Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de jujugarcea : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Made Men, Tome 1 : Nero Made Men, Tome 1 : Nero
Sarah Brianne   
Waouhhhhhh !

Un coup de coeur pour cette série !

J'ai dévoré ce bouquin, le personnage de Nero est hot hot hot (et pourtant je venais de terminer auparavant le T10 de Psi Changeling, et faire suite à Hawke ( pour les connaisseuses ) le pari n'était vraiment pas gagné eh bien si Nero l'a remporté ! ) .

Résumé personnel :

La Legacy Prep est un Lycée aux Etats - Unis où Elle et sa seule amie Clhoe sont victimes de harcèlement moral et physique depuis plus de trois ans... elles subissent une véritable violence et personne ne dis ni ne fait rien, tout le monde ferme les yeux dans ce Lycée particulier où l'on ne trouve que des gosses de riches, de politiciens, des vedettes de Football... et des fils de mafieux !

Elle est pauvre (une tare que les autres élèves vont lui rappeler régulièrement) , c'est grâce à une bourse scolaire et à son travail de serveuse tous les soirs après les cours qu'elle peut se permettre d'étudier à la Legacy Prep.

C'est une jeune fille de 17 ans très forte mentalement malgré le fait qu'elle se laisse faire (elle n'a pas vraiment le choix ) , elle prend tous les coups afin de protéger son amie Chloe qui est un personnage traumatisé qui marche toujours derrière Elle et ne regarde personne en face, qui garde toujours la tête basse pour cacher les cicatrices sur son visage (on ne saura pas encore comment elle les as eues dans ce tome mais on se doute que par la suite ça ne va pas être joyeux d'apprendre ce qu'elle a subit..).

Toutes deux vivent leur scolarité dans la terreur, jusqu'à ce que le chemin d'Elle croise celui de Nero, le roi de la Legacy Prep et fils du Boss, un mafieux qui tient le Casino de la ville devant lequel Elle sera témoin d'un meurtre... le Boss chargera Nero de s'occuper d'Elle...

Seulement notre bel Italien n'avait pas prévu de tomber amoureux de sa proie ...

Nero est sexy en diable, possessif, jaloux, dominateur, autoritaire, violent et bagarreur et il n'aura de cesse de faire une vendetta à tous ceux qui s'en sont pris (et s'en prennent encore) à Elle .

Elle est toute douce et naïve à côté de cet apollon (elle n'a encore jamais embrassé un garçon avant lui ! ) et lui et un personnage intense et chaud comme la braise (mon ressenti ! ) !

Les personnages secondaires eux aussi sont intéressants, il y a Amo et Vince qui suivent Nero comme son ombre, et Lucca, le grand frère de Nero qui est déjà charismatique dans ce tome (ça promet pour la suite ! ) .

Durant ma lecture ça m'a fait pensé un peu à Travis Maddox de Beautiful Disaster - Jamie McGuire que j'ai beaucoup aimé également , ainsi qu' à Irrésistible Alchimie de Simone Elkeles (mais en bien plus intense et bien meilleur à mon goût que les frères Fuentes avec le milieu des gangs au lieu de la mafia, autant au niveau des scènes sensuelles que de la violence ) .

Bref, j'ai adoré ce premier Tome, et aïe aïe aïe à présent il va falloir que je prenne mon mal en patience pour les Tomes 2 et 3 qui porteront sur les personnages secondaires, l'attente va être trèèèèèssssss longue !








par Attila9
Psi-Changeling, Tome 14 : L'Espoir brisé Psi-Changeling, Tome 14 : L'Espoir brisé
Nalini Singh   
La fin d'un Âge et le début d'un autre.

Ce livre est, à mes yeux, le plus beau de la série à ce jour avec le tome 12, Heart of Obsidian, avec lequel il partage plusieurs traits communs - j'y reviendrai. Attention, commentaire long ! mais le livre le mérite :) Quelques spoilers narratifs majeurs pour les tomes 12 et 13 non parus en VF à ce jour.

Shards of Hope suit l'histoire d'Aden et Zaira, deux Arrows (Flèches) mortels, puissants, entraînés pour être les assassins les plus redoutés du PsyNet. Mais l'ère des Arrows au service des Conseillers est révolue depuis la chute de Silence, et l'escouade des Arrows est devenue irrémédiablement un acteur majeur de la Coalition Dirigeante (Ruling Coalition). Aden et Zaira sont ciblés, poursuivis et chassés, et s'engagent dans les premiers chapitres du roman dans une course contre la montre pour fuir leurs assaillants.
Leurs capacités létales sont évidentes dès les premières lignes. Blessés et perdus dans l'inconnu, ils parviennent à s'échapper et nous permettent de rencontrer un nouveau groupe de Changelings léopards, les RainFire dirigés par Remi.
Leur guérison chez les RainFire et le bref répit offert par la tempête qui rage dehors nous laissent apercevoir la puissance du lien déjà existant entre Aden et Zaira. Il est celui qui est toujours revenu pour elle, et elle est celle qui tuerait pour lui en un battement de coeur. Leur loyauté dépasse Silence, leur instinct protecteur presque violent dans son intensité.. et leurs âmes marquées, chacune à leur manière, par leur passé.
Une fois de retour dans leur fidèle escouade d'Arrows, ils doivent faire face à de nouvelles menaces, internes et externes. Les Psys ne sont pas tous contents avec la chute de Silence. Les Arrows n'ont pas tous trouvé le calme offert par les E-Psys. Les Changelings et les Humains ne sont pas tous satisfaits du status quo. Et si le pouvoir de Kaleb n'est pas attaqué directement, tous les autres membres de la Ruling Coalition doivent lutter pour maintenir leur pouvoir. Nikita Duncan, Anthony Kyriakus, les E-Psys, et les Arrows. Tous sont menacés, et pour la première fois de la série, Aden prend sa place légitime dans le monde qu'il a protégé et aidé à créer. Il se révèle être un pouvoir mortel et puissant, quelque chose qu'il a toujours dissimulé... mais plus maintenant. Aden Kai est prêt à s'imposer pour défendre ses Arrows et sa Zaira, et il est prêt à exposer la nature de ses dons Psys s'il le faut.

Aden est un personnage présent depuis quasiment le début, tandis que Zaira n'est apparue que très récemment, mais les deux personnages sont immédiatement attachants.
Aden veut bâtir un meilleur futur pour l'escouade, veut voir les Arrows devenir une famille et un sanctuaire pour ces Psys aux capacités mortelles. Il est un bâtisseur, un visionnaire, qui endosse responsabilité sur responsabilité avec une force et un honneur irréprochables. Bien qu'il se dise Silencieux, il est très vite évident qu'il ne l'a jamais vraiment été... et malgré ses dires, Zaira n'a jamais été qu'un simple soldat pour lui.
Zaira est une Arrow accomplie, une Tp de grade 9.8 spécialisée en combat mental et en arts martiaux. Petite et létale, elle a traversé l'enfer avant de trouver Aden et les Arrows, et en porte les dures cicatrices. Elle n'a pas non plus atteint Silence. Elle a brutalement enfermé ses émotions pour survivre, et fuir les ténèbres qui menacent de la consumer.
Elle est l'épée noire dans son dos, pendant qu'il protège les plus innocents d'entre eux. Elle est son soutien infaillible, son commandant le plus fiable, et plus que tout, elle est le feu qui le guide chaque jour.
Leur relation m'a fait penser à celle de Kaleb et Sahara (et je ne suis sans doute pas la seule à penser que ce couple-là avait mis la barre très, très haut). À l'instar de Kaleb, Aden est un leader né, qui a su patienter avant de prendre le pouvoir et de se révéler un pouvoir en lui-même. Zaira est son roc et son ancre dans la tempête de changements qui ont lieu sur le Net et en dehors. Comme pour Kaleb et Sahara, le lien entre eux existe depuis longtemps, depuis qu'Aden a sorti Zaira de ses ténèbres. et comme pour Heart of Obsidian, la trame narrative est marquée d'événements chaotiques partout dans le monde, révélant à quel point Aden et Zaira sont au coeur des Arrows ... et du nouvel ordre politique mondial. Leur romance est tendre, accompagnée de ce fameux "manuel" que semblent se transmettre les Arrows depuis Judd jusqu'à Vasic, avec des moments intenses, d'autres sexys, d'autres encore amusants.

Heart of Obsidian marquait la chute de Silence.
Shield of Winter, le début du Honeycomb Protocol et l'éveil des E-Psys dans le rôle qui leur est destiné.
Shards of Hope est un tome de transition. Transition entre l'âge de Silence et l'âge de l'émotion. Les Psys ne sont plus forcés d'enterrer leurs sentiments, et de multiples signes à travers le livre laissent espérer un avenir plus doux, plus joyeux.


Shards of Hope est la fin d'un arc narratif - l'arc Silence, et il en est l'apothéose. Là où le tome 12 révélait la beauté qui pouvait naître sous l'horreur de Silence, ce tome 14 révèle ce qu'il peut arriver au-delà de Silence.
Après presque quatre heures de lecture avide (ce tome est massif, 484 pages en grand format, 82 chapitres), on se sent fiers des personnages.
Fiers de ces Psys, Changelings et Humains qui ont changé le monde, depuis la cardinale E-Psy qui avait un défaut trop dangereux jusqu'aux Arrows prêts à donner leurs vies pour le PsyNet; en passant par l'ex-Arrow prêt à tout pour sauver sa famille, la J-Psy et son mari Humain qui deviennent les conseillers personnels de l'une des femmes les plus dangereuses au monde, la cardinale X-Psy et son Alpha qui défient les lois de la logique, et bien entendu le dual cardinal mortel qui a donné le PsyNet à sa chère Sahara. Tous ces individus ont formé le monde tel qu'il est à la fin de Shards of Hope. Chacun d'entre eux a contribué à une brique enlevée du mur de Silence et des préjugés; chacun d'entre eux a donné son amour et sa loyauté à ce nouvel ordre mondial de paix et de coopération.

Aden incarne le changement, et le début d'un nouvel arc narratif - celui des accords de la Trinité et de la Fédération de la Terre Unie (Trinity Accords, United Earth Federation). Ils font face à un nouvel adversaire, mais après Shards of Hope, j'ai foi en eux. Le Consortium peut venir. Entre la gouvernance de la Ruling Coalition sur le PsyNet, le pouvoir détenu par les Changelings, et la coopération égale des Humains, le monde de Psy-Changeling est bien gardé et prêt à affronter cette nouvelle menace.

"We can decide to reach for the stars."
Aden.
On Dublin Street, Tome 5 : Scotland Street On Dublin Street, Tome 5 : Scotland Street
Samantha Young   
Je viens de le terminer et même si j’ai adoré retrouver l’ambiance, je reste un peu déçue par ce tome qui a mon sens n’est pas le meilleur de cette fabuleuse série. Je ne remets pas en cause le couple, leur attirance est indéniable et les voir s’approcher à leur manière est un délice. Tout comme la plume de l’auteur, toujours aussi envoûtante. Ce qui m’a posé problème c’est le fond de l’histoire, lorsque j’ai commencé j’avais l’impression de replonger dans l’histoire du premier opus et du coup ça m’a perturbé car j’étais habituée à plonger dans des histoires inédites. A côté de ça, quelques scènes m’ont fait lever les yeux au ciel, mais mon amour pour cette série efface toutes les émotions contradictoires.

Dans ce tome nous retrouvons Cole Walker qui a bien grandi, c’est avec une pointe de nostalgie que je réalise que nous l’avions découvert à son adolescence dans une situation difficile pour un jeune homme renfermé. Aujourd’hui c’est un homme qui a bien grandi et l’adolescent timide à laisser la place à un bel homme qui a été à bonne école avec les séducteurs de son entourage. Pourtant lorsque Shannon MacLeod le rencontre, elle a pour objectif de rester le plus éloigné possible de cet homme qui l’attire et qui correspond aux types d’hommes qu’elle doit éviter pour ne pas s’enticher à nouveau d’un bad boy.

Bien que le passé de l’héroïne soit typiquement le genre d’histoire qui m’attire, je n’ai pas tout de suite éprouvé de la sympathie pour Shannon, il est vrai que sa manière de juger Cole avec de simples suppositions sur son physique m’a passablement énervé, il y a mieux comme entrée en matière et sa manière de le rembarrer m’avait laissé un goût amer. En la voyant évoluer au contact de la bande d’amis du studio de tatouage, j’ai pris conscience qu’elle avait simplement besoin d’être soutenue et j’ai été ravie de la voir réaliser qu’elle s’était trompée sur toute la ligne. Son évolution est belle à découvrir et j’ai fini par m’attacher à cette jeune femme au passé difficile, et la voir interagir avec mes personnages chouchous est touchant.

Pour le coup, Cole est devenu un homme terriblement séduisant et plonger dans un studio de tatouage en compagnie d’un artiste, qui a lui-même un corps orné de tatouage, correspond parfaitement au genre de héros qui m’attire en ce moment. J’étais loin d’imaginer que l’adolescent refermé deviendrait cet homme plein de malice et attentif. J’ai été enchanté de le voir tout simplement succomber à ses émotions et un peu étonnée de voir l’une de ses réactions assez inhabituelles compte tenu de la situation. Je préfère oublier la pointe de déception qui m’a traversé car au final, c’est simplement un accident de parcours qui ne mérite pas de s’y attarder. Je préfère me souvenir des frissons qui m’ont parcouru lorsque Cole est en mode flirt.
En bref, un tome un peu en dessous des précédents qui est par moments trop prévisible, pourtant on se laisse facilement emporter par le récit et les palpitations caractéristiques à cette série ne m’ont pas quitté pendant ma lecture. Mon sentiment sur l’histoire des héros, n’est qu’une simple comparaison de lectrice, qui avait été habituée à être surprise, or ici la magie n’a que partiellement opéré. Ce sont des choses qui arrivent et ça n’enlève en rien mon plaisir de découvrir chaque tome paru dans cette saga. J’ai du mal à me dire qu’il ne reste plus qu’un seul tome avant de dire adieu à tant d’émotions avec nos héros.

http://wp.me/p4u7Dl-3ua

par Luxnbooks
Surviving Raine, Tome 1 Surviving Raine, Tome 1
Shay Savage   
http://leslecturesdeveralice.blogspot.com

Mon Dieu ! Ce roman est tellement fort, tellement riche, tellement diaboliquement intelligent qu'il mériterait une étude à lui tout seul.
Si je veux broder dans le sens métaphorique du thème, je peux tout simplement dire qu'il m'a fait chavirer, submergée par des émotions très contradictoires. J'ai parfois bu la tasse, j'ai perdu pied, mais j'ai sacrément largué les amarres. Je pourrais continuer à l'infini, mais il suffira que je dise que ce roman ne m'a pas laissée indifférente.
Le canevas est filiforme pourtant : un homme, un femme, un bateau, une île déserte. Des mois de solitude. Et la survie.
Mais SURVIVING RAINE, ce n'est pas tant sauver Raine, c'est surtout survivre A Raine : car dans ce roman, tout prend sens, comme tout prend un double sens.
"I survived abandonment, betrayal, endless violence, and the elements, but could I survive Raine?"
Raine, celle qui (re)donnera la vie et l'espoir en sauvant son sauveteur, mais celle aussi par qui le danger arrive, car se donner à l'autre, c'est se mettre à sa merci et se rendre vulnérable. Raine, qui porte le nom de cette pluie salvatrice, la sauveuse, la lumineuse Raine qui lui dira :
" My favorite thing about you is your incredible will to survive."
Surviving Raine, c'est, dans un mouvement très parabolique, un long cheminement vers la rédemption. L'histoire d'un mort-vivant suicidaire qui se sauve lui-même en sauvant l'autre, cette femme qui lui est totalement étrangère. L'histoire d'un naufragé intérieur, volontaire, qui se raccroche à la vie par la grâce d'un naufrage qui intervient presque comme un geste divin.
Le héros est un ultra bad-guy, brutalement asocial, renfermé sur un monde intérieur pollué, violent dans ses actes, ses pensées et ses gestes, presque psychopathe et bipolaire. Un malade qui ne déparerait pas dans un hôpital psychiatrique...
-> La suite sur mon blog si le cœur vous en dit...

par everalice
Sweet Home, Tome 1 Sweet Home, Tome 1
Tillie Cole   
Je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé. J'avais découvert Tillie Cole avec "mille baisers pour un garçon" ou j'avais versé toute les larmes de mon corps - et d'ailleurs en diamant dans ma biblio - mais Sweet Home n'est clairement pas a la hauteur de ce que j'avais déjà lu d'elle.

Déjà Molly bien que mignonne, est une Mary Sue en puissance, orpheline, gentille douce parfaite et tout le tralala. Rome est un stereotype de bad boy finalement pas si bad que ça parce qu'il souffre. je parle meme pas de Shelly, copier/coller des garces habituelles de series B qui a leur dernière année de fac se comporte encore comme les reines de lycée. en fait les personnages que j'ai trouvé les plus intéressant c'était Cass, Lexi et Austin. c'est ceux qu'on voit le moins pourtant.

Je suis vraiment désolée pour ceux qui ont aimé le livre d'avoir un avis si tranché, surtout que je suis non plus mauvais public mais tout était cousu de fil blanc, prévisible a outrance. et surtout, j'ai eu un problème avec rome, il n'est pas seulement dominateur il est surtout irrespectueux, il parle vraiment mal a Molly parfois et ma foi, elle a l'air d'aimer ça. Molly qui d'ailleurs, pour une femme "mature" pique des crises sans avoir toutes les informations ou joue les moralisatrice a tout bout de champ.
l'histoire des parents je l'ai trouvé également un peu grosse aussi, vraiment très drama et à mon sens y avait plein d'autres solutions pour Rome s'il le voulait vraiment, pour échapper à tout ça. et le dénouement final était affreusement prévisible.

j'avais découvert (et aimé) Tillie Cole avec le livre "mille baisers pour un garçon" mais Sweet Home n'est pas a la hauteur de ce qu'elle avait pu écrire, et c'est sans doute la romance inspiré de Romeo et Juliette la moins bien que j'ai lu jusqu'ici,j'ai été très déçue.

par sorello
Trop beau pour être vrai. Trop beau pour être vrai.
Kristan Higgins   
J'aime beaucoup Kristan Higgins, je trouve qu'elle réussit toujours très bien à allier une romance toute mignonne avec un humour qui personnellement me fait m'éclater tout le long du livre ^^
Et ici, ça n'a pas manqué ^^ surtout avec Grace et ses gaffes à gogo ^^ Plus elle veut essayer de se racheter, de bien faire, pire c'est ^^
Et qui n'arrive pas à se mettre à sa place ? Entre ses soeurs (enfin surtout une), sa mère, sa grand-mère (l'horreur !), son ex et en fait plus largement à peu près toutes leurs familles élargies à eux deux, je comprends parfaitement comme l'idée d'un faux petit-ami peut paraître alléchante ! Oui, mais bon ... un mensonge te retombe toujours dessus ^^ pour notre plus grand plaisir d'ailleurs, avouons-le ^^

Par contre, gros bémol sur Natalie : qu'est-ce qu'elle m'a gonflé !! La petite princesse parfaite à qui on n'ose pas faire la moindre réflexion, qui vit sur son petit nuage d'arc-en-ciel avec les angelots et la musique en fond, non mais je l'ai trouvé insupportable ! J'avais envie de lui dire "non mais ouvre les yeux, il n'y a pas que toi sur Terre !"

Bref, donc oui, une soeur qui m'a empêché d'apprécier ce roman autant que d'autres et qui le rétrograde en "Argent" ...

par Moridiin
Psi-Changeling, Tome 13 : Le Bouclier de givre Psi-Changeling, Tome 13 : Le Bouclier de givre
Nalini Singh   
Un treizième tome dévoré en une nuit, qui nous laisse pantelants et tremblants d'émotions à la dernière page.

Après les événements du tome 12, [spoiler]la chute de Silence, l'union de Kaleb (le mating bond en VO) qui marque définitivement la fin d'une ère, l'apparition des Flèches (Arrows) dans la politique menée[/spoiler] ce tome était particulièrement attendu, aussi bien pour mener le fil conducteur de l'univers Psy que pour Vasic, une Flèche qui est au bord du précipice depuis le début de la série.

Un Tk-V, un téléporteur né, ce personnage est emblématique de Silence, la mort et le sang étant son seul univers depuis au moins une décennie, et le néant émotionnel sa seule chance de survie. Il n'en reste pas moins un homme extraordinaire, dont on avait déjà aperçu quelques aspects dans les tomes précédents, et lui qui a toujours été un homme de l'ombre, [spoiler]avec les Flèches comme dans la résistance,[/spoiler] a enfin le droit d'être le centre de l'attention.

Celle qui lui fait face est la première E-Psy de la série depuis Sascha Duncan, et elle a la particularité d'être reliée au PsyNet, ce qui n'est plus le cas de la cardinale. Ivy Jane a subi un reconditionnement brutal sous Silence, mais elle a survécu et résisté grâce à une force de caractère et une volonté qui semble être caractéristique des E-Psy.

La réunion des deux est explosive, anathème au premier abord, mais comme le fait remarquer Aden, une E-Psy comme Ivy possède en elle la douceur qui fait écho à la violence dans laquelle baigne Vasic, de la même manière que Sahara fait écho à Kaleb.

On retrouve avec bonheur une partie des SnowDancer et des DarkRiver, les deux couples Alpha ayant droit à leur propre moment. Le personnage d'Aden est lui aussi développé, prouvant à nouveau la profondeur du lien entre les deux hommes qui se sont connus presque toute leur vie.
On regrettera la présence très légère de Judd, Nikita et Anthony, mais Vasic restant un homme de l'ombre tandis qu'Aden est le politique des Flèches, c'est cohérent.


L'intrigue est haletante, l'écriture intense de Nalini Singh nous amenant régulièrement au bord du gouffre, avec un danger permanent pour les deux personnages et une épée de Damoclès sur toute la race Psy. Car le PsyNet est attaqué, et même le pouvoir démesuré de Kaleb ne peut le sauver sans les empathes.
Les événements s'enchaînent à un rythme parfait, laissant des moments de répit entrecouper la violence qui déchire le PsyNet.
L'auteur arrive également à mettre des touches d'humour caractéristique de ses livres, avec par exemple les "défaillances" du pouvoir de Vasic, ou les quelques passages avec Judd. Ce sont des bouffées d'air frais dans la tension qui règne tout au long du livre, et c'est ce qui crée un équilibre aussi parfait que dans tous les autres livres.



Un treizième tome épique, aussi incroyable que le douzième, à la hauteur de toute la série. C'est un livre porteur d'espoir et de force pour les suivants, les différentes relations créées à travers Judd, Kaleb et Vasic représentant un phare pour tous les Psy à venir.
À lire sans hésiter en attendant le suivant.
Checkmate (Neighbor from Hell #3) Checkmate (Neighbor from Hell #3)
R.L. Mathewson   
There’s nothing worse than living next door to your childhood nemesis, except maybe being forced to share your dream project with him, being blackmailed into going along with something that was just wrong on so many levels, and having your hot cocoa stolen by the person that drove you to drink it in the first place.

As long as she has plenty of hot cocoa, a pair of pliers on hand and is able to resist Connor O’Neil’s bad boy charm then Rory James should be able to make it through this project with her sanity intact. If not…..

She’d probably face a few more nights in jail, have a few more restraining orders slapped against her and lose her heart to the man that ruined her life.
Ma raison de vivre Ma raison de vivre
Rebecca Donovan   
Ce livre est magnifique mais en même temps très dur. Il m'a complètement pris aux tripes ce livre, on en ressort pas indemme. Cette histoire m'a poursuivit pendant quelques jours et il a fallu que je lise un livre beaucoup plus doux après.
Dès les premières lignes on rentre dans l'histoire. On sait ce que sa tante lui faire subir. Rebecca Donovan a une très belle façon d'écrire. On ne peut pas lâcher le livre avant de l'avoir fini, on veut tellement savoir ce qu'il se passe. L'auteur a réussi à nous décrire les actes sans aller trop loin dans ses mots mais je me suis imaginée les scènes et c'est vraiment dur de voir ce qui lui arrive. Surtout qu'elle n'a jamais rien fait de mal. C'est juste de la méchanceté gratuite. Heureusement que Sarah et Evan seront là.
Le titre du livre est juste parfait. Il reflète tellement bien l'histoire. La relation entre Emma et Evan est super belle. J'ai vraiment adoré les découvrir tout au long de l'histoire. Emma n'a vraiment pas de chance avec sa "famille". Elle est tellement attachante, elle ne fait rien de mal, elle veut juste qu'on la laisser faire ce qu'elle veut. Et cette fin... Je déteste les fins comme celle-là surtout quand on sait que la suite du livre est en Septembre.
Enfin pour conclure un livre qui m'a beaucoup ému et que je ne suis pas prête d'oublier.

http://fanbooks76.blogspot.fr/2015/04/ma-raison-de-vivre-de-rebecca-donovan-29.html

par Vanou76
Alice Royale, Tome 3 : Le Chapelier fou Alice Royale, Tome 3 : Le Chapelier fou
Céline Mancellon   
Bonjour
Pour la sortie du troisième je vous prie de vous référer au commentaire que n'ai fait pour le tome 4 des Ombres Brumeuses.
Vous trouverez la réponse que m'a faite son attaché de presse pour les deux saga et que je ne peux recopier ici pour cause de doublon.

par Snaga78