Livres
380 713
Comms
1 331 216
Membres
265 496

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Journal d'un marchand de rêves



Description ajoutée par Marcella 2016-09-04T11:09:57+02:00

Résumé

« J’ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m’ont expédié loin d’Hollywood, dans la vieille Europe.

Les meilleurs spécialistes m’ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais.

Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m’éliminer, mais avec élégance.

M’entêter serait totalement déraisonnable. Pourtant, deux plaies à vif m’empêchent de tourner la page…

La première est une fille.

La seconde, une soif de vengeance.

Je m’appelle Walter Krowley. Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament… »

Source : www.atelier-mosesu.com

Afficher en entier

Classement en biblio - 44 lecteurs

PAL
54 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MarieGoose 2017-02-04T12:19:28+01:00

— L’Éveil n’est pas le monde de la lumière, Walt, c’est celui des déceptions. La nuit offre plus de raisons d’espérer que le jour. Quand le sable glisse sur nos paupières, nous devenons des étoiles, dont le royaume s’étend du crépuscule à l’aube. L’aurore est une sentence et le soleil, le geôlier de nos prisons.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Imaginaerum 2017-07-31T18:35:57+02:00
Or

Plongez dans le monde onirco-steamwestern de "Journal d'un marchand de rêves"! Ici, l'action se déroule en majeur partie dans le monde des rêves, où l'imagination n'a pour limites que celle, loin d'être stérile, de l'auteur, ainsi que la notre lorsqu'on se représente les lieux et personnages. Un monde servant de leçon autant au héros qu'à nous même, un petit bijou d'écriture et d'originalité. J'ai hâte de découvrir d'autres livres de l'auteur, en espérant qu'ils seront aussi réussis. Sur ce, je vous laisse avec mon passage préféré, pour vous faire rêver:

Spoiler(cliquez pour révéler)
" Derrière chaque individu, il existe un univers. Une graine de rêve qui demande à éclore. [...] Seuls nos songes nous insufflent l'énergie d'endurer ce monde. Nos vies commencent et s'achèvent avec eux."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dimess47 2017-07-20T18:13:26+02:00
Or

Je m'éveille enfin d'un rêve très étrange et dementiel... un dépaysement total où par moment je me sentais vraiment dans un de mes rêves. Un personnage principal très vrai, sans faux semblants, des éléments déclencheurs plus originaux les uns que les autres, un bon moment où l'on ne s'ennuie pas ! A noter une ambiance steampunk très bien amenée, le passage des rêves au réel aussi est bien distinct et l'intrigue très recherchée. Un bon roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2017-06-29T23:33:32+02:00
Lu aussi

Une version steampunk et rock'n'roll d'Alice au pays des Merveilles, avec une plongée dans un monde onirique déroutant. Hauchecorne joue sur les codes hollywoodiens, en particulier le western, et multiplie les idées amusantes pour nous emmener dans une odyssée semée d'embûches et de dangers. Le tout, servi par un style alerte et gouailleur. Il nous fait plonger dans l'imaginaire et ses engrenages.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2017/06/vous-avez-en-vous-le-potentiel-dun.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaudeElyther 2017-06-12T18:53:32+02:00
Diamant

Un univers onirico-steampunk servi par la plume addictive d'Anthelme Hauchecorne !

Lire 'Journal d'un Marchand de Rêves', c'est se retrouver devant ou à l'intérieur d'un film : des images époustouflantes, des rebondissements en veux-tu en voilà, des personnages atypiques, de drôles d'animaux, des décors décadents et prolifiques qui mélangent les genres et les époques, des aventures dangereuses, des trahisons et des complots,...sans oublier la quête de liberté et de construction personnelle, l'humanité tapie derrière ce qu'elle a sans doute de plus vile : le pouvoir, le contrôle et la destruction.

Je recommande vivement ce roman (qui a d'ailleurs remporté le Prix des Imaginales 2017 dans la catégorie meilleur roman francophone) !

La chronique entière : http://maude-elyther.over-blog.com/2017/02/journal-d-un-marchand-de-reves-anthelme-hauchecorne-ed.de-l-atelier-mosesu-collection-pepper-octobre-2016.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par charli 2017-04-18T17:13:25+02:00
Lu aussi

J'ai décidé de lire cette histoire grâce au résumé qui n'est au final pas assez explicite, il ne nous prépare pas à découvrir un monde complètement loufoque.

C'est du pur style steampunk !! Tout un monde d'automates, de rouille, de sable.... les personnages sont haut en couleur.

Pour l'intrigue c'est à prendre au second degrés, c'est lorsque j'ai lu l'histoire comme un BD que je suis rentrée dedans et que j'ai pu l'apprécier .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieGoose 2017-02-04T11:34:06+01:00
Diamant

Le monde des rêves d'Anthelme Hauchecorne m'a rappelé la série Sandman de Neil Gaiman, mais avec des personnages de rêveurs moins puissants et plus humains.

La coloration "western-steampunk" de certains passages m'a un peu dépaysée au début, puis très vite l'action nous entraîne, et les liens forts entre les protagonistes aussi.

J'ai pris du temps avant de rédiger cet avis, car ce roman sort tellement des sentiers battus que je voulais voir si cette bonne impression persistait après plusieurs semaines. Je peux le dire maintenant : les personnages et l'univers restent durablement en mémoire et j'ai maintenant hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2016-12-29T23:45:37+01:00
Diamant

Walter Krowley est un homme dont les parents sont de véritables stars de Hollywood. La mère décède et voila le père propulsé tout en haut de l'affiche. La vie Hollywoodienne fait tourner la tête à tout le monde et surtout à ce cher papa (ironie...) Walter ne connaît pas l'amour paternel et ce n'est pas sa belle-mère qui va lui offrir l'amour maternel qui lui manque aussi, même si par moment on se demande qui joue un jeu d'acteur. Il veut et va devenir réalisateur mais ne sera jamais au même niveau que son cher papa. Walter cherche comme qui dirait un moyen de s'enfuir de tout ce qui l’oppresse et se réfugie sans le savoir dans ses rêves. Mais est-ce que ce sont bien des rêves ? Le tout saupoudré de westerns, ne serait-ce pas plutôt un film ?

L'auteur nous propulse dans une aventure qui pourrais ressembler à Peter Pan si ce n'est que le côté rêverie est tout sauf magique et heureux. Lorsque nous dormons, nous rêvons et nous le savons. Ici c'est totalement différent, chaque personnage rêve, mais arrive dans un monde parallèle ? Une autre dimension ? Ou tout simplement un rêve ? Difficile de faire la part des choses et j'ai été tellement prise dans l'histoire que je m'en fichais de savoir ce que c'était réellement. Le marchand de sable des disney (d'où l'un des surnom de Walter est Walt ?) et autres films d'animations peut aller se recoucher. Ici il est diabolique, mesquin, agréable, entraînant, apportant espoir et tristesse en même temps. Ce n'est pas un personnage à proprement parler, mais une ensemble de personnes, de faits et gestes, d'actions, d'événements qui le mettent en place.

Walter est ce que j'appelle un héros boulet. Il n'est doué en rien sauf en bêtises à dire et à faire. J'ai même eu l'impression que l'auteur l'avait crée légèrement attardé par moment pour enfoncer le clou. Que nenni, il ne connaît pas les lieux où il arrive et apprend sur le terrain. Les missions qui lui sont confiés sont tout sauf gentillettes. Avec Trevor, son meilleur ami, les amusements sont nombreux, surtout concernant l'alcool. L'accident va remettre en cause certaines pensées de l'un comme de l'autre.

L'Ever, ce qui pour ma part correspond à rêve à l'envers est le lieu où les rêveurs atterrissent. Ce monde est réglementé par des dirigeants digne de dystopie. Dans ces lieux, Walter va se retrouver confronté à des situations périlleuses, surtout qu'il ne va aller dans le sens qu'on va lui demander. De plus il est un porte-la-poisse. Le "on" est Gouverneur, Ambassadrice et autres noms afin de maintenir un ordre peu commun. L'auteur a crée des noms de "groupe" de personnes, tel que les Outlaws par exemple, ou les Oniromanciens.

Lors de ce périple, il va faire des rencontres qui vont le faire réfléchir. J'ai beaucoup aimé Banshee, un petit bout de femme qui n'a eu de cesse de m'étonner. Tantôt elle est douce gentille et adorable, tantôt c'est une vraie teigne qui cache énormément. Douée en mécanique elle répare tout ce qu'elle peut : moteurs, robots, etc... Nous en apprenons lentement mais sûrement sur elle. Hope est un cas à part, adorant les masques il en porte sans cesse - bon il y a une raison pour qu'il en porte. J'ai découvert une facette de ce personnage intéressante. Tout comme Trevor qui est un véritable ami. John Doe, Butch, Poppy et bien d'autres font partie de cette histoire. Chacun a son rôle à jouer, chacun va montrer ses qualités et ses défauts. Poppy est un gentil personnage qui fait tout pour survivre dans ce monde de brute. Un petit coup de cœur supplémentaire pour Spleen, me faisant penser au fameux Spleen de Baudelaire avec tout ce que cela comporte. Petite voleuse à la semaine, douée avec un grappin elle arrive souvent comme un cheveu sur la soupe.

Tous ces personnages ont un grain de folie qui font passer le temps super vite. L'auteur a su créer un monde bien à lui, que se soit en protagonistes qu'en lieux. Les descriptions nous montrent très facilement ce que Walt voit. Ses émotions sont la plupart à fleur de peau et nous embarque dans les profondeurs de son esprit. Nous le suivons pas à pas et le voyons évoluer. Au final, il n'est plus l'enfant gâté du départ mais un homme qui arrive enfin à se remettre en cause.

Il y a pas mal d'éléments en matières de livres, ou de cinéma. J'ai beaucoup aimé le fameux "ça" utilisé par l'auteur attaché à chaque rêveurs. La psychanalyse est un point fort du récit. Le rêve mélangé à l'esprit, au moi intérieur, à son inconscience, à son subconscient. Le rêveur et le ça sont intimement liés par une chaîne. L'un ne va pas sans l'autre. L'auteur nous fait réfléchir sur cette lutte que nous portons tous en nous sur ce que nous voulons faire, ce que nous faisons et inversement. Il existe tellement de livres sur la signification des rêves, que cela me donne envie d'en savoir plus.

En conclusion, il s'agit d'un magnifique roman qui a beaucoup de thèmes en lui et de recherches. Fantastique, Steampunk, suspense, peur, angoisse, romance (et oui un peu), confiance et trahison et bien d'autres à découvrir. La confiance est quelque chose qui se paye très chère et ici. Une histoire originale, un pays des rêves revisité avec brio et une fin qui me plaît beaucoup. J'ai adoré voyager aux côtés de Walt et découvrir ce qu'il peut y avoir de l'autre côté. J'aimerai y avoir accès, c'est un beau rêve !

PS : j'aurai pu en dire encore et encore sur ce livre, mais il faut savoir garder des points obscurs à découvrir.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/journal-d-un-marchand-de-reves-anthelme-hauchecorne-a127948686

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrielle-1 2016-12-29T19:52:50+01:00
Bronze

Je n'ai pas été déçue par le récit de Anthelme Hauchecorne. Il est bien ficelé, nous tient en haleine du début à la fin. Ses personnages sont attachants, attendrissants, exaspérants tout à la fois et on ne peut s'empêcher de tourner les pages et de s'enfoncer toujours un peu plus en Brumaire. Une histoire originale, car dans un univers et une "mythologie" assez peu exploitée en soi. Qui malgré tout m'a laissée un peu sur ma fin, notamment au niveau des oniromanciens, dont j'aurais aimé en savoir un peu plus. Peut-être l'auteur sera-t-il inspiré de faire un préquel au "Journal d'un marchand de rêves" pour nous évoquer les grandes épopées de ce peuple mystérieux. Il me manquait peut-être un peu de remise en question du héros aussi, notamment lorsqu'il découvre la véritable nature des automates... mais d'un autre côté, que demander à un enfant de star qui a grandit dans les paillettes d'Hollywood ? Pour ce qui est de Banshee, certainement mon personnage favori, la découverte de son "soi" dans l'Eveil ne m'a guère choquée, peut-être parce que j'avais visionné l'épisode "San Junipero" de Black Mirror quelques semaines avant ma lecture.

Le "Journal d'un marchand de rêves" reste malgré ces petits détails un livre que je recommande bien volontiers car il nous plonge dans ce monde oniriques aux saveurs de cauchemars. Avec une morale à tirer sur notre propre société.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne2702 2016-12-12T20:31:30+01:00
Or

Je pense que c'est le livre le plus original que j'ai lu cette année. En achetant ce livre j'ai dit à l'auteur je fais confiance à votre éditrice Sophie Jomain. Et j'ai eu raison Anthelme Hauchecorne est un auteur à suivre. J'ai aimé son univers fantastique, poétique et mélancolique tout cela à la fois. J'ai aimé tous les personnages Walter naturellement qui nous conte son histoire. Banshee cette bricoleuse si ingénieuse, Trevor ce jeune homme torturé, Spleen cette voleuse à la langue bien pendue.

C'est un livre dans lequel on plonge dans le sens premier du terme. On rêve avec Walter on est dans Doowylloh avec lui, on prend du sable de Brumaire.

Ce monsieur a une imagination remarque et je suivrai avec un grand plaisir ces prochains romans

Mais ce n'est que mon avis...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par camille2159 2016-12-08T20:29:22+01:00
Diamant

OLALALALALA J'AI PAS LES MOTS

Ce livre est juste dément !

Les personnages sont géniaux ! (TOUS, DE BOUT EN BOUT) Au début, je n'aimais pas trop Walter puis à force de gaffes, de malheurs et de tout ce qu'il lui arrive, j'ai fini par l'aimer. (JE T'AIME WALTER)

Et puis ce couple OMG OMG IL N'EST PAS NIAIS UN EXPLOIT ! Ils se prennent la tête, se font des coups bas, se cachent des trucs et s'aiment, un vrai couple quoi ! (et pas "jtèmetrotétoutemavi")

L'intrigue, OLALALAL, je n'arrivais pas à lâcher le livre tellement c'était prenant, il y a des renversements de situations, des retournements de veste incroyables et inattendus !

Et puis l'écriture ! MAGIQUE J'ADORE ! A la fois drôle, précise, pleine de références et tellement belle !

Et l'univers Steampunk, noir, avec des robots tueurs, des oniromanciens qui hantent l'esprit de tous, un gouvernement tyrannique, des dealers de sables, il y a de quoi rêver ! (Oui, j'assume ce jeu de mots)

O(ET IL VA Y AVOIR UNE SUITE PARAÎT-IL OMG OMG)

Ps : Si vous n'avez pas compris à quel point ce livre est génial, je vous conseille de vous le procurer immédiatement pour le découvrir vous-même !

Afficher en entier

Date de sortie

Journal d'un marchand de rêves

  • France : 2016-10-01 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 44
Commentaires 16
Extraits 8
Evaluations 14
Note globale 8.14 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode