Livres
454 806
Membres
403 460

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par moaNanou 2016-07-26T12:31:33+02:00

- Tristan ? Demandé-je soudain, incapable d'en rester là.

- Hmm ?

Il ne se retourne même pas.

- Ça a compté pour toi ? Fais-je d'une voix légèrement tremblante.

- plus que ça n'aurait dû, murmure-t-il.

...

La porte de sa chambre s'ouvre et se referme. Je saute de joie, sur place, pendant deux bonnes minutes, avant de réaliser qu'il m'espionne, depuis le sommet de l'escalier.

- J'en étais sûr, se marre-t-il. Sawyer, tu es une putain de midinette fleur bleue !

- Connard ! Balancé-je avant de sortir de la maison, mortifiée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par GeeketteInside 2016-10-18T18:08:31+02:00

Sa voix suave, légèrement cassée, annonce que la prochaine chanson sera la dernière. I'm Gonna Get You - Je t'aurai. Soudain, ses yeux me cherchent dans la foule, il joue les premiers accords, ronronne les premières paroles, le bleu de ses pupilles se mélangeant à l'azur des miennes. Mon coeur s'emballe, j'ai chaud, froid, mes jambes tremblent, j'ai du mal à contenir mon trouble. Et puis une groupie lui hurle qu'elle l'aime, qu'elle veut lui faire des bébés et le charme est rompu. Il ne me regarde plus, sa voix monte en puissance et je disparait de ses pensées, alors qu'il occupe toutes les miennes.

Alors je préviens Bonnie que je dois m'éloigner, je regarde autour de moi, remarque un beau mec qui m'observe et j'avance vers lui. Il me sourit, il a l'air normal, gentil, propre sur lui. Je m'approche encore plus, il sent bon et s'apprête à se présenter. Peu importe son nom, sa profession, son âge et son sport préféré. Je l'attrape par le col de son polo et je l'embrasse. Comme je n'ai jamais eu l'audace d'embrasser qui que ce soit. J'y mets la langue - pas trop, après tout je ne sais même pas comment il s'appelle - et je laisse ses mains se promener dans mon dos. La chanson arrive à sa fin, je perçois la voix de Tristan qui s'affaiblit, jusqu'à s'éteindre. Lorsque je quitte les lèvres de mon inconnu pour me retourner vers la scène, je ne vois que les yeux assassins de mon ennemi juré posés sur moi.

Moi aussi, je peux embrasser n'importe qui, rockstar...

Il est jaloux, j'en mettrais ma main à couper. Rien que la manière dont il ébouriffe nerveusement ses cheveux, dont il s'essuie le front, dont il marche lorsqu'il quitte la scène, m'indique qu'il n'a pas du tout apprécié ma spontanéité. De loin, j'arrive à voir qu'il envoie chier la terre entière. Intérieurement, je jubile. Extérieurement, je meurs de chaud. Mais ce que je n'avais pas prévu, c'est que l'autre - Jake, étudiant en médecine, 24 ans, hockey sur glace - allait me suivre comme une sangsue tout le reste de la soirée. [...]

Tristan me saisit par le poignet et me traîne en courant en direction des coulisses. La tension monte dans ce couloir immense et désert, aux murs rouges éclairés par des néons d'un autre temps. Les mains libres, je peux enfin les passer dans mes cheveux. A quelques pas de moi, Tristan observe chacun de mes mouvements et je me surprends à aimer ça. Son regard sur moi. Sa peau ne touche plus la mienne et, pourtant, je sens encore son emprise.

- Tu comptes embrasser d'autres connards sous mes yeux ? lâche-t-il soudain à voix basse, en s'adossant au mur.

- Qu'est-ce que ça peut te faire ?

Ses yeux me lancent des torpilles, observent sauvagement mon top échancré, ma jupe.

- Arrête de me mater ! Je ne suis pas ta rousse aux gros...

Sa paume s'abat sur ma bouche. Tout en me forçant au silence, Tristan me fait rentrer dans la petite pièce à peine éclairée qui lui sert de loge et me plaque contre la porte pour la refermer.

- Tu me prends pour un con, Liv ?

Je repousse sa main pour tenter de parler, mais je n'ai pas le temps d'en placer une. Son souffle chaud sent bon l'alcool sucré quand lorsqu'il susurre, tout près de ma bouche :

- Ose me dire que tu as préféré embrasser ce type plutôt que moi...

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-02-04T21:43:27+01:00

Tristan me tourne le dos pour que je ne le voie pas sourire. Mais sa fossette l’a trahi. Il se penche pour prendre son petit frère dans ses bras et nous voilà partis tous les trois. Mon cours de « gestion et transaction immobilière » peut bien attendre. Des fourmillements d’excitation me parcourent rien qu’à l’idée de passer un moment avec lui, même si c’est un enfant de 3 ans qui vient de l’y obliger. Une fois Harry paré de son casque et de ses genouillères, la cour à l’avant de la villa se transforme en skatepark. Le petit malin nous demande de lui donner une main chacun et de courir pour le faire avancer. Il ne se fatigue pas. En vrai petit chef, il crie « plus vite ! », « moins vite ! », « enco’e ! », « mets-toi là ! », « pousse ! », « non, pas toi ! ». Puis il fait semblant de tomber pour qu’on soit deux à le ramasser. Et nous place stratégiquement en ronde ou en chaîne humaine pour nous forcer à nous toucher. Et bizarrement, ni Tristan ni moi n’opposons de résistance au mini-tyran.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-02-04T21:42:05+01:00

-Non tu reste avec moi, Sawyer. On est ensemble pour le pire et pour le meilleur...

-Mais tu es un grand romantique, toi, en fait! me moqué-je en prenant une voix de niaise.

-Ferme-là.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-02-04T21:41:48+01:00

"– C’est plus fort que moi, Tristan.

– Plus fort que nous.

– Alors on fait quoi ?

– On se dispute, on se pousse à bout, on feint de se détester, comme on l’a toujours fait. Et on évite de se donner en spectacle, comme ce soir…

– Qu’est-ce qui te fait croire que je vais feindre, Quinn ? souris-je en l’étudiant."

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-02-04T21:41:24+01:00

-C'est difficile hein? soufflé-je sans arriver à déchiffrer ce qu'il pense.

-Quoi?

-De jouer un rôle sans arrêt. Et de savoir quand il faut arrêter de jouer.

-Ouais, c'est déstabilisant, murmure-t-il en fixant ses pieds.

-Tu préfères tout arrêter?

-Non.

-....

-Et toi? me demande-t-il dans un souffle

-Jamais de la vie !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Luniversdeslivres85 2018-08-25T10:21:13+02:00

[Bon, on est bien avancés... Ça peut être n'importe qui, on ne résoudra pas ce mystère ce soir. Un dessert, Sawyer ?]

[Même par sms, il faut que tu m'appelles par mon nom de famille...]

[J'aime bien t'appeler comme ça.]

[Parce que ça m'énerve ?]

[Entre autres. Aussi parce que ça me rappelle qu'on ne porte pas le même nom, toi et moi...]

J'écarquille les yeux en réalisant que c'est la vrai raison. Le fait que nous n'ayons pas le même patronyme rend notre relation moins...scandaleuse, interdite. Et cette attention de sa part, même dissimulée, me donne une envie folle de l'embrasser. Je dois cependant me contenter d'un énième texto :

[Je n'avais pas réalisé... J'aime beaucoup (passionnément) cette idée, Quinn <3 ]

Son regard s'est adouci, il me sourit enfin et une nuée de papillons s'envole au creux de mon estomac. Foutue fossette.

(Tristan & Liv)

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2017-08-19T19:00:52+02:00

...Ton imbécile de frère. Ton insupportable frère qui se prend pour le roi du monde et le beau gosse de la ville, que tu admires juste parce que tu as 3 ans et que tu voudrais lui ressembler plus tard alors que ce serait ce qui pourrait t'arriver de pire dans la vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AMETHYST 2016-02-04T21:42:35+01:00

« Ma bouche le percute et le dévore. J’embrasse Tristan comme si c’était effectivement la dernière fois. Ou la première fois depuis bien trop longtemps. Je l’embrasse avec rage, pour me venger de toutes les émotions contraires qu’il me fait subir. Et je l’embrasse avec une passion sauvage, que je ne me connaissais même pas. Puis il me plaque d’un geste sec sur cette banquette et bloque mes bras au-dessus de ma tête.

– Pourquoi tu m’en veux autant, Liv Sawyer ? »

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2018-07-05T09:33:37+02:00

- Je n'ai jamais connu ça..., murmure-t-il. Jamais, avant toi.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode