Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de JessicaF : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Whitechapel Whitechapel
Sarah Pinborough   
Je ressort un peu déçue par cette lecture.
Il est vrai que je ne lis pas souvent la quatrième de couverture de peur d'être trop spoilée par rapport à l'histoire. Aussi, c'est surtout le titre et la couverture qui m'ont permis de faire mon choix ainsi que d'anticiper le thème de ce livre : les meurtres de l'éventreur dans le Londres de 1888.
Rien de tel pour m'attirer à lire un livre.

Je reconnais que la plume de l'auteur est particulièrement bien adaptée pour ce récit. Sa prose et le vocabulaire employé m'ont tout de suite happée pour remonter dans le temps. Elle a su mettre son talent de conteuse pour me plonger dans cette ambiance anglaise si atypique : calfeutrée et un peu sombre.
Du coup, le début m'a tout de suite fait pensé au film "From Hell" avec Johnny Depp. Entre les fumeries d'opium, les histoires entremêlées du médecin et de l'inspecteur...
Je note toutefois que certains passages techniques concernant les meurtres m'ont paru trop contemporain, genre "Esprits Criminels" ou "Les Experts". Ce n'est pas désagréable mais un peu déroutant vu l'époque.

Le début de l'histoire m'a beaucoup intriguée car les dates évoquées ne concordent pas spécialement avec le moment où sévissait l'éventreur. De plus, je trouvais que l'histoire originelle était quelque peu dénaturée car les sévices subit par les victimes ne sont pas les mêmes non plus. Plus tard, je compris que la 4e de couverture nous évoque l'époque mais pas le tueur auquel on s'attend. Je pense que c'est ce qui m'a le plus déroutée durant ma lecture. A force de faire référence à Jack l'éventreur, je ne pouvais me sortir de la tête que l'enquête principale concerne ce dernier et non quelqu'un d'autre. Je pense que l'auteur elle-même fait s’emmêler les crimes pour embrouiller les enquêteurs mais ce qu'il en ressort est très confus. Même si le but premier est de profiter du climat de peur engendré par Jack l'éventreur, mêler un autre meurtrier durant cette époque n'était pas très judicieux. En effet, je me suis plus focalisée sur le premier que sur le second.
Au final, on se retrouve avec un coupable avéré mais toujours pas de réponses vis-à-vis de Jack l'éventreur. C'est ce que je n'ai pas apprécié. Je vais me répéter mais lorsqu'on évoque un tueur aussi emblématique que Jack l'éventreur pour "profiter de ses crimes" afin d'installer son histoire, je pensais qu'une théorie de l'auteur aurait pu émerger et rendre ce récit original.

Pour ma part, j'ai ressenti un glissement de personnalité des deux tueurs. De plus, le récit est très lent et certains passages m'ont passablement ennuyée. Surtout qu'il y a souvent des redondances dans les informations données. Le changement de voix aussi n'apporte pas grand chose à l'avancée de l'intrigue. J'aurais préféré garder le docteur Bond pour narrateur principal car c'est celui qui exploite le plus le scénario policier. C'est également un personnage "dérangé" qui nous enfonce encore plus dans le monde de la folie.

En bref, il ne faut pas lire ce livre pour l'enquête en elle-même car la trame est très lente mais nous apporte beaucoup d'informations. Le mélange entre le thriller historique et le surnaturel m'a également laissée dubitative.
En revanche, le récit permet une immersion totale dans l'époque victorienne.


! Laissez-vous tenter si ça vous dit, mais âmes sensibles s'abstenir car certaines scènes sont assez explicite quant aux atrocités infligées aux victimes !
L'auteur nous fait part dans la préface d'un second tome que je ne lirai sans doute pas.

http://melimelobooks.blogspot.be/2015/08/whitechapel.html
La Maison des morts La Maison des morts
Sarah Pinborough   
Tout d'abord j'aimerai dire que la fin est magnifique, j'avoue que je ne m'y attendait pas c'est la fin parfaite !
Le héros, Toby m'a beaucoup plus, et ce du début jusqu'à la fin. Moi qui aime les personnages qui ne sont pas vraiment des héros et qui pourrait réagir comme vous et moi, avec ce petit truc en plus qui marque !(car, on est d'accord on se retrouve jamais dans cette situation)J'ai été servie !On le voit évolué peu a peu lui et d'autre personnages bien sur, même si l'un des m'a un peu déçu. J'ai beaucoup parlé du héros mais ce n'est pas le seul marquant. J'ai trouvé Will touchant par sa naïveté, il apportait un peu d'un quelque chose qui aurait manqué si il n'avait pas été là (j'ai pas encore compris ce que c'était ;) )
Et il y avait aussi Louis, Tom, Jack qui sont très importants, tous différents et peut être aussi attachants a leur façons. Sans oublié Clara bien sûr, quand elle est arrivée j'étais pas sûr de l'apprécier, mais on apprend a la connaître, en même tant que Toby et on l'aime de plus en plus, je l'assure !
L'un des points négatif est que, en apprendre plus sur leur maladie aurait été (je pense) plutôt intéressant. En savoir plus aussi sur Matrone, les professeurs et les infirmière. Mais je comprends l'auteure de ne pas l'avoir car le livre était principalement basé sur l'histoire d'amour.
L'histoire d'amour, et bien elle n'est pas gnangnan déjà et c'est un gros point positif, et en plus c'est crédible !
C'est vrai que c'est une histoire un peu lourde du sens ou on y pense tout une journée en se disant "mais pourquoi il est mort !!!" [spoiler]je parle bien sûr de Will[/spoiler]
Bref "la Maison des Morts" de Sarah Pinborough nous fait traverser plusieurs émotions et c'était un plaisir de le lire !



par BlackRed
Harry Potter, Tome 4 : Harry Potter et la Coupe de feu Harry Potter, Tome 4 : Harry Potter et la Coupe de feu
Joanne Kathleen Rowling   
Le premier des HP qui prend le chemin de la noirceur, de la douleur. On est très loin de l'univers dit pour "enfants" du début. Une fin déchirante. C'est le livre qui marque le grand tournant de l'histoire vers l'âge adulte.

par saltanis
Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des secrets Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des secrets
Joanne Kathleen Rowling   
J.K contrairement a d'autres ecrivains n'a pas chute dans son 2e tome... au contraire il est meme voir meilleur. J'ai particulierement aime la fin du roman avec Tom Jedusor et Harry Potter.

par Roxye
All Souls, Tome 1 : Le Livre Perdu des Sortilèges All Souls, Tome 1 : Le Livre Perdu des Sortilèges
Deborah Harkness   
CONQUISE !!!
Ce livre est PASSIONNANT et INTELLIGENT.
J'ai été littéralement séduite par ce premier ouvrage qui a fait l'unanimité de la critique à travers le monde. Voici une histoire riche et aboutie, avec des personnages étoffés et accomplis.
Le récit se déroule dans le monde universitaire, mélangeant les sujets comme l'histoire, la génétique, l'Alchimie ainsi que les différentes créatures surnaturelles. L'écriture est raffinée et on sent une maturité certaine dans l'approche et le développement de l'intrigue.
Ce livre est réellement plus consistant que la plupart du même acabit. Les personnages paraissent également plus crédibles et concrets que les protagonistes masculins fantasmagoriques d'autres auteures.
Une histoire envoutante, en un mot : SUBLIME !
A DECOUVRIR SANS DELAI

par ccmars
Attirance, Tome 1 : Le Baiser des Sirènes Attirance, Tome 1 : Le Baiser des Sirènes
Anne Greenwood Brown   
Mais quel livre !!! J'en suis encore toute retournée par ma lecture !

Déjà, je tiens à dire, que comme toujours chez Macadam, les couvertures sont juste MAGNIFIQUES !

Ensuite, l'histoire en elle-même, les sirènes c'est vraiment une vraie surprise! Du jamais vu! J'ai beaucoup aimé, d'autant que la situation est vraiment bien expliquée, on est bien loin des histoires Disney où les sirènes sont bien présentées. Là, c'est le contraire, elles/ils tuent les humains. Ce qui, au final ne m'a pas dérangé plus que ça. C'est vrai que ça fait un peu bizarre d'être du point de vue du "méchant" mais c'était tellement original qu'on y prend goût.

Et puis, le personnage de Calder.. ben j'adore quoi ! On le voit changé au fur et à mesure des discussions avec Lily. Lily, second personnage de cette histoire. Qui je trouve très intéressant. Elle n'est pas tout de suite au courant des sirènes et tritons, elle en fait la découverte bien plus tard, et puis j'aime aussi son côté, je ne tombe pas de suite dans les bras du garçon mystérieux. [spoiler]Et puis, son sacrifice... ça c'est quelque chose. Je me suis vraiment demandé ce qu'il allait se passer... si elle allait mourir, bien que ce soit peu probable, si elle allait devenir sirène, ou vivre! Et finalement, gros choc, c'est son père, triton qui la sauve ! Et seconde révélation le concernant, il est le frère de Maris, Tallulah et Pavati ! :O[/spoiler]

Et enfin, nous avons Maris, Tallulah et Pavati, les soeurs de Calder, elles qui peuvent vraiment être qualifiées de meurtrières. Pleines de surprises d'ailleurs! [spoiler]Quant à la mort de Tallulah... je n'en revenais pas, non pas que je l'appréciais énormément, mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle meurt![/spoiler]

Bref, que de rebondissements dans ce premier tome, que j'ai franchement beaucoup aimé! J'ai très envie de connaître la suite et d'en savoir un peu plus sur l'évolution de la relation Calder/Lily !

par Carole94P
Avant toi Avant toi
Jojo Moyes   
Un vrai coup de cœur .
Un livre d'une rare beauté, magique, déchirant et un véritable choc émotionnel...
Car cette histoire pourrait êtes vrai!
Donc ma forte émotion pour ce livre je me suis mise dans la peau du personnage de Lou, on ne peut quand ressortir plus grand et fort...
Je ne vous ferais pas de grande phrase car je manque de mots tellement mon cœur et bouleversé .
Par ce roman si beau et si triste mon cœur a été touché.
Mes larmes ont coulé doucement au fil des pages...
Excellent une belle leçon de vie, et qui font réfléchir sur nos petits tracas de la vie quotidienne qui sont bien petits, car ça n'a beau être qu'un roman il sent dégage beaucoup d'émotions et bien plus encore...
Gros coup de cœur 2013 et un de met livre préféré dans ma biblio ❤❤❤❤
À lire ...
Les Voleurs de beauté Les Voleurs de beauté
Pascal Bruckner   
On a l'habitude d'avoir un personnage principal extraordinaire mais rarement un lâche et un goujat...Malgré cela, on arrive à avoir de la compassion pour lui.L'écriture n'est pas facile mais une fois pris dans l'histoire on tourne les pages sans s'en rendre compte!J'ai essayé de résumer l'histoire et je n'ai pas réussi, tellement c'est monstrueux et angoissant! Un grand bravo à l'auteur qui se révèle très intelligent tant dans le choix du vocabulaire que par le choix du sujet traité.J'espère vous avoir donner envie de lire ce livre qui est, après y avoir bien réfléchi et ne pas savoir quoi en penser, une bonne surprise!

par Audile
Le Rapport de Brodeck Le Rapport de Brodeck
Philippe Claudel   
Dès le début de la lecture, déjà le charme opère. Une technique d'écrivain éprouvée par Philippe Claudel consiste en définir l'objectif théorique de l'histoire mais sans en décrire le contexte, le "Sitz im Leben" dirait un analyste de texte. Par touches successives, on apprend que les circonstances sont légèrement postérieures à la seconde guerre mondiale, que l'on se trouve aux marches de la germanité, que le narrateur est un survivant juif rescapé d'un camp, que le personnage dont on décrit le sort est un riche étranger qui s'est établi dans le village. Le reste est pure imagination mais cet écrivain s'y connaît pour la susciter.

Présenté en courts chapitres, le style se développe ample, voluptueux et sensuel. Pour illustrer la somptuosité de son style, voici un extrait des pages 199/200 "Les sentiers sont comme les hommes, ils meurent aussi. Peu à peu ils s'encombrent, se comblent, se morcellent, se laissent manger par les herbes, puis disparaissent. Et il ne faut que peu d'années pour qu'on n'en distingue plus guère que l'échine et que la plupart des êtres finissent par les oublier."

En d'autres moment, le style devient rapide, mordant comme à la page 239 "J'ai relu tantôt mon récit depuis le début. Je ne parle pas du rapport officiel, je parle de toute cette confession. Cela manque d'ordre. Je pars dans tous les sens. Mais je n'ai pas à me justifier. Les mots viennent dans mon cerveau comme de la limaille de fer sur l'aimant, et je les verse sur la page, sans plus me soucier de quoi que ce soit. Si mon récit ressemble à un corps monstrueux, c'est parce qu'il est l'image de ma vie, que je n'ai pu contenir et qui va à vau-l'eau."

En alternant phases apaisées et périodes trépidantes, présent et passé, l'écrivain parvient à développer un suspense oppressant. Et enfin tout se défait, les différents faits génèrent leur conséquences inéluctables. Mais on reste malgré tout estomaqué par ce final en réalisme magique.

Un magnifique roman sur une shoah imaginée de l'extérieur, un complément indispensable à la lecture de Aharon Appelfeld et de Primo Levi.

Comme pour son autre opus "Les Âmes Grises", ce n'est pas un livre qui se dévore. C'est un livre dont l'ingestion est lente, où la lecture doit être entrecoupée de périodes de réflexion. Le découpage en chapitres courts est particulièrement propice à ce rythme. Un énorme plaisir de lecture, mais une lecture qui secoue. Merci à mon amie Maggy qui m'a conseillé et prêté ce livre!


par Biquet
1984 1984
George Orwell   
Effarant comme on peut facilement relier l'intrigue avec la néo-société d'aujourd'hui. Effrayant aussi, mais quelle histoire ! Et quel auteur ! Ce livre m'a donné envie de lire des livres plus littéraires, moins étiquetés comme 'livre pour jeune'

par Romaiin
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4