Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jreyth : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Moi, Tituba sorcière... Moi, Tituba sorcière...
Maryse Condé   
Quelle claque !
Ce roman est d'une intensité folle et plus que prenante. L'histoire de Tituba que nous suivons dès le contexte de sa procréation, pendant son enfance à la Barbade et son voyage sur le continent américain jusqu'à son retour sur son île est très bien menée par l'autrice.
La qualité de l'écriture sert les questions que soulève ce roman sur la double peine de ce personnage à la fois femme et afro-descendante pendant la période de l'esclavage. Ce crime contre l'humanité est lui-même très bien représenté; durement mais avec réalisme. La justesse de ce témoignage s'applique aussi au traitement de questions plus proches du féminisme.
Et autour de ces questions politiques finement menées, la bienveillance de Tituba et sa foi en la spiritualité qui lui apporte un courage nécessaire apportent un autre prisme de lecture enrichissant.

par Jreyth
Le Livre perdu des sortilèges Le Livre perdu des sortilèges
Deborah Harkness   
CONQUISE !!!
Ce livre est PASSIONNANT et INTELLIGENT.
J'ai été littéralement séduite par ce premier ouvrage qui a fait l'unanimité de la critique à travers le monde. Voici une histoire riche et aboutie, avec des personnages étoffés et accomplis.
Le récit se déroule dans le monde universitaire, mélangeant les sujets comme l'histoire, la génétique, l'Alchimie ainsi que les différentes créatures surnaturelles. L'écriture est raffinée et on sent une maturité certaine dans l'approche et le développement de l'intrigue.
Ce livre est réellement plus consistant que la plupart du même acabit. Les personnages paraissent également plus crédibles et concrets que les protagonistes masculins fantasmagoriques d'autres auteures.
Une histoire envoutante, en un mot : SUBLIME !
A DECOUVRIR SANS DELAI

par ccmars
L'École de la nuit L'École de la nuit
Deborah Harkness   
Whaouuu, whaouuu et que dire d'autres si ce n'est encore whaouuu ? Ce livre est un chef d’œuvre, après un tome 1 plus que grandiose, je pensais pas pouvoir dire cela, mais nul ne peux le nié, le tome 2 est encore meilleur.

La plume est toujours aussi parfaite nous emportant avec délices et précisions sur les rives du temps. L'auteur maitrise tant l'aspect historique et architecturale que celui de la science et de l'alchimie, sans pour autant et bien au contraire reniée la base romantique et fantastique de son œuvre !

De nouvelles émotions nous sont offertes, des beaux moments aux tristes et poignantes épreuves. De nombreuses découvertes sont faites tant par Diana et ses yeux avides d'historienne que du coté de ses pouvoirs ou des origines de Mathew.

Secret, romance, danger, alchimie, architecture, science, histoire, pouvoirs, sentiments, voila de quoi est fait ce roman oh combien réussi et attractif !

Prenez bien garde a vous si vous l'ouvrez, l'ashmole a bien des pouvoirs mais ce livre ci a le don de vous tenir en haleine, prisonnier de son attraction, il ne vous relâchera qu'une fois la dernière page lue. Et dans le fond vous ne saurez plus jamais libre, tant l’adoration que vous lui porterez vous poussera a le lire encore et encore ...

Ma fois c'est a se demander si Diana n'a pas glissé quelques un de ses pouvoirs dans cet ouvrage !
Le Nœud de la sorcière Le Nœud de la sorcière
Deborah Harkness   
J'en avais assez d'attendre de l'avoir en français, alors j'ai craqué et je l'ai lu en anglais malgré mon niveau. Donc je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, mais encore une fois Deborah Harkness m'a enchantée. Surtout n'arrête pas d'écrire!!!
Je me suis promis de ne pas faire de spoiler, alors je dirai juste qu'on a de bonnes surprises.

Hamlet ; Le Roi Lear Hamlet ; Le Roi Lear
William Shakespeare   
Hamlet est un classique plus que complet : amour trahison, humour, vengeance, histoires familiales, questionnements existentiels sur la folie, la lâcheté, la légitimité ou l’existence elle-même.
Cette traduction par Yves Bonnefoy est superbe, faisant ressortir chaque intention cachée et mettant en valeur chaque bon mot des personnages. A lire et relire !

par Jreyth
Et Nietzsche a pleuré Et Nietzsche a pleuré
Irvin Yalom   
Une phrase de Gide qui commence la post-face peut à elle seule donner une idée de ce livre : "L'Histoire est un roman qui a été; le roman est de l'Histoire qui aurait pu être." C'est exactement ça!
A partir de personnages réels et contemporains entre eux, l'auteur imagine ce qu'aurait pu être une ébauche de psychanalyse de Nietzsche par le Dr Breuer, mentor et protecteur de Freud.L'écriture est fluide malgré la densité des thèmes abordés. On y apprend beaucoup et sur le philosophe et sur les débuts balbutiants de l'analyse de l'inconscient...sans jamais s'ennuyer une seconde. Une belle réussite.
La femme à part La femme à part
Vivian Gornick   
A coup d'anecdotes et de réflexions presque décousues, ce livre nous entraîne dans un récit addictif. En suivant la vie de l'autrice et ses souvenirs étroitement liés à la ville de New York, on découvre des personnages attachants et des sentiments en résonance avec nos propres expériences.
C'est le genre le livre qui nous fait ressentir plein de choses. Le style est assez particulier; franc, intime et assez philosophique. "La femme à part" m'a été offert avec justesse et circule déjà dans les mains de mes amies proches.

par Jreyth
Elantris - Intégrale Elantris - Intégrale
Brandon Sanderson   
Elantris est le premier roman de Brandon Sanderson à qui l'on doit notamment l'excellente trilogie de Fils-des-Brumes.

Elantris est le nom de l'ancienne capitale de l'Arléon dont les habitants étaient considérés comme des dieux. Ces Elantriens d'une beautés argentés savaient utilisés la magies sous formes d'aons (symboles dessinés en l'air) et chacun d'entre eux devenaient Elantriens de manière aléatoire sans que l'on sache pourquoi.
Tout cela a pris fin il y a 10 ans quand chaque Elantriens a vu son apparence devenir subitement ignoble et leurs magies devenue inefficace, entrainant alors une profonde révolte en Arléon.
Le récit est écrit à la 3éme personne et nous fait suivre trois point de vue :
- Raoden est le prince adoré du peuple d'Arléon. Alors qu'il attend la venu de sa future promise, il se retrouve subitement maudit et se transforme en Elantrien. Prenant une peau ridée noire, perdant ses cheveux, on le considère alors comme mort et on l'envoi en exile dans la cité maudite d'Elantris. La-bas, chaque souffrance est perpétuelle et la sauvagerie règne. Raoden va alors entreprendre de faire d'Elantris un endroit civilisé tout en apprenant les aons (qui sont inefficaces) et en cherchant la cause de la déchéance d'Elantris.
- La princesse Sarène viens en Arléon dans le but de se marier avec le Prince et contracter une alliance entre Arléon et le Téod. A peine arrivée, on lui annonce que le prince est mort mais que les clauses du contrat sont toujours valables. La voila donc défunte d'un mari qu'elle n'a connu que par lettre. Mais Sarène aura fort à faire pour maintenir le pays entre le roi qui est un incompétent et le Fjorden qui menace de les envahir. Le destin d'Arléon et de Téod pourrait bien être entre ses mains et de son esprit affuté.
- Hrathen est Gyorn, un des 20 Grands Prêtres du Shu-Korath et ne doit des comptes qu'au Wyrn. Ce dernier l'envoi en Arléon dans le but de convertir la population dans un délais de 3 mois. Si il échoue, le Wyrn prévoit de convertir l'Arléon et le Téod par la force en lançant les armées du Fjorden sur leurs peuples.

Sorti en premier lieu cher Orbit, je m'étais abstenu de son achat, ne cautionnant pas le fait de scinder un roman en deux. Il semble que depuis, l'éditeur soit revenu sur son choix premier et l'édition poche va elle aussi dans ce sens en nous proposant l'intégral en 1 tome tel qu'il aurait toujours du être.

Fort de ces 800 pages en format poche, on a du mal à croire qu'il s'agit de son premier roman et l'auteur fait déjà preuve de sa créativité sans bornes que l'on a pu voir dans Fils-des-Brumes. Il créé un univers complexe ou la religion joue une prédominance. Pour autant, pas d'intervention divine mais uniquement des actions d'hommes qui agissent selon leurs convictions (cela a le mérité d'éviter quelques facilités trop récurrentes dans la Fantasy en général)
Le lecteur en mal d'action risque toutefois d'être un peu rebuté par l'ouvrage, car si il est vrai que nous en avons un peu, c'est très loin d'être une dominance du récit qui s'axera surtout sur des intrigues politiques et le mystère de la chute d'Elantris. J'ai moi même eu quelques doutes en commençant le récit mais au final, j'ai lu le livre comme on boit du petit lait (malgré un début pas toujours facile de par son vocabulaire). Le fait de limiter les points de vue à seulement 3 personnages est un point fort du récit puisqu'il permet pleinement de s'attacher à chacun d'entre eux et évite des protagonistes trop impersonnels. Même Hrathen qui à première vu n'est pas un "gentil" nous est sympathique et dégage une certaine noblesse dans le fait que les coups "bas" qu'il fait, c'est avant tout afin de prévenir d'un massacre brutale.
Hrathen aura toutefois les passages les moins longs de l'alternance Raoden/Sarène/Hrathen et on se concentrera avant tout sur les péripéties de nos tourtereaux en devenir. Car on s'en doute, une petite histoire d'amour se trame dans le récit même si je trouve la romance assez mal traité et je n'ai pas ressenti autant d'émotion dans la relation Raoden-Sarène que durant les moment ou l'auteur nous mettait face à la solitude de Sarène.
Autre déception, les éléments finaux qui semblent pour le moins précipités et qui jurent un peu face à la certaine lenteur du début de récit. C'est d'autant plus vrai que si fin nous avons, l'auteur conserve beaucoup trop de cartouche en réserve pour ne pas donner l'espoir au lecteur d'une suite aux aventures d'Elantris (et qui n'existe malheureusement pas pour le moment).

Je n'irais pas jusqu'à prétendre que j'ai autant aimé Elantris que Fils-des-Brumes mais l'on voit tout de suite que Brandon Sanderson fait déjà montre d'un certain tallent et s'inscrit avec déjà comme une figure incontournable de la Fantasy. Un excellent tome que je conseil et qui, de part son unique tome n'engage à rien par la suite même si, ironiquement, on se met ardemment à en espérer une lorsque l'on tourne la dernière page du récit.

par Caly
Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Empire ultime Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Empire ultime
Brandon Sanderson   
Un des meilleurs livres de fantasy qu'il m'ait été donné de lire !
Si la saga mérite largement d'être lu pour son scénario (que j'estime être un des meilleurs de ma bibliothèque) ce premier tome fut à la base un énorme coup de cœur ! Pourquoi ?

Premièrement : son héroïne. Les personnages principaux féminins, ça ne me pose aucun problème en tant que garçon, mais Vin, c'est... ce personnage ne se limite pas à ce simple constat ^^ Clairement représentatif du passage de l'enfance à l'adolescence (plus, plus tard dans la saga, à l'âge adulte) son évolution, son ouverture aux autres et sa prise d'autonomie m'ont fait beaucoup m'identifier à elle. C'est d'ailleurs l'ouverture aux autres qui est au centre du développement du personnage, tout au long de ce premier tome, sans jamais tomber dans les clichés du style ;)

Deuxième point fort : son univers. Alors là, c'est limite le rêve pour les amateurs de dark-fantasy ! (bien que ce livre n'en fasse pas vraiment partie... notamment avec son parti-pris adolescence) Imaginez : Les brumes qui recouvre le monde à la nuit tombé, le ciel rouge, les cendres tombant du ciel comme de la neige, une citée tentaculaire dans un style renaissance (comme les habits d'ailleurs)... Le monde reste cependant technologiquement au moyen-âge au niveau de l'armement, donc vous ne perdrez pas tous vos repaires ;)

Troisièmement : la magie. C'est clairement le point fort du livre : nous proposer une magie originale et singulière. Un système de métaux, de pouvoirs... Tout est bien ficelé et nous fait finement sortir de notre fantasy D&D fourre-tout ^^
Les seuls petits défauts que j'aurais à souligner, ce serais peut-être les descriptions qui ne s'attardent pas assez à mon goût sur le décor... Et le trop grand emploi des noms de personnages (sans utiliser de pronom ou de synonymes), ce qui est un peu voyant à certains moments.

Au final donc, une fantasy finement pensée, avec sa dose de combats épiques, de personnages attachants, son intrigue très bien ficelée et son univers magique et physique tout simplement éblouissant ;)
Chacun des livres de la série apporte un développement différents tout en renouvelant l'intrigue toujours plus loin... je vous les conseils donc aussi ! :D
A relire encore et encore ! :D
Fils-des-Brumes, Tome 2 : Le Puits de l’ascension Fils-des-Brumes, Tome 2 : Le Puits de l’ascension
Brandon Sanderson   
Je viens juste de terminer ce livre, et une chose est sûre : je ne suis pas prête de l'oublier.
Autant le premier tome nous donnait à voir un univers riche, complexe, mais à la théologie encore simpliste, autant cet aspect est largement plus poussé dans ce deuxième tome, qui s'attache justement à développer au mieux les divers aspects des mythes de l'Empire Ultime. Et, p*tain, ça décoiffe. Les personnages sont particulièrement soignés, et, si leurs multiples questions existentielles (surtout celle de Vin) peuvent paraître rébarbatives à certains, je les ai trouvé passionnantes. Aucun temps morts, des combats à couper le souffle, l'allomancie et la ferrochimie à l'honneur, je n'ai trouvé aucune des baisses de régime dont souffrait parfois le premier tome – autant le dire, j'ai même préféré le deuxième –. Même si ce dernier est plus long et plus politique, je l'ai trouvé bien plus recherché et, au risque de me répéter, moins « simpliste ». A lire pour tous les fans de fantasy ou ceux qui veulent découvrir l'une des trilogies les plus marquantes de ces dernières années.

par Akuo