Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jiyu : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Londres la ténébreuse, Tome 1 : La Fugitive de Whitechapel Londres la ténébreuse, Tome 1 : La Fugitive de Whitechapel
Bec McMaster   
Un livre assez moyen dans l'ensemble. Je suis assez mitigée : je n'ai pas détesté et je n'ai pas non plus adoré le roman...

L'écriture est fluide et agréable, je ne suis pas déçue de ce côté là.
Mais je pense que le scénario aurait mérité d'être creusé et un peu plus recherché.

Je m'attendais à un univers Steampunk beaucoup plus présent, or à mon goût celui-ci n'est que très légèrement survolé. J'apprécie les inventions, les tenues et autres éléments Steampunk mais dans ce titre cet aspect est passé à la trappe. En fin de compte l'intrigue tourne d'avantage autour d'une romance entre un sang-bleu et une humaine. Il y a un peu de bit lit ce qui n'est pas pour me déplaire bien au contraire mais le contexte n'est juste qu'un prétexte d'écriture. Dommage !

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit, il existe des différences subtiles entre vampire, sang bleu, virus du besoin. Il faut assimilé de nombreux éléments qui petit à petit sont évoqués au fil des chapitres. De prime abord nous ne voyons pas assez le côté créatures surnaturelles.

Je me suis ennuyée pendant la première moitié du livre car il ne se passe rien d'intéressant. La seconde partie quant à elle est plus captivante. Mais j'ai vraiment dû me motiver pour terminer ma lecture, j'ai fait de très nombreuses pauses et je n'arrivais pas à la reprendre.

Je n'ai pas été surprise par la trame car très rapidement nous trouvons l'identité du vampire, il est facile de deviner la tournure des évènements. Le scénario manque de consistance et de rebondissements. La relation entre nos protagonistes reste trop banale. Le lecteur ne ressent pas la psychologie des personnages, et ne peut donc pas être attaché à eux. Certains aspects auraient mérités d'être approfondis.

Je ne me suis pas véritablement prise d'affection pour l'héroïne par moment elle reste fade, et n' est pas assez charismatique. De plus Honoria est souvent agaçante pour ne pas dire autre chose... bref elle tape sur les nerfs du lecteur. Au début nous voyons son côté prude, oie blanche mais trop rapidement elle change du tout au tout pour céder rapidement aux avances d'un personnage.

La romance n'est pas assez crédible à mon goût. Les choses vont trop rapidement et les sentiments ne se ressentent pas. Il s'agit plus d'une relation charnelle qu'autre chose. Blade lui oscille entre brute et romantique... Le roman se laisse lire et reste moyen dans son ensemble il y a quelques scènes de combats captivantes - notamment vers la fin.

En conclusion : le résumé laissé présager une intrigue plus palpitante, un univers Steampunk très présent, forcément sur ce point je suis déçue. Le livre se laisse lire mais n'est pas non plus extraordinaire. L'originalité manque cruellement, il y a une impression de déjà vu. Bref Un livre passable mais sans plus.


En Miroir En Miroir
Lily Haime   
C'est un Lily Haime, alors c'est excellent, évidemment.
Avec "en miroir" elle se lance dans un nouveau registre: le romantic suspens. Et je trouve que c'est plutôt très réussi. La romance et la relation entre Indiana et Souleymane sont prioritaires mais le fil conducteur est bien l'enquête sur le Prêtre et ses répercussions sur ces deux personnages et les liens qu'ils entretiennent.
Comme d'habitude, c'est toujours excellemment écrit, avec la plume envoûtante de Lily que l'on connait tous et que l'on aime. Les mots entre ses doigts deviennent poésie.

La relation entre Indiana et Souleymane est passionnelle et électrique, à la hauteur des autres couples qu'elle a imaginés.

J'ai deviné assez rapidement qui était le prêtre, mais ça n'a pas du tout gâché mon plaisir. De plus, ce n'est pas dans le suspens de son identité que réside la force de ce livre ou l'addiction de la lecture.

Si le schéma psychologique d'Indiana reste très similaire aux autres héros de Lily, il est néanmoins légèrement différent (peut-être un peu moins fier). Souleymane quant à lui est un homme de convictions, fort, d'une beauté solaire et j'ai beaucoup aimé avoir son point de vue par le biais des conversations téléphoniques à chaque fin de chapitre.

Je terminerais par une rengaine habituelle à la fin de chacun de ses livres: vivement le prochain!
Animae, Tome 1 : L'Esprit de Lou Animae, Tome 1 : L'Esprit de Lou
Roxane Dambre   
un roman rafraîchissant et énergique, à l'image de Lou, son héroïne, prête à tout pour accomplir son devoir de Daïerwolf. Elle m'a charmée dès les premières phrases du livre par son humour, sa bonne humeur et sa réactivité. Le style est fluide avec une bonne répartition des descriptions et des dialogues. On ne s'ennuie pas un seul instant. Bref, un agréable moment de lecture ! Vivement la suite...
En résumé : Animae est une vraie bouffée d'air frais qui nous redonne le sourire et nous remonte le moral, tout en nous coupant le souffle. A lire !

par mantrisse
Léviathan, Tome 1 : Léviathan Léviathan, Tome 1 : Léviathan
Scott Westerfeld    Keith Thompson   
Tout d'abord, laissez-moi vous présenter Alek, fils de Feu l'archiduc d'Autriche, fuyant son pays en compagnie du Comte Volger, son précepteur, et de maître Klopp, son professeur d'escrime (et du maniement des machines.)
De l'autre côté, en Grande-Bretagne, retrouvons Deryn qui, se faisant passer pour un garçon de plus de 16 ans alors qu'elle est une fille de tout juste 15 ans, s'embarque dans l'Air Service et, par une petite mésaventure lors de son examen de postulant, se retrouve à bord du Lévithan, une grosse machine mi-animale/mi-machine. Le tout dans une atmosphère du début de la première guerre mondiale...
Scott Westerfeld nous dresse là un joli tableau... à la hauteur de nos espérances ! Ils nous embarque dans une aventure farfelue mais incroyablement prenante avec des personnages très attachants. De suspense, il n'y en a pas tellement et il n'y en pas besoin car l'auteur nous fait vivre l'aventure en même temps que ses personnages. Il revisite le début de la première guerre mondiale dans un monde passé aux éléments futuristes : nous y découvrons de drôles de bestioles transformées en machine ou, au choix, des machines qui sont mi-animale, mi-artificielle !
Heureusement que la postface est là pour nous éclairer quant aux éléments historiques de l'imaginaire de notre cher auteur !
Un livre à la hauteur de l'art de son écrivain !
PS : Je tiens à préciser que le texte est parsemé de dessins très agréables qui nous donnent une idée des machines et qui agrémentent le récit

par Freelfe
Le Soldat et l'Aventurier Le Soldat et l'Aventurier
Cat Sebastian   
Un historique plutôt sympathique entre deux personnes de classes sociales complètement opposées et qui au fil des pages se découvrent pas si différentes que ça (ou prêtent à faire avec).

J’ai vraiment aimé notre couple, comment leur relation évolue au fil des pages. On est surtout dans la tête de Jack, vaurien au grand cœur, et il m’a vraiment touchée. Il est pas né du bon côté de la barrière mais il s’en est sorti pour devenir une personne dont il peut être fier et qui n’a pas à rougir devant Oliver. Celui-ci est également émouvant, jeune noble aux idéaux ravagés par la guerre et qui essaie de se raccrocher à la justice et aux lois. Bon il mérite parfois des gros coups de pieds aux fesses pour son comportement envers Jack, mais il se rattrape bien à la fin.

L’enquête est prétexte pour réunir les deux hommes, mais elle est plutôt sympathique, et je n’avais pas songé à cette résolution. En tout cas, c’est bien trouvé.
Néanmoins, je regrette un peu que l’aspect historique soit en retrait. A part les objets du quotidien et le fait que l’homosexualité soit punie, nous n’avons pas de repères temporels et historiques, dommage.

Néanmoins, un très bon moment de lecture servi par une plume vive et plaisante.

par Oxanes
Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora
Scott Lynch   
Excellent premier roman et excellent tout court!

Locke, la rose de Camorr n'est jamais celui qu'il prétend, mais sa force réside dans son sens de la mise en scène, son aplomb et son ingéniosité.

La verve et le panache sont ses maîtres mots; épater, exagérer pour mieux détrousser, c'est sa méthode. En fait, Locke Lamora est un voleur. Mais quel voleur! Cependant, un jour son plan tourne plutôt au vinaigre et il se retrouve, lui et sa bande en face de redoutables magiciens...

Ce roman est plein d'entrain, d'humour, de bagarres, de cavales, de cul-de-sac, de rebondissements... mais aussi de larmes, de peur, de misère, d'astuce, de blessures, et d'amertume. Mais jamais d'ennui!

Scott Lynch mêle roman de cape et d'épée et fantasy. Dans son monde, il y a des pierres et des vestiges anciens et mystérieux qui avec cette certaine clarté qui illumine Camorr lui donne presque une dimension onirique.
Original à plusieurs titre, il vaut le détours.

par lutin82
Tous nos jours parfaits Tous nos jours parfaits
Jennifer Niven   
Je n'ai jamais autant pleuré en lisant un livre. Je ne m'attendais pas à pleurer jusqu'à ce que mes larmes coulent d'elles-mêmes. Et je dois avouer que je n'ai aucun mot pour décrire ce que je ressens pour ce livre.

Tous nos jours parfaits est simplement... parfait. Plutôt indescriptible. C'est pas un roman qui reste uniquement dans votre tête. Il emménage carrément votre cœur et il le fait battre à son rythme. C'est unique.

Je sais que ce que je vais dire va être très contradictoire mais ce bouquin a réparé mon cœur en même temps qu'il l'a brisé.

Et il est beau, ce livre. Sérieusement.
Je ne me suis pas posée une seule fois la question; je le sens au plus profond de mon être que j'aime ce livre.
Et j'aime Theodore Finch. C'est l'un de mes personnages préférés de tous les temps. Il est unique, il a une drôle de façon de voir les choses et tout ce qu'il est le rend beau. C'est le genre de personne qu'on ne croise qu'une fois dans une vie ou pas du tout. Mais qui reste à jamais dans les cœurs et les mémoires.
Il est génial à sa façon et ça le rend encore plus génial.
[spoiler]Sa mort m'a littéralement brisée. Je ne voulais pas y croire. Je m'attendais à ce qu'il émerge des eaux du Blue Hole en souriant comme un imbécile et qu'il annonce qu'il avait touché le fond. J'espérais. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot de ce roman. [/spoiler]

Je me suis dit qu'un tel roman ne pouvait pas avoir une telle fin. Mais avec du recule et une bonne dizaine de mouchoirs, je sais que c'était la fin parfaite. Et dès le départ il n'en existait qu'une : celle qui se trouve parmi les pages de Tous nos jours parfaits.

C'est un roman très bien écrit, complètement vrai qui nous fait réaliser des choses qu'on croyait déjà savoir. Qui nous fait vivre des choses qu'on croyait déjà avoir vécu ou qu'on espérait ne jamais avoir à vivre. D'un certain côté je crois que ça montre que les choses arrivent comme ça, sans vraiment prévenir. Mais que dès le départ elles nous pendaient déjà au bout du nez. [spoiler]Que la vie tourne autour d'un trou noir et qu'un jour ce trou noir nous aspire et nous disparaissons.[/spoiler]

Je n'ai pas vraiment de mots à mettre sur ce roman. Je crois qu'il faut le lire pour tout comprendre. Pour tout ressentir et pour tout vivre.
Il faut le lire pour s'attacher à de tels personnages si exceptionnels et à une histoire si unique. C'est le genre de livre qui vous laisse à bout de souffle comme si vous aviez couru aux côtés de Finch. C'est une superbe sensation quand on y pense bien.

J'aurais tellement de choses à dire mais "tellement" les rends impossible à sortir. Je ne trouve pas les mots.
Je pense juste que Violet, Finch, Brenda et tous ces personnages qu'on croise dans cette histoire valent le coup d'être découverts.

Tous nos jours parfaits est un roman qui devrait être obligatoirement lu.
Et aussi il nous fait comprendre que, contre toute attente, la vie vaut le coup d'être vécue, quoiqu'elle nous fasse subir. Qu'il y a toujours un petit rayon de soleil qui réussit à se faire un chemin entre les nuages.

Je le répète, c'est un très beau roman.
Vous devriez vous y plonger et voir si vous réussissez à toucher le fond ou pas.

C'est un coup de cœur. Un très très gros coup de cœur. De ceux qui au départ font mal puis semblent tout rendre plus léger.

En bref, c'est un roman qui m'a marqué et que je relirais un jour ou l'autre. Sûrement quand j'oublierais que la vie est belle de pleins de façons différentes.
[spoiler]Ah et j'allais oublier. J'ai trouvé émouvants les moments où Violet fait les dernières balades et trouve les traces de Finch qui est passé avant elle. J'ai trouvé que ça leur faisait garder un lien vraiment très fort. Et c'est beau.
Et la lettre qu'il lui a laissé à la fin. Waouh. Ce... poème tout mignon qui m'a fait versé encore quelques larmes. Une jolie lettre d'adieu.[/spoiler]

Jennifer Niven a fait un travail de génie avec Tous nos jours parfaits et je crois même que je devrais aller la remercier pour cette si jolie perle.

par Sheo
Blessures muettes Blessures muettes
F. V. Estyer   
A peine sorti, direct sur mon kindle, et de suite dévoré ! une fois ouvert impossible de le lâcher ...
C'est un véritable coup de <3, que se soit pour l'histoire mais surtout pour ses persos principaux Noah & Hayden (je suis littéralement tombée sous le charme et impossible pour moi de les départager ... Chacuns à leur façon ont su voler mon cœur et me faire ressentir des choses puissantes)
C'est un récit touchant, une histoire intense en émotion, une de celle qui nous captive et nous fait ressentir leurs sentiments, leurs émotions dans toutes les fibres de notre corps !
J'ai été touchée, émue, parfois mon cœur s'est serré très fort, parfois j'ai souri et j'ai surtout vibré au rythme de l'amour qui prenait vit entre ces deux hommes meurtris, qui doucement font apprendre à guérir leurs cœurs fêlés ...
C'est tendre, c'est poignant, c'est doux, c'est intense ... c'est beau ! A vos livres ! VITE !
Le Cercle des Gentlemen, Tome 1 : Un plaisir à la mode Le Cercle des Gentlemen, Tome 1 : Un plaisir à la mode
K. J. Charles   
Un superbe roman M/M historique. très bien écrit, un livre très bien documenté, on est plongé dans cette romance sur fond d'histoire personnelle, notamment celle de Harry, singulière. beaucoup de grâce et de tendresse également dans cette romance. un lecture très agréable.
un coup de coeur
Croire Croire
Nathalie Marie   
https://milletunepages.wordpress.com/2016/02/26/croire-nathalie-marie/

Les ouvrages de Nathalie Marie, même lorsque le sujet touche à la maladie, sont empreints de douceur, de finesse et de justesse. Son récit est tellement réel que je me suis imaginée dans ce train à côté de Fabien et Gaël, à les écouter lire quelques passages de La vie devant soi, un de mes livres préférés. Il y a une beauté et une pureté dans ces personnages si attachants et dans la retenue, mais aussi dans l’écriture. Dès les premiers mots, on s’évade, on suit Fabien, le narrateur, dans ce tournant si particulier de sa vie, on se retient de respirer quand son monde s’effondre, quand ses angoisses le rongent, quand le verdict tombe… Et tellement heureux quand il lâche prise.

Ce jeune homme de 25 ans, qui suit un cursus universitaire en art après avoir travaillé quelques années, est complètement investi dans sa passion. Il a une famille aimante : sa mère est bienveillante et dévouée et son grand frère protecteur. Durant le trajet qui le mène à la fac, il est accosté par Gaël, un homme magnifique, qui ne le laisse pas indifférent. Au rythme de leur voyage, ils vont nouer des liens puis, comme une évidence, une relation. D’abord doucement, ils veulent prendre le temps, ils apprennent à se connaître, à être ensemble, à s’aimer…

Malheureusement, c’est à ce moment que Fabien apprend que la mort prématurée de son père a été causée par une maladie génétique dégénérative et héréditaire. Décision est prise avec son frère Cyril de se faire dépister. C’est 6 mois de crainte, de panique, pour lui et surtout pour son frère. C’est 6 mois à attendre le verdict. C’est 6 mois pour savoir s’il lui reste que 10 ans à vivre. Doit-il évoquer cette éventualité avec Gaël dont il est tombé irrévocablement amoureux ? Au fil des rendez-vous de son parcours médical, la relation avec Gaël devient sérieuse, profonde et d’une grande aide.

Le récit se focalise sur ce temps, cette épée de Damoclès qui plane sur la tête de Fabien. Le lecteur est spectateur de toutes les étapes qui percutent Fabien, ses interrogations, ses inquiétudes, ses envies aussi et ses espoirs. Nathalie Marie s’est focalisée sur la psychologie de Fabien et c’est réussi. Gaël est le roc, le soutien sans faille dont avait grand besoin Fabien. C’est une parenthèse de bonheur. Ensemble, ils sont comblés.

J’ai beaucoup aimé cette histoire. La préface de l’auteure m’a touchée, beaucoup, avec peu de mots elle se dévoile. J’ai aimé qu’elle nous parle de cette maladie méconnue et du processus que les éventuels porteurs doivent vivre. Cette angoisse qui doit vous prendre aux tripes et vous suspendre jusqu’à l’annonce des résultats. Et ce bonheur voilé lorsque vous les recevez, car les membres de votre famille n’ont pas forcément cette chance.

Croire est un chant du cœur, un hymne à la vie et à l’amour. Je ne peux que vous recommander cet ouvrage poétique.