Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jiyu : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le choix de Rudi Le choix de Rudi
Françoise Dargent   
Lorsque je l’ai vu sur le présentoir de ma librairie préférée (La Dérive pour ne pas la citer), je me suis empressée de le mettre dans mon sac (après l’avoir payé HEIN ! Que l’on ne me prenne pas pour une voleuse, des fois *retour de l’accent belge en force*).
Lors de l’achat, je demeurais un peu sceptique quant à l’hypothétique résultat que cela pouvait donner, mais je n’ai vraiment pas été déçue ! Il s’agit d’un nouveau coup de cœur pour l’année 2015 (décidément, elle a été riche en coup de cœur celle-là !). Pour moi, Le choix de Rudi est le type de coup de cœur qui vous en met plein les mirettes, qu’il s’agisse d’étoiles ou de larmes.

Ce roman oscille, délicatement, entre histoire vraie et fiction. Françoise Dargent s’est librement inspirée de la vie de Rudolf Noureev, un de plus grand et célèbre danseur classique. Elle a créé une adaptation de ce qu’aurai pu être l’enfance et l’adolescence de cette grande étoile russe. Et waouh, le résultat de cette adaptation est plus que bluffant !

Rudi est un enfant qui ne rêve que de musique et de danse, quoi qu’il fasse, il n’y a que cela qui le rend heureux. Et cela, personne ne semble le comprendre : il n’est pas l’image du fils parfait dont son père rêvait, il n’est pas le patriote dans l’âme que l’on veut faire de lui...
Dans un coin perdu et froid de l’URSS, le petit Rudi va briser les barrières sociales et s’élever par et pour sa passion, la danse.
Il deviendra le plus grand danseur du XXe siècle, mais pour ce faire, il devra faire des choix, parfois douloureux.

C’est avec une certaine justesse que la plume de l’auteur dépeint les émotions et les ressentis de l’enfant, de l’adolescent et puis de l’adulte. C’est en tout cas ainsi que s’exprimait le véritable Noureev, enfin, c’est ainsi que je me l’imaginais.
Je connaissais déjà dans les grandes lignes son histoire et sa carrière, la retrouvée en partie dans ce récit m’a énormément émue (oui, il ne me faut pas grand-chose), et surtout m’a énormément plu !

En plus d’être plongé dans l’univers de la danse par un protagoniste masculin, ce qui est assez rare dans la littérature, d’autant plus destinée à la jeunesse, le lecteur est également immergé dans l’ambiance hostile et glaciale du communisme de l’Union Soviétique et la menace du goulag.
Rudi est un personnage qui a soif de liberté, il est difficile de ne pas s’attacher à lui et de souhaiter sincèrement qu’il parvienne à ses fins. Même si un personnage aussi sûr de lui peut parfois être horripilant et taper sur les nerfs.

En définitive, ce roman est plus qu’agréable à lire, d’ailleurs, après cette lecture, j’ai passé pas mal de temps à visionner des vidéos des différentes performances de Rudolf Noureev.

par BookOver
Suicide Notes Suicide Notes
Michael Thomas Ford   
On y retrouve Jeff, 15 ans, qui est un jeune homme assez sarcastique, très drôle mais aussi un peu méchant sur les bords, vexant, je dirais. On a parfois l'impression qu'il se sent supérieur, surtout au début. Il a aussi un problème pour s'accepter lui, il rejette tout sur les autres. Malgré tout, il est attachant avec tous ses questionnements, ses blagues pour masquer ses réelles pensées, ses surnoms (surtout envers le médecin), ses passages dans son cabinet sont très drôles aussi, même s'il faut patienter un bon petit moment pour savoir pourquoi il est ici, même si on se doute un peu de quelque chose. En faite, j'étais partie sur une piste, et j'avais tord mais il y avait bien une personne concernée, et pour cela j'avais raison. C'est triste, je ne peux pas vous en dire plus puisque ce serait spoiler, mais réfléchissez bien si vous le lisez. L'auteur tente de nous surprendre, et ca a fonctionné avec moi.

Il y a d'autres personnes dans ce livre, bien évidemment, que Jeff qualifie de "fous" (il appelle cet endroit la Nutshouse alors bon) mais qui sont tellement attachants, en particulier un que j'aurais aimé connaître un peu plus.
Alice, qui a une histoire très particulière, je ne sais pas si elle rajoutait des choses dans celle ci pour la rendre plus intéressante mais elle m'a fait mal au coeur. Elle n'a pas eu un passé facile, ça se ressent. Et puis.. Ca a forcément laissé des traces.
Juliet, qui invente beaucoup de choses, comme être la petite amie d'un autre patient dans cet endroit. Elle s'invente un groupe, aussi. Mais elle a des moments de lucidité, parle franchement, est très intelligente. Derrière "la folle", Jeff découvre quelqu'un de bien, et ça lui fait un peu fermer sa bouche sur le mot "folle".
Bone, le mystérieux tatoué du groupe. Il a a peu près l'âge de Jeff, et il ne parle jamais. On ne sait jamais vraiment pourquoi il est ici, s'il a un passé dur, mais malgré tout c'est LE personnage que j'ai préféré. Il a, comme tatouages, les personnages d'Alice au pays des Merveilles. Certains sont voyants; d'autres non. Et pourtant il les montre à Jeff et c'est un moment particulier, il se révèle réellement à lui. Il n'a pas besoin de parler, ses tatouages le font à sa place.
Sadie, une jeune fille très touchante et très franche, qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui comprends rapidement Jeff, qui lit en lui comme dans un livre ouvert même sans le connaître. C'est un personnage très intéressant, elle n'a pas honte de dire pourquoi elle est ici, mais elle ne parle que très peu d'elle. Elle pose beaucoup de questions à Jeff en revanche. c'est celle qu'on voit le plus finalement, puisque Jeff se lie d'amitié avec elle. Leurs conversations sont très intéressantes, et même lorsqu'ils décident d'inventer les dialogues de films en baissant le son, ça devient intéressant puisqu'ils se livrent, à leur façon.
Rankin, qui m'a tellement, mais tellement énervé. Il est là à cause de son père, il est forcé de faire un certain sport pour ce dernier, mais lui aussi force les gens. Et pas à faire du sport. Alors certes il fait réaliser à Jeff certaines choses, mais il est juste insupportable et ce qu'il fait n'est pas défini comme "anormal" dans le livre, alors que si. Il mérite la prison pour moi, mais apparemment il est simplement transféré. Bref ne nous attardons pas dessus.
Martha, qui est tout juste adolescente et qui pourtant en a vu des horreurs dans sa vie. Elle ne parle pas à son arrivée, elle tient simplement sa peluche contre elle, et ne la lâche plus. Et puis, elle adresse un mot à Jeff, un seul. Elle lui fait un minimum confiance. C'est tellement adorable. Et malheureusement quelque chose se passe mal et son mutisme revient. J'aurais adoré lire un tome sur elle uniquement.

Il y a aussi la famille de Jeff, sa soeur qui n'est pas très dramatique et qui a un certain humour noir. Malgré tout, on sent son affection pour Jeff. Ses parents, qui s'inquiètent beaucoup pour lui, qui font des efforts, et qui espère que leur fils va avancer.
Le docteur, qui est quand même très fort pour supporter le sarcasme de Jeff, et ses mensonges. Il arrive finalement à avoir sa confiance, et lorsqu'il sait, il ne change pas de comportement envers Jeff, au contraire il l'aide encore plus. C'est un bon médecin.
Allie, la meilleure amie de Jeff, enfin l'ex meilleure amie plutôt, puisqu'elle ne prends pas de nouvelles de lui du tout. Et Burke, son petit ami. Ils sont tous les deux très importants pour connaître de Jeff. Cela peut paraître cliché, un garçon qui s'introduit dans la relation entre deux meilleurs amis, l'un est jaloux, l'autre ne voit rien, mais ce n'est pas ce à quoi on pense.

Le suicide est très bien traité, les maladies mentales aussi. Même si Jeff n'assume pas ce qu'il a fait, les autres, surtout Sadie, l'assume entièrement, et elle traite son sauveur...eh bien comme son sauveur, et non pas quelqu'un qui a fait quelque chose de mal. C'est le point positif de l''histoire.

Pour le point négatif, c'est la décrédibilisation de certains personnages, surtout les infirmières et les gardes. J'aurais aimé que l'auteur se renseigne un peu plus. En effet, j'ai été dans un service psychiatrique en journée, mais j'avais des amis en service de nuit, qui sont restés longtemps et je peux vous assurer qu'il n'y a pas qu'un garde qui fait une ronde la nuit. Deux, trois, des infirmières, mais c'est toujours surveillé. Il n'y a pas possibilité de rentrer dans la chambre de quelqu'un, surtout pas deux soirs de suite. Et il y a des caméras aussi. Alors certaines scènes n'étaient pas crédibles.
Et puis, Jeff est insupportable avec ses "ils sont fous, pas moi". Bordel, okay le premier jour, la première semaine tu dis ça pour te protéger, par peur. Mais au bout d'un moment il faut arrêter, ça en devient blessant même pour moi. Sa réalisation se fait trop tard, le mal est fait.

En bref, un roman qui traite d'un sujet sensible, un personnage principal assez insupportable mais tout de même attachant, des personnages secondaires intéressants, quelques points négatifs malgré tout, mais une certaine surprise vers la fin du livre.
The Martelli Brothers, Tome 1 : Crazy Beautiful Love The Martelli Brothers, Tome 1 : Crazy Beautiful Love
J.S. Cooper   
Ceci n'est pas l'histoire typique d'un mauvais garçon qui rencontre une fille bien.

Logan Martelli est un mauvais garçon. Il es beau, sexy, et sait ce qu'il veut. Il vole des voitures. Il ne fait pas de relations. Et il a les yeux verts les plus brûlants de River Valley.

Maddie Wright est une fille bien avec une tendance farouche. Elle est confiante, forte et va après tout ou qui elle veut. Et Maddie veut Logan Martelli avec passion.

Une nuit fatidique amène Logan et Maddie ensemble et l'électricité étincelle entre eux. Maddie et Logan ont une réelle connexion, mais lorsque Logan découvre qui elle est, il ne veut rien avoir à faire avec elle. Cependant, il se rend vite compte qu'il ne peut obtenir la vengeance ultime pour sa famille s'il continue à sortir avec Maddie. Le problème, c'est qu'il commence à tomber amoureux de Maddie, et il sait qu'une relation gâchera tout.

Logan doit décider si la vengeance vaut le coup de perdre sa seule chance au véritable amour. Quel prix paiera-t-il s'il trahit la seule femme qui puisse enfin voir derrière son image de mauvais garçon ?

par Meg94
Trois petits mots Trois petits mots
Louisiane Bertrand   
Cette histoire est différente de ce à quoi je m'attendais en la commençant, et je dois dire que j'en suis un peu déçue.
Le livre est très court et j'ai eu l'impression qu'il ne s'y passait pas grand chose. [spoiler]D'accord, Jade arrive et commence une nouvelle vie pendant les vacances d'été, on comprend qu'elle a le béguin pour sa belle soeur, mais à part ça l'histoire est assez vide...[/spoiler] Il y a des éléments de l'histoire qui auraient mérité à être plus mis en avant, comme le personnage d'Anne, ou l'incident avec Stéphanie Lemaire.
La fin était à la fois surprenante et très prévisible: en fait, j'espérais qu'il ne se passerait pas ce qu'il s'est passé, mais c'est vraiment arrivé, et je trouve ça dommage.
Au final, je ne sais pas vraiment ce que je retire de ce roman, de la pitié, de la colère en même temps que les personnages ? Ou peut-être plus une forme d'indifférence due à une histoire trop courte et mal exploitée...
PS: [spoiler] je ne peux cependant pas critiquer la scène de sexe qui était pour le coup LA source d'émotions du roman (bien que j'aurais préféré que ça n'arrive pas) [/spoiler]
Après l'orage Après l'orage
Suzanne Roy   
La perte ...
Ce livre m'a mis les larmes aux yeux à plusieurs reprises. J'ai ri aussi. Charlotte est attachante, poignante, émouvante.
Sa vie s'écroule à la mort de Alex et on s'écroule avec elle.
On la suit pas à pas, dans sa souffrance, dans son quotidien, dans le vide qu'a laissé Alex.
Le vide ? Pas tant que ça, une petite lumière est là en elle et va grandir, s'épanouir. La vie est plus forte que la mort dans certain cas. On perd quelqu'un, mais comment faire pour continuer à vivre, il faut réapprendre à sourire...

Magnifique roman qui ne laisse pas indifférent.
L'auteure est très juste dans la désinscription des différentes phases par lesquelles on passe après avoir vécu ce genre de drame. L'espoir, l'incompréhension, le vide, et cette rage... enfin l'acceptation... et puis la suite... le cauchemar du quotidien sans lui... Elle est juste, sans en rajouter, toute en pudeur dans la douleur. Et puis la vie reprend ses droits...Peut-on être encore heureux après un tel coup du sort...
Merci pour ce merveilleux roman...

par Csirene
Lignes de vie Lignes de vie
Samantha Bailly   
Un roman épistolaire qui a su ravir mon cœur, tout comme la couverture, dont je suis tombée amoureuse : j'adore les couleurs et la simplicité, qui reflètent tout a fait le texte.

Un livre constitué uniquement de correspondances manuscrites, un exercice difficile que Samantha Bailly a réussi avec brio et intelligence.

Au fil des pages, nous faisons la connaissance de Gabrielle et d'Antoine, deux personnes qui n'auraient jamais dû se rencontrer, et pourtant.....une lettre change tout.

Lettre après lettre, leurs écrits vous serrent le cœur, vous font sourire, vous ouvrent les yeux sur leur vie, leurs attentes, leurs désillusions et leurs espoirs. Les mots défilent sur le papier comme un exutoire, un journal intime, un journal intime qui vous répond cependant, comme si bien exprimé dans le roman.

Au fil du temps, des échanges, nous sommes témoins de l'évolution du langage, des confidences, de ce rapprochement qui se fait naturellement. Jour après jour, pour nos deux protagonistes, c'est un nouveau regard sur la vie qui apparaît, un nouveau sens, une confiance qui grandit, qui se nourrit de chaque mot posé sur le papier, une amitié qui devient réelle, le sens des mots qui devient plus lourd, plus profond.

La plume de l'auteur est fluide, belle, intelligente, aussi bien adaptée à Gabrielle qu'à Antoine, tantôt poétique, tantôt banale, tellement réaliste. Avec ses mots, elle nous raconte les maux de ses personnages, des personnages attachants, émouvants, qui miette à miette se dévoilent pour mettre leur âme à nu.
Beaucoup d'émotions m'ont traversée à la lecture de ce roman, et le fait qu'on lise des lettres renforce ce sentiment d'être les personnages, de se confondre avec eux, ne faire plus qu'un avec leur esprit.

J'adore le style épistolaire, car pour moi, l'écriture est une forme de liberté, de délivrance, la force de pouvoir révéler nos pensées, d'être honnête, annihilant ainsi toute pudeur, en restant caché, même si au final, nous ne sommes pas si caché que ça, au contraire....
La lettre écrite reste quelque chose de bien plus personnelle qu'un e-mail, et je trouve dommage que de nos jours l'écriture se perde au profit de quelque chose de très impersonnel, quelque chose de banal, sans saveur particulière.

Etant une éternelle romantique dans l'âme, j'adorerai que ce genre de chose m'arrive......C'est tellement inattendue et surprenant, un peu fou aussi, mais si excitant.

Bref, un roman coup de cœur pour une correspondance atypique servie par une plume parfaite et des personnages captivants, courageux, qui ont fait palpiter mon petit cœur du début à la fin.

Merci, tout simplement.

par Tikimel
Forever Love, Tome 1 : The Last Boyfriend Forever Love, Tome 1 : The Last Boyfriend
J.S. Cooper   
Lucky Morgan a eu sa part de chagrin. Elle est dévastée lorsque son petit ami la quitte après avoir couché avec elle et elle se jure de ne plus être utilisée à nouveau. Elle décide que le prochain type avec qui elle sortira et couchera, sera son seul véritable amour.

Zane Beaumont est le type mystérieux et prétentieux qui vient à son dîner chaque vendredi soir avec une fille différente. Il est le genre de gars qu'elle a appris à éviter : insouciant, rapide, beau, riche et sarcastique. Malheureusement, elle ne peut s'empêcher de penser à la lueur diabolique dans ses yeux.

Lorsque la voiture de Lucky tombe en panne une nuit après une fête, c'est Zane qui vient à son secours. Alors que Zane tente de faire perdre la tête à Lucky, elle se rend vite compte que rien n'est comme il semble et que Zane pourrait très bien être le gars pour qui elle change les règles. Cela jusqu'à ce qu'elle rencontre Braydon.

par Meg94
Truth or Dare, Tome 1 : Keeping House Truth or Dare, Tome 1 : Keeping House
Lee Brazil   
Donovan Holloway, advertising executive, newly made vice president of the company where he's worked for twenty years, grew up in a free love hippie commune, taking care of the parents who should have been taking care of him. He's worked hard to put himself through school and achieve the American dream. All he's ever wanted was a normal family life—house in the suburbs, two cars, two kids, a shaggy dog. A family to come home to—to care for, and to care for him.

Mischa Blake is the green eyed, liberally-pierced, black-haired, Mohawk-wearing spoiled youngest son of a Hollywood producer and his actress wife. Mischa has made a terrible mistake. In a fit of childish pique, he's accepted a dare from his older brothers. The dare? Live on his own, supporting himself completely for a year without accessing his trust fund. No problem. Except Mischa has never worked a day in his life, hasn't finished college, and has absolutely no skills that he can bring to the table.

So when he sees Donovan's ad for a housekeeper/gardener, he has nothing to lose by applying, because really...how hard can it be?

par Gkone
Le Prince de Central Park Le Prince de Central Park
Evan H. Rhodes   
J'ai lu ce livre 3 fois il y a quelques temps ... Je ne sais pas pourquoi : peut-être Central Park, la fugue, la liberté ...
Falling for the Ghost of You Falling for the Ghost of You
Nicole Christie   
Cette histoire est un vrai petit bijou, pleine d'humour et de rebondissements.
Violet est vraiment hilarante, elle a le don pour se mettre dans des situations telles que je n'ai pas pu m'empêcher de rire toute seule. Elle est tellement maladroite avec les mots quand elle est stressée, ce qu'elle tient apparemment de sa mère qui est un cas elle aussi...
Zane est tout simplement splendide, apportant avec lui la touche de "mâle" nécessaire pour nous tenir en haleine.
Le cours des évènements évolue rapidement, on ne s'ennuie pas une seconde, la relation entre Violet et Zane est explosive et addictive. Le seul bémol, c'est que la fin est un peu précipitée...
Très bonne surprise, n'hésitez pas une seconde pour passer un bon moment, et espérons que cette auteure nous fasse le plaisir de continuer à écrire d'autres romans !

par maya18