Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jenta3 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Le Thé Le Thé
Lydia Gautier   
Je suis déçue par cette lecture, Je pensais avoir trouver un petit bouquin de vulgarisation sur le thé. C'est bien le but de ce livre, mais je l'ai trouvé complexe. De plus la mise en page et les couleurs choisies rendent parfois la lecture très ardue. Bref, je n'en ai pas retiré grand chose.

par Jenta3
Il était une fois la Vie : L'origine de la Vie 1 Il était une fois la Vie : L'origine de la Vie 1
Albert Barillé   
C'est le premier album de cette série qui ne m'a pas très intéressé. Je n'ai pas trouvé le sujet passionnant. Je ne sais pas si c'est à cause du sujet en lui-même (trop global) ou de la façon dont il a été traité mais il m'a manqué un petit quelque chose pour m'y intéresser.

par Jenta3
Morwenna Morwenna
Jo Walton   
Maintenant que j'ai lu le livre, je pense que le résumé éditeur est assez mal choisis... Il sonne vraiment cucul et fait pas du tout ressentir l'intelligence et l'ambiance réelle du texte !

La base de l'histoire, c'est Morwenna, une drôle de fille pouvant communiquer avec les fées, qui vient de perdre sa sœur et l'usage d'une de ses jambes dans un accident de voiture. Elle prétend que ce drame a été provoqué par sa mère, qui est une sorcière. Elle la fuit et est alors obligée de vivre avec un père, qu'elle n'a jamais côtoyé, et ses trois sœurs, assez peu sympathiques, qui l'envoient dans un pensionnat anglais à l'organisation type "Harry Potter" en beaucoup moins cool. Elle nous raconte alors 6 mois de sa vie dans un journal intime. Elle nous raconte ses doutes, ses peurs, ses sentiments, ses secrets, ses tracas du quotidien, et aussi ses nombreuses lectures. Elle nous parle aussi de magie, mais d'une façon très originale. Ce livre ne ressemble a aucun autre sur ce point, on est vraiment dans l'idée que des gestes anodins peuvent bouleverser la vie de quelqu'un, et donc, dès le départ, dès le premier chapitre, on est complètement sur le fil : vraie magie ou coïncidence ?

La première chose qui m'a marqué dans ce livre, c'est le nombre hallucinant de références à des livres de SF et la façon dont l'auteur les commentes et les analyses. ça peu sembler étrange, mais cette caractéristique est, pour moi, à la fois le plus gros point positif et le plus gros point négatif de ce livre.
Coté positif, je dirais que, tout simplement, ça m'a permis de découvrir plein de choses. Beaucoup d'auteurs m'étaient déjà connus, au moins de nom, mais je n'ai lu qu'une part infime de titres évoqués. Du coup, je me suis notée plein de références, car l'auteur m'a vraiment donné envie de lire énormément de chose. C'est juste le meilleur hommage à ce genre que quelqu'un aurait pu faire.
Coté négatif, et bien justement parce que je ne connais pas beaucoup de livres auxquels on fait référence, je peux pas du tout apprécier de la pertinence des analyses proposées par l'auteur, à travers son personnage principal. Et c'est un peu désagréable quand on lit ce livre. On ne se sent jamais "perdu", même si on n'y connait rien en littérature SF, mais on a quand même le sentiment de passer à coté de quelque chose. De passer à coté de beaucoup de subtilités et d'un des intérêts de ce livre. C'est donc un livre que j'ai trouvé vraiment pas facile à appréhender et que je ne pense pas conseiller à quelqu'un qui n'a pas une bonne base classique SF.

L'autre point négatif lié à ces références c'est que ça créer vraiment beaucoup de longueurs. Notre narratrice et personnage principal, Morwenna, est totalement boulimique de lecture. Elle lit tellement que ça semble presque pas croyable (genre 2-3 livres par jour). On a le sentiment qu'elle lit juste TOUT LE TEMPS. Et je trouve qu'on multiplie inutilement les scènes où elle lit, achète ses livres, emprunte des livres, parle à la bibliothécaire, traine à la bibliothèque, parle de ses lectures, va au club de lectures, etc, etc... Il y a une monotonie dans ce livre qui peut devenir désagréable dans la mesure où on a souvent le sentiment que la véritable intrigue de ce livre passe carrément au second plan. A vrai dire, cette intrigue ne commence réellement que très tard, à plus de la moitié du livre. Et c'est dommage, car je pense que l'intrigue est pleine de bonnes idées et il manque pas grand chose pour que je la trouve vraiment géniale. Alors que là, bien qu'agréable, l'ensemble m'a quand même laissé un gout de pas totalement aboutis.

