trouvé trop long, plutôt répétitif, pour au final offrir une conclusion expédiée en moins de 10 lignes. Plutôt frustrant, non ?

Autant j'ai aimé Darcy, un poil trop lisse, adorable au delà du possible, autant Elizabeth m'a franchement exaspérée dans ses préjugés, car bizarrement, c'est elle qui est bourrée de préjugés au point de se faire traiter de snob par Darcy (de façon parfaitement justifiée d'ailleurs), un comble ! Je suppose que l'auteur a souhaité rappeler le caractère entier de l'héroïne de Jane Austen, mais Terri Wilson ne parvient qu'à ne créer qu'une bien mauvaise caricature d'Elizabeth Bennett. Au point que je me suis demandé si l'auteur n'avait pas tenté d'inverser le schéma originel : une Elizabeth bornée et un Darcy très sympathique. Hélas, je crains que cela ne soit pas le cas.

Elizabeth déteste les riches. On le comprend très vite, chose que l'auteur, elle, n'a manifestement pas compris. Alors, les épisodes reviennent en boucle pour le faire entrer dans la tête du lecteur avec la délicatesse d'un marteau-pilon. Sincèrement, au vu des "vacheries" que l'héroïne balance à Darcy on peut s'étonner qu'il persiste à la désirer. Il la fibre du martyr, cet homme là ! L'intrigue elle aussi m'est apparue cousue de fil blanc et ce n'était pas parce que je connaissais Orgueil et Préjugés. Très vite, j'ai deviné comment allait se dérouler la "grande scène, la scène centrale" du roman, spectaculaire à souhait...et tellement prévisible. Moi qui aime les surprises dans un roman, j'ai été une fois de plus frustrée... Et pour conclure en beauté, la conclusion est littéralement bâclée. Après tant d'épisodes inutiles on pouvait espérer un final un peu plus développé. Et là aussi l'auteur parvient à frustrer son lecteur en expédiant son happy end en quelques lignes. Sur ma liseuse, cela représente en tout et pour tout un quart de page ! Frustrant jusqu'au bout ce roman, vous dis-je !

Heureusement, pour sauver le roman, il y a les concours canins et les chiens. Seuls eux ainsi que Darcy m'ont donné l'envie de poursuivre ma lecture. Cet aspect du roman est vraiment très réussi et donne envie d'assister à une de ces compétitions et d'avoir un chien, à défaut de décrocher un Darcy ! Je ne connaissais pas l'auteur mais la lecture de Darcy, what else ? ne m'a pas donné envie d'en lire un autre. Mais tout comme il faut bien, de temps en temps, quelques nuages noirs pour apprécier le bleu du ciel, il faut bien un roman quelconque pour apprécier les perles qui arrivent entre nos mains.