Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ju_Books : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
L'héritière de Bellecombe L'héritière de Bellecombe
Liz Carlyle   
J'ai été conquise par la plume de Liz Carlyle avec "Un baiser Diabolique" ou encore "l'Ange Nocturne", alors c'est sans aucune hésitation que j'ai eu envie de tester : le premier de la collection Victoria d'Harlequin.

C'est un sans faute pour moi, le format poche est d'une superbe qualité à tout petit prix, j'adore la couverture mat et même si, je suis plus habituée aux couvertures des A&P de la concurence, celle-ci est pétillante et donne l'envie de s'y plonger.

Nous rencontrons Kate, un personnage pragmatique qui a du endossé rapidement les responsabilités dû à son héritage. En face, nous avons Edward, un homme amnésique qui devra recouvrer la mémoire... Ils vivent dans une sorte de bulle, un peu hors du temps, l'un comme l'autre avaient besoin de ce moment. Quant aux personnages secondaires, on a le droit à la mère complètement perchée et une soeur qui ne parait pas si futile.

Une histoire entrainante avec un joli couple, servie par une plume tellement fluide et rafraichissante. Liz Carlyle a vraiment quelque chose de particulier, un peu comme Tessa Dare. Elles ont en commun cette facilité d'amener les émotions avec des mots simples qui paraissent légers mais pourtant travaillés.

Pour les amoureux de Romances Historiques, ou avec cette plume pour celles qui voudraient s'y essayer.

par LLyza
Les Sœurs Charbrey, Tome 1 : Sans orgueil ni préjugé Les Sœurs Charbrey, Tome 1 : Sans orgueil ni préjugé
Cassandra O'Donnell   
Un nouveau défi pour l'auteur et relevé haut la main avec une aisance et une fluidité qui nous font davantage penser qu'elle se livre à un exercice habituel et non qu'elle fasse ses premières armes.
Après avoir conquis de nombreux lecteurs avec sa série Rebecca Kean dans la catégorie Urban Fantasy, Cassandra O'Donnell se lance dans un tout autre genre en s'attaquant cette fois à la romance historique.
Son premier tome est consacré à Morgana, l'aînée des soeurs Charbrey, et c'est avec plaisir que nous retrouvons non seulement le style de l'auteur mais aussi une héroïne au caractère bien trempé.
On découvre cette romance et hop, sans s'en rendre compte nous l'avons déjà terminée tant la lecture se fait à une rapidité déconcertante.
Il y a certes moins de suspense que dans ses précédents ouvrages puisque la romance historique répond à des codes bien établis et qui ont fait leurs preuves, cependant Morgana est une originale, femme instruite, cultivée et indépendante, elle possède une liberté d'agir et de penser qui est rare dans le contexte de l'époque et de sa condition de femme appartenant à l'aristocratie.
Son franc parlé vous réjouira et l'homme qui tombe sous son charme ne vous laissera pas de marbre.
Cassandra a su mettre un coup de jeune à son livre en dépoussiérant le style des romances habituelles.
LAISSEZ VOUS TENTER

par ccmars
Les Sœurs Charbrey, Tome 2 : Un mari récalcitrant Les Sœurs Charbrey, Tome 2 : Un mari récalcitrant
Cassandra O'Donnell   
e fut pour moi un véritable plaisir de retrouver une nouvelle fois le clan Charbrey au grand complet.

Souvenez-vous dans le tome 1, Morgana l'ainée avait décidé de marier sa sœur Rosalie. Elle l'avait donc accompagnée à Londres afin qu'elle fasse sa première saison en tant que débutante. Au final, c'est Morgana qui s'est retrouvée mariée avec Malcolm Greenwald.

Dans ce nouveau tome, nous sommes deux ans après ces évènements: Morgana et Malcolm sont désormais parents, Rosalie est fiancée et doit se marier prochainement avec William le vicomte d'Edgfield.. On apprend très vite que ce sera pour elle un mariage de raison car son cœur a été brisé il y deux ans par John, duc de Langford et meilleur ami de Malcolm. Ce dernier avait séjourné plusieurs mois au château de Charbrey et s'est enfuit après avoir été intime avec Rosalie.

Mais voilà John, revient soudainement de voyage et il n'est pas décidé à laisser cette chère Rosalie se marier.

Certes, dans ce roman nous avons une belle romance, mais ce que j'apprécie le plus c'est de suivre les péripéties de toute cette famille un peu loufoque. Morgana ne change pas, elle est toujours dans ses expériences et reste une vrai mère poule envers ses sœurs; Rosalie est plongée dans ses livres, Daphné la troisième est très maligne et voit tout; et Mary la petite dernière est une passionnée des animaux. Mais je n'oublie pas Madame Wilks la gouvernante et le duo qu'elle forme avec la cuisinière Madame Delomme.

J'ai eu un véritable coup de cœur pour tante Agatha que j'avais déjà beaucoup appréciée dans le tome 1 mais qui là se surpasse: les dialogues avec Rosalie et Malcolm sont très drôles tout comme son comportement avec les autres commères.

Lorsque l'on voit toute cette petite tribu, on ne peut que plaindre ce cher Malcolm qui se retrouve propulsé chef de famille et tuteur: le pauvre, il doit faire face à des situations qui le dépassent totalement.

Nous découvrons un peu plus Rosalie et on se rend compte que son côté trop lisse n'est qu'une façade et qu'en réalité elle a la fougue et le besoin d'indépendance des Charbrey. Son histoire avec John de Langford est sympathique surtout au moment de leurs retrouvailles.

John quant à lui est jaloux et prêt à tout pour reconquérir sa belle.

J'avoue avoir eu un peu de peine pour ce pauvre William qui s'avère être un homme bon et très fair play.

Cette lecture, dévorée en une soirée fut pour moi un vrai régal. Je suis toujours autant fan de la plume et de l'imagination de Cassandra O'Donnell. Je vais attendre avec impatience la suite des aventures de cette famille peu conventionnelle.

par silbert
Les Rokesby, Tome 1 : À cause de Mlle Bridgerton Les Rokesby, Tome 1 : À cause de Mlle Bridgerton
Julia Quinn   
On ne présente plus Julia Quinn dans la romance Historique, c'est une auteure incontournable du genre et encore une fois elle nous emmène avec son récit dans une époque lointaine fin du XVIII° siècle avec bonheur. dans cet opus elle nous raconte l'histoire de Sybilla Bridgerton, famille bien connue des adeptes de Julia Quinn, et des Rokesby. c'est tout miel, tendre, les pages se tournent d'elles même. Billie est un personnage indépendant, sûre d'elle qui n'a pas peur d'exprimer ses opinions ou ses préjugés, elle est rafraichissante connait ses qualités comme ses défauts, mais s'en accommodent. elle a 23 ans n'est pas mariée mais rester vieille fille ne lui fait pas peur. George Rokesby lui est plus terre à terre étant l'ainé de sa fratrie et héritier du comté il sait que certaines choses lui sont interdites dû à son rang mais pourtant ça ne l'empêche pas de se sentir mis à l'écart vis à vis de ses frères qui se sont engagés militairement. Elle effleure la scission de l’Angleterre et des Etats-unis qui je pense sera plus développé dans le 2e tome. Quand à leur relation elle se tisse au fuir & mesure et devient obsessionnelle pour les deux. les autres protagonistes ne sont pas en restent j'ai aimé les échanges entre Andrew/Billie.
et pour les amoureuses des chroniques de bridgerton et leurs inlassables compétitions de Pall Mall vous ne serez pas en reste dans ce livre Billie à dû refiler le virus à Anthony Bridgerton & co car elle est toute aussi compétitive qu'eux :).

par tyka
Les Rokesby, Tome 2 : Un petit mensonge Les Rokesby, Tome 2 : Un petit mensonge
Julia Quinn   
J'ai beaucoup appréciée ce second tome, formidable ! C'est une agréable lecture, original, sympathique et surtout attachante. J'ai pleuré tout le long de la fin du tome ! J'espère et je pense ne pas être déçu par le prochain. Vivement qu'il sorte pour connaitre la suite de l’aventure.

par LucieP
Les Rokesby, Tome 3 : L'Autre Mlle Bridgerton Les Rokesby, Tome 3 : L'Autre Mlle Bridgerton
Julia Quinn   
J'ai trouvé ce tome bien en dessous des 2 premiers.
On a du mal a le relier au 2 premiers. Est-ce intervalle dans ma lecture ou bien le Rokesby concerné ...
On passe un bon moment de lecture mais je suis restée sur ma fin.
La Chronique des Bridgerton, Tome 8 : Gregory La Chronique des Bridgerton, Tome 8 : Gregory
Julia Quinn   
L'épilogue de ce dernier tome de la série de Brigerton est tellement amusant et plein de tendresse qu'il m'a presque empêchée de m'appesantir sur le fait que... c'était notre dernier rendez-vous avec cette famille absolument incomparable. Mais revenons au début du roman.

Comme entrée en matière, nous sommes témoins de la course effrénée de Grégory vers l'église où il doit, coûte que coûte, empêcher un mariage. Celui de celle qu'il aime à la folie, assez pour créer un scandale, assez pour arriver sur les lieux en apnée, assez pour pour faire une déclaration haute et ferme devant la société, mais...
Dès cette déclaration d'amour enfiévrée et désespérée, nous revenons en arrière, au moment où le plus jeune des enfants Bridgerton subit un coup de foudre. Littéralement.
Il passe par tous les symptômes : respiration difficile, coup au cœur, palpitations, peau qui démange, bourdonnement d'oreilles, bouche sèche...
En romantique averti, Grégory savait qu'il "reconnaîtrait" au premier regard celle qui lui était destinée. C'est elle, il en est certain. Mais la demoiselle en question n'est semble-t-il pas encore au courant !
Arrivé en retard à une soirée organisée par Kate, l'épouse d'Anthony, Grégory pensait s'en tirer à bon compte en s'éclipsant discrètement, piochant au passage quelques victuailles parmi les mets disposés sur le buffet, hélas, sa belle-sœur le croise, l'enjoint de faire danser Lady Hermione, une jeune débutante, laquelle décline subtilement en offrant sa place à... Lucy.
Lucy, la meilleure amie d'Hermione, sa confidente, sa conscience, pratiquement... accède donc de bon cœur. Elle adore danser, mais surtout, elle ne vit que dans l'ombre d'Hermione. Cette dernière est belle, belle et... belle. Et tous les hommes papillonnent autour d'elle comme les planètes gravitent autour du soleil !
Grégory et Lucy vont certes sympathiser, mais le jeune homme est comme les autres : il n'a d'yeux que pour Hermione, d'autant plus qu'il est, c'est évident, amoureux fou de la belle.
Habituée à ce genre d'égards envers son amie, Lucy va aider Grégory a gagner l'attention d'Hermione qui, personne ne le sait encore, en aime un autre !
Mais alors que tout semblait prendre joliment forme, une scandale se profile. En effet, Lucy est destinée à un mariage arrangé et c'est son frère, Richard, qui, un matin, vient la chercher pour la ramener au domaine de leur oncle afin d'officialiser la chose. Tout aurait pu s'arrêter là, sauf que... Richard et Hermione vont se retrouver dans une situation déplaisante, Grégory, voir ses rêves de mariage romantique anéantis et Lucy, contrainte de se marier sans amour.

La première partie du roman met les événements en place. Quelques longueurs dans la présentation, une pointe d'irritation devant le caractère frivole d'Hermione et une nette envie de secouer Grégory pour lui ouvrir les yeux.
Cependant, les échanges entre Grégory et Lucy sont plaisants et ponctués d'humour subtil. Nous retrouvons plusieurs des membres de la famille Bridgerton pour notre plus grand plaisir. Nous vivons l'avancée de l'histoire entre sourire et questionnement. Puis vient de coup d'éclat en plein milieu de l'église...

Ce dernier tome est donc très riche, vif, tendre, envolé et émouvant. Si la première partie du roman, alors que Grégory pense avoir découvert l'amour est un peu "longuette", l'autre partie du roman, elle, se lit non stop dans un état fébrile et impatient.
Comme toujours, Julia Quinn a su nous faire plonger dans un récit captivant, autant par son contenu que par la fluidité de sa plume.
Nous suivons les péripéties de nos héros en tournant les pages convulsivement. Et nous arrivons au prologue, drôle, rapide (trop), mais tellement touchant...
La fin d'une série. La fin des aventures d'une famille vraiment à part. Madame Quinn est une grande romancière qui a su allier humour et passion avec un brin de suspense et d'action. Mélange explosif et gagnant. Cette saga est à découvrir absolument !

par Christy
Le Quartet des Smythe-Smith, Tome 4 : Les Secrets de Sir Richard Kenworthy Le Quartet des Smythe-Smith, Tome 4 : Les Secrets de Sir Richard Kenworthy
Julia Quinn   
Ce dernier volet de la série mettant en scène les membres du célèbre quartet Smythe-Smith est un véritable coup de coeur. J'avais adoré les 3 premiers volets de la série et c'est avec impatience que j'attendais la sortie du 4ème. L'attente a été à la hauteur de mes espérances et j'ai littéralement dévoré ce bouquin.

The Secrets of Sir Richard Kenworthy met en scène Iris, la sarcastique violoncelliste et un mystérieux gentleman de retour à Londres après quelques années d'absence, Sir Richard Kenworthy. Il apparaît immédiatement qu'il est venu pour trouver une épouse et c'est sur Iris que se porte son choix lors de la fameuse soirée musicale annuelle du quartet. Si Iris est séduite par cet homme elle n'en demeure pas circonspecte quant à ses motivations. Pourquoi diable s'intéresse-t-il donc à elle ? Une cour expéditive et la voilà mariée et en route pour le Yorkshire avec un homme qu'elle ne connaît toujours pas et sur lequel elle ne cesse de se poser des questions...

Difficile de choisir un angle d'attaque pour parler de ce roman. Difficile d'en parler tout simplement sans en dévoiler le ressort principal. Pour ne pas déflorer l'intrigue, je dirai qu'en effet sir Richard Kenworthy a des secrets et que ceux-ci conditionnent toute l'histoire. En dévoiler ne serait-ce qu'une partie c'est priver le lecteur de l'intérêt du roman car celui-ci est bâti sur une montée en puissance de la tension entre les personnages. La cour expéditive, le mariage express, les soupçons d'Iris et les secrets de sir Richard font monter graduellement la tension. Tout comme Iris, on se demande ce que Richard peut bien cacher, pourquoi il agit ainsi, soufflant le chaud et le froid et laissant Iris totalement déboussolée, un comble quand on a vu le réalisme et le pragmatisme dont elle a fait preuve dans les précédents romans. La légèreté et le l'humour baignent le début du roman. C'est frais, drôle et enlevé et certains épisodes (le concert ou la soirée poétique) sont des moments d'anthologie. Au fur et à mesure cependant, le climat s'alourdit avec les non-dits et les interrogations pour culminer au moment de la révélation. Quand tout explose, la douleur et le sentiment de trahison donnent lieu à des scènes particulièrement poignantes. Ces scènes m'ont rappelée certaines scènes entre Daphné et Simon dans Daphné et le Duc quand elle découvre la trahison de son mari.

Les personnages sont à la hauteur de l'intrigue, complexes et attachants : Iris la laissée pour le compte, trop intelligente pour se laisser aveugler par l'amour et Richard piégé par ses secrets (dur de ne rien dire), Richard si tendre, si drôle, qui blesse au delà du possible Iris, Iris, Richard et les autres englués dans une toile dont ils ne semblent pas pouvoir se défaire, tous concourent à faire de la lecture de ce roman un moment de pur bonheur. Et bien sûr mettant en musique l'intrigue, il y a l'écriture aérienne de Julia Quinn, qui en quelques mots fait passer du rire aux larmes.

Avec The Secrets of Sir Richard Kenworthy, Julia Quinn conclut en beauté une série qui mérite, vraiment, d'être découverte. A lire et relire...sans modération !

Scandaleux écossais, Tome 3 : La Fleur des Highlands Scandaleux écossais, Tome 3 : La Fleur des Highlands
Suzanne Enoch   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-4Ux

{Helle} : De retour avec avec mes Scandaleux écossais préféré mais surtout avec un couple qui me faisait de l’oeil depuis le début. Car c’est bien grâce à Rowena qui voulait absolument faire sa saison à Londres que tout cette incroyable histoire à commencé.

[...]

Une lecture sans prise de tête toute en légèreté qui fait passer un bon moment de lecture sans que celle ci ne soit exceptionnel. Rowena a du caractère, malgré certaines de ses réactions du à son très jeune âge elle arrive quand même à nous toucher. Quand à Lachlan, je pense qu’il est le principal soucis de ce livre, son personnage est trop inconstant, on passe du mec pas amoureux à tout son contraire. J’ai eu l’ impression d’avoir affaire à un gros gamin capricieux pas content de ne plus avoir l’attention qu’il mérite. Il ne m’a pas fait rêver mais plutôt énervé.

Une romance très agréable, avec de l’action, des retournements de situations et beaucoup de rire quand même. J’ai adoré la description des jeux et on a vraiment l’impression d’y assisté et c’est tout bonnement génial. Maintenant j’attends la suite avec Bear avec Impatience je l’ai adoré sur ce tome.
La Famille St. John, Tome 3 : L'Amour en 11 scandales La Famille St. John, Tome 3 : L'Amour en 11 scandales
Sarah MacLean   
http://leslecturesdeveralice.blogspot.com
Lu en VO.
Octobre 1823. Après le bal d'été de Calpurnia qui fermait le tome 2, son bal d'automne ouvre le 3ème. Le marquis et la marquise de Ralfston, les héros inoubliables du tome 1, se font fort de lancer dans le monde la demi-soeur des frères St. John, Juliana Fiori, arrivée six mois auparavant de son Italie natale. Arrivée à laquelle on assiste dans le tome 1 : elle y prend ses premières marques, et ses frères avec elle, ainsi que les autres membres de la famille.
S'acclimater. Se plier aux règles et aux usages totalement inconnus d'un monde aussi hermétique que l'est l'aristocratie anglaise, se faire accepter,aimer, garder, reconnaître. Parler les mêmes langages, ceux du corps et de l'esprit. Juliana, à l'image de la famille ST.John tout juste tolérée, se bat et se battra tout au long du roman pour y parvenir. Sans reculer. Sans renoncer. Avec conviction et acharnement. Intelligence, courage, vivacité. Humour et grâce. Et si elle accepte de rester en Angleterre, dans ce milieu si acharnée à la rabaisser, c'est pour une cause absolue : la rencontre, racontée dans le tome 1, avec le duc de Leighton, l'a convaincue de tout faire pour être autre chose à ses yeux qu'un "walking scandal".
Simon Pearson, duc de Leighton, est le parangon de la bienséance, le summun de la perfection hautement aristocratique, tout en blondeur viking et en arrogance sûre de sa supériorité. Il ne jure que par son nom, la valeur et la puissance de sa famille, auxquelles on l'a déjà vu sacrifier dans le tome 2 une affection réelle. La sainte trinité de la tradition, de la réputation et du titre sont son credo absolu. Froid, arrogant, juge des imperfections d'autrui, il se méfie comme de la peste de cette ingérable Miss Fiori, objet de scandales. Mais le tome 1, qui nous avait rendus témoins de leur première rencontre, avait omis de raconter la deuxième, celle qui a fait la différence, celle dans laquelle [spoiler]il lui a donné son prénom. Et se faire appeler par son prénom, pour un duc, c'est, en quelque sorte, se dépouiller de tout le reste, n'est-ce pas?[/spoiler]

Mais, cela, Simon, ne l'a pas compris. Et il lui faudra surmonter, en compagnie de Juliana, les 12 scandales qui vont dorénavant jalonner sa vie pour parvenir au bonheur.

"She'd never known someone so handsome. She'd also never known anyone who was such a proper ass.", c'est ce qu'elle pense.
Lui pense qu'elle est "the opposite of everything he represented, the antithesis of everything he cared to have in his world".

Il y a aura, vous vous en doutez bien, un sacré chemin à parcourir pour deux personnages si éloignés l'un de l'autre. Comptez sur le talent de Sarah MacLean pour vous mitonner une romance aux petits oignons, une vraie fricassée de scènes tordantes, de répliques ébouriffantes...
-> La suite sur mon blog si le cœur vous en dit...

par everalice