Livres
482 367
Membres
469 201

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jeux de mémoire



Description ajoutée par france05 2015-02-08T12:21:31+01:00

Résumé

Pour la première fois depuis la publication de J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir, Christine Arnothy parle d'elle-même. De son enfance hongroise, des années qui ont précédé le siège de Budapest, de cette autre part de sa vie dont elle n'a jamais voulu parler. Autobiographie pleine de tendresse, d'humour, de chagrin et d'espoir: la confrontation d'un écrivain, qui croyait ne se sentir à l'aise que dans ses romans ", et de sa vérité profonde, évoquée avec autant de lucidité que de pudeur."

Afficher en entier

Classement en biblio

Extrait

Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-06T00:17:39+01:00

Oser appeler cette première période de ma vie « enfance » tiendrait plutôt de la plaisanterie. Mes parents ont mis du temps à comprendre qu’ils se retrouvaient, la quarantaine passée, avec un bébé sur les bras. Avec le recul, la grossesse de maman s’était même transformée en légende familiale. J’avais sans nul doute bouleversé leur univers d’adultes, leurs habitudes bien établies, leurs petites manies, leur sacro-saint emploi du temps. Chez nous, on parlait adulte, les « guili-guili » n’avaient pas cours. Admirablement soignée, j’avais même parfois droit à deux bains successifs lorsque, après une première toilette peaufinée par ma gouvernante, maman découvrait le soir qu’elle avait une fille. Distraite et aimante, elle me replongeait dans l’eau. Je ne protestais pas, j’étais si heureuse de me sentir enfin son centre d’intérêt.

Peut-être fallait-il à la conscience familiale quelque preuve tangible que je n’étais pas un mirage : alors ma mère confectionnait des nœuds de satin qu’elle fixait dans mes cheveux « en soie » où – d’après elle – « rien ne tenait ». Inquiète, trop bien habillée pour l’école communale où l’on désirait que je fasse la connaissance du milieu « populaire », hissée sur le piédestal douteux de l’« enfant-modèle », j’ôtais et perdais exprès mes rubans. Premiers germes de révolte : refusant de m’assimiler à ces petits chiens de luxe enrubannés d’énormes choupettes, pour me venger, je rabattais mes mèches sur mes yeux. « Cette enfant se décoiffe tout le temps ! » C’est avec une satisfaction profonde que j’entendais ces récriminations maternelles.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

Jeux de mémoire

  • France : 1981-08-30 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 0
Commentaires 0
Extraits 4
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode