Livres
462 180
Membres
419 202

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"J'avais appris que les souvenirs ne sont que des... souvenirs. S'ils blessent, c'est uniquement parce qu'on les laisse faire."

Afficher en entier

La locomotive avança par à-coups et du thé éclaboussa la chemise de Georges.

-Zut ! murmura-t-il. Cela vous ennuierait de me tenir ça ?

Il me tendit le journal puis sortit un mouchoir de sa poche afin d'essuyer le liquide.

Les lettres imprimées en gras sur la page et le point d'exclamation attirèrent immédiatement mon attention.

Meurtre ! criait le titre de l'article. Sous le texte, un dessin au trait représentant une femme, les paupières entrouvertes, son corsage déchiré, du sang s'échappant de sa gorge. Ce n'était qu'un dessin, et, pourtant, l'image était foncièrement macabre. Je me penchai pour regarder de plus près, comme hypnotisé.

-Terrible, n'est-ce pas ? commenta Georges, les yeux sur la page. Je suis bien content de vivre loin de Londres.

J'acquiesçai sans vraiment prêter attention à ce qu'il disait. Le journal me tacha les doigts d'encre alors que je parcourais brièvement l'article.

"Une femme de la nuit rencontre une créature des ténèbres.

Le corps de Mary Ann Nichols a été retrouvé surla chaussée du quartier londonien de Witechapel. La gorge tranchée, on l'avait également vidée de ses entrailles.[...]"

Sans même me soucier de la façon curieuse dont George me couvait du regard, je tournai la page d'une main tremblante. En effet le meurtre était affreux mais il était étrangement familier aussi. Je revins un moment en arrière, le temps d 'analyser à nouveau le dessin de Mary Ann en première page.Son visage livide était tourné vers le ciel; la terreur se lisait dans ses pupilles figées. Ce n'était pas l'oeuvre d'un amant éconduit ou d'un voleur désespéré.

Mais celle d'un vampire.

Pire encore, un vampire violent et assoiffé de sang. Au cours de ma vie de vampire, je n'avais jamais entendu parler ou vu un meurtre si sanglant, si ce n'était lorsque, vingt ans plus tôt, Lucius avait massacré toute la famille Sutherland. Damon était là aussi.

[...]Damon n'avait pas uniquement soif de sang, mais aussi de célébrité. Il adorait figurer dans le pages mondaines. De là à vouloir faire la une des rubriques criminelle, il n'y avait qu'un pas.

Afficher en entier

Damon n'avait pas toujours été un frère. Entre tant qu'aîné, certaines années il avait parcouru le monde seul. Lui n'avait jamais éprouvé la sensation permanente d'être comparé à quelqu'un d'autre. Il ne connaîtrait jamais le besoin de rechercher le soleil lorsqu'on se trouve dans l'ombre d'une autre personne.

Afficher en entier

« J'avais beau lutter pour la cacher,je possédais moi aussi une face sombre.»

Afficher en entier

« J'avais appris que les souvenirs ne sont que des... souvenirs.

S'ils blessent, c'est uniquement parce qu'on les laisse faire. »

Afficher en entier

« Même encore aujourd'hui, je ne parviens pas à m'en détacher. Je ne peux tout à coup cesser d'être le petit frère à la fois craintif et plein d'admiration face au personnage de Damon Salvatore doué d'une force unique.»

Afficher en entier

" Je n'ai jamais cessé d'être un frère. C'est une pensée qui me vient spontanément à l'esprit, tard le soir ou lorsque je traverse sans bruit la forêt, traquant ma proie. Peu importe le nombre de personne au courant, ou bien que je partage ou non cette information, cette réalité m'appartient et je ne peux jamais l'oublier. "

Afficher en entier

Nouvel extrait" je me sens invisible. j aimerais me sentir unique.Comme lorsque j' etais petite.Vous savez, quand vos parents vous donnent l impression que vous etes a part et que vous les croyez?"

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lena10 2012-11-20T11:25:42+01:00

Sa voix se perdit alors qu'elle considérait l'expression de choc sur le visage de Damon.

- Le Cumberland ! répéta-t-il.

Mon estomac se plomba qu'il connaisse à présent le nom de notre hôtel.

- Ma parole, tu as gravi les échelons de ce monde, Stefan !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode