Livres
461 209
Membres
417 292

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:35:55+01:00

– J’ai essayé de ne plus t’aimer, il y a sept ans, murmuré-je d’une voix groggy.

– Impossible, sourit-il. Tristan Quinn ne s’oublie pas…

– Petit con.

– Fille à papa.

– Insolent…

– Amour de ma vie…

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:34:44+01:00

Je peux en placer une, oui ? sourit-il.

– Non.

– Pourquoi ?

– Parce que tu vas aller trop loin. Tu es euphorique, sous le choc, tu vas dire des choses que tu regretteras ensuite.

– Des choses comme… ? souffle-t-il en jouant avec mes mèches blondes.

– Comme des mots doux, murmuré-je timidement.

– Parce que je ne t’en dis jamais, des mots doux ?

– Des mots trop doux, alors.

– Je ne suis pas sûr qu’il existe de mots trop doux pour toi, Liv Sawyer…

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:31:46+01:00

-Non. Enfin oui, mais... Cette fois c'est différent.On a décidé que ce serait juste du sexe.

Suis-je vraiment en train de parler à ma grand-mère de 83 ans ?

- Juste du sexe... , répète t-elle, incrédule. Parce-que, avant, parce que avant vous faisiez aussi scrabble et tricot ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2017-08-23T14:09:25+02:00

Je t'aime, Liv. Comme un putain de romantique!Comme un fou furieux qui croit enfin en quelque chose depuis qu'il t'a rencontré!J'ai envie d'être heureux, et pour ça, je n'ai besoin que de toi. Vivre sans Liv Sawyer? Mais pourquoi faire, bordel!

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:32:31+01:00

Ma tête tourne encore, le sommeil ne vient pas. Ma porte grince doucement et Tristan se glisse dans mon lit. Je sens mon matelas ployer légèrement, puis son corps se presser contre le mien, dans mon dos. Peu importe notre dispute, peu importe ce que sa présence dans ma chambre signifie : cette sensation vaut de l’or. Dans mon cou, Tristan murmure :

– Joyeux anniversaire, Sawyer. Je suis désolé d’avoir été aussi con…

– Merci…

– Tu me pardonnes ?

– Oui.

– Je peux dormir ici ?

– …

– Juste dormir.

– Hmm…, acquiescé-je.

– Je ne la laisserai jamais te faire du mal, tu sais ?

– Qui ça ?

– Ma mère.

– Quoi ?

– Je suis au courant… Tu aurais dû m’en parler.

– Qui t’a… ?

– Peu importe. Ça n’arrivera plus. Et je te jure que je serai toujours là, Liv…

Émue, soulagée, je me colle un peu plus contre lui, cherchant le contact.

– Bonne nuit, la vieille, susurre-t-il à mon oreille.

Je glousse légèrement, sachant qu’il a tout juste six mois de plus que moi. Lorsque ses bras s’enroulent autour de ma taille et qu’il dépose sa tête sur mon oreiller, je m’approche un peu plus du nirvana. Et je réalise que je suis dans une drôle de merde. Parce que tout ça, c’est exactement ce que je veux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:27:50+01:00

De sa voix rauque, il tente clairement de changer de sujet. Et lorsque son visage se tourne vers moi et que son sourire de sale gosse apparaît, je comprends que je n’obtiendrai rien de lui. Pas cette nuit.

– Tu vas jouer à me rendre dingue, c’est ça ?

– Qu’est-ce qui te fait dire ça ? se marre-t-il doucement.

– Tout.

– Tu ne veux pas savoir sur quoi je t’ai menti ?

– Non, je veux savoir ce que signifient ces chiffres et ces lettres sur ton avant-bras.

– Tes cheveux…

– Quoi ? Qu’est-ce qu’ils ont mes cheveux ?

– Je t’ai dit que je n’aimais pas…

– Laisse-moi deviner, le coupé-je. En réalité, c’est pire que ça. Tu détestes.

Je soupire, pensant avoir deviné son petit manège. S’il croit que je m’attends à un compliment, il me connaît mal… Mais le titan me lance un regard qui me désarme. Il se retourne, se rapproche, suffisamment pour que nos corps entrent en contact, et il glisse la main sur ma nuque. Et tout en tirant légèrement ma crinière blonde, il murmure :

– J’ai eu envie de toi à l’instant où je t’ai vue arriver avec cette coupe…

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:35:15+01:00

– Pose ta guitare, Tristan.

– Quoi de neuf, Sawyer ? murmure-t-il d’une voix méfiante.

– À ton avis ? sifflé-je.

– Je n’ai jamais aimé les devinettes…

– Tu n’as jamais aimé la sincérité, non plus.

– C’est une question ?

– Non.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:33:54+01:00

– J’espère de tout cœur que mon père a raison. Pour Harry. Mais aussi pour toi… Je ne voudrais pas que tu retombes de si haut, Tristan. Je ne veux plus que tu aies mal.

– Je crois que j’ai un peu moins mal quand tu es dans les parages, souffle sa voix virile.

– Tu n’as pas le droit de me dire des trucs pareils…, souris-je dans ses cheveux.

– Alors arrête d’être aussi belle. De sentir aussi bon. Et d’être aussi déroutante, imprévisible…

– Arrête de me serrer si fort, murmuré-je en sentant mon cœur s’emballer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:30:43+01:00

Toujours aussi sympa, Sawyer.

– Toujours aussi perspicace, Quinn.

Un flot d’émotions contradictoires se déverse en moi. Rire, pleurer, hurler, l’embrasser, le gifler, me serrer contre son torse, me lover dans ses bras… Je ne sais plus quoi faire. Ni quoi penser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-03-20T19:28:25+01:00

-Embrasse-moi, dis-je à voix basse.

-Non.

-Embrasse-moi, Tristan.

-Je ne reçois pas d'ordres de toi, Liv.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode