Livres
614 061
Membres
711 404

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Wachipi 2011-04-16T12:00:15+02:00

Le jour où mon destin bascula débuta comme n'importe quel autre. C'était en août 1864, un jour de chaleur si oppressante que même les mouches avaient cessé de grouiller autour des écuries.

Afficher en entier
Extrait ajouté par isane3 2012-09-30T14:45:36+02:00

Le 8 septembre 1864

Elle n'est pas qui elle a l'air d'être. Devrais-je en être surpris ? Terrifié ? Blessé ? C'est comme si tout ce en quoi j'ai cru au cours des dix-sept dernières années était faux.

Je peux encore sentir ses baisers sur ma peau, ses mains dans les miennes. Je continue à me languir d'elle et pourtant, dans ma tête, la voix de la raison me crie :"Tu ne peux pas tomber amoureux d'un vampire !"

Si j'avais une de ses pâquerettes, je pourrais en arracher les pétales un à un et laisser la fleur choisir à ma place. Je l'aime... un peu... beaucoup... pas du tout...

Je l'aime.

Je suis amoureux d'elle. Peu importe les conséquences.

Est-ce que c'est ça, suivre son coeur ? Si seulement il existait une carte ou une boussole pour m'aider à trouver la voie. Mais je lui ai donné mon coeur et ceci, plus que tout, est mon étoile Polaire... Ça devra suffire.

Afficher en entier

— Attendez ! m’écriai-je soudain, oubliant un instant le sujet du dîner.

Pearl pivota, une expression de perplexité sur le visage.

— Il fait nuit et, avec ces nouvelles attaques, vous ne voulez pas que nous vous raccompagnions à la maison, mesdames ?

L’apothicaire refusa d’un signe de tête.

— Anna et moi sommes des femmes fortes. Nous n’avons rien à craindre. En outre… (Elle rougit et lança des regards tout autour comme si elle avait peur qu’on ne surprenne sa conversation.) Je crois que Jonathan Gilbert va peut-être nous raccompagner. Merci quand même de vous inquiéter.

Damon agita ses sourcils et laissa échapper un sifflement à peine audible.

— Tu sais quel effet me font les femmes fortes, chuchota-t-il.

— Damon, fais attention à ce que tu dis, grondai-je en le tapant sur l’épaule.

Après tout, il n’était plus sur un champ de bataille. Ici, c’était Mystic Falls et les gens aimaient les rumeurs – qu’il s’agisse de les initier ou de les répandre. Avait-il déjà oublié ?

— Entendu, tante Stefan ! me taquina mon frère d’une voix subitement haut perchée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Nyh666 2011-03-10T17:24:46+01:00

Je sortis du box Mezzanotte et Père avança prudemment vers le fond de la bâtisse.Ses yeux se posèrent soudain sur moi :j'étais gêné qu'il me voie ainsi, couvert de sueur et de crasse.

-Si nous avons des garçons d'écurie, ce n'est pas pour rien mon fils !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Teeneo 2021-01-16T15:33:18+01:00

Le lendemain matin, je me réveillai avec l’annonce par une des domestiques de Rosalyn de la terrible nouvelle : Penny, sa chienne bien-aimée, avait été attaquée. Mme Cartwright me convoqua sur-le-champ dans les appartements de sa fille, au prétexte que Rosalyn était inconsolable. Je tentai de l’apaiser, mais les sanglots qui la secouaient jamais ne cessèrent.

Tout ce temps, Mme Cartwright m’adressa des regards de désapprobation, l’air de dire : « Vous pourriez faire mieux pour remonter le moral de Rosalyn ! »

— Vous m’avez moi, me risquai-je même avec brusquerie, à un moment.

Afficher en entier

« Si j'avais une de ses pâquerettes, je pourrais en arracher les pétales un à un et laisser la fleur choisir à ma place.

Je l'aime... un peu... beaucoup... pas du tout...

Je l'aime.

Je suis amoureux d'elle. Peu importe les conséquences.

Est-ce que c'est ça, suivre son cœur ?

Si seulement il existait une carte ou une boussole pour m'aider à trouver la voie.»

Afficher en entier

"Père avait raison. A ne pas combattre les démons qui foulaient notre terre, nous en devenions à notre tour." [235]

Afficher en entier

"- Elle ne m'aimait pas, finis-je par rectifier.

Elle me manipulait. Et m'avait contraint à blesser tous ceux que j'aimais. Je sentis la haine éclater en moi; je voulais être le premier au rang de l'accusation contre Katherine.

Jusqu'à ce que je crois le regard de mon frère.

La tête entre les mains, il fixait le sol. A cet instant, la réalité me sauta aux yeux : Damon aimait Katherine. Il l'aimait malgré - à moins que ce ne sois en raison de - son coté obscur. En découvrant Katherine étendue par terre, attachée, de l'écume au bord des lèvres, j'avais ressenti un profond dégout. Mais l'amour que mon frère portait à Katherine transcendait tout, même un pareil tableau. Damon l'aimait au point d'accepter qu'elle soit un vampire, plutôt que de faire semblant qu'il n'en était rien. Et, pour être pleinement heureux, mon frère avait besoin d'elle. D'être avec elle. Je comprenais maintenant. Pour sauver Damon, il fallait que je sauve Katherine."

[223-224]

Afficher en entier

" Et de cette vérité naîtra l'amour" [203]

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ro8sie 2013-01-24T15:46:54+01:00

" Le 4 septembre 1864

Minuit. Trop tard pour m'endormir et trop tôt pour être debout. Une bougie se consume sur ma table de nuit; sa flamme qui vacille projette des ombres de mauvais augure. Je suis déjà hanté. Me pardonnerai-je un jour de n'avoir pas trouvé Rosalyn avant qu'il soit trop tard? Et pourquoi faut-il que je continue à penser à celle que je me suis juré d'oublier? "

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode