Livres
477 397
Membres
457 865

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MissFantastic 2018-06-30T08:14:48+02:00

Soudain, une voix nasillarde me fait sursauter.

- On t’a déjà dit que t’étais craquante comme une chips ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-05-27T11:13:34+02:00

Ça fait une éternité de quelques secondes que je le sais.

Que je l’ai reconnue. Mon cerveau refusait juste d’imprimer. Il est bien obligé. Sa peau mate porte toujours des traces de guerre, cicatrices anciennes, égratignures fraîches, terre et poussière. Son débardeur blanc ne l’est plus vraiment. Son short court et usé a déjà bien vécu. Ses bras et ses jambes aussi, asséchés et musclés à force de grimper, courir, tirer, pousser. Cette fille ne vit pas : elle combat. Et son sourire qui hésite à pleurer. Et son regard noir qui fusille, qui défie, qui angoisse, qui jubile, tout ça à la fois… Presque rien n’a changé. Presque tout. Mais c’est la même.

La fleur du désert. Le seul putain de truc qui pousse dans ce maudit Nevada. Dans ce désert où tout crève. Tout, sauf elle.

JUNE

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maelis31 2018-04-15T15:27:47+02:00

- Je t'aime à en crever, June.

- Je t'aime à en vivre, Harry.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-05-27T11:12:57+02:00

Les trois coups résonnent encore dans ma tête comme un marteau-piqueur. Et mon coeur se met à les imiter dans ma cage thoracique. Ça cogne à toute vitesse. Ça coupe le souffle et les jambes. Je suis plutôt du genre rapide, réactif, explosif, avec de bons réflexes et un corps qui m’obéit, d’habitude. Là, allongé sur mon lit, j’ai l’impression de mettre trois plombes pour comprendre, décider quoi faire, quoi ressentir, quand agir. Je me vois presque au ralenti. Putain d’abruti. Mon bouquin m’échappe des mains, je me redresse enfin.

C’est elle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maelis31 2018-04-15T15:28:34+02:00

Harry m'a sortie de l'enfer. Il est ma rédemption.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mihai_Diana 2017-11-18T22:29:03+01:00

Le regard gris me glace. Le silence me pétrifie. Les retrouvailles dont j’ai rêvé un bon milliard de fois n’avaient rien de commun avec tout ça. Rien d’aussi froid. Et parce que j’ai la réputation de n’avoir peur de rien. Et parce que c’est comme ça qu’il me connaît, impétueuse, volcanique, toujours prête à m’enflammer. J'explose.

– Bon, tu me laisses entrer, trouillard ?!

Avec un petit sourire provocateur, je lui pose la même question qu’il y a dix ans. Et je me jette en avant pour me frayer un chemin dans son monde, sans attendre qu’il me réponde. Ou plutôt, en étant certaine de la réponse. Mais je n’ai plus la force de le pousser. Et il n’a plus la faiblesse de me laisser entrer. Harry pose ses deux mains tatouées sur mes épaules nues et me retient d’aller plus loin.

– Non, souffle sa voix douce et profonde.

– C’est déjà ce que tu m’as répondu la première fois, chuchoté-je du tac au tac.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Odlag 2019-01-04T21:05:07+01:00

- Comment tu fais ça ?

- Ça quoi ?

- Bloquer tous les démons du passé. Décider simplement de ce que tu ressens.

- Je ne veux pas les laisser gagner. J'aime trop vivre, lâche-t-il dans un sourire qui me fait fondre.

- J'aime trop vivre, répété-je comme si c'était la plus belle phrase que j'ai entendue depuis longtemps.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Odlag 2019-01-04T21:02:09+01:00

Les adultes ne sont pas les héros qu'on s'imagine, en grandissant. Ceux qui ont la tâche de nous protéger deviennent parfois ceux qui nous blessent le plus profondément. À jamais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Odlag 2019-01-04T21:00:21+01:00

- Juno, tu sais que, même quand on est à bout de souffle, au bord du gouffre, avec les pieds qui dépassent dans le vide, il y a encore des choses à faire. Il suffit d'un tout petit pas en arrière. D'une décision qu'on prend au bon moment. Même quand on croit qu'on a épuisé toutes nos chances, toutes nos possibilités, il reste celle à laquelle on n'avait pas pensé. Et toutes les autres. Toute une liste de choses à tenter. Pour voir si ça change, si ça marche. Si ça vaut le coup de s'accrocher. Et dans ces cas-là, on a l'impression que le mur est trop haut, le vide trop grand, qu'on n'y arrivera jamais. Alors qu'il suffit de commencer par changer quelque chose dans sa vie, juste une toute petite chose. Pour que toutes les autres suivent.

- Quelles choses ? demandé-je d'une petite voix.

- Des choses qui font du bien. À soi. Aux autres. Des choses qui font sortir de sa zone de confort. Ou de la zone rouge qui donne envie de se jeter dans le vide. Des choses folles, qu'on n'aurait jamais faites sans se forcer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maelis31 2018-04-15T15:26:22+02:00

Voilà l'effet Harry Quinn. Quand il est dans les parages, impossible de respirer. Impossible de vivre autrement qu'essoufflée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode