Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ju_Books : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
La Sélection, Tome 3 : L'Élue La Sélection, Tome 3 : L'Élue
Kiera Cass   
Le premier tome m'a fait conclure "c'est génial !", le second "Eh oh, Ame tu te bouges ?" et le troisième "Achevez moi..."
Non mais sérieusement, chacun des attraits de la sélection ont tous fini par disparaître les uns après les autres. J'avais qu'une seule envie : le finir le plus vite possible pour passer à autre chose. Limite je sautais de joie quand je m'approchais de l'ultime page 337.

America est clairement insupportable. Dans le premier tome, je la trouvais fraîche, authentique et drôle. Mais à présent, j'ai l'impression d'avoir affaire à une gamine dont l'immaturité m'a fait perdre patience. Si elle pouvait plutôt se focaliser sur les renégats, sur les castes, au lieu de ses préoccupations futiles qui se résument à ses amours compliqués (et qui m'ennuient franchement).
Ses airs de petites princesses dans son château m'agaçaient à un point ! Elle se tourne en ridicule rien que le premier chapitre.

Au niveau de l'action il ne se passe rien. Et ça c'est une véritable déception. Je pensais qu'il y aurait une guerre, du sang, des morts... au lieu de ça, on a le droit à des soirées pyjamas entre les filles de L'Elite, waouh ! [spoiler]Heureusement, il y a une fusillade pour pimenter le Verdict, avec en plus un prince froid pour qu'il y est un minimum de suspense. C'est le seul moment où je me suis sentie captivée mais ça n'a duré que quelques instants...[/spoiler]

Je reste "team Maxon", faute de mieux, mais je ne suis absolument pas folle de son personnage. Pour un prince soit disant charmant, il ne me fait pas du tout rêver. Autant dans le premier et second tome, je le trouvais attachant et mignon, autant ici, il est fade et énervant. En fait, trouver un personnage qui ne m'énerve pas dans ce tome 3 risque d'être une tâche compliquée.
Peut être Céleste ? C'est la seule qui joue franc-jeu. Kriss, transie d'amour, je la trouvais pathétique. Elise est bien gentille mais sa présence est aussi utile qu'une plante verte dans une salle d'attente.

Que dire d'Aspen ? C'est une source d'ennui ? Je n'ai rien contre lui. Il est ce qu'il est : un garde royal sexy et le premier amour d'Ame. Mais je trouve son personnage tellement peu approfondi que je ne suis pas réellement attachée à lui. Dommage.

Les dialogues sont mortels.
« [...] Je pousse un cri émerveillé.
- Il pleut !
- C'est tellement beau.»
On est au summum de la poésie.

Bref, je trouve ce tome très très très très très très très très très en dessous du premier. Il ne fait qu'érafler tout ce qui est intéressant pour se focaliser sur ce qui est inintéressant. Il manque cruellement d'approfondissement sur des tas de plans. Tout se passe trop rapidement pour être crédible. C'est superficiel. C'est mièvre. Je trouve ça vraiment dommage parce que je ne garderai pas un très bon souvenir de la Sélection... Je dois avouer que je suis contente de comment ça se termine (peut être justement parce que c'est la fin ? ^^) mais j'aurais préféré qu'il se passe des choses AVANT pour que je puisse conclure sur une note rêveuse, plutôt que sortir ma mitrailleuse..

par OnlyLola
La Sélection, Tome 4 : L'Héritière La Sélection, Tome 4 : L'Héritière
Kiera Cass   
Je sais pas du tout par où commencer...
Peut-être par l'héroïne ? Oui allez !

Eadlyn est un personnage attachant malgré son caractère de princesse pourrie gâtée ! Elle est complexe, touchante, elle est la digne héritière du trône !
C'est très réaliste de la part de Kiera Cass d'avoir créer une princesse se sentant supérieure aux autres. Elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche, c'est donc pas étonnant ! Elle s'autorise des remarques blessantes assez déstabilisantes. Courage aux sélectionnés <3

Bah tient ! Parlons-en de ces sélectionnés (ceux qui m'ont le plus marqué) !
Mon chouchou ? Kile, le fils de Carter et Marlee sans hésiter ! Dès qu'il a été tiré au sort sans le vouloir, j'ai su que c'était lui ! Il est drôle, mignon, craquant... Mais très absent du roman... POURQUOI ?!
Passons maintenant au tour d'Henri. Autant le dire maintenant, je le vois plutôt comme un ami que comme un époux ! Il est adorable avec Eadlyn mais sa ne marchera surement pas car il n'y a rien de vraiment passionnel entre eux et il ne parle pas anglais.
Pour Ean Cable... Je le déteste ! Il a surement un plan en tête !
En bref, vous avez comprit que c'est TEAM KILE en ce qui me concerne ! <3

Mon dieu... Comme Maxon et America m'ont manqué ! Que c'est bon de revoir d'anciens amis avec 20 ans de plus et parents de plusieurs enfants <3 Après toutes ces années, ils s'aiment comme à la fin du troisième tome. Ils sont toujours fidèles à eux-même !
Mais mon dieu comme j'ai été dévasté à la chute du livre !
[spoiler]America ! Un infarctus ? Pas impossible... Elle est plus forte que ça ! [/spoiler]

Pour moi, il n'y a aucun point négatifs. C'est un livre parfait, un sans faute. <3 Merci à Kiera Cass d'avoir su renouveler le concept de la sélection de l'autre côté du miroir ! Cette lecture m'a vraiment ravie ! MERCI <3

5/5 <3

Ps: [spoiler]Une histoire d'amour entre Erik et Eadlyn ? (Même si je reste TEAM Kile !)[/spoiler]
Divergente, Tome 2 : L'Insurrection Divergente, Tome 2 : L'Insurrection
Veronica Roth   
Je ne suis pas très douée en anglais, mais attendre encore 6 mois me paraissait infaisable. Je me suis donc lancée dans la VO, et même si certain passage me semblent un peu flou : J'ADORE !!!
Tout comme le premier :)
On retrouve Tris, Quatre, Caleb, Peter et Marcus juste à la fin du premier.
Les 5 se retrouvent dans un train et se dirigent vers le siège des Fraternels.
On découvre le fonctionnement de cette faction, et on aime, ou pas...
On découvre également celui des Sincères qui est...franc... et là aussi ça passe, ou ça casse.
On apprend plus de choses sur ce qu'être Divergent veut réellement dire.
Tris est toujours aussi forte et le deviens plus encore.
[spoiler]Elle est courageuse face à la mort de ses parents, et en particulier à celle de Will. La culpabilité la ronge à tel point que toucher une arme lui devient impossible, ce qui n'est pas spécialement pratique en temps de guerre. De plus quand elle retrouve Christina, la chose devient bien plus difficile.[/spoiler] Mais on retrouve toujours la Tris qu'on aime, têtue, courageuse et amoureuse et bien plus encore.
Tobias est... j'ai envie de dire toujours aussi parfait, mais ce n'est pas le cas. Là aussi on en apprend plus sur lui, sa famille et sur ses pensées.
[spoiler]Je n'aime pas Evelyne, c'est une manipulatrice et on ne peut même pas dire que c'est une mère.
Bien que Quatre l'ait déjà dit : Marcus est un vrai manipulateur.
Y'a pas à dire : Tobias n'a vraiment pas eu de chance avec des parents comme eux.[/spoiler]
La relation Tris/Tobias qu'on pouvait dire basée sur la confiance est en fait pleine de non dits.
J'ai eu plusieurs fois envie des les frapper tous les deux.
Ma grosse déception :[spoiler] Caleb, le sale traître, même si on finit par s'en douter, quand on l'apprend ça fait vraiment mal au coeur[/spoiler]
Je vais m'arrêter là, j'ai trop de chose à dire, et je ne sais pas comment donc je stoppe sur la fin.
Elle est... atroce !
UN AN ! Encore un an d'attente... ça va être une année de souffrances interminables... ;)
C'est un beau cliffhanger que nous fait Veronica Roth !
Vivement Mai 2013 !
Secrets d'Histoire, Tome 2 Secrets d'Histoire, Tome 2
Stéphane Bern   
Comme chaque livre de Stéphane Bern c'est instructif et passionnant. Le ton est plaisant, et l'auteur toujours aussi passionné.

par Elerinna2
Secrets d'Histoire, Tome 5 Secrets d'Histoire, Tome 5
Stéphane Bern   
J'ai retrouvé le plaisir de lire ces trésors d'histoire.

Le précédent tome m'avait un peu déçue, par son côté plus politique. Mais dans celui-ci, j'ai retrouvé l'atmosphère feutrée des émissions que j'aime tant.

Tant de personnages haut en couleur sont abordés dans ce tome: Les grandes horizontales, la dernière Maharani, Maria Callas et sa mort mystérieuse, Madame de Maintenon, et d'autres personnages qui ont parfois oeuvre dans l'ombre.

J'aime la façon de présenter chaque personnage de façon résumée au début de chaque chapitre, avvant d'approfondir le sujet. En fin de chapitre, il y a également un encart traitant d'une anecdote particulière.

La douceur et l'enthousiasme de l'auteur transparaissent clairement à travers ces pages, et j'ai adoré cette lecture. J'ai d'ailleurs dévoré ce livre en quatre jours. Ces tomes sont de vraies mines d'or, dans lesquels je me retrouve toujours avec plaisir.

Voilà, vous l'avez compris, je suis à nouveau ravie de la lecture.


par bebi
La Fille de Cléopâtre La Fille de Cléopâtre
Vicky Alvear Shecter   
On connait tous Cléopâtre et trois évènements qui sont liés à sa vie et qui se sont transformés en mythe : son nez, sa ruse avec les tapis pour rencontrer César et sa mort tragique avec Marc-Antoine. Que s’est-il passé ensuite ? Les gens ont du mal à y répondre parce que sa figure, à l’instar de son caractère, était tellement forte qu’elle en a effacé même effacé ses descendants. Qui imagine Cléopâtre mère ? Pas moi en tout cas. Alvear Shecter, a pris le contre-pied de la plupart des écrivains historiques et bien qu’elle ait parlé d’une Cléopâtre, elle a donné la parole à la fille de LA Cléopâtre. Oui, on parle de bien de Cléopâtre VIII Séléné et j’en remercie l’auteure. Cléopâtre VII il y a des livres dessus. Sur sa fille moins. Et pourtant elle mérite d’être célèbre. Un véritable petit trésor que ce livre ! Son parfait mélange d’histoire et de romance donne l’impression de lire une biographie. Mais attention, pas une biographie chiante, bien au contraire, à travers Séléné on découvre un univers antique (d’abord celui d’Alexandrie puis celui de Rome), la guerre mais aussi des préoccupations typiques d’un livre destiné à des lecteurs de livres jeunesse.


Je récapitule pour ceux qui ne connaissent pas bien cette partie de l’Histoire : César est mort en -44 et il n’y a pas d’héritiers. Octave est désigné comme l’héritier légitime testamentaire de César mais le peuple romain, peuple guerrier par essence, l’entend d’une autre façon : il préfère le grand général Marc-Antoine qui n’a jamais perdu une seule bataille (d’ailleurs, la seule qu’il perdra sera sa dernière) à ce jeune petit-neveu qui sort de nulle part. Pourtant, si Octave n’est pas un grand soldat, il est intelligent et a compris qu’il n’aurait le pouvoir qu’une fois que Marc-Antoine serait mort et enterré. Il va donc précipiter sa mort… Marc, de son côté, n’est pas en reste et provoque Octave pour affirmer son autorité. Mais le problème est qu’il a réussit à divorcer de son épouse romaine, Octavia (la sœur d’Octave) pour épouser la reine d’Egypte. Cette province, du fait de la grandeur de son héritage et du faste de ses dirigeants (les Ptolémées sont des descendants du frère d’Alexandre Le Grand) et de sa richesse, est détestée mais aussi crainte par les romains. Aussi, il n’est pas difficile à Octave de convaincre le peuple de Rome de la nécessité d’attaquer l’Egypte, province que Marc gouverne avec l’aide de sa nouvelle femme, la célébrissime Cléopâtre. En – 31, lors de la bataille à Axium, Cléopâtre et Marc-Antoine sont défaits. Et c’est là que le mythe se crée : Marc se suicide, tout comme Cléopâtre quelques jours plus tard, ne supportant plus l’absence de son mari. La plupart des gens, moi compris, arrêtent l’’histoire ici et je remercie ce livre de m’avoir fait connaitre la fin de l’histoire (je ne le dirai jamais assez mais Séléné mérite d’être connue. Au moins autant que sa mère !)


OK, elle meurt mais le monde ne s’arrête pas de tourner pour autant. Ses enfants, sont envoyés à Rome en tant que prisonniers de guerre dans la maison d’Octavia (oui, l’ironie du sort est parfois cruelle). Quand je dis prisonniers, il ne faut pas imaginer les cachots et les autres clichés. C’étaient les rois d’Egypte, et on ne traite pas ainsi une lignée royale. Les jumeaux Alexandre Helios et Cléopâtre Séléné ainsi que leur cadet Ptolémée XVI Philadelphe sont envoyés à Rome et doivent se conduire en citoyens romains. Et si les garçons se plient aux règles du jeu, ce n’est pas le cas de Séléné. En effet, celle-ci est le sosie de sa mère : elle est têtue et ne veut pas renoncer à son peuple, ni à sa couronne. S’ensuit alors une lutte entre Octave et elle.





Je me doute que cela ne doit pas vous paraître très appétissant mais je peux vous assurer qu’il s’agit bien d’un roman jeunesse. Un merveilleux roman jeunesse, cela dit. Pourquoi je suis autant admirative ? Tout simplement parce que je sais le travail de documentation énorme qu’a fait Vicky Alvear Shecter : tout est exact et tellement naturel ! Si bien écrit que j’aurais pu jurer me trouver dans les rues de Rome ou chez Octave. Mais quand une écriture réussit à créer un monde et à nous y faire entrer, sachez que c’est un travail énorme. Rien que la documentation a du lui demander des années de recherche sans compter qu’elle a inventé une intrigue amoureuse qui n’est pas avérée historiquement mais tellement bien intégrée dans le cadre de l’œuvre qu’elle semblait naturelle. Et c’est là que je dis « chapeau bas » car le transport du lecteur vers le monde créé est tel que je ne remettais pas en question une seule seconde cette histoire d’amour. Et c’est là qu’on voit le travail du vrai auteur historique : son intrigue est insérée dans l’Histoire. Je sais que ça parait bête comme ça mais si vous lisez un Milady historique, l’Histoire n’est qu’un moyen pour l’auteur de mettre en scène le puissant guerrier écossais qui prend sauvagement la douce et frêle irlandaise. L’Histoire ? On s’en fout comme de l’an 40, ce n’est qu’un décor. Ici, c’est vraiment le contraire : la lutte pour le pouvoir prédomine dans l’œuvre. Je vous l’ai dit, j’ai l’impression de connaitre Octave maintenant (ce qui va m’aider pour mon contrôle de latin ^^).


De plus, les personnages secondaires sont tous aussi bien travaillés les uns que les autres et on s’identifie immédiatement à l’héroïne. Sans compter que dès les premières pages du roman on est accro : les pages se tournent, les chapitres défilent et le livre se finit bien trop vite. Je vous l’ai déjà dit : Séléné est un personnage complexe et réellement travaillé qui acquiert une véritable consistance. Ce n’est qu’une enfant lors de son exil mais on la voit grandir dans tous les sens du terme sous nos yeux : le livre nous la présente de 9 à 16 ans et elle grandi donc physiquement mais aussi émotionnellement. Elle veut son trône d’Egypte et elle veut être comme sa mère : une grande dirigeante. Mais là où repose la force de Séléné c’est qu’elle n’accepte pas son destin et qu’elle se débat pour réaliser son rêve qui prendrait des allures de caprice puérile chez n’importe quel autre personnage mais celui-ci est si bien réalisé qu’on lui donne une psychologie lui conférant ainsi une consistance. Elle se bat donc contre son destin tout au long du livre et ne se lamente jamais : les romains la méprisent, tant mieux le sentiment est réciproque ! C’est elle qui s’occupe de tous les personnages, elle ne reçoit que peu d’aide mais elle assume son choix : l’Empereur Octave fait peur et est cruel donc l’aide est limité mais qu’importe, elle tentera le tout pour le tout !

http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/10/la-fille-de-cleopatre.html
Complot à Versailles Complot à Versailles
Annie Jay   
J'adore l'époque de Louis XIV ! Alors forcément, ce livre était fait pour moi. Mais contrairement à d'autres romans, traitant d'un sujet similaire (du style : une petite jeune fille qui se retrouve à la cour du roi et qui découvre un affreux complot...), ce livre s'appuie sur une intrigue solide et crédible.
Le style est très agréable à lire, l'histoire est assez palpitante, bref, que du bonheur !

par Lyra1998
La Dame aux élixirs La Dame aux élixirs
Annie Jay   
une suite de rêves à "complot à Versailles" !
Je l'ai lu d'une traite, car j'étais pressée de savoir la fin : alors ? Silvère et Pauline allaient-ils conclure ?
Bon, à part une histoire d'amour torride dont je ne vous direz plus le moindre mot, vous en apprendrez plus sur les produits de beauté de l'époque de Louis XIV, avec des recettes à vous faire frémir ! A noter : une scène de messe noire particulièrement réussies et le personnage haut en couleur de "Mme jouvence".

par Papaye
Deux sœurs à conquérir, Tome 1 : Une fiancée à tout prix Deux sœurs à conquérir, Tome 1 : Une fiancée à tout prix
Stephanie Laurens   
Ce tome m'a plu. J'ai apprécié les deux personnages principaux, Henrietta et James. Surtout lui qui est différent des hommes Cynster.
Je n'ai juste pas compris à quel moment il tombait amoureux.

par sameera
Deux sœurs à conquérir, Tome 2 : Un insupportable prétendant Deux sœurs à conquérir, Tome 2 : Un insupportable prétendant
Stephanie Laurens   
J'ai vraiment du mal avec le style de l'auteur. Il y a des paragraphes entiers où elle m'agace totalement. La fin est une horreur. Certains dialogues totalement niais et irréalistes.
De plus, j'ai eu parfois l'impression que Ryder était un loup-garou. L'auteur parle de sa bête intérieure qui doit être apaisée.
Quant à Mary, ce n'est pas un personnage qui m'a plu.

par sameera