Livres
443 757
Membres
379 747

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Bronze

Cet ouvrage est une suite de chroniques sur l'écriture et le travail créatif de l'écrivain tout en montrant ce dernier sous un jour peut-être moins flatteur, mais certainement plus réaliste. J'aime la proximité ainsi créer. Déjà que les grands lecteurs apprécient celles et ceux qui les transportent par leurs mots, là, on peut entrer dans leur petit monde pas si idyllique, remplie de labeur et de solitude.

Chaque chronique est un conseil, une analyse sur point donné, une réponse à une interrogation pour l'apprentie écrivain qui sommeille peut-être en nous. Cela pourrait être ennuyeux, mais pas du tout car cela reste très vivant, remplie de bon sens, d'exemples parlants sans être dénué d'une grande culture mise à la portée du plus grand nombre. Bravo !

Cependant, il m'est arrivé de ne pas être d'accord. Je n'ai pas apprécié certaines remarques faites à l'encontre de Daniel Pennac. Je l'ai trouvé aussi sévère avec une œuvre de Meier.

Attention, Dany Lafferière ne nous donne pas ici une recette toute faite pour écrire le prochain best-seller. Cela n'existe pas et c'est tant mieux. Mais l'ensemble est judicieux et peut nous être utile en plusieurs circonstances.

J'ai apprécié plus cette lecture que ma précédente : L'art presque perdu de ne rien faire. J'ai pu m'y plonger plus sereinement et je pense que la thématique me convenait indéniablement plus.

Ce livre peut se lire d'une traite ou se picorer afin de mûrir certains points. On peut aussi le garder sous le coude pour s'y replonger de temps en temps, pour vérifier où se remettre en mémoire tel ou tel aspect alors abordés.

Afficher en entier
Argent

Je viens de le dévorer en quelques jours. C'est facile à lire et cela pétille et fuse dans tous les sens : comme il le dit "Il n'avait que cela en tête - écrire. C'était pour lui une fête perpétuelle". Même si c'est le journal d'un écrivain, ce qui m'a le plus intéressée, ce sont les pensées de l'auteur sur le lecteur et la masse de livres intéressants qu'il nous donne l'envie de découvrir ou de relire (son auteur fétiche : Borges mais aussi beaucoup de classiques comme Fitzgerald, Camus, William Beckford, John Donne, Richard Brautigan, Normal Mailer, Italo Calvino, Witold Gombrowicz, Thomas Bernhard, Naipul, Aragon, Cocteau, Duras, Yourcenar, Diderot, Flaubert...). Son chapitre 161 : Parlez-vous chat ? m'a scotchée. J'y ai trouvé une mine de petites citations de bons auteurs (par exemple, de Flaubert : "Ne lisez pas comme les enfants lisent, pour vous amuser, ni comme les ambitieux lisent, pour vous instruire. Non, lisez pour vivre"). La vie racontée de cet écrivain caribéen d'origine et Canadien (Montréal) d'adoption m'a intéressée - les passages où il parle de sa mère et de ses tantes - trop vrai ! Et le conseil de Doudou Boicel : "Mets-toi du côté des femmes, elles ont du coeur". Que du plaisir.

Afficher en entier
Or

Un régal !

Humour, clin d'oeil etc.......qui vous entraînent dans un monde, le monde de l'écrivain, avec grand plaisir, une ballade en quelque sorte !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode