Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Les mots m’ont échappé sans que j’aie eu le temps de les retenir. Je jure que ma bouche et mon cerveau sont des frère et sœur qui se haïssent cordialement et se flanquent des raclées sous la forme de moments mortifiants, comme celui-là. Maintenant, mon cerveau semble avoir déserté.

Afficher en entier

Après avoir pris une longue inspiration vivifiante, je jette un dernier coup d’œil à ma tenue. Rien à voir avec de la vanité, je le jure. La plupart du temps, ou presque, j’oublie un bouton, ma jupe est coincée dans ma culotte ou je porte un vêtement à l’envers. Ce trait caractéristique pourrait expliquer, en partie, pourquoi les CE2 se sentent aussi à l’aise dans ma classe.

Afficher en entier

– Attendez. Comment vous connaissez-vous ?

Il répond sans me quitter des yeux.

– La fac.

– Des jours glorieux, n’est-ce pas ?

Je lui offre mon meilleur sourire.

Après nous avoir regardés l’un après l’autre, Trin demande :

– Vous êtes sortis ensemble ?

Josh pâlit

– Seigneur. Jamais.

Bordel, j’avais oublié à quel point ce mec me plaisait.

Afficher en entier

Je remarque soudain la casquette de base-ball que porte Josh. Mon irritation s’envole en un battement de cils. La casquette est orange et jaune fluo–genre, une couleur qui t’aveugle–avec, écrit en lettres majuscules géantes noires sur le devant : RINGARD. Et je ne sais pas pourquoi, mais j’éclate de rire.

- Pourquoi as-tu acheté ça ? Josh cesse un instant de contempler sévèrement Tyler pour retirer la casquette et me la mettre sur la tête.

- Je l’ai vue et j’ai pensé qu’elle te ferait rire.

Les yeux de Josh s’adoucissent et il me sourit d’un air si adorable que c’en est presque douloureux.

- Tu as l’air ridicule avec. J’espère que tu la porteras toute la journée, ajoute-t-il.

Afficher en entier

Je devrais être heureux qu'elle soit la même Hazel que lorsqu'elle s'est réveillée hier.

Mais je ne suis plus le même Josh.

Afficher en entier

Nous nous sommes rencontrées en personne pour vider nos sacs autour d'un café et nous sommes devenues immédiatement amies. Il serait peut-être plus exact de dire que j'ai décidé qu'elle était géniale avant de la tanner pour prendre un café avec moi jusqu'à ce qu'elle accepte. D'après Emily, quand je rencontre quelqu'un qui me plaît, je deviens une pieuvre qui agite ses tentacules autour de son coeur et resserre progressivement son étreinte, jusqu'à ce qu'il ne puisse plus nier que l'affection est réciproque.

Afficher en entier

- Parce que tu n'as pas envie de sortir avec moi.

- Tu n'as pas envie de sortir avec moi, toi non plus.

Afficher en entier

« Je pense que nous allons devenir meilleurs amis. (Face à mon silence dubitatif, elle tend la main pour m’ébouriffer les cheveux.) Je vis à Portland, tu vis à Portland. Tu as une copine et j’ai une énorme sélection de séries Netflix en retard. Nous détestons tous les deux le mot « gland ». Je connais et j’adore ta sœur. Elle m’adore. C’est la configuration parfaite pour une amitié fille-mec : tu m’as déjà vu dans mes pires moments, ce qui signifie qu’il sera impossible de te faire fuir.

J’avale rapidement une gorgée d’eau et proteste :

– Je suis prêt à parier que tu essaieras quand même.

Elle semble ignorer ma réponse.

– Je pense que tu penses que je suis marrante.

– Marrante comme les clowns sont marrants, c’est ce que tu veux dires, je suppose.

Hazel lève des yeux brillants d’excitation vers moi.

– Je pensais sérieusement être la dernière personne à adorer les clowns sur cette terre !

Je ne parviens pas à me retenir de rire. J’avais oublié qu’Hazel a toujours réponse à tout !

– Je plaisante. Les clowns me terrifient. Je reste toujours à bonne distance des bouches d’égout.

– Eh bien…

Elle me prend par le bras et m’attire en direction du cœur de la fête. Quand elle se penche pour me parler à l’oreille, mon ventre se contracte, comme lors du premier looping des montagnes russes.

– Ça ne peut qu’aller en s’améliorant. »

Afficher en entier

Être avec Hazel, c’est un peu comme se retrouver enfermé dans une pièce avec un mini-cyclone.

Afficher en entier

- Je ne suis pas très fort pour...[...]

- Boire?

- Non, juste...

- Faire des phrases complètes et les relier entre elles pour tenir une conversation?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode