Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Joligul : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Unexpected Unexpected
Elle Kennedy   
Je connaissais la plume de Elle Kennedy pour sa série ‘Off Campus’ je me suis donc dit pourquoi pas avec Unexpected. Soit j’avais trop d’attente soit cette histoire ne m’a pas totalement convaincue.

Marley sort tout juste d’une histoire d’amour chaotique. Depuis qu’elle a découvert la vérité sur son fiancé, à savoir qu’il est un trafiquant de drogue notoire, Marley n’a plus confiance en personne et surtout pas en la gent masculine. Elle n’admet pas s’être fait berner, d’avoir été aveuglée par son amour pour Patrick à ce point. Et comme si la vérité n’était pas assez cruelle pour elle, la police la soupçonne d’être la complice de Patrick. Bref, c’est le chaos total dans la vie habituellement bien rangée de Marley.

Lorsque son amie, Gwen, la pousse à sortir et à voir à nouveau du monde, Marley fait accidentellement connaissance avec son nouveau voisin, Caleb, un magnifique spécimen masculin. Il est beau, athlétique, viril et il vient surtout de lui sauver la vie. Elle succombe à son charme instantanément. Seulement, ce qu'elle ne sait pas encore c'est que le beau Caleb n'est pas ce qu'il prétend être. C'est un agent fédéral, sous couverture, qui tente d'appréhender le fameux ex-fiancé de Marley. Il met en danger son enquête en entrant en contact avec elle et son attirance pour elle lui brouille les idées.

Caleb a un passé sombre et difficile. Il se révèle au fur et à mesure des pages. Le policier à l'enfance sombre est toujours un personnage que l'on a plaisir à retrouver pour son côté bad boy et tendre à la fois. Malgré tout, j'ai été un peu gênée qu'il soit si intensément attiré par Marley sans la connaître et malgré sa mission.

Ce livre m'a vraiment laissé sur ma faim. Elle Kennedy avait tous les éléments en main pour nous offrir une histoire addictive. Malheureusement, la petite taille du récit empêche tout développement, toute profondeur et j'ai encore du mal à comprendre pourquoi elle a choisi de ne pas l’approfondir plus que cela.
Alors que « The Deal » était un véritable coup de cœur, je tombe un peu de haut avec cette histoire.
Un livre à lire pour se détendre, rien de plus, rien de moins.

https://labook-o-shere.blogspot.com
Maestra, Tome 1 Maestra, Tome 1
L.S. Hilton   
Je remercie Cécile ainsi que les éditions Robert Laffont pour cette lecture et pour leur confiance. Bon, écrire cette chronique va être très difficile, car Maestra est une lecture qui a éveillé des sentiments déroutants et parfois contradictoires chez moi. Mon avis ne se cantonnera pas à “j’ai aimé” ou “je n’ai pas aimé”. Ce que j’ai découvert dans cette lecture nécessite un peu plus de développement.

Encensé par la critique, Maestra a fait parler de lui bien avant sa sortie. Il n’était donc pas question que je passe à côté. Jusqu’à présent, les livres de la collection thriller de Robert Laffont m’ont toujours ébranlée. J’en ressortais chaque fois soufflée et admirative. Avec Maestra, mon sentiment est plus… mitigé, je dirais. Ce n’est clairement pas mon genre de lecture ; j’ai été franchement dérangée, mais on ne peut pas nier le talent de L.S Hilton. Non, je n’ai pas apprécié ce roman comme j’ai pu apprécier les autres thrillers de La Bête Noire, mais j’ai ressenti le désir de pousser toujours plus loin ma lecture, parce que malgré tout ce qui me dérangeait, l’auteur me tenait entre ses griffes.

Nous suivons Judith Rashleigh, qui travaille dans un hôtel de ventes aux enchères d’art à Londres, comme assistante. Surqualifiée pour cette emploi, ses qualités ne sont pas reconnues, et la jeune femme est traitée comme une subalterne. Frustrée, elle décide de prendre un deuxième job, comme hôtesse dans un bar à champagne (pour ne pas dire escort-girl). Judith s’assume, aime l’argent et ne le cache pas. Les choses s’accélèrent lorsqu’elle perd son emploi d’assistante et qu’elle décide de ferrer un gros client en le suivant sur la Côte d’Azur. Judith ne se doute pas un seul instant dans quelle histoire elle met les pieds. Meurtre, art, mode et sexe se côtoient étroitement dans une spirale infernale.

Depuis sa sortie, on a souvent comparé ce livre à 50 nuances de Grey, ce que je ne m’explique pas. Le côté érotique est très présent, c’est exact, mais il n’y a pas l’ombre d’une histoire d’amour cucul la praline qui se dessine en arrière-plan. L’auteur nous offre du cru et du faste, ce qui, je dois bien l’admettre, donne un résultat assez surprenant.

Le fait que je ne sois pas parvenu à apprécier le roman vient surtout du fait qu’entre Judith et moi, ça n’a pas collé. C’est une très bonne anti-héroïne, ça, c’est certain, mais elle a une personnalité à laquelle il est difficile de s’identifier. Sulfureuse, sournoise et fatale, elle est comme un serpent venimeux qui jauge sa proie avant de frapper. Son désir de vengeance n’occulte pas pour autant sa soif de contact charnel, ses instincts sont totalement débridés et finissent par en devenir obscènes. On ne peut pas dire que je sois prude – il m’arrive de me pencher sur la littérature érotique –, mais là, c’est froid, presque chirurgical, il n’y a aucune place pour les sentiments. D’érotique, le roman bascule rapidement dans la pornographie. D’autant plus que la sexualité tient une place non négligeable tout le long de l’histoire, et j’avais tendance à automatiquement chercher le paragraphe suivant pour passer à autre chose, car à la longue, ça en devenait lassant.

Ce qui est assez spécial avec Judith, c’est que même si on ne l’aime pas, elle n’a de cesse de nous prendre par surprise. Elle a des objectifs bien précis et est prête à tout pour y parvenir. Elle assume ce qu’elle fait et ce qu’elle est sans sourciller, n’hésitant pas à manipuler, mentir et simuler. C’est une héroïne déterminée, entreprenante et très calculatrice.

En dehors de ça, j’ai été agréablement surprise par le cadre mis en place par L.S Hilton. Le milieu de l’art est fascinant, et lorsqu’il est couplé à l’aspect criminel, ça donne un mélange particulièrement original. Cette trame de femme fatale qui utilise sa sexualité et sa ruse pour arriver à ses fins se révèle aussi effrayante qu’impressionnante.

La plume de l’auteur est travaillée, aboutie. En dehors de l’érotisme trop présent qui m’a fait freiner des quatre fers, j’ai néanmoins bien accroché à l’intrigue, avec l’envie de connaître la suite. L’univers est riche, élaboré avec soin, et laisse entrevoir les dessous d’un commerce parfois déloyal et malhonnête.

En résumé, L.S Hilton est une auteur qui ne manque pas d’audace. Si Maestra m’a laissé un sentiment mitigé, je dois reconnaître qu’il est doté de qualités indéniables, qui feront vibrer la corde sensible de certains lecteurs. En ce qui me concerne, j’ai trouvé l’intrigue accrocheuse, mais l’héroïne imprévisible et sans scrupule m’a empêchée de me sentir complètement à l’aise. Le côté érotisme cru a été un véritable frein dans ma lecture, également.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/thriller---polar/maestra-ls-hilton
Remember, tome 2 Remember, tome 2
Alexandra Gonzalez   
Lien ici : http://wp.me/p5AuT9-1BU

Un final que j’avais hâte de lire. Et comment dire ? L’auteur Alexandra Gonzalez ne fait pas rien comme les autres. Déjà dans la première partie, elle avait mis la barre bien haute. Et bien cette fois-ci elle a fait encore plus fort et s’est surpassée. Bref, elle clôture « Remember » en Beauté !

Direction Cornfield, où tout a commencé et où tout doit prendre fin pour notre trio, Reed, Cora et Lucas. Et accrochez-vous car vous n’allez pas en revenir …

Avec une plume toujours aussi fluide, addictive, palpitante et qui a gagné en maturité, Alexandra Gonzalez nous offre une Fin à couper le souffle. Une chose est sûre cette auteur n’a pas froid aux yeux. Car elle a osé sortir des sentiers battus. Et juste pour cela elle a gagné tout mon respect. C’est tout simplement Bluffant ! Je lui tire mon chapeau. Il y a le parfait mélange de Passion, de la Tendresse, de la Trahison, de la Vengeance, du Suspens, du Danger, de l’Humour, de la Souffrance, de la Violence et de l’Horreur. Tout est parfaitement dosé. On ne s’ennuie pas un seul instant.

Une intrigue époustouflante menée avec une grande finesse qui tient la route et qui est très intense en Sensations. Alors attention, car vous aurez du mal à lâcher le livre. Un rythme soutenu où l’on ne voit pas le temps passé, où l’on se laisse happer par ces révélations ahurissantes et ces revirements de situations.

Une narration à trois voix, celle de notre trio qui ne va pas vous laisser indifférents. Trois Grands Personnages. Oui j’ai bien dit Trois et non Deux. Cara et Reed, un couple incroyable qui va franchir un cap important dans leur vie. Et même s’ils doivent affronter les coups tordus de Lucas, leur Amour reste intact. Rien ne peut les atteindre. Que dire de Lucas ? Un Monstre de la pire espèce. Mais ce que j’ai appris sur lui est É-NOR-ME ! Et j’avoue que je comprends pourquoi il a agit ainsi. Il ne voulait qu’une chose mais qu’il n’a jamais eu. Mais attention, cela ne veut pas dire que je l’excuse pour ses atrocités.

Ces personnages magnifiquement dépeints. Ce que l’on apprend sur eux est époustouflant. Et c’est ça que j’ai énormément apprécié chez Alexandra. Elle ne va pas nous faire de cadeaux ainsi qu’à ses personnages. Elle va prendre un malin plaisir à mettre nos nerfs à rude épreuve. On passe du fou rire aux larmes. De la stupéfaction au dégoût. De la souffrance à la Rage. On s’interroge, on s’inquiète, on doute, on reste en haleine, on est proche de la crise de nerfs car on ne veut qu’une chose : savoir comment tout cette situation infernale va se terminer. Et quand cette fin spectaculaire arrive, on est pris au dépourvu et on en reste sans voix.

Ce livre est une histoire de fou que je ne suis pas prête d’oublier de sitôt. Je n’ai jamais rien lu de tel. J’ai cru devenir folle. Mais j’ai été littéralement impressionnée par cette série. Et je suis fière d’avoir ces deux Sublimes Livres dans ma Bibliothèque. « Remember » d’Alexandra Gonzalez est une lecture incontournable. Un Énorme coup cœur pour moi.
Rugby boy - Intégrale [Spicy] Rugby boy - Intégrale [Spicy]
Lou Duval   
Je voulais commencer cette série dans son intégralité en tout cas pour les tomes de 1 à 3. Voilà, sans aucune interruption. Eviter cette frustration de ne pas avoir la suite sous la main.
J'ai lu le livre en 4 heures et sincèrement, j'ai passé un très bon moment avec nos personnages dont Lou, La pigiste de la chaîne LCI mais surtout l’héroïne de l'histoire, Scott Smith, un ancien Rugbyman, La cousine de Lou et un collègue de travail qui devient insupportable au fil de l'histoire.
Ici, on découvre comme le titre l'indique, le monde du rugby. Un milieu que je connais seulement de nom et même si l'auteure ne s'attarde pas trop sur les détails à propos de ce sport, on devine bien l'enjeu.

Lou c'est la fille un peu gauche, qui a vraiment du mal à tenir sur ses pattes. Du coup, au moment de frôler la catastrophe et de se retrouver à terre, elle est secourue in extremis par un charmant homme. Scott, cet ancien rugbyman.
Elle le retrouve ensuite juste après pour la rencontre avec les joueurs, le staff etc.... et quelques jours plus tard, elle apprend qu'ils vont devoir bosser ensemble pour couvrir les matchs. Complètement désemparée la nana. Comment tenir devant un homme aussi sexy que lui mais surtout devant ce mec viril qui a sûrement l'habitude d'avoir toutes les femmes à ses pieds. Difficile mais compréhensible. Difficile mais impossible de l'éviter. Ils travaillent maintenant ensemble et lui n'a d'ailleurs pas l'intention de l'éviter bien au contraire.
Pis elle vient de commencer une petite histoire avec son collègue, Charles. Un brin détestable mais efficace pour semer la zizanie dans sa vie à elle et dans l'histoire tout court.
J'ai trouvé ça chouette de compliquer un peu la relation dans le couple Lou/Charles et Scott/Lou. C'est loin d'être une relation trio bien au contraire. Quelqu'un s'accroche va falloir le décrocher tout simplement.
Bon, y a juste vers la fin avec l'histoire de la Rousse, je n'ai pas bien compris. Un peu too much, hein !
En conclusion :
L'histoire est toute mignonne. Les scènes érotiques ne sont pas du tout vulgaires. Le contexte est vraiment sympa (ça change) Les sentiments arrivent doucement mais sûrement. Quant à la fin, fin, rien à dire. Les personnages sont vraiment cool même si j'ai trouvé Lou, pas très crédible face à certaines situations dont le doute qu'elle a un moment donné. (Un simple petit détail)
En tout cas, belle découverte et moi, je suis ravie !

par hamy
D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You? D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You?
Estelle Maskame   
Après avoir lu les deux premiers tomes en français, je ne pouvais pas attendre novembre pour la sortie du troisième, j'ai donc décidé de le commander en VO. Et heureusement ! Bien que je sois triste d'avoir du quitter Eden et Tyler, je suis contente d'avoir pu les retrouver dans ce troisième et dernier tome, et je sais que je les retrouverais en novembre dans la version française.

On retrouve Eden, un an plus tard, toujours en été, puisque c'est la particularité de cette série, les trois tomes sont toujours un an plus tard, et se déroule pendant les vacances d'été. Elle est de retour à Santa Monica après sa première année à l'Université de Chicago. Mais après la révélation de la relation entre elle et Tyler un an auparavant, son père ne lui parle plus, ainsi que Jamie, un des frères de Tyler. Ils n'acceptent pas leur relation, et ne comprennent pas comment ils peuvent faire ça entre demi-frère et demi-sœur. Mais Tyler étant parti à la fin du second tome, Eden a passé un an à supporter toutes les remarques stupides, et elle ne veut plus entendre parler de Tyler, et elle soutient qu'elle n'est plus amoureuse de lui. Mais lorsque celui-ci va débarquer pour quelques jours à Santa Monica, et lui proposer de repartir avec lui pour quelques jours, pour qu'elle comprenne pourquoi il s'est absenté pendant onze long mois, elle ne va plus savoir quoi faire.

Aaaah, j'adore cette série ! C'est frais, c'est jeune, c'est mignon, mais c'est aussi mature, et j'ai juste adoré lire ces trois merveilleux tomes, et j'en redemande encore et encore !

Ce tome possède une vraie fin, on n'est pas emporté cinq, dix, ou vingt ans plus tard comme dans beaucoup d'épilogue, il n'y en a d'ailleurs aucun, mais il y a quand même une fin, et je la trouve magique. Tout n'est pas parfait, mais ça y ressemble pour moi, et j'ai adoré la façon dont Estelle Maskame a terminé cette superbe saga.

On voit la plupart des personnages, Eden, Tyler, leurs parents, les grands-parents de Tyler, Rachael, Snake, Emily, mais aussi la meilleure amie de Portland de Eden que l'on a vite fait connu dans le premier tome, Amelia.

Tout est crédible dans cette série, l'amour que ressentent les protagonistes peut paraître gros, puisque à chaque tome, ils ont eu un an de séparation, mais ça montre aussi que le vrai amour existe, et croyez moi, je suis une grande romantique, mais je ne suis certainement pas le genre de personne à croire au seul et grand amour, ni au prince charmant, mais je crois aux âmes sœurs, je crois au fait que l'on en ait plusieurs, et qu'on les rencontre tout au long de notre vie. C'est comme ça que je vois Eden et Tyler, comme des âmes sœurs.

Et puis cette série m'aura fait visiter plusieurs endroits, tels que Santa Monica, New-York mais aussi Portland. L'auteure les décrit parfaitement.
Quand je pense au premier tome, lorsque Eden arrive à Santa Monica pour la toute première fois, j'ai l'impression que ça fait une éternité alors que je l'ai lu il y a seulement deux-trois semaines. Depuis, il s'est passé trois ou quatre ans dans l'histoire, et j'ai l'impression d'avoir vécu toutes ces années avec eux. Estelle Maskame a fait grandir ses personnages parfaitement, on voit une évolution incroyable entre le premier et le troisième tome.

Je ne m'en rendais pas vraiment compte avant d'écrire cette chronique, mais je me suis vraiment attachée aux personnages et à l'histoire, et tout ça va tellement me manquer ! Ca faisait quelques mois que je voulais lire cette saga, dès que le premier tome est sorti en France, je me souviens avoir voulu attendre novembre pour que les trois soient sortis en français, mais je n'ai pas pu attendre, et j'ai tellement bien fait ! Lorsqu'on est sur d'aimer un livre rien qu'en le voyant, il ne faut pas hésiter une seule seconde.

Je vais finir cette chronique par dire que cette série fut un énorme coup de coeur, et que je la recommande des millions de fois.

Et puis n'oubliez pas... No Te Rindas. ♥


http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2016/08/dimily-tome-3-did-i-mention-i-miss-you.html

par OLDB
Forever, Tome 1 : Souviens-toi Forever, Tome 1 : Souviens-toi
Stefany Thorne   
Mais vraiment très déçue! Comment faire d'une idée de départ vraiment géniale une histoire bancale et incohérente.
Cette histoire est vraiment too much, trop de scènes surréalistes, trop de je t'aime au bout de 2 jours, trop d'incohérences, trop de scène surjouer ou au contraire pour celles où on s'attend à un minimum de réaction, trop de mutisme et surtout beaucoup mais beaucoup trop de rose blanche sorties de nulle part.
J'ai abandonné ma lecture en court de route saoulée et énervée contre l'auteur qui a gâché une super histoire d'amour....
Bref vraiment TROP déçue... Le tome 2 se sera sans moi.
Love Affairs : l'intégrale de la série Love Affairs : l'intégrale de la série
Maya Banks    Jennifer Lewis    Catherine Mann    Leanne Banks    Emilie Rose    Michelle Celmer   
Romances vraiment pas originales. Le principe d'une histoire d'amour dans le milieu des affaires pourrait donner lieu à des situations intéressantes, mais à part la secrétaire qui couche avec son patron ce n'est pas exploité. Au contraire, on a tous les clichés et des thèmes répétitifs : elle est enceinte donc il l'épouse (3 fois), ils s'aiment mais la méchante belle-mère ne la trouve pas assez bien pour son fils (2 fois) etc
Bref, des histoires déjà lues mille fois !

par IsaR
Crazy in love Crazy in love
Lauren Chapman   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-4pg

{Marina} : Une couverture attrayante, classée en «Romance érotique» sur Booknode, un résumé intéressant… J’étais impatiente de lire ce livre.

[...]

J'ai déclaré un ABANDON à 45% du livre....

Impossible pour moi d’accrocher avec cette héroïne si naïve… Folle amoureuse dès le début, elle n’a rencontré Ryan que 4 ou 5 fois à presque la moitié de l’histoire… Elle passe son temps à espérer, pleurer, extrapoler et avoir son cœur qui fait BOUM BOUM BOUM, à chaque fois qu’elle le voit ou qu’il l’appelle… Impossible pour moi de tomber amoureuse du héros… Je ne le connais pas, on ne sait rien de lui à part qu’il est beau et célèbre…

Il faut peut-être persévérer plus encore pour que l’histoire devienne intéressante… mais je n’ai pas le courage de me forcer plus longtemps….


Secret Love, Tome 4 Secret Love, Tome 4
Lucy Allen   
Pas du tout déçu par la suite. Les personnages sont toujours aussi attachants et sympa. Le suspense monte en force avec les volumes. C'est toujours aussi addictif. J'ai hâte de connaître la fin... Difficile de patienter. Je guette sur le site de l'éditeur la date de sortie. J'espère que ce secret love sortira en livre. Je pourrai alors tout relier d'une traite. Bon ok, je suis devenue accro à cette histoire.

par RostovLuv
Afterworlds Afterworlds
Scott Westerfeld   
Alors, je ne sais pas trop par où commencer pour vous parler de livre... Je viens à peine de sortir d'une sorte de panne de lecture, et pour me remotiver j'ai eu la brillante idée (sarcasme) de lire un bouquin de 670 pages : mais que m'est-il passé par la tête ? C'était l'erreur du siècle.
Pourtant, tout s'annonçait bien : un roman à deux voix - Dieu, que j'aime ça -, une histoire qui commence par un attentat terroriste - du jamais vu dans la YA, super - , une histoire contemporaine avec une histoire avec comme sujet la mort - cocktail explosif !
Même quand j'ai commencé à lire les quatre premiers chapitres, je trouvais ça super intéressant, et les pages défilaient sans aucun problème. L'histoire de Darcy, était aussi prenante que celle de Lizzie !
Mais on est pas chez les Bisounours, alors tout ça s'est bien vite gâté !
Le fait que le roman, alterne un chapitre sur deux entre Darcy, et Lizzie, me plaisait au début, car quand à la fin du chapitre sur Darcy, on avait envie de savoir ce qui lui arrivait, il fallait lire celui sur Lizzie. Et quand on avait terminé avec Lizzie, et qu'on avait trouvé la chapitre prenant, il fallait attendre ... Normalement, ça aurait du nous pousser à lire plus. Cependant, ça n'a pas été la cas. Je trouve que cela ralentissait le rythme du roman, et empêchait l'attachement aux personnages. J'aurais souhaité également que les deux héroïnes soient un peu plus reliées.
Parlons maintenant des deux histoires :
- Darcy :
Son histoire souffre de beaucoup de passages inutiles, et de moments carrément ennuyant. Elle est attachante, certes, mais pas très mature selon moi parfois : sa jeune soeur, Nisha, me paraissait plus dans le coup. Cependant, cette plongée dans le monde de l'édition m'a bien plu. Sa relation avec [/spoiler]Imogen[/spoiler] était une réelle surprise : j'ai trouvé ce couple attachant, bien que le début de leur histoire me semble confus. J'ai également bien aimé avoir un extrait de Pyromancer, le roman d'Imogen, qui m'a paru très intéressant. Les parents de Darcy sont très tolérant, et j'aime bien sa mère. J'aurais pourtant aimé que son histoire aille plus loin, au moins, jusqu'à la sortie d'Afterworlds ! J'aurais voulu savoir si le livre allait bien marcher, et comme s'appellerait "Untitled Patel" !
- Lizzie :
C'est avec son histoire que j'ai eu le plus de mal. Le premier chapitre est très prenant en effet, et l'action est présente depuis le début. Pourtant, je me suis sentie très éloignée de ce personnage, et n'ai pas réussi à m'y attacher. Par contre, il y a certains passages, qui m'ont fait carrément flipper [spoiler]- Quand, Lizzie et Mindie vont dans l'école, et qu'il y a une voix qui les hante - Quand, on rencontre pour la première fois les quatre petites filles. [/spoiler] Ces moments font carrément peur, et j'en ai même fermé le livre. Enfin, l'auteur a réussi le tour de force de m'effrayer : bon après, je ne lis pas de livres à la Stephen King !
Et je passe au gros point noir de l'histoire : la romance.
Eh oui, je D-E-T-E-S-T-E absolument, les Instant Love ! Là, on a bien à faire, au coup de foudre le plus rapide de l'histoire de l'humanité : roulage de pelle après deux minutes de discussion, j'appelle ça des champions ! Et malheureusement, Yamaraj, notre sexy dieu de la mort, n'est pas non plus rentré dans mes Book Boyfriends ! Sa personnalité est fade, et pas très exploité.
L'histoire de Mindie, est intéressante, mais lassante à la fin - car tout tourne autour de ça. De plus, je trouve que quelques points de l'histoire sont mal exploités, voire pas exploités, et tout reste un peu fouillis.
Pourtant, il y a bien un moment épique : [spoiler]quand Lizzie tue le méchant homme : whaou, ça m'a agréablement surpris, dit la psychopathe qui trouve que tuer des gens ça peut être intéressant. [/spoiler]
La fin entre Yama et Lizzie, m'a paru parfaite.
Et suis-je la seule, a trouver que Lizzie serait trop bien avec l'Agent spécial Reyes?

Pour conclure, un roman satisfaisant, mais qui peine à me séduire, avec ses personnages pas assez développés, son histoire parfois fouillis, et ses passages qui traînent en longueur.