Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de jesseex89 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Pacte des loups, Tome 1 Le Pacte des loups, Tome 1
Melissa De La Cruz   
Quelle agréable lecture !

Le Pacte des Loups est un roman Spin-Off de la série Les Vampires de Manhattan, qui se lit normalement avant le tome 7. Mais les éditeurs Albin Michel Wiz ont foutu n’importe quoi en nous sortant le tome 7 avant le Spin-Off, ce qui fait que perso j’ai rien pigée à l’histoire de Bliss et Lawson en lisant le livre. C’est seulement un an après qu’il sorte le Spin-Off, alléluia ! Pour en venir au roman en lui-même, j’ai énormément appréciée, comme d’habitude avec Melissa de la Cruz, ce livre est génial !

Lawson est un loup des enfers. Bientôt, lui et sa meute vont être transformés en Chiens de l’Enfer, ces bêtes sans âme et sans volonté au service des sang-d’argent et de Romulus. Il trouve le moyen de s’enfuir, accompagné de quelqu’un de ses compagnons, notamment la belle Tala, dont il tombe amoureux une fois arrivée à la surface. Mais bientôt les Chiens les retrouve, et Tala a disparue. Déterminée à retrouvée son amour, Lawson s’allie à Bliss Llewellyn, l’ancienne vampire, fille de Lucifer et de l’archange Gabrielle…

De tous les personnages féminins de la saga, Bliss a toujours fait partie de celles que j’appréciais le moins. Je ne la déteste pas, seulement elle me laisse parfaitement indifférente. Ca ne change pas avec ce livre, j’ai appréciée son histoire mais Bliss ne me touche toujours pas. Lawson ne m’a rien fait non plus, c’est un personnage fade, je trouve, bien que son amour pour Tala m’ait presque fait pleurer. En revanche j’ai eu un coup de cœur pour Arhamine et Edon, c’est un beau couple.

J’adore l’écriture de Melissa de la Cruz, si fluide, si agréable à lire, on lit ça à la vitesse de la lumière. Et, cerise sur le gâteau, elle a introduit de l’Antiquité romaine à son récit dans ce roman ! Là je suis comblée ! Retrouver Rome dans un roman comme ça, ça me fait tellement de bien ! Après, ce n’est pas le meilleur roman de la saga, mais il est vraiment bien, avec une bonne histoire, et puis ça reste du Melissa de la Cruz, ça m’a fait un bien fou de replonger dans le monde fascinant des sang-bleu. Je ne me lasserais jamais du monde si unique que l’auteure à créer, et qui me berce depuis 2009.

Et ce n’est pas encore fini… Maintenant, attendons le roman Graphic !

Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la lune Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la lune
Patricia Briggs   
un livre qui se dévore du début à la fin, avec de l'action, une femme qui n'as pas froids aux yeux, des vampires, loup-garou et autres créatures surnaturels, de quoi vous satisfaire.

par jess07
Les Chroniques de Macabacia, Tome 1 : Chevaliers de la Mort Les Chroniques de Macabacia, Tome 1 : Chevaliers de la Mort
Greta Strange   
Comment dire? Lorsque j’ai lu le résumé sur Booknode, j’etais trop emballée, Yeah! Un nouvel Univers fantastique. Hop commande direct. Je trépignais d’impatience devant la boîte aux lettres. Mon paquet arrive enfin! Et la, ho... il est tout petit! A peine 182 pages.
Je ne m’attendais pas du tout à ça. D’apres la 4ème de couverture, je m´attendais à un roman de 500 pages. Avec une vraie intrigue, une vraie longue histoire, avec une fin horrible... Qui finira avec la douloureuse attente d’un second tome.

En fait, c’est un recueil de 4 petites histoires.

4 histoires qui parlent des Faucheurs et de leur univers.

Ces histoires étaient toutes belles, pleines d’emotions et intéressantes. On découvre l’univers de la mort... Une description parfaite. Des personnages attachants. Les pages défilent à une vitesse alarmante... Je l’ai lu en quelques heures!

Par moment j’avais un peu de mal avec le style d’ecriture. Beaucoup de répétitions.
À chaque début de nouvelle, la meme introduction qui revient. Ou l’on explique l’univers, bla bla bla...

En conclusion: les histoires sont belles et j’en ressors éblouie et souriante. Mais je ne m’attendais pas du tout à ce genre et ça m’en laisse un goût amer.

par Alex_Admv
Les Magiciens, Tome 1 Les Magiciens, Tome 1
Lev Grossman   
J'ai eu vraiment beaucoup de mal à plonger dans l'histoire, surtout que je sortais des Narnia, alors c'était dur. Malgré cela, j'ai persévéré et je suis finalement arrivée au bout.
Le tout tout début est pas mal, mais je trouve que l'on tombe trop rapidement dans la lassitude et le fait que la magie, même si c'est "trop cool", c'est comme toutes les matières à l'école pour Quentin, qui est très vite blasé.
Heureusement, dans le premier livre il y a quand même pas mal de plus ou moins gros événements qui réarme l'engrenage général du récit qui sauve ce côté plutôt pessimiste. Les cinq ans d'études passent finalement rapidement quand on s'attend à quelque chose du genre Harry Potter, et l'on arrive donc au livre deux :
Le début de la vie après l'école.
C'est la partie qui a faillit me perdre : je l'ai trouvée vraiment très lente au début, pourtant court (40 pages si je ne m'abuse) mais j'ai eu beaucoup de mal à m'accrocher pour continuer sur cette petite portion et je trouvais cela dommage. Mais avec un peu de recul, je trouve que cette vision du monde que nous offre l'auteur est en fait une parfaite description de ce que nous pouvons ressentir au sortir de l'adolescence si jamais on a pas une idée précise de ce que l'on veut faire et/ou quand on se rend compte que l'on s'est peut-être trompé de voie : j'ai l'impression que Lev Grossman essayait de nous montrer dans quel pétrin on peut se fourrer si on ne se prend pas assez en main et/ou que nous n'avons personne d'assez fort pour nous relevé, moldus, pardon humains, comme magiciens. Donc pour moi ce deuxième livre est deux choses : d'une part une partie bien lente pour les deux premiers chapitres qui semble reprendre un peu de vigueur grâce au bouton ; d'autre part un beau moyen de dire aux jeunes et moins jeunes : réveillez-vous ! vous pouvez encore éviter de finir comme ça, et si c'est déjà le cas, vous pouvez encore vous rattraper.

En ce qui concerne le troisième livre : il s'agit là de la "véritable" aventure. Un petit avant-goût sur le chapitre précédent nous le fait comprendre. Une partie des petits événements qui se sont passés à Brakebills prennent un sens, [spoiler]nos jeunes magiciens découvrent enfin le monde tant désiré de Fillory, on a l'impression de lire un chapitre supplémentaire des chroniques de Narnia (et je pense que c'est volontaire, du moins en partie) ; il y a une guerre, deux camps, du merveilleux, une quête et.. Tout qui vire au vinaigre. Comme d'habitude, mais la fin de la bataille finale n'est pas tout à fait un happy end, et ça j'ai adoré ! [/spoiler] Cette partie a ravivé mon esprit et mon envie de lire la suite et comme bien souvent ça finit trop vite à mon goût.
On vient alors au quatrième et dernier livre. Nouveau passage un peu au ralenti, avec des explications quant aux questionnements du début du tome, des retrouvailles plus ou moins attendues selon la vivacité de chacun, une nouvelle mini-quête, une vie trop lente, un Quentin blasé et.... une fin qui dit : tout espoir n'est pas perdu mon cher Quentin ! Et donc qui sous entend un beau "To be continued" (Et également une envie de savoir ce qui est arrivé aux autres pendant tout ce temps).

En bref : un livre plutôt bien, malgré des passages très lents, qui nous entraine dans notre monde vu sous un angle différent de celui de simple humains, et dans autre plutôt narnien (peut-être en moins bien vu de maintenant mais attendons de lire le tome 2). Après, faut-il ne pas être trop impatient et ne pas s'arrêter au moindre passage lent :)
Affaire à suivre, mais avec un poil d'appréhension ;)
Catwoman : Soulstealer Catwoman : Soulstealer
Sarah J. Maas   
Catwoman + Sarah J Maas = perfect !

Je n'ai jamais été déçu d'un livre de SJM donc quand j'ai appris qu'elle allait écrire sur Catwoman je me suis jetée dessus ! Et je ne suis pas déçue ;)

J'ai beaucoup aimé le personnage de Selina ainsi que son histoire. J'ai trouvé le fil de l'histoire cohérent et très fluide.
J'aurai peut-être aimé que la relation Catwoman-Ivy-Harley soit un peu plus développée.

Retrouver l'ambiance de Gotham City fut un réel plaisir et ça m'a même décidé à commencer la série Gotham. SJM a su retranscrire les deux ambiances de la ville: le côté sombre et celui de la haute société.

En conclusion: un très bon livre que je conseille aux fans de DC et à ceux de SJM.

par Ln_n
Superman : Dawnbreaker Superman : Dawnbreaker
Matt De La Pena   
http://www.unbrindelecture.com/2019/07/dc-icons-4-superman-dawnbreaker-de-matt.html
fan de Superman depuis longtemps je n'ai malheureusement pas vibré avec cette histoire qui reprend un peu trop les standards sans y ajouter cette petite touche d'originalité qu'on aime tant. Rien de neuf donc sous le soleil et c'est une déception pour moi même si c'est bien écrit et que l'univers de ce super héros est toujours aussi captivant.
Batman: Nightwalker Batman: Nightwalker
Marie Lu   
Agréablement surprise par ce roman! Suite à ma déception pour "Wonder woman : warbringer" j'avais l'espoir que celui-ci contiennent des personnages moins puérils et une histoire plus sombre. Ce fut le cas ! L'univers DC est quand même connu pour son atmosphère noir et complexe, et j'ai réussi à en trouver une trace dans ce roman. Bruce wayne est ici plus expressif et moins solitaire que le personnage original, mais il tient la route quand même. Le plus grand atout de ce roman reste quand même le personnage de Madeleine : un mixte entre Luna Lovegood et Sherlock Holmes, un perso complexe et mystérieux jusqu'au bout comme je les aimes !
En bref, il n'y a pas beaucoup d'actions (à part lors du dénouement final) donc il faut s'accrocher un minimum. C'est aussi un livre qui n'est pas exceptionnel, mais qui nous fait passer un bon moment.

par Nephelia
Wonder Woman : Warbringer Wonder Woman : Warbringer
Leigh Bardugo   
Ma note: 5/5
Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/09/04/dc-icons-tome-1-wonder-woman-warbringer-de-leigh-bardugo/

“Sisters in battle, I am shield and blade to you. As I breathe, your enemies will know no sanctuary. While I live, your cause is mine.”

Leigh Bardugo étant mon auteure préférée de tous les temps, c’est sans surprise que je me suis jetée sur son dernier livre dès sa sortie (ou plutôt dès que j’avais terminé ma lecture en cours). J’avais à la fois peur et hâte de découvrir ce dont elle était capable en dehors du Grishaverse, et comme il fallait s’y attendre je n’ai pas été déçue!

Diana est une jeune Amazone de 17 ans. Bien qu’elle soit la fille de Hyppolyte, ses sœurs Amazones ne la considère pas comme l’une des leurs puisqu’elle est la seule à être née sur l’île de Themyscira. Elle cherche donc à gagner la reconnaissance des Amazones par tous les moyens.
Un jour elle brave l’interdiction de sauver et ramener un humain sur l’île en sauvant Alia d’un naufrage. Mais Alia n’est pas une humaine comme les autres: elle est une Warbringer, descendante de Hélène, et sème malgré elle la discorde là où elle va.
Elles vont se lancer dans une quête afin de mettre fin à cette longue lignée de Warbringer et sauver le monde d’une guerre sans précédents.

Avant de commencer ce livre j’avoue que j’avais un peu peur. Je suis loin d’être une grande fan de comics (non pas que j’aime pas, mais c’est loin d’être une passion) et j’avais peur de ne pas trop comprendre cet univers, mais Leigh Bardugo est parvenue à rester fidèle à l’univers DC Comics tout en permettant à ceux qui connaissent moins de comprendre l’histoire.

Malgré un début un peu difficile pendant les deux ou trois premiers chapitres, j’ai rapidement été prise dans l’histoire et bientôt je ne savais plus me détacher de ma lecture. La plume de Leigh est toujours aussi magnifique et addictive, et malgré ma relecture de Six of Crows au début de l’été, je me rend compte qu’elle m’avait bien manqué.

“We can’t help the way we’re born. We can’t help what we are, only what life we choose to make for ourselves.”

J’ai adoré chacun des personnages. Que ce soit Diana, Alia, Theo, Nim et même Jason, j’ai trouvé que c’était difficile de ne pas s’attacher à eux. Leigh développe parvient encore une fois à créer des personnages divers et assez large, loins des clichés et surtout tous plus incroyables les uns que les autres.
D’ailleurs, même si l’histoire est de base centrée sur Diana, on se rend rapidement compte que l’auteure met surtout l’accent sur les autres personnages, et même si c’est quelque chose qui m’a surpris j’ai beaucoup aimé. En faisant ça on se rend compte que même si Diana est une Amazone destinée à devenir une héroïne, ces autres personnages, bien qu’étant humains, sont également des héros.

J’ai trouvé l’innocence de Diana tellement adorable. Ayant grandi sur Themyscira, et malgré ses cours sur la civilisation humaine, elle ignore beaucoup de choses sur le monde, ce qui peut l’amener dans certaines situations assez drôles. Heureusement elle pouvait compter sur ses nouveaux amis pour l’aider à s’habituer à ce nouveau monde. Malgré tout elle reste vraiment badass, et j’ai trouvé ça intéressant qu’on découvre en même temps qu’elle se dont elle est capable.

Contrairement à ce que laisse entendre le résumé (en tout cas en français), il y a très peu de romance dans Wonder Woman: Warbringer. Honnêtement je trouve que c’est pas plus mal, ça permet de rester centrer sur l’intrigue principale, même si j‘ai eu un peu l’impression qu’il y avait une romance juste pour en mettre une dans ce livre.

“We cannot spend our lives in hiding, wondering what we might accomplish if given the chance. We have to take that chance ourselves.”

Pour moi ce livre était une vraie bombe: des dialogues géniaux, une bonne dose d’humour, des scènes de combat incroyables, des personnages incroyables, et surtout un plot-twist très surprenant. Bon malheureusement pour moi je savais déjà que ce plot-twist allait arriver (ça m’apprendra à décider de braver la balise ‘spoiler’ de certains sites quand j’ai même pas passé la moitié), mais c’est vrai que si je n’avais pas été au courant, je ne l’aurai pas vu venir.
C’est ce que j’aime le plus dans les livres de Leigh Bardugo: sa capacité à nous surprendre alors que tous les indices qui nous permettent de comprendre ce qu’il va arriver sont là.

Sans surprise, j’ai adoré ma lecture. Après tout, c’est de Leigh Bardugo qu’on parle, j’étais quasi sûre d’adorer ce livre. Elle a prouvé qu’elle était capable d’écrire en dehors du Grishaverse et de faire un travail toujours aussi incroyable, ce qui me donne très envie de lire ses prochains livres qui ne feront pas parti du Grishaverse. Mais d’abord, LISEZ CE LIVRE !!

par Callmeluh
The Past and Other Things That Should Stay Buried The Past and Other Things That Should Stay Buried
Shaun David Hutchinson   
A good friend will bury your body, a best friend will dig you back up.

Dino doesn’t mind spending time with the dead. His parents own a funeral home, and death is literally the family business. He’s just not used to them talking back. Until Dino’s ex-best friend July dies suddenly—and then comes back to life. Except not exactly. Somehow July is not quite alive, and not quite dead.

As Dino and July attempt to figure out what’s happening, they must also confront why and how their friendship ended so badly, and what they have left to understand about themselves, each other, and all those grand mysteries of life.

par jesseex89
Again, but Better Again, but Better
Christine Riccio   
Shane has been doing college all wrong. Pre-med, stellar grades, and happy parents...sounds ideal -- but Shane's made zero friends, goes home every weekend, and romance...what's that?

Her life has been dorm, dining hall, class, repeat. Time's a ticking, and she needs a change -- there's nothing like moving to a new country to really mix things up. Shane signs up for a semester abroad in London. She's going to right all her college mistakes: make friends, pursue boys, and find adventure!

Easier said than done. She is soon faced with the complicated realities of living outside her bubble, and when self-doubt sneaks in, her new life starts to fall apart.

Shane comes to find that, with the right amount of courage and determination one can conquer anything. Throw in some fate and a touch of magic - the possibilities are endless.

par Shifever
  • aller en page :
  • 1
  • 2