Livres
443 220
Membres
378 347

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Elundriel 2018-04-17T11:28:11+02:00
Or

Un livre excellent, tout en contemplation et en émerveillement, on ne peut que s'incliner devant le travail de l'auteur, et devant le génie de l'œuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par michelinel 2018-01-01T13:56:50+01:00
Pas apprécié

Décidément peut-être que je n’aime pas le genre Fantasy. Je n’ai pas été capable de me rendre jusqu’au bout, chaque foid que j’essayais de continuer cette lecture, c’était un vrai supplice. En plus du sujet qui ne m’intéresse pas, je n’aime pas l’écriture et le traitement. J’abandonne. Je ne vois pas de raison valable de m’acharner

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lupa 2017-07-05T12:08:26+02:00
Diamant

Précisons d'abord que c'est le premier roman de Susanna Clarke, et qu'elle mit près de 10 ans à l'écrire... Mais lorsque vous connaîtrez le pedigree de l'animal, vous comprendrez pourquoi ^_^

Voyez un peu :

En 2005, Prix Locus du meilleur premier roman, Prix Hugo du meilleur roman, Prix World Fantasy du meilleur roman, roman de l’année par le Time Magazine, Prix des Lecteurs du Livre de Poche, il a même été proposé pour le Man Booker Prize de 2004.

Et ce n'est certainement pas moi qui vous dirais que ce palmarès n'est pas amplement mérité, tant j'ai adoré cette histoire, et la plume qui nous la raconte !

C'est le style qui m'a séduite en premier. Distingué sans être pompeux, il m'a immédiatement donné l'impression d'entrer dans l'un de ces grands classiques de la littérature anglaise du XIXème que j'affectionne tant. Il n'est pas étonnant que certains critiques aient fait le rapprochement avec du Jane Austen, auteure préférée de Susanna Clarke d'ailleurs.

L'Angleterre y est glorifiée dans tout ce qu'elle détient de légendes ancestrales, nous imprégnant totalement de la croyance que le berceau de la magie est bien originaire de ses terres.

Pour le prouver, l'auteure créé le personnage fictif de John Uskglass, dit Le Roi Corbeau, disparu depuis des siècles, il fût le souverain grâce auquel la magie se déversât sur le monde entier, créant des routes entres les mondes féeriques et celui des humains.

Les annotations relatives à la légende de ce Roi Corbeau sont prodigieusement considérables ! Répertoriées en fin d'ouvrage, elles donnent une envergure impressionnante de précision à cet héritage mystique créé de toutes pièces par S. Clarke. Chapeau bas !!!

La relation entre les deux magiciens est une source d'intérêt grandissant à mesure que l'un influence l'autre, et vice-versa. Jusqu'à la fin, on se demande comment elle va évoluer. Les jalousies vont-elles assombrir l'aube de leur amitié ? Mesquinerie, rivalité, et même perfidie, sèment la discorde et nous absorbent dans des conjectures étonnantes !

La féerie est ici représentée par un garçon-fée particulièrement cruel ! "Le gentleman aux cheveux comme du duvet de chardon" est un personnage vraiment très réussi, qui s'est introduit dans le monde des humains à cause de Norell, et qui va tout au long du roman instiller une atmosphère malfaisante.

Maître du manoir des Illusions-perdues, les victimes de ses enchantements sombrent dans l'aliénation sans parvenir à se faire aider.

La frontière entre raison et folie est un thème important du récit. Strange lui-même se prête à des expériences afin de découvrir si la lisière entre les deux ne mérite pas d'être franchie afin d'accroître ses pouvoirs magiques, donnant lieu à des pages absolument captivantes !

Je vais m'arrêter là, mais vous imaginez bien qu'avec ses 1144 pages (en format poche), je pourrais encore continuer longtemps ;-)

C'est un roman qui se déguste posément. Ne venez pas y chercher des scènes d'action retentissantes sous peine d'être déçu(e)s ^^ Ici nous sommes dans la lenteur maîtrisée, dans le souci du détail, le temps nécessaire à une immersion british travaillée et appuyée.

Les personnages sont nombreux mais jamais on ne s'y perd tant le savoir-faire est éprouvé, à l'image d'un ballet, les chorégraphies sont si subtilement exécutées que tout paraît fluide et étourdissant à la fois.

Qualifié de chef-d'œuvre par certains critiques, je ne peux que me ranger de leur côté tant mon appréciation sera définitivement scellée par l'éblouissement que me laisse cette lecture !

En 2015, la BBC produit Jonathan Strange & Mr Norrell en mini-série de 7 épisodes. Je vais laisser s'écouler un peu de temps avant de la regarder, histoire de faire perdurer la magie du roman ❤

Ma chronique complète sur :

http://lup-appassionata.blogspot.fr/2017/06/jonathan-strange-mr-norrell-de-susanna.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vanessa-6 2017-06-03T09:28:32+02:00
Argent

Je suis partagé sur ce livre.

L' histoire et les personnages sont très intéressants. On est plongé dans un univers entre fantastique et satyre sociale.Mais j' ai du mal avec le style de l' auteur , l' intrique est lente à se mettre en place, le récit tend à avoir des longueur et les nombreuses notes de l' auteur perturbe le récit.

Je suis une adepte de Jonathan Stange ( pour moi le plus talentueux ) , je n' aime pas Norrell ( Pour moi son désir d'être le seul magicien et d' être le seul à posséder les livres de magie c'est pour masquer son manque de talent).

Je suis surprise par la fin.

Afficher en entier
Lu aussi

Pour ceux qui n'aime pas les histoires racontées dans les histoire de la grande histoire... Ne lisez surtout pas ceci. C'est un univers magique dans une comédie sociale britannique sans aucun doute! Si vous aimé ce genre et bien vous vous régalerez. Par contre, je dois souligner le fait que le suspense peut parfois se faire attendre sur d'assez longues intervalles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2017-01-25T13:26:50+01:00
Lu aussi

Ce livre a été présenté comme un Harry Potter pour adulte. De belles idées, des passages intéressants sur les guerres napoléoniennes vues du côté anglais, des réflexions intéressantes sur le bien et le mal. Mais un peu trop long, et l'action met du temps à démarrer, dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louvasanga 2016-05-14T08:43:43+02:00
Pas apprécié

Le résumé était prometteur. Dommage que le reste n'était pas à la hauteur de les attentes.

Je sais qu'il faut plus ou moins de pages pour "installer l'histoire". Mais j'ai trouvé ça beaucoup trop longtemps.

C'était pourtant bien parti. Je pense que je réessayerais de le lire plus tard. Je passe peut-être à côté de quelque chose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gargouille 2016-01-28T03:13:33+01:00
Lu aussi

Ce livre est assez étrange. Long, assez peu rythmé il se laisse tout de même lire si on s'y accroche. L'univers n'est pas dénué d'intérêt et les personnages, s'ils sont loin d'être tous attachants, ont un petit côté fascinant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mondaye 2015-12-31T16:38:38+01:00
Argent

Ce livre est assez... particulier.

En un sens il est très très anglais, ce qui peu être déroutant. Mais il n'est pas non plus dénué d'un certain charme désuet.

En fait je n'arrive même pas à me former une opinion nette à son sujet. Tantôt je lui ai trouvé un côté languissant et irréel qui m'en a détaché, tantôt au contraire j'ai été saisie, "enchantée" par le récit.

Mais le nombre de sourire qu'il m'a tiré tranche sur un souvenir positif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-05T13:02:54+01:00
Or

Ce livre de Susanna Clarke était resté plus d'un an dans ma bibliothèque. Ce pavé me décourageait.

Lors de ces vacances, je me suis enfin décidé à le lire. J'ai failli abandonner au bout de 200 pages. Inintéressant.

J'ai poursuivi ma lecture en me motivant.

La fin du volume 1 "Mr Norrell" commençait à devenir sympa.

Le volume 2 "Johnathan Strange" est excellent (la magie pendant la guerre contre Napoléon).

Le volume 3 est une pure merveille (mélange d'aventure, de Fantasy et de fantastique).

C'est pourquoi, je le conseille vivement.

Evidement ce n'est pas un livre que l'on peut lire ou parcourir en trois jours, mais une fois passé les deux cent premières pages , il est génial et mérite bien le Hugo 2005.

A lire malgré le côté un peu pénible des premières pages, elles vous ouvriront la serrure d'un parcours enchanteur.

Adanson Marco.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode