Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de jubyju : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Au-delà des étoiles, Tome 1 Au-delà des étoiles, Tome 1
Beth Revis   
Ouaw ! Moi qui attendais beaucoup de ce roman, je ne suis pas, mais alors pas du tout, déçu de lui. Across The Universe est touchant, angoissant, à mi-chemin entre le thriller, la dystopie et la science-fiction. Un cocktail explosif, qui ne pourra que vous plaire.
En effet, ce roman regroupe trois styles, tous aussi bien exploités les uns que les autres. Laissez moi vous expliquer pourquoi. Au départ, on suit l'histoire à travers les yeux d'Amy. Adolescente de dix-sept ans, elle va devoir embarquer à bord d'un vaisseau spatial. Son but ? L'emmener elle et les 2312 autres passagers sur une nouvelle planète. C'est le début d'un très long voyage, qui devrait durer exactement trois cents une années. Mais comment tenir trois siècles en restant en vie ? La réponse est simple : Amy va devoir se faire cryogénisée. On suit avec elle le procédé de cette manœuvre, et c'est atroce. J'ai eu beaucoup de mal à lire les passages où Amy devait se faire congeler. Elle souffre, énormément, mais pas seulement physiquement, moralement aussi. Elle doit abandonner la Terre, quitter son petit-ami, ses amis, son ancienne vie. Elle doit lâcher prise. J'ai été très touché par ce personnage. Amy une héroïne émouvante et attachante. Je regrette de l'avoir déjà quitté.
Une fois la douleur passée et que le froid s'est emparé d'elle, elle s'endort, et le voyage commence. A partir de là... Ouaw. On découvre cette fois l'histoire du point de vue d'Elder, un jeune homme de seize ans. Il sera le prochain leader du vaisseau, une fois que l'homme au-dessus de lui sera décédé. Cet homme, c'est Eldest. En anglais, Eldest signifie "le plus vieux", et il y a une raison à cela. Comme vous l'aurez compris, c'est la personne la plus vieille du vaisseaux. Il a alors toute l'autorité dans un monde vraiment troublant. En effet, plus on avance dans le roman, plus on se rend compte que l'univers du vaisseau est oppressant !
Pas de ciel, celui-ci est remplacé par une sorte de voûte géante en métal. Pas de soleil, une lampe géante le remplace. Et donc... Pas vraiment d'échappatoire. Mais à quoi bon en chercher une ? Tout semble aller pour le mieux. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences. Le vaisseau Godspeed possède une foultitude de secrets qu'il préférerait bien garder enfouis.
C'est donc dans ce monde inédit et angoissant qu'on découvre l'histoire. A la fois sous le regard d'Amy et celui d'Elder. Les chapitres sont alternés, et c'est vraiment une très bonne idée. J'ai adoré pouvoir voyager à travers deux regards. Mais passons, d'autres choses plus importantes sont à venir ! En effet, dans ce monde en apparence parfait, un énorme problème va survenir... La cabine de cryogénisation d'Amy va dégeler, livrant alors celle-ci à elle-même. Son réveil est une nouvelle fois très difficile à lire. Ca fait mal de la voir subir autant de peines. Mais grâce à Elder, elle va réussir à s'en sortir.
Haaaa, ces deux là, qu'est-ce qu'ils m'ont fait rêver ! Elder, au moment où il voit Amy pour la première fois, tombe raide dingue d'elle. Mais attention, on ne nage pas dans le "elle est à moi pour toujours, je sais que c'est elle..." ici. Non. Là, ce coup de foudre est juste magnifique. Dans un vaisseau où tout le monde se ressemble, où la civilisation est mono-ethnique, où les humains ont tous la peau mâte, les yeux marrons et sont tous bruns, Amy est une chose fascinante. Ses cheveux rouges, sa peau blanche comme de la neige et son regard vert émeraude ont ébranler toutes les certitudes d'Elder. Et si l'idée de congeler tout le monde n'était pas la bonne ? Et si Amy avait un rôle des plus importants à jouer dans cet univers étouffant ?
Mais pas le temps de se poser plus de questions, le problème recommence. Des cabines de cryogénisation se mettent à dégeler de plus en plus vite, de plus en plus nombreuses. Certains de leurs "habitants" meurent, d'autres ont la chance de pouvoir s'en sortir. Mais pourquoi faire cela ? Et surtout, qui ? Elder et Amy vont alors se lancer à la recherche du tueur. Mais il ne peut pas être bien loin... Personne ne peut s'échapper du vaisseau. Le tueur est donc tout proche d'eux...
Rien que d'y repenser, j'ai envie de replonger ! Nous sommes vraiment happés dans un monde mystérieux, où les règles du dictateur Eldest ( il n'y a pas d'autres mots pour qualifier cet homme affreux, que je déteste ) sont plus qu'étranges, et tout le monde les exécute sans rechigner. Le monde dystopique d'Amy et Elder est fascinant, et le lieu dans lequel nous sommes emportés et vraiment génial à découvrir. Un vaisseau voguant au beau milieu de l'espace, que personne ne peut localiser sur Terre c'est vraiment inquiétant, non ?
C'est donc dans cette atmosphère menaçante et alarmante qu'on avance. Entre problèmes techniques, meurtrier en cavale et histoire d'amour magnifique, autant se le dire, on ne peut pas respirer une minute ! L'histoire est autant exaltante que sombre, et nous conquit de la première à la dernière page. La partie dystopique/science fiction/thriller est vraiment très bien recherchée, et j'ai adoré partir à la recherche du tueur dans ce monde à couper le souffle. Le côté romance est vraiment très bien abordé, j'ai fondu à chaque baiser entre les deux protagonistes. Que dire de plus ? Ce livre est superbe, achetez-le dès que possible !

par Jordan
La Communauté du Sud, Tome 4 : Les Sorcières de Shreveport La Communauté du Sud, Tome 4 : Les Sorcières de Shreveport
Charlaine Harris   
Mon préféré, mon coup de cœur...Enfin, nous avons Sookie et Eric ensemble. Hummm!!!Que dire d'autre...Juste que j'ai envie de le relire pour le plaisirs, encore et encore...

par Elena62
La Communauté du Sud, Tome 13 : La Dernière Mort La Communauté du Sud, Tome 13 : La Dernière Mort
Charlaine Harris   
Voilà, c'est fini...
Cette saga, même si elle m'a parfois déçue, restera un énorme coup de cœur pour moi.
Ses personnages vont me manquer ! Les mésaventures de Sookie également !
[spoiler]Et concernant ce tome en particulier, même s'il me rend un peu amère, il est une fin tout à fait digne à cette saga.
Oui, je suis une énorme fan du couple Sookie/Eric, oui ça finit mal entre eux... Mais au fond, Sookie reste fidèle à elle-même: elle n'est pas devenue une vampire. A partir de là, quel avenir pouvaient-ils avoir ensemble?
Donc étant donné les circonstances, cette fin est plutôt pas mal... Même si je suis déprimée de l'avoir terminée ^^[/spoiler]
Les Rokesby, Tome 2 : Un petit mensonge Les Rokesby, Tome 2 : Un petit mensonge
Julia Quinn   
J'ai beaucoup appréciée ce second tome, formidable ! C'est une agréable lecture, original, sympathique et surtout attachante. J'ai pleuré tout le long de la fin du tome ! J'espère et je pense ne pas être déçu par le prochain. Vivement qu'il sorte pour connaitre la suite de l’aventure.

par LucieP
La Saga des Bedwyn, Tome 4 : L'amour ou la guerre La Saga des Bedwyn, Tome 4 : L'amour ou la guerre
Mary Balogh   
Un tome haut en couleur qui nous emmène ailleurs. Le vécu de la guerre rend le récit beaucoup plus profond. Il faut dire que j'apprécie énormément Morgan qui nous offre des perles de sagesse très inspirantes.

par jubyju
La Saga des Bedwyn, Tome 0.6 : Le bel été de Lauren La Saga des Bedwyn, Tome 0.6 : Le bel été de Lauren
Mary Balogh   
http://leslecturedeveralice.blogspot.com
Lu en VO en Janvier 2013.

A novel to remember !!
Je n'ai pas pu me retenir : après avoir achevé "Une nuit pour s'aimer", il me fallait poursuivre l'aventure, et je l'ai donc lu en anglais, la sortie de la traduction étant programmée pour février ! Lu, un faible mot ! Dévoré, englouti, en moins d'une journée ! Le monde alentour a disparu...
J'en reste abasourdie, assommée par la richesse et la variété des sentiments qui m'ont assaillie pendant la lecture de ce roman. Merveilleusement intelligent, sensible, passionné, vivant, il m'a fait à la fois frémir et pleurer, et ses scènes colorées tournent encore dans ma tête comme un kaléidoscope, de geste, de paroles, de lieux, de couleurs, de douleurs, de chagrin, de joie, de tendresse et de bonheur : la bagarre dans Hyde Park, le premier bal, Vauxham, la roseraie, la cabane au fond des bois, la présentation aux Bedwyn, Syd et Jerome (et la bouleversante scène de réconcialition avec le jeune frère de Kit), toutes les scènes en fait vibrent d'une énergie incroyable.
On y croise les personnages qui peuplent les autres romans de l'auteur : Sydnam Buttler et son histoire douloureuse (développée dans "inoubliable amour"), Joseph, moins présent que dans le premier (mais on le suivra dans "Au mépris des convenances"), Witleaf, tout jeune homme - il a 20 ans -(dont nous ferons plus ample connaissance dans "Un instant de pure magie"), Gwendoline, l'héroïne du dernier roman de l'auteur (The Proposal", tome 1 de sa nouvelle série) et ces Bedwyn si accrocheurs déjà dont je ne peux qu'anticiper le plaisir de la découverte dans la série qui leur est consacrée (et je ne pourrai pas attendre la traduction en français, vu le nombre de livres, ça va prendre des...années? Donc, vive la vo, et c'est vrai que l'écriture de Balogh reste asez simple à lire ! Ouf !)

Comme souvent, à la lecture de la plupart des romans de Mary Balogh, j'ai été accompagnée tout du long par cette petite musique si particulière, à la fois mélancolique, poignante et douce, qui émane de ses textes. Mais vraiment, cette musique, un orchestre à corde, lent, dense, résonne à la lecture de certaines pages ; c'est très étonnant !
Vue la richesse des thèmes abordés, la rédemption, le pardon, la souffrance - physique comme morale -, l'acceptation de soi, l'ouverture aux autres, la diminution physique, la guerre, la liberté individuelle, ce livre irradie, vrai concentré d'émotions, traversé par les fulgurances amoureuses du couple principal.
Je l'ai déjà commandé, car je me fais une joie de le relire en français (pourvu qu'il soit mieux traduit que le premier...). Le seul bémol, c'est que je trouve le titre français bien fade (en anglais, il est bien plus beau : "A Summer to remember" !) Il sera rangé dans le firmament de ma bibliothèque , loin au-dessus des simples étoiles, un vrai soleil à lui tout-seul !
-> D'autres articles sur Mary Balogh en VO et en VF sur mon blog, si le cœur vous en dit...

par everalice
Ces demoiselles de Bath, Tome 3 : Un instant de pure magie Ces demoiselles de Bath, Tome 3 : Un instant de pure magie
Mary Balogh   
Un livre un peu fade, qui se lit mais pas avec passion. De plus, l'auteur fait continuellement référence à une foule de gens et on finit par être perdu dans tous ces titres et noms de famille. Ce n'est pas médiocre, mais ce n'est pas un chef-d'œuvre non plus.

par jujube
L'éternité, c'est compliqué L'éternité, c'est compliqué
Jennifer L. Armentrout   
J’avais de grandes attentes pour ce livre. S’il n’a pas répondu à toutes, j’ai tout de même passé un excellent moment. On peut compter sur JLA pour offrir un maximum d’émotions.

Mallory a vécu l’enfer pendant son enfance. Placée dans une famille d’accueil des plus sinistres, elle a appris à se faire discrète, à s’effacer pour éviter toutes représailles. 4 ans après, la jeune fille peine à s’en sortir mais elle est déterminée à devenir « normale ». Pour ça, elle décide de s’inscrire au lycée pour son année de Terminale. Elle avait tout prévu sauf de retrouver Rider, qu’elle connait depuis longtemps et qui avait juré de toujours veiller sur elle.

Ce livre change beaucoup des précédents romans de JLA. L’auteure aborde des sujets très lourds, très durs mais elle le fait avec des mots qui sonnent vrais, avec des mots justes. Ce que j’aime, c’est qu’elle ne cherche pas à édulcorer ses propos. Certes, il y a une grande part de fiction, mais on reste dans le réel. L’équilibre entre les deux est bien trouvé et le récit n’en est que plus saisissant.
Autre différence, on n’a pas cette légèreté qu’elle essaye d’apporter à ses romans. On en trouve quelques touches ici et là mais nettement moins.

Le roman met véritablement l’accent sur les personnages et leur psychologie. Il ne faut alors pas s’attendre à un récit avec de nombreuses péripéties. Il y a un peu d’action mais, si c’est ce que vous recherchez avant tout, passez votre chemin. C’est là-dessus que le roman diffère en grande partie de ce que j’avais imaginé. Je ne m’attendais pas à ce que le psychologique domine autant, ce qui n’est pas un mal, mais cela peut se révéler assez déroutant.

Le récit est le reflet de l’évolution de Mallory. Le rythme est plutôt lent dans un premier temps et gagne en force au fil des pages. Mallory est particulièrement vulnérable à ce moment-là mais elle va en s’affirmant. Puis, tout va changer, voire même s’inverser, dans un second temps, suite à un terrible événement. Honnêtement, je ne l’ai pas vu venir et j’ai été plutôt affectée par ce passage. J’étais tellement à fond dans ma lecture que j’ai pris tout ça très à cœur. Cette seconde partie du roman marque un tournant chez Mallory. Elle sort de sa carapace et ose s’exprimer. C’est alors plus dynamique, et toujours riche en émotions. JLA a véritablement soigné chaque détail.

De même pour ses personnages, absolument magnifiques. Mallory et Rider m’ont énormément touchée. Impossible qu’il en soit autrement.
Mallory a été très affectée par son enfance en famille d’accueil. Ce n’est que des années après que, aidée par des parents aimants, elle va réussir à s’affranchir de ses démons. J’ai de suite été émue par le personnage puis j’ai admiré la détermination et le courage dont elle fait preuve. Elle refuse de rester ainsi et fait tout son possible pour s’en sortir et devenir « normale ». Je me suis également reconnue en elle sur plusieurs points. Je comprenais très bien ce qu’elle traversait, ce qui m’a d’autant plus rapproché d’elle.
Si elle en est là, c’est en grande partie grâce à Rider. OMG !! Le jeune homme est tellement parfait. Trop peut-être, mais qu’est-ce que je l’ai aimé. JLA a ce don pour imaginer des pépites et Rider ne fait pas exception. Il est tellement attentionné avec Mallory. C’est touchant. Si la jeune fille semble être la plus en difficulté, on découvre assez vite que Rider n’est pas en reste. Lui aussi possède ses failles.
Le duo qu’il forme est des plus émouvants. La romance imaginée par JLA est toute mignonne, ce qui par ailleurs permet d’alléger quelque peu le récit.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, loin de là. Tous sont essentiels à l’histoire.
J’ai adoré Ainsley, la meilleure amie de Mallory. Elle apporte cette dose d’humour nécessaire au récit. Je n’aurais pas été contre la voir davantage. Et pourquoi pas dans un prochain roman ;)
Jayden et Hector, frères et amis de Rider, m’ont également beaucoup plu. Chacune de leurs interventions était une réussite. Tous, à leur façon, vont aider nos protagonistes.
Mais celle qui tire son épingle du jeu, c’est Paige, rivale de Mallory en quelque sorte. Je n’ai pas réussi à la détester pour la simple et bonne raison que tout ce qu’elle dit est vrai. Elle tape dans le mille à chaque fois. Elle n’est pas toujours tendre dans ses propos mais elle a le mérite de faire bouger les choses. J’ai été plutôt impressionnée par Paige. Là encore, on aurait pu aller plus loin avec ce personnage. Il y avait du potentiel.

The Problem with Forever n’est pas tout à fait ce que je m’étais imaginé mais je suis tout de même ravie par ma lecture. C’est un YA extrêmement poignant. Je découvre avec beaucoup de plaisir JLA dans un registre plus grave et suis plus que prête à renouveler l’expérience.

par Mono9000
La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des échos La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des échos
Christelle Dabos   
Je viens de finir ce quatrième tome. Je viens de terminer la saga de La Passe-Miroir.
Très clairement, un sentiment domine, mais j’y viendrai plus tard.

Je voudrais commencer par saluer l’incroyable imagination de Christelle Dabos. Depuis le tome 1, on connaît son talent pour créer un univers riche et foisonnant, surprenant à de nombreux égards. Depuis le tome 3, on comprend que l’intrigue se déploie comme rarement dans un roman de fantasy. Cette saga m’a déstabilisée, car elle repose sur des ressorts totalement différents de ceux des autres romans fantasy, d’aventure. Tout était imprévisible. Ce tome 4 nous donne enfin les réponses à nos questions et, comme je m’en doutais, je n’ai pas encore tout compris à 100% à ces histoires d’échos, d’Autre et d’inversements.
Ce que je sais, c’est que ce tome, comme les précédents, m’a totalement immergée dans son univers et je suis ravie de ma lecture.

Mais tout de même, le sentiment prédominant, c’est la frustration. Certains passages m’ont bouleversée mais j’aurais voulu une autre fin (et je suis certaine que je ne suis absolument pas la seule…). [spoiler]J’aurais voulu une belle fin pour Thorn et Ophélie, enfin ! Avec un Thorn réparé et en paix, ils auraient pu être enfin heureux et libres…[/spoiler] Une fin pas forcément en apothéose, mais une fin plus glorieuse en tout cas ! Aussi, comme pour le tome 3, je suis frustrée de ne pas avoir plus vu des personnages importants [spoiler](Bérénice, Archibald, Victoire, la tante Roseline… Je les aimais tellement dans les deux premiers tomes que je suis déçue de leur peu de présence dans les deux derniers !)[/spoiler]

Je suis consciente que ce sentiment de frustration, c’est la preuve que le talent de Christelle fonctionne. Je sais aussi que l’intrigue est résolue et que c’est le principal. Mais je ne peux pas m’empêcher d’être un peu triste pour tous ces personnages, un peu délaissés au profit de l’Histoire.

Je vais sans doute cogiter encore un peu à propos de toute cette intrigue que Christelle Dabos a mis en place, Dilleux, l’Autre, les échos, l’Envers. Je vais aussi m’imaginer la suite de l’histoire avec cette nouvelle donne. Cela ne me dérange pas que la fin soit ouverte : la saga de La Passe-Miroir pourra ainsi continuer dans l’imagination de chacun.e d’entre nous…
Les Héritiers, Tome 3.5 : Tarnished Crown Les Héritiers, Tome 3.5 : Tarnished Crown
Erin Watt   
Gideon and Savannah's tortured love story (http://authorerinwatt.com/tarnished-crown-the-gideon-savannah-story/).

par MissNaais