Livres
528 509
Membres
548 585

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Jessica-Lumbroso : Liste d'Or

La 5ᵉ Vague, Tome 1 La 5ᵉ Vague, Tome 1
Rick Yancey   
Le ton est vite donné : lors des deux premières vagues, une impulsion électromagnétique détruit toutes les infrastructures planétaires, replongeant l'humanité des centaines d'années d'évolution auparavant.
La troisième vague, un virus plus que virulent, qui éradique la quasi totalité de la population mondiale.
Lors de la quatrième vague, il ne reste plus qu'environ 10% de la population terrestre, dispersés aux quatre coins du monde, apeurés et sur le qui-vive. À qui peut-on faire confiance ? Qui sont les autres ? Car les autres sont présents, et ils arborent un visage humain...

À cela près qu'ils ne le sont pas. Du moins pas tout à fait.

Il est très difficile de savoir en qui avoir confiance. Cassie se l'est dit : pour survivre, et sauver son petit frère Sammy, elle doit rester seule. Pour rester en vie, il faut être à tout... même à tuer.
Car les Silencieux, comme Cassie aime à les appeler, ces Autres entraînés à donner la mort, n'hésitent pas à éliminer tous les humains que leur route croise.

Mais les Autres sont bien plus que des tueurs-nés, bien plus que des extraterrestres à l'apparence humaine. Ils sont là pour détruire l'humanité. Où pour la sauver.

Au cours de son périple, Cassie devra s'allier avec d'autres ados et enfants, comme elle, qui ont survécu aux quatre premières vagues, et qui sont prêts à tout pour survivre. Parmi eux, entre autres, Sammy, son petit frère, et Ben, le garçon dont elle était secrètement amoureuse, avant tout ça.

Tour à tour, chacun de ses personnages prend la parole, pour se livrer, nous parler de leurs doutes et peurs, de ce qu'ils traversent, et de la dureté d'apprendre à jouer les adultes. Quand l'humanité disparaît, il leur faut se reposer les uns sur les autres pour ne pas devenir fous. Car à quoi bon survivre, pour demeurer seul ?

Cette trilogie mérite vraiment d'être découverte. Je suis d'ailleurs déçue que le film soit plutôt médiocre, il aurait sûrement permis de faire davantage découvrir cette saga.
Rick Yancey parvient à faire planer le doute, l'incertitude, la peur constante, dans une atmosphère lourde et éreintante, où tout va à vive allure, sur l'ensemble des trois livres. Jusqu'à la toute fin, on ignore qui sont les gentils, qui sont les méchants. Toutes nos certitudes s'effondrent régulièrement, nous laissant dans le plus profond doute également, terrassé par cette-même peur de voir tout et tous disparaître...

https://jessicalumbroso.wixsite.com/aufildesmots/post/rick-yancey-la-5e-vague-note-5-5
Fighting for Love, Tome 1 : Seducing Cinderella Fighting for Love, Tome 1 : Seducing Cinderella
Gina L. Maxwell   
Rien de nouveau sous la lune, ici… Toujours la même rengaine, le même genre d’histoire. Et pourtant, ça fonctionne

Deux personnages : Lucie Miller, kinésithérapeute à l'hôpital, mal dans ses baskets, rat de bibliothèque mais pourtant d'une beauté un peu sauvage et qui s'ignore ; Reid Andrews, lutteur professionnel blessé à l'épaule, et accessoirement meilleur ami du frère de Lucie, qui s'est toujours occupé d'elle comme de sa propre sœur.

Reid et Lucie ne se sont pas vus depuis de nombreuses années, lorsque le jeune homme pousse les portes de son cabinet. Il ignore qu'il aura affaire à elle, et la surprise est plutôt bonne.
Reid a deux mois pour guérir de sa blessure avant de remonter sur le ring et jouer son titre de grand vainqueur. Mais deux mois semble trop espérer pour ne serait-ce que consolider ses muscles.
Il décide alors de passer un pacte avec Lucie : si elle lui consacre tout son temps, il l'aidera à devenir une femme sexy et épanouie qui pourra alors conquérir le cœur du beau docteur Stephen, qui fait fondre Lucie.

Mais est-ce véritablement de l'amour ?
Car on comprend immédiatement que Stephen n’aura pas une grande place dans cette histoire. Pire même, les rares fois où il apparaît, il nous est carrément antipathique. Comment quelqu’un d’aussi intelligent que Lucie peut-il se laisser berner par ce personnage, aussi beau soit-il ? Autant dire que le trio amoureux ne fonctionne pas le moins du monde.
Je pense que cette relation Lucie/Stephen aurait mérité d’être davantage travaillée, histoire de mettre davantage d’enjeux dans celle de Reid et Lucie.

Lucie et Reid explorent peu à peu la sensualité de leurs échanges, sans vulgarité, corps et âme, avec une volupté toute agréable. Ce roman n’est certes pas inoubliable, mais il mérite tout de même qu’on s’arrête dessus. Un bon moment de lecture, malheureusement bien vite oublié.
Beautiful Bastard, Tome 2 : Beautiful Stranger Beautiful Bastard, Tome 2 : Beautiful Stranger
Christina Lauren   
D'un côté, il y a Sara Dillon, une jeune femme qui quitte Chicago sur un coup de tête, après avoir enfin réalisé que son fiancé n’est qu'un coureur de jupons. Timide et réservée, elle se révèle toutefois avoir un sérieux penchant pour le voyeurisme.
De l'autre, il y a Max Stella, un richissime anglais à qui tout réussi, qui enchaîne les conquêtes sans jamais se poser et qui se rit de ce qu'on dit de lui dans la presse à scandale.
Ils se rencontrent tous deux dans une boîte, et ce qui devait être l'étincelle d'un soir, un coup tiré comme ça, à l'abri d'un couloir, se voit perduré. Max retrouve Sara par hasard, et ils passent un marché : coucher ensemble tous les vendredis soirs, ne jamais s'attacher, frôler les limites du risque mais sans jamais être sous les projecteurs.

J'ai trouvé ce deuxième opus génial durant la première moitié. J'ai enchaîné la lecture, je ne voulais pas m'arrêter.
J’ai eu encore l’impression de relire toujours la même chose, écrite différemment. Ça traînait un peu plus en longueur. L’humour présent dans le premier tome (que j’avais adoré) est totalement absent, tout comme la bouffée d’oxygène à la Chloé/Bennett. Ici, Sara et Max sont en parfaite osmose du début à la fin, ce qui manque légèrement de relief…

Toutefois, ce second tome est toujours aussi bien écrit. Les émotions et les sensations très bien décrites. Mais je regrette qu'on ne sache en définitive pas vraiment qui sont Sara et Max, malgré ce dialogue à deux voix. Ils s'effacent peu à peu pour ne laisser d'eux que leur désir réciproque…
Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure
Kelley Armstrong   
Voilà un livre étonnant, dont je n’attendais pas tant de choses…

Forte de caractère, Elena est un personnage qui ne mâche pas ses mots. Elle rêve d'une vie normale, tout en étant dévorer par l'instinct animal de sa louve. Un instinct qui la pousse à retrouver sa Meute lorsque cette dernière fait appel à elle.

Kelley Armstrong nous fait partager son univers. Elle a façonné des personnages haut en couleurs, avec des caractères bien trempés, précis. On ne s'y trompe pas. Dans Morsure, elle nous décrit avec brio l'état de loup, tel qu’il est réellement, sauvage, passionné.
Ses mots sont emprunts d'humour, parfois cynique, et les pages s’enchaînent à un rythme effréné.

L'histoire d'amour n'est pas non-plus des plus banales. Entre haine et désir qui prend aux tripes, nos deux personnages s'attirent pour mieux se repousser.

Assurément l’un des meilleurs livres du genre que j’ai pu lire sur les Loups-Garous !
Treize raisons Treize raisons
Jay Asher   
J’ai découvert ce livre bien avant qu’il soit porté à l’écran sur Netflix. J’éprouve donc un attachement particulier pour ce roman, qui m’a tenu en haleine du début à la fin.
Le style y est fluide, les mots poignants, jamais trop ou trop peu. Les émotions sincères soulignent avec un peu trop de justesse les travers de la jeunesse américaine. Peut-être la jeunesse tout court…
Ces cassettes audio sont comme une vengeance. Chacune des faces s'adressent à quelqu'un en particulier, le mettant au pied de ses fautes et faiblesses, des fautes qui ont poussé Hannah au suicide... Tous s’emboîtent, tout s'entremêle, les connexions se font au fil des écoutes. C'est un morbide cadeau qu'elle fait à toutes ces personnes pour qu'eux non plus n'oublient jamais. Elle y raconte son histoire, leur histoire, les mettant face à une réalité bien trop noir, trop dur, que chacun doit désormais assumer.
Le rythme va crescendo à mesure que Clay écoute les différentes faces. Plus on avance dans l’histoire, plus les actes sont choquants, grave, et le rythme intense... Jay Asher redonne une voix à Hannah Baker. Alors même qu’elle s’est déjà suicidée, on s’attache à cette jeune fille, on apprend à la connaître, et on aimerait, vraiment, que quelqu’un puisse la sauver d’elle-même...

Différences avec la série Netflix :
Si la série Netflix compte quatre saisons, elle ne s’inspire du livre que sur la première.
L’histoire commence quand Clay reçoit les cassettes, et elle finit lorsqu’il termine l’écoute de la dernière. Nous sommes en immersion dans l’esprit de Clay, ses émotions, ses pensées. Tout ce que nous apprenons, c’est ce que lui apprend.
Néanmoins, la série aborde des thématiques qui touchent d’autres personnages, telles que le deuil, le harcèlement scolaire, les tueries scolaires, les discriminations raciales, ou bien encore la découverte du corps de Hannah par sa mère, les procès [...] tant de thématiques qui ne sont pas présentes dans le livre.
Non, parce que Treize Raisons se concentre sur tout ce qui peut arriver au jeunes d’aujourd’hui, tout ce qui peut les détruire... C’est une mise en garde, pour rappeler que même les plus jeunes sont confrontés à leurs lots de soucis, et qu’il faut apprendre à ouvrir les yeux. Apprendre à les écouter...
Vipère au poing Vipère au poing
Hervé Bazin   
Très bon livre autobiographique, la relation mère fils y est des plus perverses, on aborde ici la maltraitance qu'elle soit passive (père) ou active (mère). Et pourtant, malgré la gravité de l'ouvrage, le besoin de survie de l'auteur lui permet de prendre de la distance et de se construire malgré son histoire, brillamment dénoncée dans cet ouvrage.
Malgré la gravité du livre, l'humour est présent, les personnages sont superbement dépeints et les scènes sont très réalistes.
A lire !

par Lilwen
Un si long sommeil Un si long sommeil
Carly Bishop   
J'avais acheté ce livre il y a longtemps et je viens de le relire avec beaucoup de plaisir. Enfin une histoire sans créatures surnaturelles : vampires, loups-garous, elfes et autres sorciers ! C'est juste l'histoire entre un "play-boy" dans le coma et une jeune femme médecin soucieuse d'aider ses malades à supporter leur mauvais état de santé avec beaucoup de compassion et d'empathie. Et puis, que voulez-vous ! Une de ses petites malades a "le petit prince" comme livre de chevet, qui est à mon avis le chef-d’œuvre de Saint-Exupéry !
Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué
Howard Buten   
J'ai bien aimé, surtout les nombreuses allusions à divers faits réels. On retrouve vraiment un petit garçon authentique, un peu perdu, qui ne mérite pas tellement ce qui lui arrive, et on va jusqu'au bout en se demandant ce qu'il a bien pu faire à Jessica. Lorsqu'on le sait, on se révolte contre la bêtise des adultes, particulièrement celle de son "docteur" qui ne comprennent décidément rien à sa façon enfantine d'appréhender le monde. A lire !
Olivia Joules ou l'imagination hyperactive Olivia Joules ou l'imagination hyperactive
Helen Fielding   
L'originalité de ce livre est sans appelle il est vraiment formidable !! Un humour incontournable et hilarant (logique)!!
C'est un livre que je conseille a toute personne qui a envie qu'on la prenne pour une folle a force de rire toute seule =)

par Féfé
Si je reste Si je reste
Gayle Forman   
Tout débute par un accident, qui laisse Mia orpheline et plongée dans le coma. Mia, qui demeure éveillée, malgré son état, et assiste à la ronde de ses proches. Ceux-là même qui tentent de la retenir parmi eux, alors qu’elle se questionne.
Ce récit fait face à ses souvenirs, sa famille, son amour. Elle a des rêves, des espoirs, qu’elle laisse sur le bas-côté. Comme le reste. Comme ses parents. Et son petit-frère.
Est-il nécessaire pour elle de rester ? D’affronter la vie qui s’annonce sombre ? Ou peut-elle seulement se laisser dériver, et lâcher prise ?
Si je reste, c’est le questionnement d’une adolescente, seule au monde. C’est la réponse à cette unique question : à quoi bon vivre quand on a tout perdu ?
Pourtant, Mia est-elle si seule qu’elle ne le croit ?
Un récit touchant, poignant de justesse.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode