Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Jo-34

Extraits de livres par Jo-34

Commentaires de livres appréciés par Jo-34

Extraits de livres appréciés par Jo-34

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 27-01
https://lacitadelledemeslectures.blogspot.com/

Une sortie entre amis qui vire au cauchemar. Collyna et Mozart se trouvaient avec leurs amis dans une limousine lorsque celle-ci eu un accident. Tous s’en sorte indemne sauf nos deux protagoniste : Collyna devient paraplégique, Mozart perd sa jambe. Ils ne se fréquentaient pas : il la trouvait superficielle, elle le trouvait négligé mais ensemble ils vont réapprendre à vivre et faire face aux difficultés.

Je ne sais pas comment vous parler de se livre s’en trop vous en dévoiler. Je peux vous dire que la plume de Jane Devreaux et de Laura Devillard va vous transporter. Les auteures maîtrisent le sujet, le handicap est très bien abordé. Nous arrivons parfaitement à nous projeter à la place de nos protagonistes, nous comprenons leurs détresses, leurs peurs, leurs craintes, le sentiment de déni, la rancune, les difficultés qu’ils éprouvent au quotidiens…

Collyna et Mozart sont les seuls à avoir été touché gravement par cet accident, nous ressentons leurs souffrances et leurs incompréhensions face à ce qu’ils vivent grâce au point de vue interne utilisé par les auteures. Nous les suivons à chaque étapes de leur rééducations, nous voyons à quel point il leurs est difficile de devoir se réapproprier leur corps. Ils doivent faire face aux regards au regard de leur proche qui a complètement changé. Ensemble ils vont se motiver, se comprendre et reprendre gout à la vie.

Nous comprenons également l’entourage qui ne sait pas quel comportement adapter face à ce changement, qui veut les surprotéger et les aider au mieux au quotidien.

Jane Devreaux et Laura Devillard aborde également d’autres sujets dans ce livre : les difficultés familiales, l’homosexualité, la vengeance, le pardon,….

C’est une histoire difficile psychologiquement, une romance inédite avec un sujet rarement abordé dans ce contexte. Nous sommes touchés par le quotidien, les pensées et le ressenti de nos personnages. C’est une belle leçon de vie de voir deux jeunes personnes y reprendre goût, se battre contre le regard des autres et la société qui n’est pas forcément adaptées pour eux. Cette histoire nous montre que la différence peut devenir une force.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
https://lacitadelledemeslectures.blogspot.com/

Je vais vous parler de « Love Temptation : sex friend » de Laurie Eschard qui est le second tome de la saga « Love Naked ». Ce deuxième opus sera concentré sur Aaron mais nous retrouvons avec joie notre superbe bande d’amis : Ben, Selena , Jason, Luke, Hunter, Becky, Amber et nous ferons la connaissance de quelques nouveaux personnages qui vont se lier à eux.

Aaron est un véritable coureur de jupon. Lors de la naissance de la fille de Ben et Selena, son frère Luke va lui lancer le défi de rester fidèle à une femme pendant un mois. C’est là qu’Aaron va faire la connaissance d’Aalya, une jeune infirmière avec qui il va lier rapidement une amitié hors du commun.

Aalya enchaîne les déceptions amoureuses et souhaite tirer un trait sur l’amour. C’est une jeune fille douce, gentille, altruiste qui n’a pas confiance en elle. Elle a pour seule famille sa sœur jumelle Ellya avec qui elle partage une relation privilégiée. Autant Aalya est une jeune femme très sage et réfléchie que sa sœur enchaîne les coups d’un soir et se trouve être beaucoup moins réservé. Grâce à l’aide d’Ellya, Aalya va enfin pouvoir s’ouvrir aux autres et se montrer tel qu’elle est réellement : une jeune femme merveilleuse, belle et intelligente.
Aaron est un coureur de jupons, il enchaîne les coups d’un soir, s’amuse et profite de la vie. Le jeune homme a d’ailleurs beaucoup de difficultés à voir ses amis en couple avec des enfants, car ses potes n’ont plus les mêmes priorités dans la vie. Malgré cela, il reste un ami fidèle prêt à n’importe quoi pour les gens qu’il aime, il a beau être prétentieux son cœur est rempli d’amour, son humour est ravageur et nous fait fondre.

Aalya et Aaron s’est le coup de foudre immédiat, ils se cachent derrière leur amitié mais on voit tout de suite que leur relation est beaucoup plus profonde. Nos deux protagonistes vont mutuellement se tirer vers le haut. Aaron va faire sortir la jeune femme de son cocon et lui permettre de s’épanouir. Aalya quant à elle, va être d’un soutien indéfectible pour le jeune homme et le guider petit à petit vers la stabilité d’une relation amoureuse. Les dialogues entre eux sont faits de joutes verbales qui m’ont fait mourir de rire. Je suis complètement tombé sous le charme de ce couple.

La plume de l’auteur est excellente. Ce roman écrit du point de vue interne permet de nous immerger totalement dans la tête et les penser de nos protagonistes. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai frissonné en même temps que nos personnages. C’est typiquement le genre d’histoire qui ferait une excellente comédie romantique à regarder lors d’une soirée entre copines. J’ai d’ailleurs préféré ce second volet au premier.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 23-01
https://lacitadelledemeslectures.blogspot.com/

Dans cette histoire nous retrouvons Kirsten débarquant à New York chez sa cousine afin d’effectuer son stage de fin d’étude. Malheureusement son arrivée ne se passe pas comme prévue et les déménageurs ont déposés tous ses cartons sur le trottoir avant de s'en aller, la laissant monter seule toutes ses affaires. En montant ses cartons, elle va faire la connaissance de Joshua, un voisin de l’immeuble qui ne va pas la laisser indifférente. Mais alors qu'elle se rend à son premier jour de stage, elle va avoir la mauvaise surprise de constater que ce voisin irrésistible, celui qui lui a donné son véritable premier vrai baiser dans l’ascenseur se trouve être le grand Patron de l’agence de Pub.

Au tout début de l’histoire j’ai trouvé les réflexions de Kirsten sympathique et rafraîchissante. Kirsten est une jeune fille de 19 ans intelligente, déterminée et très sensible. J’ai cependant été déçue de constater que Kirsten s’affirme peu envers notre protagoniste masculin, sachant qu’auprès des autres personnages elle n’a pas hésité une seule seconde à montrer son caractère. On comprend vite que notre héroïne ne connait pas grand-chose des relations amoureuses et ceci s’explique lorsque l’on connaît son parcours scolaire et sa situation familiale. Les parents de celle-ci, dont la mère qui est un véritable dragon, ne la laisse en aucun cas prendre une décision, et lui téléphone constamment. J’éprouve une pointe de déception concernant ce sujet, puisque à aucun moment nous ne serons pourquoi les parents de la jeune femme se comportent ainsi.

J’ai eu beaucoup de difficultés à cerner le caractère de Joshua, qui au premier abord paraît froid, calculateur et dominant. Le comportement de celui-ci m’a fait penser à « 50 nuances de Grey » d’E.L James : il déflore une jeune vierge de 19 ans et l’emmène dans les Hamptons en hélicoptère. Personnellement, j’ai trouvé cela un petit peu cliché.

La façon dont commence l’histoire entre nos 2 personnages est déroutante. Au début de l’histoire il y a très peu d’échange entre nos protagonistes, mais surtout des scènes de sexes. Heureusement, au fil des pages le récit devient plus profond et j’ai pu m’attacher à Kirsten autant qu’à Joshua.

D’autre part, j’ai apprécié que Megan Harold aborde un sujet d’actualité grave à travers cette romance : le bizutage. La façon dont a été abordé ce thème par l’auteur m’a beaucoup émue et fait réfléchir.

J’ai eu quelques difficultés à rentrer dans l’histoire et à la prendre au sérieux, pourtant j’ai fini par me laisser emporter par ma curiosité et finalement je ne suis pas déçue.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
https://lacitadelledemeslectures.blogspot.com/

« Le Dernier Magicien : L’Ars Arcana » de Lisa Maxwell est un roman Fantasy Young Adult, dont l’univers est vraiment très riche. L’écriture de l’auteur est agréable à lire, fluide et décrit avec précision les personnages et les décors. Nous avons une narration omnisciente qui nous permet de tout voir et d’être partout à la fois. Nous naviguons entre les époques à travers les chapitres qui ne sont ni trop courts ni trop longs. Le livre est coupé en 4 parties faisant référence aux 4 phases importantes pour récupérer le livre de l’Ars Arcana. Je vous explique :



L’histoire se déroule à New York à notre époque mais également en 1902, où nous suivons un groupe de mages qui se cachent du monde qui les entoure. La magie est considérée comme mauvaise et l'Ordre en place est bien décidé à l’éliminer grâce à sa Barrière anti-magie qui empêche nos mages de sortir de la cité. Esta, notre héroïne a une affinité qui lui permet de ralentir et de voyager dans le temps. Elle a été élevée par le professeur Lachlan afin de récupérer un livre du passé, l’As Arcana, qui pourrait détruire la barrière et rétablir la magie comme à l’époque. Sauf que voyager dans le temps n’est pas sans risques et peut complètement perturber l’avenir.



Qu’est-ce que l’ordre ? C’est une organisation qui souhaite voir l’anéantissement de la magie et des mages, ils ont créé la barrière pour contenir les mages en un seul et même endroit croyant protéger le peuple. Les membres de l’ordre ont d’ailleurs une magie bien à eux, non acquise à la naissance contrairement aux mages qui en sont dotés depuis toujours. Chaque mage à une affinité particulière, la magie est complètement différente de ce que l’on connaît.



Esta, est une jeune fille qui n'a pas sa langue dans sa poche et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle est perspicace, courageuse et effrontée le genre d’héroïne badasse que l’on adore.

Harte je ne peux pas trop vous en dévoiler sur ce personnage qui est assez mystérieux au risque de vous spoiler l’histoire. Je peux simplement vous dire que vous allez l’adorer. D’ailleurs les moments qu’il passe en compagnie de notre héroïne sont mes préférés, leurs dialogues m’ont fait vibrer et mourir de rire.



Les personnages secondaires sont prenants et hyper bien développés. Je ne sais même pas si du coup on peut les citer comme secondaire, ils ont beaucoup d’importance dans l’histoire, rien est laissé au hasard.



Il m’a fallu passer la première partie du livre avant d’être complètement happée par l’histoire, le temps que le décor soit mis en place. Je vous rassure la première partie est très courte comparée aux autres. L'univers du Dernier Magicien est vraiment bien construit. J'ai adoré les multiples affinités de nos personnages et leurs particularités. C’est une histoire ou il ne faut pas se fier aux apparences, des trahisons se font a tout vas, des personnages jouent double jeux, rien ne se passe comme on le pense. J’ai qu’une hâte attaquer ma lecture du tome 2 et la partager avec vous.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
https://lacitadelledemeslectures.blogspot.com/

Spin off de « Games of Desire ». Pour ceux qui n’ont pas lu « Games of Desire » je vous rassure ce tome peut se lire indépendamment, mais il va attiser votre curiosité sur les personnages de Dax et Tasha.

Ce spin off va nous relater l’histoire d’Arizona travaillant au FBI en tant qu’analyste du comportement et qui recherche avec son équipe les prédateurs sexuels sur internet. Lors d’une mission elle va débusquer une affaire de trafic d’enfants avec son équipe. Cette affaire est tellement importante et risquée qu’elle sera obligé de s’associer au gang de motard des Styx Lions et particulièrement à Tate le bras droit de Dax, chef des Styx.

Laura Black aborde à travers ce récit des thèmes grave comme le viol, le stress post-traumatique et le trafic d’enfants.

Ce livre est écrit du point de vue interne. Nous avons le point de vue d’Arizona et puis celui de Tate. Arizona est une jeune femme compréhensive, drôle, intelligente, forte et déterminée. Elle va facilement conquérir le cœur de chacun des membres des Styx et plus particulièrement celui de Tate.
Tate quant à lui n’a rien du héros sexy que l’on a l’habitude de voir dans les romans de ce type. C’est un personnage sombre et abimé, son visage est d’ailleurs déformé par une grosse cicatrice. Il est hanté par les fantômes de son passé et peu de gens arrive à l’approcher. Il a plutôt tendance à les faire fuir. Malgré cela, Arizona va être attiré par lui. De par ses compétences elle va percer sa carapace, réveiller le bon en lui comme le mauvais. Les rapprochements intimes vont être compliqués, étant donné que cela réveille le monstre en lui.

Tate reste malgré tout un personnage attachant. Il ferait n’importe quoi pour les personnes qu’il aime. Les dialogues entre lui et Arizona m’ont fait mourir de rire. J’ai adoré également les références culturelles glissées par l’auteure : Orgueil et préjugé, Twilight,… La fin de ce livre m’a beaucoup émue. J’ai eu par contre un peu de difficulté à rentrer dans l’histoire comparé à son spin off « Game of Desire ».
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-01
https://lacitadelledemeslectures.blogspot.com/

Le thème abordé dans cette histoire n’est vraiment pas évident. C’est un livre dur et surtout bouleversant. Le fait que cette histoire soit abordée en roman chorale, on tend les voix des personnages principaux à tour de rôle, nous aide à nous projeter dans le ressenti des membres de la famille Fitzgerald.

Les personnages très crédibles, et la psychologie de chacun se révèle au cours de l'histoire.
J’ai apprécié que l’auteure ne juge pas et ne prenne aucune position sur le sujet. Jodi Picoult expose simplement les faits et nous laisse en tant que lecteurs, avoir notre propre opinion et ressenti sur le sujet.

La fin du livre m’a complètement prise au dépourvu. Il existe également un film avec Cameron Diaz sur ce livre mais la fin est complètement différente. Si vous avez vu le film, vous ne serez en aucun cas spoiler sur la fin du récit, vous risquerez même d’être surpris.
C’est une lecture qui impose un questionnement et une réflexion sur la valeur d’une vie humaine. Pourquoi ne pas tous faire pour sauver son enfant malade ? Doit-on sauver son enfant au détriment de la souffrance d’un autre? Toutes ses questions me paraissent dérangeantes, et pourtant dans un sens je peux comprendre tout en trouvant cela horrible.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
https://lacitadelledemeslectures.blogspot.com/

Dans ce roman nous retournons en 1942 à Clunize, nous faisons connaissance avec Angélique Franget, jeune fille de 17 ans gérant seule la ferme familiale et s’occupant de sa grand-mère malade. Son père est prisonnier de guerre en Allemagne, sa mère travaillant beaucoup, est peu présente à la maison, tandis que son frère se cache dans la résistance française. Des soldats Allemands de la Wehrmacht viennent occuper le village de Clunize et s’installe dans le manoir proche de la ferme des Franget. Un jour, le lieutenant Ulrich von Brackenstein débarque à la ferme pour réquisitionner une parcelle de forêt appartenant à la famille d’Angélique. Sauf que ce jeune officier est loin d’être le monstre que la jeune fille imaginait, il s’avère être d’une grande aide envers la jeune fille et sa famille dans cette période sombre.

Cette histoire nous est racontée avec une narration omnisciente. Cela permet de nous plonger totalement dans le contexte historique. En effet, l’intrigue se déroule en pleine occupation allemande durant la deuxième guerre mondiale.

Lors de ma lecture, j’ai complètement été happée par la plume de Coralie Winka. J’ai fini ce roman d’une seule traite. Le contexte historique est hyper bien travaillé, nous sommes immergés dans le quotidien des civils restant en France, nous avons un aperçu de l’organisation de la résistance Française, des personnalités connu de l’époque son cités (De Gaulle par exemple).

Même si le contexte historique est important, ce livre met la romance au premier plan. Nous faisons face à un amour interdit. Angélique est tiraillée entre son attirance et ses sentiments naissants pour le lieutenant sachant que celui-ci fait partie du camp ennemi. En faisant connaissance avec Ulrich, elle va se rendre compte qu’il subit la guerre tout autant qu’elle, que famille en Allemagne souffre tout autant que la sienne si ce n’est même plus. L’officier Brackenstein est un homme qui ne supporte pas de voir la jeune génération sacrifiée, de voir les civils de toutes patries confondu souffrir pour une idéologie faite de terreur. Grâce aux nombreuses conversations des deux protagonistes, nous allons comprendre comment le Führer a pu avoir accès au pouvoir et redonner espoir à son peuple au sein d’une Allemagne brisée après la 1ere guerre mondiale. Mais aussi obtenir le point de vue nuancé d’un soldat de la Wehrmacht au sein d’un pays qui a sombré dans la dictature et de tous les problèmes que cela engendre : sociaux, état d’âme, terreur, menace,...

Ce livre m’a littéralement transporté, de par l’histoire d’amour touchante entre Angélique et Ulrich mais aussi parce que le contexte historique m’a beaucoup touché. J’ai été ravi d’en apprendre davantage sur les conditions de vie en Allemagne comme en France, d’avoir différents points de vue sur cette guerre qui personnellement m’ont donné à réflexion.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 16-01
Ce livre se lit vite et facilement. Nous avons une narration omnisciente. Cependant la première partie du livre traine en longueurs et nous faisons face à beaucoup de clichés sur l’avilissement de la femme, l’homme étant un pervers narcissique, sur la soumission et l’argent. Les femmes sont classées de deux façons: les femmes d’affaires belles et intelligentes et les femmes au foyer soumises et sans caractères.

La deuxième partie du livre m’a beaucoup plus captivée. On assiste à la métamorphose d’une femme soumise qui va enfin se prendre en main. Elle ne reculera devant rien pour accomplir sa vengeance et elle y arrivera de façon magistrale, machiavélique, intelligemment pensé.

Il faut savoir que c’est un livre que l’on m’a offert et que je n’aurai pas choisi habituellement. Je n’ai pas été emballé par la première partie de l’histoire, il y a beaucoup trop de clichés exagérés mais pourtant je n’ai pas pu me détacher de ma lecture. La deuxième partie m’a tenue en haleine, l'histoire de vengeance est brillamment menée, avec des intrigues qui sont révélées qu’à la fin du livre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-01
https://lacitadelledemeslectures.blogspot.com/

Avant de commencer cette chronique, je tiens d’abord à remercier Coralie Winka de m’avoir fait parvenir ce livre et de me faire confiance pour vous en parler.

L’histoire se déroule en 1994. Séverine est une lycéenne en terminale, souhaitant poursuivre ses études à la fac de Strasbourg pour perfectionner son Allemand. Un jour en rentrant de cours, elle tombe par hasard sur l’offre d’une agence de voyage proposant un séjour d’une semaine dans le village de Bruck prêt de Salzbourg en Autriche. Là-bas, Séverine va tomber sous le charme de Dragan le serveur sexy de l’hôtel.

Le récit est écrit du point de vue interne. Les phrases sont simples et le langage est familier car nous vivons l’histoire à travers Séverine, qui est une jeune fille de 17 ans passionnée par la langue de Goethe. Elle est prête à tout pour se perfectionner en allemand, même à prendre des cours particulier avec son professeur. C’est donc sans surprise qu’elle va convaincre ses parents pour partir une semaine en Autriche et s’immerger dans la langue. Pendant ses vacances elle va se lier d’amitié avec un groupe d’anglais également en vacances, et elle va avoir le coup de foudre pour Dragan. Pendant cette semaine, notre personnage principal va se confronter à de nouvelles expériences en compagnies de ses nouveaux acolytes.

Dragan, le serveur de l’hôtel ou loge Séverine, est venu vivre en Autriche pour fuir la guerre de son pays. C’est un jeune homme de 24 ans gentil et généreux. A tel point que cela m’a paru bizarre qu’il paie tout pour la jeune femme lors des sorties. Je me suis dit : « Il y a un truc de louche ! Que nous cache-t-il ? » Mais non, celui-ci était simplement plein de bonnes attentions. Il faut dire que dans la société moderne, il est rare de voir un jeune homme que l’on connaît à peine se comporter comme un gentleman.

Coralie Winka nous fait voyager en même temps que Séverine. Nous avons une ville de Salzbourg et un marché de noël très bien détaillés. Le récit a de quoi nous ouvrir l’appétit avec les nombreuses spécialités que mangent nos protagonistes et qui nous font envie.

Il ne faut pas oublier que dans le récit nous sommes de retour en 1994. C’est une autre époque où les réseaux sociaux n’existent pas ! L’héroïne entre en contact avec ses proches en utilisant une cabine téléphonique ! Et oui, elle ne possède pas de téléphone portable non plus ! Tout est mis en œuvre dans le récit pour que nous soyons immergés totalement dans l’histoire.

Ayant l’habitude de lire des romances avec beaucoup de complications entre les protagonistes, j’ai été surprise en lisant cette histoire d’amour simple et sans anicroche, nous parlant d’une jeune fille qui remet tout en question pour son premier amour, qui va tomber amoureuse d’un pays, d’une langue, et dont le voyage lui fait remettre ses projets en question.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/

Voici mon avis sur le troisième opus de la saga « Le destin des cœurs perdus : Les héritiers de Castel Dark » de Jc Staignier, que je remercie pour m’avoir fait parvenir ce livre et confiée son service presse. Avant de lire cette chronique je vous conseille d’avoir lu les deux tomes précèdent pour éviter tous spoiler!

Ce troisième tome se concentre sur Eulalie, Clayton, William et Colin. Après leur séjour en Italie, Clayton et William rentrent en France. Ce dernier est décidé à déclarer son amour à Lali, qu'il aime depuis toujours. Mais c’est sans compter sur la reine de France élaborant un plan cruel pour éloigner William de sa bien-aimée. Pendant ce temps-là, Clayton se voit forcer d’épouser Sophia la filleule d’Isabeau. Colin lui, va rester au service de la reine, même si cela va lui apporter son lot de problèmes.

L'auteure a réussi la création d’une saga familiale. Nous allons de générations en générations tout en restant absorbé par l’histoire. D’autres protagonistes viennent s’ajouter au récit, les personnages principaux changent en même temps que la famille de Percival évolue.

Lali et William m’ont beaucoup touché. Leur lien familial est mal vu dans leur relation par autrui. On va essayer de les séparer, mais malgré la distance, les complots, et bien d’autres péripéties tragiques leur relation est infrangible. Clayton sera d’un soutien indéfectible envers Lali et William. Le lien entre les cousins est inébranlable.

Le personnage de Clayton est celui qui m’a le plus touché dans ce tome. A son retour en France il est obligé d’épouser Sophia. Leur union n’est pas de tout repos, pourtant Clayton est prêt à faire des efforts pour sauver son mariage. Comme vous le savez Clayton est un coureur de jupons. Il utilise son corps croyant que celui-ci est son seul atout. Sophia a beaucoup de difficultés avec les relations charnelles, et cela va pousser le jeune homme à retourner dans ses travers. La jeune femme manquant beaucoup de confiance en elle, devient de plus en plus détestable. Pourtant j’ai eu le sentiment qu’elle cherche juste sa place et l’amour d’autrui suite aux séquelles d’un passé familial compliqué.

Comme à son habitude JC Staignier met en valeurs les aspects de la société médiévale, les maladies de l’époque, les jeux de pouvoir et ses complots. Nous n’avons pas le temps de nous ennuyer, nous voguons de rebondissements en rebondissements. Nos protagonistes devront faire face à des trahisons. Plusieurs personnages détiendront de lourds secrets, des schémas familiaux compliqués vont se créer. L’aspect concernant les mariages de convenance est beaucoup plus présent que dans les tomes précédents.
Ce tome nous fera voyager dans le sud de la France, en Ecosse mais aussi en Angleterre. Les références historiques ainsi que les personnalités connues s’intègre parfaitement à l’intrigue. Nous assistons à la bataille d'Azincourt, au mariage de Charles VII et de Marie d’Anjou. Le récit m’a apporté son lot de surprises tout au long de l’histoire. Ce tome est bouleversant. Je n’ai qu’une hâte, lire la suite. Merci JC pour ce chef d’œuvre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/

Bonjour à tous, tout d’abord je tiens à remercier encore JC Staignier de m’avoir fait parvenir la suite des aventures de la famille de Percival. Aujourd’hui je vais vous parler du tome 2 de la saga « Le destin des cœurs perdus : La Rebelle de Castel Dark ».

Nous retrouvons Aelis de Percival sur le navire qui l’emporte, elle et les enfants jusqu’en France. Elle part rejoindre sa sœur Jane et son époux Edmond à Paris, suite à la tragédie qui a frappé sa famille. Sur le navire Aelis rencontre Brett, le capitaine du navire. Il lui permet de se raccrocher à la vie et de tenir le coup face aux tragiques évènements que la jeune femme vient de vivre. Elle ignore cependant à quel point Brett prendra de l’importance dans sa vie. Celle-ci va, par souci de vengeance, renoncer à l’amour. Tandis que les enfants de la famille de Percival, vont évoluer dans le milieu de la noblesse Française sous l’œil aguerris de Jane et Edmond.