Mais là où ce livre est extrêmement malin, c'est que c'est un vrai livre de genre fantastique, au sens tout à fait classique du terme. C'est à dire un livre qui jamais ne va nous expliquer clairement ce qu'est la vérité. Notre seul point de vu narratif est celui de Morwenna à travers son journal intime. Mais doit-on la croire ou non ? On ne peux pas savoir, car il n'y a pas de personnage tiers pour confirmer ou infirmer directement son récit. On a juste des petits indices discrets à droite à gauche qui parfois nous ferons douter de ce qu'elle dit, ou au contraire nous donnerons l'impression qu'elle dit la vérité. Pratique-t-elle réellement la magie ou non ? Est-ce que les fées existent ailleurs que dans son esprit ? Est ce que sa mère est une sorcière ou une folle ? Ou peut-être que c'est Morwenna qui est folle et qui rejette sa mère sans raison ? On ne sait pas, car toutes ces hypothèses sont plausibles, il n'y en a pas une qui s'impose plus qu'une autre.
Du coup, ce livre à vraiment plusieurs niveau de lecture. Je pense que c'est pas le genre de bouquin qu'on aime instantanément, c'est le genre de livre qu'on aime avec du recule, si on fait l'effort de l'analyser et de l'interpréter un peu. On pourrait le relire 50 fois et lire 50 histoires différentes ! On peut voir une histoire merveilleuse, comme une histoire totalement réaliste. On peut être dans l'esprit d'une jeune magicienne, comme d'une jeune fille rêveuse, comme d'une folle. Et ça, je trouve que c'est absolument génial... Malheureusement ça renforce le coté pas totalement grand public et dur à appréhender que j'ai déjà déploré plus tôt.

La construction sous forme de journal intime ne pas du tout dérangée. Au contraire, c'est plutôt original et je trouve que ça permet d'être au plus près du personnage de Morwenna. Du coup, elle en devient vraiment attachante. Elle fait parfois preuve d'une grande intelligence, parfois elle est plus candide, mais dans tous les cas c'est un personnage qui semble réaliste. C'est une fille de 15-16 ans ni trop mature ni trop niaise pour son age. Certains passages du livre, par exemple les premiers émois amoureux peuvent sembler un peu mièvre de prime abord, mais finalement ça me semble cohérent avec l'age du personnage. C'est le genre de question qu'on se pose à cet age, c'est plutôt bien mené, donc ça ne m'a pas dérangé plus que ça.
Les éléments dramatiques de l'histoire, notamment les relations familiales et le deuil, sont plutôt bien traités. Mais surtout l'ensemble est tiré vers le haut par une ambiance merveilleuse que j'ai trouvé adorable. En parlant d'ambiance, l'intrigue se déroule à la fois au Pays de Galles et en Angleterre, et ça créer là aussi une ambiance caractéristique. Comme je l'ai dis plus haut, on se trouve par exemple dans une école privée anglaise qui rappelle étrangement sur certains points Poudlard. L'auteur arrive également très bien à faire sentir les différences qui existent entre ces deux pays, ce qui est assez intéressant.
Par contre, j'ai trouvé la traduction française proposé par Luc Carissimo assez médiocre. Il y a certaines phrases sur lesquelles j'ai totalement bloquées. Je les ai relu 10 fois, et juste, c'est pas du français correct ! ça voulait rien dire. Je doute que ça rende justement hommage au style d'écriture réel de Jo Walton, et c'est dommage.

J'ai pas l'impression d'avoir très bien vendu ce roman atypique et d'avoir surtout insisté sur les points négatifs ^^' mais en faite je l'ai quand même beaucoup aimé et lu avec énormément de plaisir. J'ai surtout apprécié le fait de pouvoir lire un vrai livre fantastique contemporain, car ils sont vraiment très rares. J'ai quand même trouvé qu'il y avait trop de longueurs et que l'ensemble avait un coté pas totalement aboutis... Mais tout de même, je pense que c'est une très bonne découverte. C'est un livre dont la lecture m'a marqué, en tout cas.
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une
Raphaëlle Giordano   
La lecture c'est ça aussi : nous faire réfléchir, nous faire prendre conscience de certaines choses! C'est ce que réalise l'auteur grâce à son roman!
En terminant ce livre, j'ai envie d'être positive, de m’émerveiller de tout et de rien; de faire comme Camille, d'apprendre à être zen, enthousiaste et relaxée.
Hormis ce côté réflexion, c'est un roman bien écrit, pas trop de détails pompeux, on entre vite dans le vif du sujet. C'est ce qui me faisait le plus peur, mais c'est franchement bien réussi. J'ai tout de suite accroché et je ne me suis jamais ennuyée.
Aussi, l'histoire en tant que telle est intéressante: tout le monde a des hauts et des bas et parfois être confronté à un personnage qui vit la même chose que nous, ça nous intéresse; on peut lui piquer quelques idées pour aller mieux. Quelque chose me dit que c'est même l'idée de l'auteur. On sent qu'elle a écrit cette histoire pour "aider" ses lecteurs et je suis presque sûre que ce sera le cas.
Pour ma part, ce fut un roman qui m'a "bouleversée", m ' a donné envie de réagir , de changer. Bref, une belle histoire qui donne envie d'apprendre à être vraiment heureux!

par Caro2
Les sortilèges de la passion Les sortilèges de la passion
Alison McLeay   
1912, Angleterre. Chrissie a quinze ans quand l'arrivée de la famille Dunstan à Beaurivage, la propriété voisine, bouleverse son existence paisible. Richissime industriel, habité d'incroyables rêves de grandeur, Alfred Dunstan règne en tyran sur sa femme, Letty, et sur ses filles, Ida et Beatrice. Seul le ténébreux Jack, son fils, tente de lui tenir tête. Jack... auprès de qui Chrissie connaît ses premiers émois amoureux.
Lorsque Alfred décide d'emmener les siens à Venise, Chrissie et son père sont aussi du voyage. C'est alors que l'impensable se produit : Letty, la femme effacée, l'épouse modèle, tombe amoureuse d'un homme bien plus jeune qu'elle ! Un scandale qui entraîne une série de drames et de trahisons; une première fissure dans l'empire Dunstan, dont la déchéance est bientôt précipitée par la guerre, menaçant de détruire aussi la vie de Jack et de Chrissie.
À travers l'éducation sentimentale d'une jeune Anglaise, Alison McLeay évoque avec beaucoup d'élégance et une grande délicatesse la confusion et la peur qu'accompagne la découverte de l'amour. Elle parvient aussi à recréer une époque : celle de l'insouciance d'un âge d'or irrémédiablement détruite par le conflit.

par benny1949
Pouvoir d'une femme Pouvoir d'une femme
Barbara Taylor Bradford   
Ce roman est le genre de roman que je n'affectionne pas de trop. Tout est trop lisse, trop bien. Les héros sont beaux, intelligents, riches. Bien sûr ils vivent des malheurs mais même dans ceux ci leur bonne étoile est plus que présente. Les disputes et les trahisons sont pardonnées.
Le fond de cette histoire n'est pas mal du tout mais elle perd tout son attrait à cause du decorum trop "merveilleux" qui l'entoure.

par Jenta3
Calendar Girl, Tome 6 : Juin Calendar Girl, Tome 6 : Juin
Audrey Carlan   
Encore un tome dans lequel Mia m'a horripilée. Son côté entremetteuse devient lourd, depuis plusieurs tomes on n'y échappe pas. Une fois, ok, ça peut être sympa, mais à chaque tome, c'est bon, le côté bon samaritain qui ne s'occupe pas de ses affaires, style faites ce que je dis mais pas ce que je fais, m'énerve. De nouveau les questionnement incessants à propos de Wes, m'agacent encore et toujours. À part cela, l'histoire de ce tome est plutôt sympa. Les héros sont moins charismatiques mais attachants,Warren et Kathleen sont les gentils. Le rôle du méchant est donné au fils de Warren. Et les sauveurs sont les anciens "clients" de Mia, Mason et Taï, qui donnent un brin d'amour et de compassion aux aventures de notre escort. Un tome moyen, sans grande émotion.

par Jenta3
Les Secrets de l'Immortel Nicolas Flamel, Tome 6 : L'Enchanteresse Les Secrets de l'Immortel Nicolas Flamel, Tome 6 : L'Enchanteresse
Michael Scott   
ce tome est juste AWESOME! j'ai adoré ce livre, toutes les révélations sur toutes les questions posées, sur les parents des jumeaux, sur l'identité de marethyu.. je suis égelement assez triste d'apprendre la mort de plusieurs personnages que je tenait a coeur, meme si ils n’apparaissaient seulement depuis un tome...
j'encourage tout ceux qui verront ce com a entamer la lecture de ce livre: mélange indéniable de mythologie, de lieux et personnages réels. bref, également un peu décu de la fin de cette saga, mais c'est malheureusement les choses qui nous tiennes a coeur qui s'arretent! :D

par tibsdude
Jessie Jessie
Stephen King   
Moi, qui suis une grand fan de Stephen King, c'est la première fois que je ne suis pas emballée par un de ses romans. Jessie, est bien dans la veine de monsieur King, mais il m'a beaucoup moins fait frissonner que les autres opus que j'ai eu la joie de lire. Le suspens est là, mais sans grands effets. L'écriture de King est quant même tout à fait grandiose, car même avec un roman que je n'ai pas trouvé aussi captivant que les autres, je voulais savoir....!!!

par Jenta3
Onitsha Onitsha
Jean-Marie Gustave Le Clézio   
Je serai moins prolixe que le quatrième de couverture. C'est joli, c'est bien écrit mais je ne suis pas tombée sous le charme de la plume de monsieur Le Clézio. Ce genre d'écriture est "trop" douce pour mon caractère très terre à terre.

par Jenta3
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4