Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ju_Books : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
7 ans après... 7 ans après...
Guillaume Musso   
Moi qui suis une grande fan de Musso ayant adoré ses précédents livres et bien là j'ai été un peu déçus tout de même ...
La fin pour moi trop rapide et puis il me manque un petit quelque chose que je n'ai pas retrouvé dommage...
Mais sa ne m’empêcheras pas de continuer à acheter ses livres...
Je suis fan ..
Lux,Tome 5,5 : Officiellement Lux,Tome 5,5 : Officiellement
Jennifer L. Armentrout   
Oh my... oh my... Appellez-moi une ambulance, je crois que je fais une crise cardiaque ! Sûrement une overdose de bonheur.
Pourquoi ? Mais Pourquoi ?! C'est la question à laquelle j'aimerai qu'on me réponde. Pourquoi l'auteure nous torture-t-elle ainsi. Retrouver Daemon et Katy comme ça c'est juste trop pour mon petit cœur déjà rempli d'amour pour eux. J'attends la série concernant Luc avec impatience ! Je peux plus attendre...

par magalie91
Toi + moi = le compte est bon ! Toi + moi = le compte est bon !
Louisa Méonis   
Ce n’est pas pour moi, imbuvable. L’héroïne m’a agacée dès le début, le scénario loufoque n’a eu aucune emprise ... ça part dans tous les sens.
Déjà que ce n’est pas long, passer autant de pages sur des digressions inintéressantes, cela m’a fait perdre mon temps.
Pour autant, qu’il plaise à d’autres, reste le principal.
Bonne lecture.
Sur ma liste Sur ma liste
Rosie Blake   
Clara est danoise, elle emporte un peu de son pays un peu partout où elle passe. À Yulerthorpe, une petite bourgade anglaise, sous le charme d'une boutique de jouet sur le point de fermer, elle pourrait bien faire des miracles et déposer qui sait ses valises...

Ce roman nous plonge dans l'énergie de Noël qui fait rayonner les cœurs. Clara est l'héroïne qui fait du bien. À son contact, tout se transforme en douceurs.
Avec elle, on n'a pas besoin de tricher, elle révèle le meilleur des gens sans que cela s'avère compliqué. Le récalcitrant Joe lui, prend son temps, observe cette fille surprenante, avant de se laisser convaincre par son mode de vie. Clara réveille l'âme de l'enfant, libère les émotions. On aime son énergie, sa fantaisie, son esprit d'initiative. L'écriture est tendre et pétillante. On se laisse volontiers envelopper dans une atmosphère cocon. Les rapprochements amoureux sont drôles et romantiques.

La force cachée des personnages nous désarme et finit même de nous faire fondre. Il y a dans ce petit village quelque chose qui nous rattache à l'essentiel, à la magie d'être vrai et présent. Ce roman nous délivre un message sur le bien-être qu'il faut créer autour de soi et dans son quotidien.

Une couverture, un chocolat chaud, des bougies, de l'amitié : et si c'était ça, le début du bonheur ?
Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige
Juliette Bonte   
J'ai beaucoup aimé la dynamique de ce livre. On ne s'ennuie pas un instant et en un rien de temps je l'avais fini! Je le recommande!

par Rosedelin
Comment épouser un millionnaire, Tome 2 : Petit arrangement privé Comment épouser un millionnaire, Tome 2 : Petit arrangement privé
Jennifer Probst   
Comme pour le premier tome, cet opus se dévore en quelques petites heures. Attrayant et attractif, drôle et léger, c'est toujours aussi agréable de plonger dans cette série.
C'est une romance simple, sans surprise, sans prise de tête. On se laisse porter par ce récit, on rit, on sourit... bref on passe un très bon moment.

Toutefois, quand je dis sans prise de tête, je mens un peu. Car prise de tête, il y a ! Même si je pense qu'elle n'est pas volontaire. Je suis étonnée que personne n'ait encore relevé cette énormité !
Michael a trois sœurs, plus jeunes que lui :
Venizia, l'aînée, puis Julietta, la cadette et Carina, la benjamine.
Venizia est donc la plus âgée des sœurs, elle a 26 ans.
Carina, en tant que benjamine, est donc la dernière de la famille (nous sommes d'accord ?) et elle a......... 26 ans également !
Alors on pourrait dire, pas grave, c'est une erreur : soit Venizia est plus âgée, soit (comme je le pense) Carina est plus jeune. Ok, mais le hic, c'est que l'âge de Carina est répété au moins cinq ou six fois (voire plus, sans exagération) dans le roman. Et du coup, les dialogues en deviennent ridicules !
Elle a 26 ans, mais on lui parle comme si elle en avait 16.
Extrait :
"- Je ne te reproche rien. Le problème, c'est qu'il a trente et un ans et toi vingt-six, s'il se passait quelque chose entre vous, ce serait presque un détournement de mineure.
- mais je ne suis plus...
- Je sais, coupa Maggie, mais tu es trop jeune pour qu'il te voie comme une femme."

Franchement ça m'a perturbée. Surtout que, comme Carina est l'héroïne du prochain roman (avec le meilleur ami de Michael, Max), on parle beaucoup d'elle dans le récit.
Ne reste plus qu'à lancer des paris sur l'âge véritable de Carina ;) Moi je dirais 21 ans.

Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/05/petit-arrangement-prive-comment-epouser.html

par toutoun
Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi
Juliette Bonte   
Une très bonne comédie romantique qui tient ses promesses.
Juliette Bonte écrit avec humour une histoire idéale à lire l hiver bien calée au chaud : direction la Savoie, entre quiproquos et catastrophe sur catastrophe, Chloé nous embarque dans ses aventures rocambolesques. Chassés croisés de destins contraires et de caractères opposés, les situations cocasses s accumulent.
Si vous nourrissez une envie de revanche sur la vie, ce roman se dévore tout seul. On se reconnaît dans les personnages, même secondaires et on apprécie la normalité de Chloé qui n est ni un canon de la mode ni une ecervelé patentée. Elle a juste la poisse et c est difficile de ne pas s y retrouver.
Tous les codes de ce style de littérature sont respectés, on sait dans quoi on s embarque néanmoins ce fut une bonne surprise dans le genre pour le côté décalé.
Très bon moment avec Juliette Bonte.
Retour de flamme à la librairie des coeurs brisés Retour de flamme à la librairie des coeurs brisés
Annie Darling   
http://www.my-bo0ks.com/2019/07/retour-de-flamme-a-la-librairie-des-coeurs-brises-tome-3-annie-darling.html

Après avoir fait la connaissance de Posy dans le premier tome, Vérity, dans le second, c'est au tour de Nina, la pin-up tatouée qui rêve d'un bad boy qui fera chavirer son coeur. Mais l'amour rime parfois avec humour et met sur le chemin de Nina un homme qu'elle ne pensait pas revoir...

Dans Retour de flamme à la librairie des coeurs brisés, c'est l'originale du groupe que nous suivons. Nina a un style "vintage", des tatouages mais une âme de rêveuse. Ce petit bout de femme ne passe pas une journée sans citer un de ses livres préférés et rêve de voir débarquer Heathcliff ou M. Darcy au détour d'un bar. Alors quand Noah, un des élèves de son lycée débarque pour observer la fine équipe et proposer des solutions pour sortir la librairie de la galère, Nina n'en revient pas...

Lorsque j'ai commencé ma lecture de Dans Retour de flamme à la librairie des coeurs brisés, j'avoue que le début m'a paru assez long. J'avais hâte de faire véritablement la rencontre de Nina et surtout d'entrer dans le vif du sujet. Il a donc fallu que je sois patiente pour que Nina et Noah s'adresse enfin la parole et se découvre l'un l'autre. Fort heureusement, une fois que c'est fait, j'étais ravie d'avoir persévéré.

Noah est une personnage assez intriguant. L'intello du lycée qui s'est fait harcelé a bien changé. Pourtant, il n'en oublie pas pourtant ce qui a tant marqué son adolescence. Les cicatrices sont toujours là et lui rappellent qu'il ne veut plus jamais revivre ça. J'ai d'ailleurs aimé la façon dont l'auteure, Annie Darling abordait le sujet. Et puis Noah, c'est aussi un romantique dans l'âme et je dois dire qu'il est difficile d'y résister !

De son côté, Nina est rapidement prise au dépourvu. La jeune femme a l'habitude d’enchaîner les rendez-vous désastreux et choisit toujours les mêmes hommes. Alors forcément, l'arrivée de Noah, aux antipodes de ce qu'elle pense rechercher va chambouler sa vie.

J'ai aimé voir évoluer la relation Noah/Nina. Ces deux là apprennent à se connaître tout en se découvrant véritablement. Les premières impressions sont parfois trompeuses et c'est en grattant qu'on y découvre se qu'il se cache en-dessous. Finalement, une amitié née entre eux et un attachement profond également. Nina ne s'en doute pas mais l'amour pourrait bien frapper au moment où elle s'y attend le moins.

L'improbabilité de leur relation et le passé commun qu'ils ont rend, Retour de flamme à la librairie des coeurs brisés vraiment entraînant. Moi qui partait moins bien que les précédents tomes, je crois qu'au final, il vient vraiment concurrencer le premier dont je garde un excellent souvenir.

Une fois de plus, j'ai passé un super moment de lecture avec ces libraires passionnées. Les personnages sont attachants, drôles et vraiment facile à s'identifier. La romance est mignonne à souhait et les sujets abordés vraiment intéressants. Annie Darling nous propose une fois de plus une histoire à la hauteur et de quoi rêver encore un peu !

par Carole94P
Le Club des tricoteuses anonymes, Tome 2 : Simplement amis (malgré affinités) Le Club des tricoteuses anonymes, Tome 2 : Simplement amis (malgré affinités)
Penny Reid   
Le premier tome était une romance qui faisait du bien avec un contexte de départ tout simple, celui de présenter un groupe de nanas réunies chaque mardi pour leur soirée tricot. Cela peut paraître assez vieillot de nos jours je vous l’accorde, mais si on y regarde de plus près, c’est surtout une excuse pour se retrouver et papoter de problèmes de coeur autour d’une bonne bouteille de vin.

L’auteur malgré ça ne parvient pas très bien à présenter ses personnages secondaires, il faut l’avouer, il y a beaucoup de nanas et leur personnalité n’est jamais vraiment développée. Juste une esquisse très scolaire et enfantin : la gentille, la sage, la loufoque, etc. Il faut attendre en réalité le tome qui leur aient consacrées pour voir leur véritable consistance. Si Janie n’était pas un personnage hyper attachant dans le premier tome (elle a un trouble de la personnalité un peu trop gonflant pour moi), l’histoire d’A d’Elisabeth rattrape de beaucoup le niveau. Elle est drôle, elle a des phrases tellement excellentes qui nous font sourire et rire.

Et en face (soupire), Niccolò Manganiello. Dois-je en dire plus ?
Si Penny Reid réussit bien quelque chose, c’est ses personnages masculins. Ils sont charismatiques, magnétiques et c’est impossible de ne pas craquer. L’histoire d’A s’annonce torride, intense avec tellement de regrets et de rancœurs que pour les fans d’échanges jet’aime-jetedéteste c’est parfait. Elisabeth résiste, elle tient bon car elle ne veut plus jamais souffrir. Aimer c’est accepter de souffrir en perdant l’autre, alors elle préfère ne pas s’attacher aux hommes et ne rien construire. Quant à Nico, on comprend assez vite ses réels sentiments envers elle même si on se demande comment une star de l’écran peut encore en avoir pour elle ?

Il y a beaucoup d’humour dans ce tome, mais ce n’est pas que cela. Il y a aussi une palette émotionnelle amoureuse large : la tendresse, la séduction, les doutes, les peurs, la passion et l’amour. Il y a ces phases où on se pose des questions, où on ne fait que penser à l’autre et notre esprit est ommnibulé par l’autre du matin au soir. Penny Reid parvient tout au long de son tome à nous maintenir accro, on ne lâche pas ce roman. Il n’y a pas de longueurs et même avec ses évènements rocambolesques (comme dans le tome 1), on ne décroche pas. J’accepte son dénouement prévisible, j’accepte ces petits suspens abracadabrent parce qu’au final ce qui compte vraiment, c’est les émotions que nous arrivons à avoir avec cette jolie romance contemporaine.

J’ai beau ne pas être une midinette, de temps en temps, j’aime couiner avec une bonne romance bien romantique. Une lecture qui raviera les fleurs bleues, les fans de chick-lit (ça se dit encore ?), les romantiques et celles qui adorent glousser. Une saga à ne pas rater et une nouvelle collection qui mérite d’être connue !

[spoiler]{ Avis sur Follow The Reader }
[/spoiler]

par LLyza
Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 5 : La Reine du bal Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 5 : La Reine du bal
Mary Higgins Clark    Alafair Burke   
Je vous retrouve aujourd’hui avec une lecture détente (oui, mis à part Harry Potter, j’en ai très peu mais je suis contente de pouvoir palier à ce soucis). Après l’annonce du décès de Mary Higgins Clark, j’ai eu un léger pincement au cœur. Combien de fois ai-je dit qu’il fallait que je me lance dans des lectures de cette auteure sans jamais pouvoir le faire. Ainsi, ce mois-ci, j’ai sélectionné deux romans (un audio et un en papier) pour rendre « hommage » à cette auteure formidable et très célèbre. Pour le format papier, j’espère avoir le temps de me lancer. ?

Voici donc une écoute assez satisfaisante. Je suis contente de lire, de temps en temps, ce genre de romans. En effet, malgré l’intrigue bien ficelée, il est rare que je sois à 100% convaincue et surprise par mes lectures. Mary Higgins Clark et Alafair Burke nous propose une intrigue familiale avec des personnages colorés et très complets cependant, dans la construction de l’intrigue, je n’ai eu aucune surprise, malheureusement. C’est donc une lecture sympathique mais qui n’a pas su me satisfaire pleinement que je vous propose de découvrir.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est la manière dont les personnages entrent en interaction. On prend ici pour cadre une émission télévisée qui ressort les « cold case » pour essayer de débusquer les méchants coupables qui ont évités la justice la première fois. J’ai toujours adoré ce principe (j’aimais beaucoup la série Cold case d’ailleurs). Je trouve que c’est une manière assez sympathique de faire la connaissance de Laurie Moran, l’enquêtrice qui est la personne en tête de l’émission Suspicion.

D’un côté, on fait la rencontre de la sphère personnelle et professionnelle qui touche Laurie Moran mais d’un autre, on fait la rencontre de la famille de la victime : Virginia Wakeling. Femme richissime, on en apprend beaucoup sur sa famille et les secrets qui se tissent autour d’elle et de sa famille. On fait une entrée fracassante dans son monde et cela nous réserve des surprises explosives.

Ce que je reproche toujours à ce genre d’intrigue, c’est le fait de ne pas être surprise. En effet, on se retrouve avec le schéma narratif ordinaire. On s’intéresse à plusieurs personnes, on en dégage certaines de la liste des suspects puis on s’acharne sur deux trois. Mais c’est tellement évident que ce ne sont pas les coupables que l’enquête prend un virage à 180° pour nous sortir un secret qui sort du plus profond des abysses. Je trouve ça dommage, parce que finalement, tout cela ne nous surprend plus. C’est dans ce sens que je trouve les intrigues narratives des romans policiers un peu poussiéreuses. En effet, l’emballage et tout ce qui va avec est très bien : les personnages, leurs caractères et psychologies, tout ça, c’est top. Mais ici, ce n’est pas le fond qui me dérange mais la forme. Quel dommage, finalement, de ne pas avoir su me surprendre plus que cela.

La plume de Mary Higgins Clark reste toujours sympathique et agréable. Elle est à la portée de tous les types de lecteurs et ses romans ne prennent pas une ride. En effet, plus jeunes et plus vieux peuvent apprécier un roman de cette grande dame. J’ai, par la même occasion découvert Alafair Burke dont le nom ne me disait rien. En tout cas, les deux auteurs nous offrent un moment de lecture agréable qui nous permet de faire une pause détente pleine de suspens.