Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jiyu : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
La Meute de Chânais, Tome 2 : Aloys - Le Sacrifice La Meute de Chânais, Tome 2 : Aloys - Le Sacrifice
Ysaline Fearfaol   
On quittait les de Chânais avec une malédiction levée, un couple amoureux et soudé, une belle revanche sur un ex-indélicat et une méchante vaincue et affaiblie mais dont on pouvait pressentir qu'elle n'avait pas dit son dernier mot. Le tome 2 poursuit l'histoire.

On démarre avec une scène amusante qui nous rappelle les relations et les caractères des membres de cette famille étonnante : d'un côté un Aymeric impressionnant et maladivement jaloux, de l'autre un alpha peu commode, ou encore des dragueurs impénitents et des louves au caractère bien trempé.

Si le premier tome se déroulait en grande partie sur la Terre des hommes, celui-ci nous emmène en Avalon. Un monde étrange, où la magie est reine, mais aussi où les sentiments, les haines, sont tout aussi puissants que sur Terre, plus peut-être encore en raison de la magie et de ses lois étranges. On est loin de la contrée de conte de fée. À travers le périple d'une partie de la meute, engagée dans une course contre la montre pour sauver Duncan, le lecteur s'immerge dans un monde étonnant, inquiétant, peuplé de créatures tout droit issues de l'imagination fertile d'Ysaline Fearfaol (les hirox).

J'ai apprécié que la meute, bien que scindée en deux groupes distincts, reste soudée. Le va et vient entre ceux restés au palais d'Ysolda pour soutenir la Dame du lac dans ses efforts pour maintenir Duncan en vie tout en menant l'enquête, et ceux partis en chasse, se fait sans temps mort. Quelques nouvelles personnalités émergent aussi : on connaissait bien sûr les filles, en particulier Blod et Ailis, ou encore les jumeaux dragueurs, on en apprend un peu plus sur Eryn et Eanna et surtout sur Kerwann. La hiérarchie de la meute est aussi perturbée par les blessures de Duncan, pourtant là encore, le clan se soude autour de son meneur, ne laissant pas la place aux éventuelles ambitions personnelles.

Dès le début, il est évident que si un nouveau couple se formera au cours de l'histoire, la relation d'Yseult et Aymeric sera elle aussi souvent abordée. Leur couple fonctionne à merveille mais est toujours en évolution constante. Yseult a une profonde influence sur Aymeric l'ombrageux, inquiet à l'idée qu'un jour sa belle puisse ouvrir les yeux sur ses défauts et se détourner de lui. C'est une chose que j'apprécie : souvent dans les séries, les couples formés dans les premiers tomes sont complètement oubliés ou font juste acte de présence.

Ce tome 2 aborde un nouveau couple. Aloys et Ailis se connaissent et se côtoient depuis des siècles, ils ont souvent été amants, mais si la jeune femme est consciente des sentiments qu'elle éprouve pour le beau blond, elle sait aussi qu'il n'y a rien à attendre de lui côté relation. Aloys le tombeur ressemble trop à l'Aymeric d'avant la malédiction. Il va falloir une succession d'événements dramatiques pour révéler les sentiments profonds qui unissent ces deux-là. Cette révélation se fait par petite touche, avec des retours sur leur passé commun, des scènes qui prennent une toute nouvelle signification au regard de ce qui arrive à Aloys. C'est le souvenir d'Ailis qui va aider Aloys à supporter l'épreuve qu'il traverse. Et quelle épreuve !

Morrigane est de retour, en pleine forme, plus machiavélique que jamais, et secondée par un personnage qui risque de vous surprendre ! Elle a prévu avec soin la mise en place de son piège, afin que cette fois-ci Aymeric ne puisse pas lui échapper. Mais même dans un plan aussi soigneusement élaboré, il y a de minuscules failles. La sorcière n'a pas envisagé que ses adversaires se montrent aussi coriaces, ni que les filles s'en mêleraient. De même, elle n'a pas envisagé l'irruption de personnes extérieures dans son petit jeu, persuadée d'avoir toutes les cartes en main. Elle est parfaitement détestable, mais je dois dire que c'est nouveau bras droit vers qui toute ma rancoeur s'est portée. Morrigane, on la connaît, elle est folle, obsédée par Aymeric, ses motivations sont claires et n'ont pas changé d'un iota, même si Yseult entre dans l'équation désormais. Son complice (dont je tais volontairement le nom pour ne pas vous spoïler!) en revanche se révèle particulièrement odieux et vicieux, prenant plaisir à torturer son prisonnier et se vengeant de son incapacité à le faire plier. L'un et l'autre recevront ce qu'ils méritent!

Les personnages secondaires sont aussi importants et certains semblent amenés à revenir jouer les perturbateurs dans de prochains tomes, comme Beowyn, ma foi fort séduisant et ambigu. Difficile de le cerner : allié ou ennemi ? Il agit en fonction de ses intérêts et gare à Aymeric le jour où ces intérêts ne correspondront plus à ceux de la meute de Chânais! Et puis bien sûr, on retrouve Adam, l'oncle d'Yseult, qui a délaissé ses poignards mais se plonge totalement dans les grimoires pour tenter d'apporter son aide, soutenu par la druidesse Siobhan.

Si la situation d'Aloys et de Duncan est a priori désespérée, l'humour reste pourtant omniprésent, que ce soit dans les relations entre membres de la meute (les filles contre les garçons) ou encore entre les deux cousins, anciens rivaux qui se soutiennent contre vents et marées et partagent désormais beaucoup. Pas facile de ne pas tomber dans le misérabilisme vu ce qui arrive à Aloys, pas facile non plus d'introduire des plaisanteries à des moments clef, pourtant une fois encore Ysaline réussit le bon équilibre, tout comme elle alterne situations dramatiques, têtes à têtes entre les personnages, scènes sensuelles, souvenirs du passé et scènes d'action. Les pages se tournent donc les unes après les autres et on arrive à l'épilogue avec un grand sourire, en raison du petit bonus humoristique proposé en fin de roman : l'origine du fameux tablier à fleurs qui terrifie les mâles de la meute et dont les filles se servent sans vergogne.

Je ne peux donc que conclure sur un classique mais très sincère « vivement la suite ! »

La Meute de Chânais, Tome 1 : Aymeric - La Malédiction La Meute de Chânais, Tome 1 : Aymeric - La Malédiction
Ysaline Fearfaol   
Bienvenue dans la meute de Chânais, pas tout à fait comme les autres, d'autant que son lieutenant, Aymeric, cache un terrible secret que les membres de la meute l'aident à préserver. L'irruption dans leur vie d'Yseult, une jeune historienne, va pourtant tout chambouler. Avec elle, l'espoir renaît.

Le roman est dense, on ne s'ennuie pas une seconde grâce aux multiples rebondissements et aux personnages hauts en couleur, sans oublier que si niveau émotions on n'est pas épargné (le passé d'Aymeric, qui nous est révélé peu à peu, est loin d'être rose) l'humour reste néanmoins très présent.

Aymeric est un personnage très intense, sombre et mystérieux, et la lectrice peut se reconnaître en Yseult, jeune femme a priori banale qui se remet tant bien que mal d'une rupture douloureuse et n'a pas vraiment envie de laisser la place à un nouvel homme dans sa vie, surtout lorsque l'homme en question est aussi compliqué qu'Aymeric.

Les personnages qui gravitent autour du couple principal donnent aussi du corps à l'histoire, que ce soit Duncan, le chef de meute, le seul qu'Aymeric redoute, Aloys, le cousin rival et pourtant toujours présent quand il a besoin de lui, l'oncle d'Yseult et ses poignards, ou encore les filles de la meute, peu nombreuses mais avec de sacrés caractères (je pense à une certaine Blod, à l'origine de toutes les blagues aux détriments des mâles de la meute). Et puis ce livre ne serait pas ce qu'il est sans la méchante, que l'on se prend à détester et qui va se montrer particulièrement retorse.

Amour, humour, suspense sont les mots qui me viennent pour résumer ce premier tome d'une nouvelle série à suivre.
Maeve Regan, Tome 4 : À pleines dents Maeve Regan, Tome 4 : À pleines dents
Marika Gallman   
Et voilà j'ai fini ce quatrième tome. Je trouve qu'on se ballade moins dans ce tome, enfin je veux dire par là, qu'il y a qu'un endroit où l'action se déroule, à savoir le château de Victor ! Et ce n'est pas pour me déplaire, cela permet au lecteur et à Maeve d'aller de découverte en découverte.
On assiste également à une montée en puissance des pouvoirs de Maeve, ce qui est plutôt pas mal, et permet de voir d'autres actions. Par contre j'avoue était un peu perdu quand on passait d'une Maeve à l'autre, je me disais mais c'est laquelle ?!
Et puis en arrivant à la fin du tome, avec la révélation qu'il y a, j'ai juste envie d'avoir le dernier tome entre les mains !

par Gkone
Maeve Regan, Tome 3 : La Dent longue Maeve Regan, Tome 3 : La Dent longue
Marika Gallman   
On retrouve les ingrédients des deux premiers tomes dans ce troisième opus de Maeve ! J'avoue avoir un peu moins accroché que les deux précédents même si ce tome-ci est loin d'être mauvais !

Je m'explique, on se fait balader tout le long du tome sur la personne qui la trahit, certes dans la fin du tome on découvre qui s'est, mais j'avoue rester sur ma fin quand aux motivations en fait... J'espère que dans les prochains tomes il y aura un approfondissement de ça !

Après comme je l'ai dis tout n'est pas mauvais, loin de là, j'aime toujours l'humour de Maeve, et le ton utilisé ! Ensuite, je me suis dis que Trevor j'allais pas trop l'aimé au début du tome, mais en fait plus ça avance et plus il devient sympathique ce bougre ! Et Lukas, ah Lukas, je vais rien dire parce que ça pourrait spoiler par rapport à ceux qui n'ont pas encore lu les tomes précédents, mais il fait encore des siennes (non je ne parle pas du tout de ce qui arrive à la fin de ce tome-ci...).

Sinon la fin nous laisse un bon gros suspense, enfin oui et non. Oui à cause de la situation, mais non parce que à cause de la série en elle-même, je ne dirais rien parce que j'ai pas envie de spoiler, mais je pense que les gens me comprendront quand ils arriveront à la fin !

par Gkone
Maeve Regan, Tome 5 : Sur les dents Maeve Regan, Tome 5 : Sur les dents
Marika Gallman   
Et bien voilà les aventures de Maeve sont arrivées à leurs fins. Et je dois dire que ce dernier tome était réussi.
On est dans l'histoire du début à la fin, pas mal de retournements de situations (en rapport avec la magie) et puis pas mal de découverte (Rosita entres autres). Et puis j'ai bien apprécié sur la fin la façon de refaire intervenir des personnages disparus (non je n'en dirais pas plus). Et puis les passages un peu plus tristes ont été bien fait également.

par Gkone
Maeve Regan, Tome 2 : Dent pour dent Maeve Regan, Tome 2 : Dent pour dent
Marika Gallman   
OMG!!! J'ai adoré ce tome... Il est plus sombre que le précédent mais aussi tellement mieux...
On retrouve tout le monde... Et les retrouvailles entre Maeve et Lukas sont plus que géniales et tout et tout...
J'ai adoré découvrir Cormack et Barney
Par contre, [spoiler]la fin... Aaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh!!!!!!!! Pourquoi? Mais pourquoi????? Lukas ne peut pas avoir disparu pour de bon, c'est juste pas possible... Il n'est pas mort... Il va venir d'entre les morts... Maeve va trouver une solution pour sauve son amour....[/spoiler]...
En une phrase : avec ce tome, Malika m'a tuée!!!

par DimkaGirl
Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents
Marika Gallman   
Le Bit-Lit, ce n'est pas que des auteurs américains. Pour autant, pas facile de ne pas partir sur des aprioris quand l'auteur est européen (Suisse pour être exact). Les romans de Rebecca Kean ont prouvé qu'une écrivaine française pouvait faire des romans tout aussi excellents que Laurell K. Hamilton ou Jeaniene Frost seulement voila, rien ne distinctes Cassandra O'Donell (pseudonyme) de ces confères et bien heureux celui qui aurait retracé les origines de son auteur sans passer par l'absence de mention de traducteur.


Le premier tome de Maeve Regan ne renie nullement ses origines. Si l'auteur ne mentionne jamais de lieu (on ignore même dans quel pays cela se situe), les expressions et la mentalité de l'héroïne transpire son appartenance au vieux continent. J'avoue par ailleurs avoir ressenti un certain blocage quand à la mentalité de l'héroïne dans la première partie du récit. Maeve boit comme un trou et accepte de passer la nuit avec le premier beau mec venu pour une nuit sans lendemain (les moches boutonneux sont quand à eux forcement ennuyeux et ne mérite pas plus de 5 minutes de discussion). Si je reconnais que cet état d'esprit doit être récurrent chez beaucoup de jeunes, la question est de savoir si j'ai vraiment envie de m'attacher à une héroïne qui ne se fie qu'aux apparences? Fort heureusement, cet aspect gênant s'éclipse très vite au profit de l'histoire.


Pour ce qui est de l'histoire justement, Marika Gallman prend le temps de bien présenter ses personnages. Peut-être même un peu trop avec un récit qui manque de rythme dans sa première partie (le mot vampire se fait désirer). Et quand l'action arrive, c'est les révélations qui se font désirer. Les personnages tournent tellement autour du pot sur les secrets de Maeve que cela en devient vite irritant en nous faisant perdre toute tension du récit (que l'on ne retrouvera que sur la fin du livre).


Maeve Regan est un récit qui oscille le cul entre 2 chaise. L'héroïne est trop vieille et trop désabusée pour ressembler à une Zoe Redbird et trop jeune et pas assez mature pour lorgner du coté de Anita Blake et j'avoue ne pas toujours être certain sur quel pied danser... Roman jeunesse ou roman adulte? Sans doute entre les 2, faisant de ce roman une parfaite transition vers un récit plus adulte. Je me rend d'ailleurs compte que mon avis ne semble pas très positif. Pourtant, la lecture fut plaisante et pour défendre le livre, sachez que je ne suis pas le public cible du roman. Il serait donc regrettable ne pas laisser sa chance à ce récit, surtout que l'histoire est assez sympathique et que l'écriture s'avère bien meilleur que nombreux bit-lit que j'ai lu. J'encourage donc à découvrir ce Bit-lit à européenne et je serais aux rendez-vous pour la suite des aventures de Maeve. J'ai beau avoir été un peu trop dur sur la critique, je veux connaitre la suite...

par Caly
Anita Blake, Tome 4 : Lunatic Café Anita Blake, Tome 4 : Lunatic Café
Laurell K. Hamilton   
Exellent tome avec toujours autant avec de rebondissement.Les tome sont de mieux en mieux.On decouvert un personnage de plus en plus attachant avec d'autre travers.Une recit bien monté et on veut absolument savoir la suite. De plus une histoire amoureuse complique et charmente.Cette serie me plait de plus en plus.Vraiment je recommande cette serie .J'entame le 5 em tome avec regal et plaisir

par djaz
Anita Blake, Tome 5 : Le Squelette sanglant Anita Blake, Tome 5 : Le Squelette sanglant
Laurell K. Hamilton   
Vraiment excellent, l'un de mes préférés dans la série. On découvre la plus grande faiblesse d'Anita (on commençait à penser qu'elle n'en avait pas...), elle se rend compte de se qui se passe entre Jean-Claude et elle (pour notre plus grand bonheur). Il est aussi, à mes yeux, le plus gore de tous, mais étant donné l'enquête, qui est menée tambour battant, c'est logique.
A dévorer à tout prix.
Anita Blake, Tome 6 : Mortelle séduction Anita Blake, Tome 6 : Mortelle séduction
Laurell K. Hamilton   
ENFIN ENfIN ENFIN... elle a choisi...
Tout ceci est très bien écrit, comme d'habitude....et vous ne regarderez plus votre baignoire de la même façon, mes petites... Bonne lecture

par Adèle