Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de JinJie : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The pledge, Tome 1 The pledge, Tome 1
Kimberly Derting   
http://wandering-world.skyrock.com/3060094787-The-Pledge-Tome-1-The-Pledge.html

Roman dystopique. Wandering-World. Le lien est vite fait, non ? Je ne vous le dis plus, je suis un grand, un énorme, un gigantesque fan de dystopies. Une fois de plus, ce genre a su me charmer et m'envoûter. The Pledge est une lecture très sympathique, qui nous fait vivre beaucoup de sensations tout en nous livrant un monde vraiment captivant. Fans de ce genre de romans ? Si vous lisez en anglais, n'hésitez pas à vous jeter dessus !
Personnellement, ce n'était pas mon premier roman de Kimberly Derting, et retrouver le style de l'auteure a été un vrai bonheur ! On ne se prend pas la tête, et même avec ça, le roman est passionnant. Habituellement, les romans légers sont assez moyens. Là, pas du tout ! Chez Kimberly Derting, lecture plaisir et adrénaline ne font qu'un... Pour notre plus grande joie !
Nous suivons l'histoire derrière les yeux de Charlaina, surnommée Charlie. Cette dernière vit dans la ville de Ludania avec sa petite sœur, Angelina, ses parents, et ses deux meilleurs amis, Aron et Brooklyn. Nous sommes directement happés par l'histoire après un prologue sensationnel ! Impossible de ne pas vouloir découvrir ce qui attend Charlie et de nous laisser happer par l'univers dystopique qui s'étend devant nous.
Ce que j'aime dans la dystopie, c'est le fait de pouvoir sans cesse trouver de nouvelles choses à raconter. Le genre a su m'impressionner une nouvelle fois en me faisant entrer dans un monde où chaque classe d'habitant possède sa propre langue. Si une personne croise le regard de quelqu'un en train de parler dans sa langue, elle doit être immédiatement punie. Cette loi a été imposée par la Reine Sabara, gouvernante du royaume depuis des décennies. Mais celle-ci est mourante, et il faut absolument qu'elle trouve une jeune femme pour hériter de son pouvoir... Aussi bien politique que magique.
C'est ainsi que Charlie va se retrouver au coeur d'une aventure à laquelle elle n'était pas du tout préparée. Car Charlie possède un secret. Un qu'elle doit cacher à tous prix. Elle comprend toutes les langues. Toutes. Même celle que vont lui parler Max et Xander, deux jeunes hommes rencontrés dans un lieu souterrain où les lois n'existent pas et dans lequel Brooklyn l'aura forcée à l'accompagner. Sauf que Charlaina n'a jamais écouté cette langue. Pourquoi ? Car c'est la Langue Royale. Mais d'où provient sa faculté à la comprendre ? C'est tout ce que je vous souhaite de découvrir...
Suite à cela, tout s'accélère. Ce qui est vraiment super dans les romans de Kimberly Derting, c'est que l'action ne nous quitte jamais. A la moindre seconde où on pense enfin avoir un peu de répit, le manège repart, et nos coeurs vivent les montagnes russes. L'atmosphère lourde du roman est extrêmement plaisante. On a peur, on panique au moindre bruit, on se demande à quel moment tout va s'effondrer dans ce monde où la guerre menace d'éclater si on ne trouve pas rapidement une héritière au trône.
D'ailleurs, je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais le sujet du pouvoir des femmes est omniprésent. J'ai trouvé cela très intéressant. En fait, dans The Pledge, les femmes sont considérées comme essentielles à la société et à sa résistance. Je me suis demandé si derrière cet aspect dystopique dû à la barrière des langues, Kimberly Derting ne nous exposait pas également l'image d'un monde où le féminisme serait poussé à l'extrême. Bon, peut-être que j'extrapole légèrement. Mais bon, comme vous devez l'avoir compris, j'adore quand mes romans me poussent à me questionner sur leur signification et leur message. Du coup, c'est un plaisir d'avoir à me poser des questions !
Concernant les personnages, je les adore tous ! Charlaina est adorable. dès le départ, on ne peut qu'être ému et attendri par elle. A la fois douce, intelligente, et forte, elle représente le genre d'héroïnes que j'aime énormément. Côté héros, Max et Xander sont également des garçons attachants. Ils vont tous deux faire connaître à Charlaine une foultitude de sentiments contraires. Mais c'est surtout Max qui va réussir à faire chavirer le coeur de notre petite Charlie. Mais attention, Xander n'est jamais très loin.
Par contre, je pense que j'ai sérieusement un problème avec les petites filles des romans. Après Rue dans Hunger Games, je suis tombé amoureux de Angelina, la sœur de Charlie. Elle a su me toucher en plein coeur par sa tendresse, sa complicité avec son aînée, son amour pour sa famille et le fait qu'elle n'ait jamais parlé de sa vie. Du haut de ses quatre ans, elle aurait déjà dû s'exprimer. Mais non. Seule sa grande sœur sait d'ailleurs pourquoi elle ne parle pas. Car, elle aussi, cache un secret inavouable.
Le seul petit moins que je pourrai attribuer au roman est le fait que j'ai vu pas mal de choses arriver. Certains détails qui échappent à Charlie nous guident un peu trop à mon goût. Mais tout ce qui se passe derrière permet d'oublier ce léger faux pas. Les descriptions sont merveilleuses, le côté dystopique est saisissant, et les protagonistes sont tous extraordinaires. Que demander de plus ?
En conclusion, on plonge dans une histoire fascinante. The Pledge m'a subjugué de la première à la dernière page. Malgré le fait que l'intrigue nous soit pas mal exposée, la façon d'écrire de Kimberly Derting est prenante et magique. On a aucun mal à se laisser entraîner corps et âme dans ce récit noir et à l'atmosphère délicieusement oppressante. Les rebondissements s'enchaînent, et on ressort complément conquis de notre lecture. Encore une dystopie qui a su combler totalement mes attentes !

par Jordan
Sortilège Sortilège
Alex Flinn   
Un livre que j'ai aprecié. Etonnante version de la belle et la bête. Assez simple et interresant. On passe un agréable moment en le lisant.

par Judice
La Nuit des enfants rois La Nuit des enfants rois
Bernard Lentéric   
Je n'ai eu aucun mal à rentrer dans l'univers de ce livre, dans la tête de Jimbo, surtout, parce que c'est de son point de vue en majorité que j'ai eu l'impression de voir l'histoire. C'est très intéressant et bien imaginé. C'est intriguant ce lien qui unit les Sept et on se demande jusqu'à la fin ce qu'il va se passer.

par x-Key
Natalh T1 : Transition Natalh T1 : Transition
Charlie Audern   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2014/01/natalh-integrale-tomes-1-2-charlie.html

Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteure pour sa confiance et de m'avoir permis de lire son livre. J'avais été de suite attirée par la couverture qui promettait bon nombre d'aventures et ensuite, le résumé avait conforté mon idée. Alors quand elle m'a proposé de le lire, j'ai de suite accepté et commencé ce livre avec de bons a priori. Malheureusement, je suis assez gênée de dire que je n'ai pas réussi à accrocher comme je le voulais et à être perdue à plusieurs reprises.

Natalh est une planète peuplée de trois races distinctes : les humains, les Méthas (mi-humains, mi-humains) et les animaux. Ils vivent tous ensemble en harmonie pour la plupart. Mais tout va changer du jour au lendemain. Des enfants Méthas sont enlevés, une maladie décime la population et des faits étranges se produisent. Je dirais que le roman est séparé en deux parties : la première nous sert à apprendre à connaître les personnages que nous allons côtoyer tout le long du récit, et la seconde, où il se retrouvent tous pour découvrir ce qui se passe dans ce monde qui plonge dans les problèmes.

Si au début j'ai été perdue de suivre plusieurs points de vue (non, la narration est à la troisième personne) et de ne pas savoir dès le début le nom des personnages, j'ai vite compris par la suite que c'était fait exprès et que ça nous permettait de comprendre où l'auteure voulait nous emmener. Au final, j'ai aimé ce changement de point de vue à chaque chapitre, parce que ça nous poussait à continuer, afin de les retrouver là où on les avait laissés. J'avoue avoir eu ma préférence pour le couple Oso/Gadget, au début, puis elle s'est changé pour Shiver/Tag.

S'il est vrai que les passages sur le bateau sont durs à encaisser, j'ai trouvé que l'auteure avait très bien dosé et montré ce qu'on pouvait ressentir face à ce genre de situation. Oso m'a touchée devant le combat qu'il mène pour faire cesser tout ça, et Gadget pour la force qu'il a en lui, malgré ce qu'il vit. À contrario, entre Shiver et Tag, la relation est assez ambiguë. Ils sont Méthas tous les deux, une attirance fusionnelle semble les perdre et on ne sait pas trop quoi penser. J'ai eu un peu de mal avec eux au début, puis au fil des aventures, j'ai trouvé ce couple très touchant, même plus que Gadget et Oso, qui s'éloignent de plus en plus.

Si j'ai adoré la première partie qui nous immerge dans l'univers, la seconde m'a laissée plus de marbre. J'avais du mal à voir où l'auteure voulait nous envoyer, toutes ses explications qui semblaient se perdre, toutes les informations qu'elle semblait vouloir nous montrer. Et arrivée à la fin du livre, j'ai encore plein de questions en suspend, plein de choses que je ne comprends pas et je n'aime pas ça. Je ne dirais pas que je reste sur ma faim, plutôt que... je suis restée assez extérieure. Je n'arrivais pas à avoir les images de ce qu'elle voulait nous montrer, et moi, pour être vraiment dans un récit, j'ai besoin de voir tout ça dans ma tête.


Je sais qu'après ces deux tomes, il est prévu une suite, mais je reste un peu refroidie de la fin, parce que je m'attendais à autre chose... A quoi, je ne sais pas, mais à des réponses plus claires, c'est sûr. J'ai eu l'impression que l'auteure voulait le finir rapidement et nous a donné les dernières infos qui auraient dû nous rassasier, mais moi ça n'a pas été le cas...

En résumé, une couverture et un synopsis qui attirent l'oeil de suite. Deux couples qui se démarquent du récit par leur tendresse, leur hésitation et leurs choix tout au long du récit. Des questions qui restent en suspend malgré la fin de ce premier cycle et qui me dérange. Des scènes que j'ai eu du mal à digérer, d'autres tout simplement à imaginer. Je n'aime pas faire des retours négatifs, surtout si c'est pour faire connaître de jeunes auteurs français, mais dire le contraire de ce que j'ai pensé est encore lus impensable pour moi. Alors, je tiens à remercier mais aussi à m'excuser auprès de l'auteure de ne pas avoir su accrocher à son histoire, qui malgré tout pourrait être très complète. On sent qu'elle y a puisé plein de choses, inventé d'autres et qu'elle a construit son monde autour de tout ça. L'idée principale était très bien amenée, mais pour moi il manque des choses qui m'auraient fait accrocher au récit.

Justine P.

par just2iine
Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 1 Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Tome 1
Beth Fantaskey   
Beaucoup pourraient se dire : Encore une histoire de vampires !
Eh oui, il s'agit effectivement d'une histoire de vampires mais que j'ai trouvée vraiment magique. L'émotion est au rendez-vous et Lucius tantôt saracastique, humain et tendre est mon personnage coup de coeur.
Je le recommande vivement !

par emy27
Le jour où le diable m'a trouvée Le jour où le diable m'a trouvée
April Genevieve Tucholke   
Violet et Luke, jumeaux de 17 ans, vivent seuls depuis la mort de Freddy leur grand-mère. Tous deux abandonnés à leur triste sort par des parents artistes bohêmes qui sont quelques parts en Europe afin de refaire fortune, ils n’ont pas d’autres choix que de trouver rapidement des solutions pour subvenir à leurs besoins. Violet va donc mettre une annonce pour louer la maison d’amis de Citizen, l’immense demeure familiale qui tombe en ruine. C’est ainsi qu’un beau matin, River, un jeune homme riche, ténébreux au sourire désarmant et aux répliques sibyllines débarque sans prévenir à Citizen. Mais depuis son arrivée, des événements terrifiants et effrayants frappent la petite vie tranquille des deux adolescents. Violet ne reste pas indifférente aux charmes de River mais les doutes l’assaillent, est il possible que les faits inquiétants de ces derniers jours soient liés avec l’arrivée de River ? Une rumeur croît dans le village voisin, le diable est apparut ! Violet ne croit pas aux coïncidences…

Violet et Luke disent qu’ils ne sont pas très proches et en même temps derrière leurs remarques houleuses et attaques verbales se cache un amour fraternel éclatant. J’ai beaucoup aimé tout ces non-dits et cette pudeur qu’ils expriment tous deux au fil du roman. Violet aime lire, se vêtir avec les vêtements de sa grand-mère qu’elle aimait tant, se réfugier et flâner dans Citizen en quête de souvenirs. C’est une jeune fille intelligente malgré son côté un peu snobe et loufoque et l’on s’attache assez vite à Violet qui a développé chez la lectrice que je suis un sentiment de protection assez intense. Son petit côté romantique à la Jane Austen et décalé avec son époque est assez mignon. Et puis ce qu’elle éprouve pour River, un personnage énigmatique qui distille le doute à chacune de ses interventions et que l’on a tantôt envie d’aimer puis de détester… tout cela est assez déstabilisant ! Dérangeant mais addictif, car cette ambiguïté nous pousse à vouloir savoir qui il est, ce qu’il est, est-il vraiment néfaste pour Violet ? Dès le départ ce personnage nous fascine, il nous apparaît comme irréel à certain moment, bon, mauvais… Alors, ange ou démon ?

Je me suis facilement laissée entrainer dans cette histoire. L’ambiance est aussi sombre et mystérieuse que la couverture nous laisse entrevoir. Malgré le faite qu’il y ait assez peu d’action, l’intrigue monte crescendo entremêlant passé et présent. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin et je dois dire que je l’ai plutôt apprécié, j’étais même terrifiée !! Le style de l’auteur est fluide et ses idées concernant le diable ont plutôt été bien développées et de manière inattendues. Le côté surnaturel m’a enchanté ! L’univers et les décors gothiques un peu chimériques comme si l’on vivait en dehors du temps ( à « la famille adams »), sont superbes.

En bref : April Tucholke signe là un roman noir tout à fait succulent ! Une romance à la fois belle et macabre et à la fois sombre et lumineuse. Secret, mensonge, trahison, amour et amitié… le tout dans un univers gotique quelque fois effrayant, une lecture envoûtante qui ne laisse pas indifférent, des personnages indiscernables qui refoulent de secret…j’ai vraiment beaucoup aimé !
http://www.a-lu-cine.fr/le-jour-ou-le-diable-ma-trouvee-april-tucholke/

par alucine
Syrli, Tome 1 : Syrli Syrli, Tome 1 : Syrli
Meagan Spooner   
http://lune-et-plume.fr/syrli-de-meagan-spooner/

Et voila mon deuxième énorme coup de cœur de 2013 !!!
Ce livre est un petit bijou !!
Chapeau bas à l’auteur qui a réussi a m’emmener dans un monde totalement inconnu, mais Oh combien addictif !!
Oubliez tout ce que vous connaissez ! Videz vote esprit, mettez en marche votre imagination et laissez vous emporter !!



Adaptation, Tome 1 Adaptation, Tome 1
Malinda Lo   
Adaptation est un roman captivant qui prend aux tripes. Reese est un personnage attachant qui sonne vrai, même si elle peut tout de même paraître l'archétype de l'adolescente vivant à San Francisco par la simplicité avec laquelle elle gère les questions d'orientation sexuelle. C'est franchement rafraîchissant.
Elle a un meilleur ami gay, sympathique, mais qui m'a paru rester en retrait, et un ami pour qui elle a le béguin qui prend une importance croissante au fil du roman en dépit de sembler n'être qu'une simple coquille au début du texte, notamment parce qu'il est éclipsé par Amber, dont Reese fait la connaissance au début du roman : une fille absolument fascinante qui cache bien des secrets...
L'intrigue ne nous laisse pas souffler sur le début et se calme un peu par la suite, pour laisser la place à des révélations ainsi que nous laisser le temps de les assimiler, nous et les personnages.
Ça a été un coup de coeur pour moi.

par Lothfleur
Tiger Lily Tiger Lily
Jodi Lynn Anderson   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/02/tiger-lily.html

Mettons les choses au point dès le début : oui, Tiger Lily est bien une réinterprétation de Peter Pan. L'histoire se déroule bel et bien à Neverland, le Pays Imaginaire, et ce avant l'arrivée des Darling. Des libertés sont également prises, comme dans toutes réécritures, et Jodi Lynn Anderson a eu l'intelligence de nous proposer un savant mélange du roman de J.M. Barrie, du dessin-animé Disney, et de ses propres idées.

L’héroïne de cette réécriture ce n'est pas Wendy, ou même Peter, mais Tiger Lily, fille du chef du village indien. Cependant ce n'est pas elle la narratrice.... La narratrice c'est Tinker Bell, ou Clochette si vous préférez. Ça, c'est le premier GROS point positif du récit. En effet cela apporte indéniablement un certain cachet et beaucoup d'originalité à cette histoire. Je ne saurais d'ailleurs citer un autre roman où l'histoire principale est racontée du point de vue d'un personnage extérieur. Et quelle narratrice est Tinker ! Jodi Lynn Anderson nous propose de complètement redécouvrir ce personnage en lui offrant une voix qui nous permet de lui découvrir un passé et une personnalité approfondie. Nous avons ici un autre regard sur l'attitude de ce personnage, en particulier en ce qui concerne Peter et surtout Wendy. Qu'il s'agisse du roman original ou du Disney, les attitudes de Tinker n'ont jamais été mises en perspectives et ont toujours semblé n'être que de la jalousie. Tiger Lily nous propose une autre explication. Un regard plus nuancé qui nous permet de voir cette fée caractérielle sous un nouveau jour.

Bien sûr c'est l'histoire de Tiger Lily que Tinker nous raconte. L'histoire de cette jeune femme solitaire et taciturne, en décalage complet avec les autres membres de sa tribu qui la craignent autant qu'elle les fascine. On apprend à découvrir la fille à la plume avec beaucoup de tendresse et de justesse au travers du regard de notre narratrice. Si Tiger Lily est un personnage fugace du Disney ou même du roman, on la découvre avec beaucoup d'émerveillement au travers des pages. Comme Tinker, il nous faut peu de temps pour être fascinés par la jeune femme et pour suivre ses aventures avec beaucoup d'intensité. Le plus dur étant qu'on sait comment l'histoire va finir. On sait que Wendy finira par faire son apparition après tout. Mais on ne peut que se jeter à corps perdu dans la relation naissante entre Tiger Lily et Peter. Presque en désespoir de cause.

Peter, le troisième personnage important du roman, est également magnifiquement représenté par Jodi Lynn Anderson. Après avoir lu récemment la version originale de J.M. Barrie où son personnage est loin d'être attractif et presque angoissant, j'ai été enchantée de retrouver un Peter proche de l'idée rêveuse que je me faisais de lui. Il est loin d'être parfait, pleins de fêlures qu'il tente de cacher aux autres et de se cacher à lui-même, et c'est dans toutes ces craquelures que réside la magie de son personnage. Au final on tombe sous son charme en même temps que Tiger Lily, en voyant au travers des mensonges qui constituent cette carapace qui l'entoure. Peter est tellement beau dans ce roman, cette histoire entre lui et Tiger Lily est tellement belle, que c'est terriblement dur de voir les choses se fendiller jusqu'au moment crucial que représente l'arrivée de Wendy. Et quand elle arrive enfin on ne peut s'empêcher de fermer les yeux et de la supplier de disparaître, de ne pas être l'élément fracassant ce qui aurait pu être fixé si seulement un peu de temps avait pu être laissé...

Le roman remet bien sûr en perspective l'histoire originale tout en gardant la noirceur qui lui est propre. Lorsqu'on lit l'oeuvre de J.M. Barrie, on ne peut qu'être frappé par la désillusion rampante dont elle est empreinte. Cette désillusion est toujours présente dans Tiger Lily, malgré qu'elle s'y insinue de manière différente. Dans le monde dépeint par Jodi Lynn Anderson, il y a des horreurs qui se produisent. Il y a le désespoir en fond ambiant et une certaine réalité qui donnent une autre saveur au Neverland, nous offrant un monde beaucoup plus ancré dans le concret.

En conclusion, Tiger Lily est une bonne réussite en tant que roman ET en tant que réinterprétation. Les personnages sont enchanteurs, le monde original respecté tout en étant remanié de manière intelligente et tangible, et surtout la plume de l'auteur est magnifique. Jodi Lynn Anderson apporte encore un peu plus de magie par sa prose et nous capture définitivement dans celle de Neverland. On en ressort essoré émotionnellement, plein de mélancolie et surtout marqué par l'abandon, thème inhérent à l'original. Un roman à découvrir qu'on est lu le roman de J.M. Barrie, qu'on soit adepte du Disney, ou qu'on soit tout simplement novice en ce qui concerne Neverland !

par Althea
Le Secret de Térabithia Le Secret de Térabithia
Katherine Paterson   
J'avais adoré ce livre en le lisant plus jeune, il faudrait que je l'emprunte pour le relire ! Le film est également magnifique ! Je conseille à tous les lecteurs, de tout âge, s'ils aiment le fantastique, mais aussi les histoires d'amitié touchantes !