Comme dans le premier tome, Aelis reste une femme aux idées trop moderne pour son époque. Elle ne veut pas se taire et laisser un homme, décider pour elle. D’ailleurs le caractère de la cadette va créer de nombreux conflits avec sa sœur et son beau-frère qui sont beaucoup plus conformistes et qui se doivent, de respecter le protocole de la cour de France.
Nous voyons également un côté plus sensible de la jeune femme, une femme tiraillée entre la culpabilité d’être une survivante, son désir de vengeance et l’amour.

JC Staignier a ajouté une touche de surnaturelle à l’histoire. Le fantôme d’Eryne prend beaucoup d’importance. D’ailleurs on apprend qu’Aelis à la faculté de communiquer avec les âmes de ses ancêtres. Cela nous amène dans de nombreuses scènes de flashback qui s’emboitent parfaitement dans le récit.

Les évènements historiques se mêlent élégamment à l'intrigue. Beaucoup de noms connus dans l’histoire sont cités : Descartes, Pizza, la famille royale De Valois,…
Les personnages se retrouvent plus d’une fois en difficultés suite aux conflits politiques de l’époque, les souverains n’étant pas forcément appréciés.

Il y a un juste milieu entre les dialogues et les descriptions ce qui fait que la lecture reste fluide, facile et rapide. On s’immerge totalement dans l’histoire.

La fin du livre, plus paisible, se concentre la descendance des enfants de Percival qui nous emmène vers le tome 3. Mais n’oublions pas que l’auteure n’épargne aucun de ses personnages ! Si j'ai beaucoup aimé le premier opus, j'ai encore plus apprécié le deuxième !
Il est intense et puissant. Alors si le tome 1 vous a plus, sautez vite sur le deuxième vous ne serez pas déçu.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-01
https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/

Cet opus nous relate l’histoire d’Aphrodite qui travaille sur une disparition avec son amie détective privée Vanessa. Son ex, Lonan a reçu des menaces, ce qui la met en danger et elle va devoir redoubler de prudence. Pendant ce temps Jayden va demander de l’aide à A. pour une affaire de photos de lui nu diffuser sur le net. Ils vont devoir collaborer pour trouver qui diffuse ces photos, et pourquoi ne pas profiter de cette collaboration pour se rapprocher...

Ce livre est écrit du point de vue interne, il varie entre A. et Jayden. L’intrigue est bien menée et originale, en particulier grâce aux caractéristiques des personnages. En effet, les trois personnages féminins principaux : Aphrodite, Vanessa et Jeannette sont atteintes de syndromes différents. Aphrodite a une main folle qu’elle ne contrôle pas. Jeannette est atteinte de Gille de la Tourette, et Vanessa est atteinte de synesthésie : elle associe les voix au toucher.

A est une femme qui assume de ne pas être exclusive dans ses relations d'un soir, mais qui aimerai tout de même bien réussir à se poser malgré son syndrome. Elle ne peut plus contrôler une de ses mains surnommée Athéna, qui a tendance à exprimer les sentiments refoulés de sa propriétaire. Le problème ? Elle se retrouve donc dans des situations qui ont tendances à la mettre bien mal à l'aise.

Jayden, est un pentathlonien. Son but : remporter la médaille d'or et les futurs jeux olympiques. Ce dernier est un homme qui ne cherche pas à s'encombrer d'une relation. Issu d'une famille assez conservatrice, il tente de garder un semblant de bienséance, lorsque il apprend que des photos nues de lui paraissent sur la toile. En demandant de l'aide à Aphrodite, il ne s'attendait pas à être autant touché par cette jeune femme, être le seul à la comprendre et la voire, elle, dans son ensemble.

Le récit est bien rythmé, plein d'humour et riche en rebondissements.
Wendy Roy nous parle avec pudeur et respect des difficultés physiques et psychologiques de ses héroïnes. Elle nous montre que malgré nos différences, nous pouvons tous réussir et surtout nous accepter.

Je n’avais pas lu les tomes nous parlant de Vanessa et Jeannette, mais cela n’a gêné en rien ma lecture. Cet opus a d’ailleurs éveillé ma curiosité, je vais donc les lire prochainement afin d’en connaitre plus sur nos protagonistes secondaires.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/

Tout d’abord je remercie JC Staignier de m’avoir fait parvenir ce livre. J’ai pris un réel plaisir à découvrir cet univers qui diffère de mes lectures habituelles.

l y a longtemps que je ne m'étais pas plongée dans un roman historique et quel plaisir de redécouvrir un moyen âge à la fois romanesque et réaliste. JC Staignier maîtrise parfaitement le champ lexical de l’époque. L’utilisation de ce langage mêlée au narrateur omniscient nous immerge totalement dans l’histoire. Mais n’ayez crainte les termes médiévaux ne sont pas un frein à votre lecture.

J'ai eu une profonde et sincère sympathie pour chaque membre de la famille de Percival et tout particulièrement pour Aelis et Ilyana. Elles ont deux caractères opposés, mais sont chacune à leur manière des femmes fortes, à une époque où il est difficile pour une femme de s’imposer. Aelis m’a beaucoup fait penser à Aria Stark dans Game Of Thrônes, une jeune fille qui veut se battre comme un homme et que rien n’arrête. J’avoue avoir un petit faible pour son personnage dans l’histoire. Quant à Ilyana, elle m’a beaucoup touché par sa sensibilité, elle possède également un petit côté rebelle mais avec beaucoup plus de finesse. Son personnage à beaucoup évolué au fil de l’histoire et je me suis énormément attachée à elle.

Ce roman nous met vraiment dans l’ambiance de l’époque grâce aux différentes descriptions des lieux, aux personnages et aux coutumes de l’époque. On voit que l’auteur a réalisé un vrai travail de recherche. Il ne faut pas s’attendre à une histoire douce. On est au Moyen-Age, l’époque où les pauvres ne valent rien et une femme moins encore. Le monde est gris et cruel. Certains protagonistes sont emplis de noirceur et n’ont aucun sens moral. Nous assistons à des meurtres, pillages, et violes qui sont le plus souvent impunis.

Tout est très intense dans ce roman. Je n’ai pas pu m’en détacher une fois ma lecture commencée. Je ne manquerai pas de mentionner un final renversant pour ce Tome 1, qui je n’en doute pas, en stupéfiera nombre d’entre vous tant le parcours des personnages saura vous tenir en haleine.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/

Ce livre est écrit du point de vue interne, nous avons celui des deux personnages principaux. L’histoire se lit facilement, même si le langage n’est pas adapté à celui d’un club de bikers.

En lisant le résumé du livre, je m’attendais à ce que Shay soit une héroïne au caractère fort. Ce qui est le cas dans le premier chapitre, mais dès sa rencontre avec Rex, je l’ai trouvé soumise. Elle a tendance à s’aplatir et faire tout ce que celui-ci désir.

J’ai eu beaucoup de mal à cerner la personnalité de Rex. Il prétend aimer les femmes fortes et indépendantes mais ses paroles et ses actes donnent l’impression qu’il aime que les femmes se soumettent à sa volonté.
Ce premier tome est très court, l’histoire va très vite. Je n’ai pas réussi à m’immerger dans l’histoire de Rex et Shay. Tout va trop vite, il m’est impossible de croire à une histoire d’amour aussi rapide. Shay et Rex ne font jamais connaissance et pourtant du jour au lendemain une histoire entre eux apparaît et devient sérieuse. Par contre si vous aimer les scènes de sexe vous serez servis, ce sont les seules interactions entre nos deux personnages principaux.

Audrey Carlan a pour habitude d’écrire des histoires qui ont tendances à mettre les femmes à l’honneur et valoriser l’égalité hommes/femmes. Donc vous imaginez le choque lorsque je tombe sur une scène où Rex maltraite une des filles du club ! Sans parler des conseils que peut prodiguer la mère de Shay qui sont en contradictions avec le principe du féminisme.

Il m’est vraiment difficile de vous parler de cette lecture comme je ne l’ai clairement pas apprécié.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce livre est écrit à deux voix comme dans beaucoup de romance, nous avons le point de vue d’Alex et de Mia. J’ai apprécié avoir l’impression d’être dans la peau de l’auteure dans la lecture de certains chapitres. Sans surprise, dès le prologue nous savons ce que Mia va découvrir qu’Alex est Lexi et qu’il lui a menti. Il n’y a donc aucun suspens.
Cependant cela ne m’a pas empêché d’apprécier énormément cette lecture. Les personnages sont simples et très attachants. J’ai pu facilement m’identifier à Mia qui est accro à la lecture, très maladroite et à tendance à perdre ses moyens et se mélanger dans ses paroles. Ella m’a fait beaucoup rire. Quant à Alex, il a tout du petit ami parfait. On ne peut pas lui en vouloir de cacher sa double identité à Mia quand on en connaît les raisons.
Une romance somme toute assez simple, une romance fraîche que j'ai dévorée en quelques heures. Si vous voulez une lecture rapide, pétillante et sans prise de tête allez-y.

https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 03-01
Le récit est écrit du point de vue interne qui varie entre Hope et Arthur. Mia Carre à une écriture fluide et dynamique, on ne s’ennuie jamais lors de notre lecture.
Hope n’a pas profité de sa jeunesse, n'ayant pas été élevée comme une enfant « normal », elle a beaucoup de choses à apprendre et de découvertes à faire. Elle décide donc de prendre la fuite direction New York pour vivre sa vie, comme elle l'entend. Hope est d'un tempérament timide et introverti. Cependant l’évolution de son personnage et le caractère qu’elle développe au fil des pages est admirable. L’auteure créée un mystère sur le départ d’Hope de sa ville natale, mais lorsque l’on en connaît la raison cela nous bouleverse totalement.

Arthur a une super carrière et un style de vie qu’on pourrait lui envier. En apparence il paraît inaccessible, un peu prétentieux mais il sait se montrer charmant et très protecteur envers ceux auxquels il tient. Il est toujours prêt à aider les jeunes dans le besoin et donne énormément de sa personne. Ce que l’on comprend aisément, lorsque il nous parle de son vécu.

J’aurai souhaité que le personnage de Frank, certes secondaire mais pas moins important, soit plus développé. On le cite plusieurs fois dans l’histoire mais on ne connaît quasiment rien de lui.

J’ai dévoré ce livre, il m’a fait littéralement pleurer. Sans que l’on s’en doute, l’auteure aborde un sujet grave, peu abordé voire même jamais dans les romances. En le lisant j’ai ressenti la tristesse des personnages puissances 10.

Cette lecture m’a replongé plusieurs années en arrière lorsque j’avais lu le livre « Ma vie pour la tienne » de Jodi Picoult, j’avais ressenti exactement les même sentiments : l’injustice, la tristesse, l’espoir, l’amour sous toute ses formes, la culpabilité,…

Je vous conseille vraiment cette lecture, j’ai personnellement adoré ce livre.

https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 02-01
Petit résumé : Alana est cataloguée dans la catégorie “fille sage trop sérieuse” par ses amis. Ce sont eux, et plus spécialement Drew, son petit ami, qui a l’idée de lui lancer un défi, histoire de montrer qu’elle peut parfois sortir de sa réserve. Le pari est simple, elle doit accepter un rendez-vous avec un inconnu et son honneur sera sauf. Alana se révèle très joueuse avec le mystérieux inconnu rencontré lors du speed-dating. Si c’est une “gentille” fille, elle veut se prouver qu’elle est capable de faire ses propres choix. Drew a voulu la jeter dans la gueule du loup, elle va y entrer de son plein gré pour son plus grand plaisir.
L’histoire est écrite du point de vue d'Alana principalement, mais aussi celui de A, et de deux autres personnages du livre. C’est un roman assez déroutant, comme Alana nous avançons à l'aveugle sans aucune informations sur cet homme mystère, nous sommes intrigués du début à la fin. Que cache cet homme qui ne se dévoile pas ? Qui sont ces personnes qui gravitent autour de cet inconnu, quels rôles jouent-ils ?
Le récit est bien rythmé, riche en rebondissements et en émotions. C’est une histoire comme on n’en voit pas souvent. Avec cette lecture nous n’avons pas l’impression de « déjà vu » comme cela peut nous arriver régulièrement.

https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-12-2019
e vous résume l’histoire en quelque ligne : Rose est chercheuse. Elle étudie les insectes et particulièrement la Lamprohiza Splendidula dite luciole alsacienne. Ses recherches la mènent vers d'infinies possibilités : soigner le cancer sans effets secondaires ou investir dans l'industrie cosmétologique pour dompter le vieillissement. Rose travaille avec Léo… qu'elle ne voit pas… Jusqu'à ce fameux dîner dans un restaurant alsacien. Rose vit avec sa mère et sa grand-mère ce qui n’est pas toujours facile, surtout quand l'une se prend pour une diva, et l'autre semble cacher un lourd secret qui se transmet de générations en générations.

Ce roman est le premier que je lis de Katherine Pancol, auteure pourtant très connue. J’ai été surprise de voir que ce livre ne se découpait pas en chapitre mais en partie. La façon dont l’histoire est écrite est surprenante, plusieurs points de vue sont mis en évidences. Katherine Pancol manie avec brillance l’alternance du point de vue omniscient au point de vue externe. Cependant le livre contient trop de description, ce qui alourdie la lecture.

J’ai adoré toutes les comparaisons du comportement humain à celui des insectes, cela est très divertissant. On voit que l’auteure maîtrise son sujet ainsi que le vocabulaire lié aux insectes. Le sujet principal traité dans ce livre est grave et pourtant il est mis en évidence avec légèreté.

Lors de ma lecture, j’ai trouvé Rose complètement immature socialement parlant, je me suis dit « ce n’est pas possible que quelqu’un d’aussi intelligent puisse être si bête » cela m’a fait penser au personnage de « Sheldon de The Big Bang Theorie ». Cependant toutes les réactions de Rose s’expliquent dans les dernières pages.

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire mais ce livre vaut vraiment le coup de continuer la lecture tellement les sujets traités sont importants.
https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-12-2019
Dès qu'il y a une nouvelle sortie d’Emma Green, je me jette dessus. J’adore vraiment cette auteure à la plume addictive dès les premières lignes de chacun de ces romans. Le seul problème avec les histoires d’Emma Green c’est que lorsque je commence un livre je n’arrive plus à m’arrêter !

Les personnages de se livre sont super attachant. On découvre Lemon Chamberlain, jeune femme de 17 ans qui se voit contrainte de vivre chez son oncle après l'arrestation de sa mère... Elle doit alors se conformer au monde des gens richissimes et influents, tout ce qu’elle déteste. Dans son nouveau lycée elle rencontre Roman Latimer, professeur d'histoire de 28 ans, hypster, n’ayant rien à voir avec le monde dans lequel il enseigne. Ce professeur qui met un point d’honneur à séparer son travail et sa vie personnel va succomber malgré lui à sa jeune élève pas comme les autres. Malgré cela il va résister, il est prêt à tout pour garder son poste pour sa famille, particulièrement son neveu qui compte plus que tout…

Tous les personnages de cette histoire sont attachants, intenses et ont chacun un caractère bien à part. Les scènes entre Lemon et Roman m’ont mis les frissons. Les descriptions nous émergent totalement dans l’histoire et nous font ressentir toute une panoplie de sentiments.

Le seule problème que j’ai eu avec ce livre : je n’avais absolument pas envie qu’il se termine.

En un mot : FONCEZ si vous ne l’avez pas encore lu.
Avez vous apprécié ce commentaire ? -5
date : 30-12-2019
Dès qu'il y a une nouvelle sortie d’Emma Green, je me jette dessus. J’adore vraiment cette auteure à la plume addictive dès les premières lignes de chacun de ces romans. Le seul problème avec les histoires d’Emma Green c’est que lorsque je commence un livre je n’arrive plus à m’arrêter !

Les personnages de se livre sont super attachant. On découvre Lemon Chamberlain, jeune femme de 17 ans qui se voit contrainte de vivre chez son oncle après l'arrestation de sa mère... Elle doit alors se conformer au monde des gens richissimes et influents, tout ce qu’elle déteste. Dans son nouveau lycée elle rencontre Roman Latimer, professeur d'histoire de 28 ans, hypster, n’ayant rien à voir avec le monde dans lequel il enseigne. Ce professeur qui met un point d’honneur à séparer son travail et sa vie personnel va succomber malgré lui à sa jeune élève pas comme les autres. Malgré cela il va résister, il est prêt à tout pour garder son poste pour sa famille, particulièrement son neveu qui compte plus que tout…

Tous les personnages de cette histoire sont attachants, intenses et ont chacun un caractère bien à part. Les scènes entre Lemon et Roman m’ont mis les frissons. Les descriptions nous émergent totalement dans l’histoire et nous font ressentir toute une panoplie de sentiments.

Le seule problème que j’ai eu avec ce livre : je n’avais absolument pas envie qu’il se termine.

En un mot : FONCEZ si vous ne l’avez pas encore lu.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Nous sommes plongés en plein conflit de mafia italienne. D’un côté les « Benedetti » et de l’autre les « DeMarco. » À seize ans, Lucia DeMarco est contrainte par son père de signer un contrat. Un contrat dans lequel elle devient la propriété de Salvatore Benedetti. Un contrat qui épargnera sa famille, un contrat qui la sacrifie, un contrat pour payer sa dette envers la famille rivale. Un contrat qui placera Lucia entre les mains de l’ennemi.
Elle passe les cinq années suivantes, dans un établissement privé éloignée de sa famille. Le jour des funérailles de son père, elle est réclamée par Salvatore.

Les premiers chapitres m’ont plu et ont attisé ma curiosité Lucia semblait avoir un caractère bien trempé et j'attendais avec impatience sa rébellion mais cela a vite été noyé dans ses larmes tout au long du roman.

Le personnage de Salvatore est tout en contradiction, il n’apprécie pas les méthodes de son père, pourtant il les applique. Il peut être imbuvable et se comporter en gentleman les secondes d’après. J’ai eu beaucoup de mal à cerner son caractère.

L’auteure arrive à nous faire ressentir l’alchimie entre les deux personnages principaux, même si pour moi il y a trop peu de scènes développées pour l’exploiter pleinement. Les scènes érotiques sortent de nulle part et sont longues par rapport au temps consacré à l’approfondissement de l'histoire en elle-même.

Le monde de la mafia est au second plan. L’univers est tellement peu développé que le livre en devient une Soft Romance. Les évènements vont trop vites et sont survolés à mon goût.

Ce n'est pas la Dark Romance du siècle mais la plume de l'auteure rend l'histoire agréable à lire malgré le manque de consistance.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-12-2019
Cette histoire parle de 2 jeunes adultes se trouvant à la Fac. Lors d’une soirée Kellan travail comme DJ et Malia flash sur lui. Ils vont flirter et Malia va complètement craquer sur lui. Le lendemain matin, lorsqu’elle se lève Malia surprend sa sœur Marjorie qui était censée se trouver à Paris avec ce fameux Kellan qui se trouve être le copain de sa sœur.

Tout au long de l’histoire un mystère va se créer sur le retour à la maison de Marjorie. Marjorie qui revient vivre chez ses parents en compagnie de son copain Kellan. Malgré ce mystère, j’ai vite compris la raison de son retour.

Je vous avouerai qu’au début de l’histoire j’ai eu un peu peur de lire une histoire bâteau, mais plus j’avançais dans ma lecture et plus j’ai été conquise. L’alchimie entre Kellan et Malia est ressentie puissance 10. On a envie d’en vouloir à Kellan et de détester Malia pour son attitude envers sa sœur mais cela nous est impossible. On en arrive même, à détester Marjorie qui est le personnage à plaindre dans ce récit.

Il faut savoir que lors de notre lecture on apprend que Kellan à un lourd passé et un historique familial plus que compliqué. Je trouve dommage que cela ne soit pas plus mis en avant pour rajouter un côté beaucoup plus intense à l’histoire. Nous avons quelques scènes par ci, par-là, mais ce n’est pas assez à mon goût.

Malia est une jeune fille indépendante, au caractère fort et rebelle. Dans toutes ses aventures elle est soutenue par sa meilleure amie Lindsey. Lindsey est la meilleure amie que tout le monde rêverait d’avoir, elle et Malia sont inséparables. Leur amitié m’a beaucoup touché.

Lors de ma lecture j’ai eu du mal à comprendre la relation entre Malia et Marjorie. L’auteure nous souligne qu’elles n’ont jamais été hyper proche mais pas particulièrement en conflit non plus. De ce fait, les premières interactions de Malia envers sa sœur m’ont un peu perturbée. J’aurai aimé la présence d’un petit paragraphe développant cela, pour plus de compréhensions sur leur relation fraternelle.

Quant aux parents des jeunes filles, ils sont souvent cités dans l’histoire, mais peu présent dans le récit. Cela est dommage, j’ai presque eu l’impression qu’ils ne vivaient pas sous le même toi que leurs filles.

Pour moi ce livre a été une très bonne surprise, une lecture addictive comme je les aime.
https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L’auteure nous relate l’histoire d’Aileen ayant répondu à une annonce sous l'emprise de l’alcool, elle va enfin réaliser son rêve... Rencontrer Evan, chanteur de Black Devils ! Elle décroche un rendez-vous au studio et rencontre son idole, leader et chanteur du groupe. Dès la 1 ère rencontre, l’attirance sexuelle et le désir entre les deux personnages est palpable. Le problème ? Evan est fiancé.

Lors de ma lecture j’ai tout de suite été transportée dans l’histoire. L’écriture d’Emilia Adams est fluide. Il est rare que dans un livre je ne devine pas les événements qui vont advenir, et là pour une fois cela a été le cas. J’ai eu beaucoup de surprise tout au long de ma lecture.

Les personnages de l’histoire sont attachants. Aileen est une jeune fille avec la tête sur les épaules et un caractère bien affirmé. Elle a perdu sa maman quand elle était jeune de façon tragique. Et cela affecte de bien des façons sa vie actuelle.
Evan quant à lui, et le chanteur et leader de son groupe de rock, c’est un personnage autoritaire qui aime tout diriger. Il aime que tout ce qu’il entreprend soit parfait.

Cependant le dénouement de l’histoire est trop rapide. Il m’est difficile de vous en parler sans vous spoiler la fin du livre. Cela est pour moi décevant, sachant que le début de l’histoire a su me tenir éveiller une grande partie de la nuit.

https://www.facebook.com/lacitadelledemeslectures/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-12-2019
Petit résumé : Cable et Affton se sont connus au lycée. Affton, l’invisible, arrivée il y a peu, et Cable, l’incontrôlable, fils d’une riche famille, qui se comportait comme si le monde lui appartenait. Diamétralement opposés, ils n’étaient pas destinés à se fréquenter, et ne se s’étaient d’ailleurs jamais adressé la parole… en dehors d’une unique fois. Malgré elle, Affton se retrouve au cœur d’une histoire familiale. Tout ça à cause d’un malheureux message, d’une malheureuse conversation. Fille d’une mère toxicomane qui en est morte, elle seule a su déceler le véritable problème de Cable : la drogue. Malgré son avertissement, la vie de Cable s’est retrouvée bouleversée. Alors, des années plus tard, Affton va se retrouver à baby-sitter son ancien camarade de classe, tout juste sorti de prison…
Les personnages sont attachants. En apparence Cable a tout pour être heureux, pourtant il se sent vide sans vraiment en connaître la raison. C’est la raison pour laquelle, il sombre dans la drogue. Qui n’a jamais ressenti ce sentiment de vide à un moment dans sa vie ? Même si l’on n’a aucun problème de drogues, on comprend facilement les sentiments du personnage. On a peur pour lui, on s’inquiète du moindre risque de rechute autant qu’Affton. Mais j’ai eu aussi très peur qu’Affton devienne le seul et unique repère de Cable, sa nouvelle addiction. On s’inquiète également pour Affton, on a peur qu’elle sombre en aidant Cable, peur qu’elle soit replongé dans son passé, peur que leurs interactions finissent par la briser.
Jay Crownover se base sur son expérience personnelle, l‘auteure nous fait ressentir chaque émotion, chaque larme et chaque victoire. Elle a glissé une part de son âme dans l’histoire de Cable et d’Affton.
Love & Rehab est une histoire puissante sur les dangers de la drogue, mais aussi sur la culpabilité, la dépression et le dégout de soi. Une histoire de guérison, de rédemption, de pardon des autres, mais aussi de soi. Tous les aspects cités ci-dessus sont superbement exploités.
A la fin de ma lecture j’ai eu juste envie de dire : WAOUH !!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0