Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Joedalton7 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Le Parfum Le Parfum
Patrick Süskind   
Je m'attendais à un roman long, incompréhensible et barbant, mais c'est raté et j'ai été agréablement surprise. Comme l'à dit une critique :" à chaque page, de nouvelles senteurs", c'était le but non ?

par vagabonde
Cachemire Cachemire
Ruben Del Rincon   
Dans les années 80, un groupe d'ouvriers se retrouve sans travail à cause de la fermeture de l'usine dans laquelle ils sont employés. Agustin est l'un d'eux, courageux et plein de ressources. Sans argent, en pleine crise et avec une famille à nourrir, il va pousser ses collègues à retrouver leur fierté et leur travail... en reprenant avec eux la direction de l'usine d'une manière tout à la fois incroyable et originale !
L'Héritière des Raeven, Tome 1 : Sorcière malgré elle L'Héritière des Raeven, Tome 1 : Sorcière malgré elle
Méropée Malo   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2016/09/16/lheritiere-raeven-t1-sorciere-malgre-de-meropee-malo/

J’ai commencé cette lecture quelque peu mitigée devant la multitude d’avis négatifs que ce livre avait engendré. Je l’ai d’ailleurs emprunté à la bibliothèque au cas où… et j’ai malheureusement bien fait.

C’est l’histoire d’Assia qui rentre du pensionnat dans lequel elle a passé pas mal d’années et qui découvre que toute sa famille est décédée 7 ou 8 ans auparavant. Elle va ensuite découvrir qu’elle est une sorcière et apprendre la magie.
Au début, quand on lit le synopsis, on peut peut-être penser à la série Charmed que l’on regardait plus jeune et être instantanément séduit par la magnifique couverture et mise en page.
Seulement, quand on y réfléchit un peu, c’est déjà tout de même un peu bizarre que cette jeune fille ne rentre jamais de ce pensionnat (même Harry Potter rentrait l’été !) et ne s’inquiète pas de ne pas avoir de nouvelles pendant tant d’années !

Quand on commence le livre avec déjà cette idée peu crédible en tête, c’est déjà mal parti.
Malheureusement, cela va de mal en pis. La réaction d’Assia à l’annonce du décès de sa famille est ridicule au possible. Très peu d’affect et une réflexion sympathique : elle se demande qui va donc bien pouvoir l’aider à choisir quelles études elle va suivre à la rentrée vu que sa famille est décédée et désespère de voir que personne n’a donc pu payer la facture internet… !
Puis, elle se décide quasiment instantanément que finalement, cette maison de famille il vaut mieux la vendre et rencontre par la même occasion un jeune homme agent immobilier qui la fait déjà défaillir, semblant déjà s’être remise de l’annonce faite juste avant…

Je n’avais pas encore atteint la centième page que j’ai malheureusement estimé avoir poussé assez de soupirs et avoir assez levé les yeux au ciel. L’écriture de Méropée Malo semble brouillonne, hésitante et avoir manqué de relectures efficaces. Certaines phrases sont trop longues et auraient clairement eu besoin d’être remaniées par exemple.

J’ai donc, à mon plus grand regret, décidé d’abandonner ce livre. Il faut savoir que j’ai longuement hésité. Je suis restée bloquée quasiment 2 semaines dessus avant de décider qu’il ne méritait pas le temps que je lui consacrais. Je suis affreusement déçue par cette lecture. Il s’agit là de mon deuxième abandon dans toute ma vie de lectrice !

En conclusion, le synopsis attirant, la magnifique couverture et la fabuleuse mise en page n’ont pas réussi à palier aux nombreux défauts d’écriture et de scénario présents dans ce livre pour moi. Je me suis malheureusement profondément ennuyée et ait été forcée d’abandonner ce livre à mon plus grand regret…

par Mayumi
L'Héritière des Raeven, Tome 2 : Sorcière en son temps L'Héritière des Raeven, Tome 2 : Sorcière en son temps
Méropée Malo   
Très bonne suite, très agréable à lire, j'adore toujours autant, parfois certains passages furent assez longs mais l'héroïne a quand même réussi a m'emporter totalement dans l'histoire, je me suis totalement mise à sa place ! J'ai hâte de lire la suite!
L'Héritière des Raeven, Tome 3 : Sorcière à tout prix L'Héritière des Raeven, Tome 3 : Sorcière à tout prix
Méropée Malo   
J'ai hésité à le lire, le tome 2 m'ayant un peu refroidie, mais finalement la curiosité était trop forte. J'avais besoin de réponses sur tous ses mystères en suspend.

Donc voilà, j'ai fini de lire le dernier tome de cette saga, j'avoue que j'ai eu un peu de mal à me mettre dedans, mais finalement cette fin fait remonter un peu la saga dans mon estime. J'ai aimé comment finalement les choses se mettent en place, qu'on comprenne de mieux en mieux l'intrigue principale et ça éclairci quelques points sur le comportement d'Assia. Qui d'ailleurs est moins agaçante dans ce tome. Comme dans les autres tomes, mon accroche reste pour Théo qui est un personnage qui est assez original et attachant pour moi.

Je ne déconseille pas cette trilogie, elle reste sympa à lire et rappelle avec Nostalgie l'univers de charmed pour la forme de la sorcellerie.
U4 : Contagion U4 : Contagion
Vincent Villeminot    Yves Grevet    Carole Trébor    Florence Hinckel   
Ma chronique sur le blog : http://wp.me/p6HBXd-yf

Ma lecture de U4 remonte à presque un an (j'ai lu Stéphane) mais quand j’ai vu que U4 Contagion sortait et qu'on nous promettait une suite, je me suis dit pourquoi pas ?

U4 Contagion n’est pas tout à fait une suite de U4, en fait on ne peut pas du tout dire que c’est une suite. Sans ouvrir le livre et simplement en lisant le résumé, on peut croire que c'est en fait le récit de quatre personnages, un peu comme le U4 original sauf qu'en vérité, ce n'est qu'un recueil de nouvelles. Il rassemble donc plusieurs nouvelles sur de nouveaux personnages, des personnages secondaires mais aussi sur les quatre personnages principaux. Ces nouvelles sont plus ou moins longues et deux petites BD, que j’ai bien aimées même si elles auraient mérité un peu plus de détails, illustrent certains passages du livre.

J’ai beaucoup aimé les premières nouvelles qui se passent pour la plupart juste avant le début de l’épidémie. J’ai surtout adoré Lena dans le bunker et son récit jour après jour jusqu’à ce qu’elle sorte de son bunker. Malheureusement, les premières nouvelles sur quelques personnages nouveaux, laissent très vite place aux nouvelles sur des personnages que l’on connaissait déjà si on avait lu auparavant les quatre tomes de U4. Dans les premières pages de U4 Contagion, on nous prévient que certaines nouvelles contiennent des spoilers mais qu’il est tout à fait possible de les lire sans avoir lu au préalable U4. Je ne suis pas d’accord et je déconseille de se lancer dans U4 Contagion sans en avoir lu ou relu au moins un. J’ai été complètement perdue dans la multitude de personnages et les nouvelles étaient parfois des flashback dont je ne me souviennais pas. Au final, j’ai essayé de resituer des personnages qui ne me disaient rien et des situations dont je ne me souvenais pas non plus. Et les nouvelles étaient souvent trop courtes pour que j'accroche vraiment à un personnage en particulier.

La nouvelle que j’attendais le plus était celle sur Koridwen parce que c’était la seule qui n’avait pas eu de vraie fin en soi mais j’ai également été déçue de ce côté puisque la fin est ambiguë et n’est toujours pas une fin.

En conclusion, des nouvelles courtes, parfois plus longues, qui n’ont pas la même qualité et qui se terminent, pour la plupart, de façon ambiguë. Le pari de faire une série de quatre personnages écrit par des auteurs différents était gagné mais le problème de ces nouvelles est qu’on est confronté d’une nouvelle à l’autre à un style d’écriture radicalement différent et qui m’a beaucoup dérangé. Je cherchai des réponses avec ce tome, voire une suite et une fin pour certains personnages mais j’ai plus eu l’impression que c’était un tome en plus superflu, écrit pour surfer un peu sur le succès de U4 et contenter les fans.

par MissEcho
U4 : Yannis U4 : Yannis
Florence Hinckel   
J’ai été attirée par le concept : 4 livres à lire dans l’ordre que l’on veut. Et puis, on peut dire que l’éditeur a rendu honneur à cette série en lui faisant beaucoup de publicité et en lui offrant des magnifiques fourres (qui sont trompeuses). Je ne savais pas trop à quoi m’attendre : les histoires étaient-elles distinct ou pas ? Cette histoire était-elle une pâle copie des romans post-apocalyptique que nous aimons tant ? Je me suis finalement décidée pour Yannis.
J’ai bien aimé l’histoire qui finalement ne m’a pas un instant fait penser à Hunger Games ou Divergente (pour ne citer que deux de ces parents).
Le décor est très vite posé : mort et désordre. On entre directement dans la tête d’un personnage choqué et qui a perdu ses forces. Malgré ce que l’on peut penser, la vitesse du récit n’est pas morne. Le découpage des chapitres nous porte dans les pages malgré la lenteur de l’action.
Yannis. Je ne vais pas le cacher. J’avais choisi ce livre parce que j’appréciais beaucoup la fourre. Cette image nous fait penser à un homme fort et déterminé. Sur ce point-là, j’ai été un peu déçue. Yannis est un garçon qui vient de perdre sa vie et sa famille. Il décide de quitter sa ville, de se lancer dans l’inconnu. Il doit faire face au danger, à la violence, au chaos. On ne peut pas être sans émotion face à cela et l’auteur à bien réussi à nous faire ressentir la détresse de son héros. Malgré cela, Yannis ne va pas s’inscrire dans la liste des personnages qui m’ont marqué.
Le protagoniste va croiser la route de plusieurs autres personnes. Tout d’abord, son chien qui va le suivre partout. J’étais beaucoup plus attaché à ce petit animal plein d’énergie et humoristique que par les autres. Sans vous spoiler, Yannis croise la route d’un des protagonnistes de la série (je ne vais pas vous dire qui) et ce personnage m’a tapé sur les nerfs. Je vais probablement lire son livre pour savoir ce qu’il se passe dans sa tête et tenter de mieux comprendre cette personne torturée. Yannis va également se faire d’autres amis qui vont survivre ou mourir mais qui vous tous amener de la légèreté et des émotions.
La fin de l’histoire m’a satisfaite même si je n’ai pu m’empêcher de penser que les auteurs avaient choisi la facilité et le marketing. Sans surprise… Je vais la décrire comme cela.
Pour parler de l’écriture de l’auteur, j’ai parfois noté quelques incohérences et ce n’est pas l’écriture qui m’a le plus transporté, mais elle a quelque chose d’unique.
En résumé, le scénario m’a beaucoup plus, le concept m’a beaucoup plus. Mais j’avais probablement trop attendu de ce roman. Malgré tout, avec de la distance, je peux quand même vous dire que ce roman m’a plus sans tout de fois s’inscrire dans mes coups de cœur. Je le conseille tout de même aux amoureux du post-apocalyptique.
http://theworldbookofamaliaandmoon.blogspot.ch/

par Lunanyhm
U4 : Koridwen U4 : Koridwen
Yves Grevet   
Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/07/u4-koridwen-de-yves-grevet.html

Dès le début, avant même de commencer ma lecture, j'ai été séduite par ce concept si original. Il me tardait de lire ce roman et franchement, je n'ai pas du tout été déçue.
Nous avons ici une histoire rondement bien menée, qui nous passionne dès les premières lignes. Alors même si l'action à proprement parler met un certain temps à venir, l'auteur retient notre attention par une intrigue captivante et saisissante.
Puis, vient le départ de Koridwen pour Paris et là, c'est un enchaînement de rebondissements.
J'ai été totalement happée par cette histoire, qui m'a paru d'autant plus réaliste qu'elle se passe près de chez moi ! Je n'ai jamais lu de dystopie qui se déroule en France et de surcroît en Bretagne (pour la première partie). Voir les villes telles que Morlaix, Ploumagoar, Yffiniac, St-Brieuc... dévastées et sa population décimée, bouh, ça fait un coup au cœur !
Rarement, je ne me suis sentie aussi proche d'un univers. Le fait que le récit se situe en France change tout, ça nous prend aux tripes.
L'héroïne, elle, loin d'être parfaite, avec un caractère breton bien trempé, (que je reconnais bien) a su m'émouvoir et m'attendrir.

Cette lecture rythmée et entraînante est un régal. Je n'ai qu'une envie, lire au plus vite les autres tomes, connaître l'histoire de Yannis, Jules et Stephane.
Mon seul bémol serait sur le dénouement qui, pourtant génial, est bien trop ouvert à mon goût et me laisse carrément sur ma faim. J'en veux plus !

Un véritable page-turner, palpitant, addictif et innovant, pour ce roman dystopique made in France. Une réussite totale qui en fera la série incontournable de la rentrée.

par toutoun
U4 : Stéphane U4 : Stéphane
Vincent Villeminot   
Un des quatre romans de U4 qui m'a le plus intéresser. J'étais un peu fasciner par le personnages de Stéphane, et je ne suis pas mécontente de l'avoir garder pour la fin. Même si je reste déçu par la fin, que j'aurai aimé comme celle de Koridwen (mais qu'on connaissait déjà un peu suite à la fin de Yannis), j'ai vraiment préférer ce tome là.

par aciantar
U4 : Jules U4 : Jules
Carole Trébor   
Ce livre est ultra addictif, impossible de le lâcher ! L’histoire est captivante et je me suis très vite attachée au personnage principal, Jules.
Jules est un garçon de 15 ans qui est extrêmement touchant. On progresse tout au cours de l’histoire à travers ses yeux et ses sentiments qui sont parfois si enfantins qu’il n’en est que plus attachant. Sa gentillesse et son innocence ne peuvent nous laisser indifférent. Les autres personnages sont tout aussi captivants (avec une préférence personnelle pour Vincent !). Je n’ai pu retenir mes larmes au passage de certaines scènes.
J’ai beaucoup aimé l’écriture de cet auteur. Elle a su nous transporter dans le cœur de Jules et pourtant je suis une adulte ++, très loin de mes 15 ans et pas du tout adepte des jeux mais j’ai vraiment accroché cet univers d’adolescent.
Je conseille vivement ce livre !

par letides