Livres
546 424
Membres
582 517

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jeunesse mélancolique... d'Adolf Hitler



Description ajoutée par x-Key 2011-01-05T20:42:55+01:00

Résumé

La jeunesse mélancolique et très désabusée d'Adolf Hitler « Qu'ils s'appellent Hitler, Capone ou Dillinger, petits ils écoutaient leur mère... Ils ont fait leur chemin dans les affaires. » Eddy Mitchell, L'important c'est de bien aimer sa maman Bien sûr, ses origines furent incertaines. Bien sûr, son talent était médiocre. Bien sûr, sa mère mourut trop jeune. Bien sûr, ses passions n'avaient rien de flamboyant ni d'exceptionnel. La banalité de la jeunesse d'Hitler fait la force de cet ouvrage. Mais au fur et à mesure qu'on avance dans ce livre étrange grandit un personnage dont la détermination, peu à peu, nous perturbe. Car on ne peut décrypter son enfance sans imaginer son avenir, sa puissance destructrice, le pouvoir qu'il exercera sur une grande part de son peuple, lui qui est si peu fascinant. Michel Folco n'est pas biographe, même si ses ouvrages sont minutieusement documentés. Avec toute sa fantaisie, tout son humour décapant, il s'applique à nous conter comment le plus banal des enfants peut receler le plus effrayant des monstres. le roman, ici, dépasse tous les livres d'histoire. La Saga de Michel Folco (Dieu et nous seuls pouvons, Un loup est un loup, En avant comme avant, Même le mal se fait bien), épopée haute en couleurs, en inventions et en trouvailles narratives, rencontre cette fois un personnage bien réel, trop réel. Et quel personnage ! Celui par qui tant d'injustices et de malheurs vont naître.

Afficher en entier

Classement en biblio - 32 lecteurs

extrait

Au mois d'août, alors qu'il poursuivait le gros chat des Müller, Wolfie passa sous la roue avant puis sous la roue arrière d'un Einspänner venant d'Urfahr. Adolf éprouva une tristesse supérieure à celles ressenties lors des deuils d'Edmund et de son père.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

À chacun des chapitres, l’auteur utilise diverses citations provenant entre autres d’ouvrages sur le protagoniste pour appuyer son texte, ce qui produit un résultat réaliste. J’ai trouvé amusant d’imaginer Hitler enfant et de trouver la description probable, étant donné le caractère et l’historique du personnage. Le lecteur peut parfois être amené à éprouver de la compréhension envers Hitler, causant aussi un effet troublant mais l’emploi de l’humour acerbe a tôt fait de nous le faire oublier. La lecture de ce roman demeure pour moi un souvenir agréable et on en apprend beaucoup sur le contextes Allemand et Autrichien de l’avant-guerre.

Afficher en entier
Argent

Ce roman est le cinquième et dernier opus en date de la saga Tricotin, et suite de "Même le mal se fait bien" qui m'avait fait hurler de rire et pour lequel je reconnais avoir une préférence. Et où apparaissait déjà le personnage dans une courte scène (que l'on retrouve évidemment dans ce dernier volume).

Difficile d'écrire un roman sur ce personnage historique là. D'autant plus difficile quand le registre est l'humour. Difficile de choisir ce registre sans tomber dans une grossière caricature.

Et bien Michel Folco y réussit parfaitement, sans le rendre le moins du monde sympathique, mais en en faisant un digne héritier de la famille Tricotin : colérique, obstiné, arrogant, plus quelques traits de caractère qui lui sont propres comme la froideur, l'égoïsme, le besoin maladif d'avoir le dessus sur son entourage, d'être un meneur et de se sentir (croire) être l'objet de l'admiration des autres. Un vrai gosse pourri-gâté. Inutile de s'étendre sur ce que la moindre contrariété entraîne (les flatulences, entre autres).

Cela étant, le personnage dans sa jeunesse, hormis ses traits de caractère, est d'une banalité sans nom. D'où le titre.

Ce qui nous rappelle aussi que le vrai Adolf Hitler, avant d'être le monstre que nous connaissons maintenant, était monsieur-tout-le-monde. Ça ne l'en rend que plus monstrueux encore.

Ce livre a aussi le mérite de rappeler la mentalité et les évènements de l'époque : l'antisémitisme, le nationalisme... Le livre s'arrête en 1914, je suppose qu'il y aura une suite...

Michel Folco arrive à tourner tout cela en dérision, sans jamais en gommer les contours mais sans jamais non plus tomber dans une mauvaise caricature et pour ça, on peut toujours lui faire confiance.

Je maintiens que pour moi, le meilleur de la saga était le quatrième volume, mais celui-ci reste très agréable à lire.

Afficher en entier
Argent

Très bon livre où l'on découvre les origines et la jeunesse d'Hitler. On retrouve des éléments déjà présents dans le livre "la part de l'autre". On découvre Hitler quand il est déjà atypique, coléreux mais quand il n'est pas encore le monstre que l'on connaîtra après.

Afficher en entier
Or

Malgré le sujet, ce livre vaut le coup, un style léger et vif.

Folco s'en sort très bien, c'est la que l'on reconnait un bon auteur.

Afficher en entier
Diamant

Un chef d'oeuvre!!

Critique à découvrir sur le revue Carpe Diem et Tentation:

http://carpediem-et-tentation.doomby.com/rubrique,decembre-2010,1250049.html

Ainsi que la rencontre avec Michel Folco au salon du livre 2010 de Montréal:

http://carpediem-et-tentation.doomby.com/rubrique,ma-rencontre-et-mes-deboires,1250031.html

Atypique et débordant d'humanité!

Afficher en entier

Activité récente

ZENABOU l'ajoute dans sa biblio or
2019-07-12T13:27:32+02:00
Babwine l'ajoute dans sa biblio or
2017-12-07T19:38:58+01:00
Luna77 l'ajoute dans sa biblio or
2016-06-27T18:27:48+02:00
lokeso le place en liste or
2016-04-30T14:33:46+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 32
Commentaires 5
extraits 3
Evaluations 8
Note globale 9.13 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode