Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de jukebox_fr : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Towa no zanshou Towa no zanshou
Shinobu Tanno   
Très bel artbook qui présente les travaux de peinture de Shinobu Tanno un artiste autodidacte vraiment bluffant.
Je ne sais pas de quand datent toutes ces toiles, mais j'imagine de périodes différentes (j'ai identifié des artworks du jeu vidéo Vandal Hearts qui datent de 1996 et il y a des couvertures de la série de romans Guin Saga qui datent de 2003 et au délà, quand il en est devenu illustrateur), et pourtant je ne remarque aucune évolution du style comme on peut le constater chez certains artistes qui son encore en cours de maturation. A la rigueur on pourra noter une facture plus lisse sur certaines illustrations, avec ces coups de pinceaux moins apparents, ce qui donne un rendu plus net des personnages. Et peut-être aussi une meilleure gestion de la lumière et des ambiances. Mais là encore, il faudrait avoir les dates des réalisations pour pouvoir confirmer cette évolution dans le temps.
Quoi qu'il en soit, cet artbook est rempli d'illustrations portée sur la fantasy avec des sujets tantôt d'inspiration occidentale, tantôt d'inspiration asiatique. Et quand je sais que celui qui les a réalisées est autodidacte, et bien... [spoiler]comme dirait Cartman: ça me troue le cul ![/spoiler]
Posters Posters
Katsuhiro Otomo   
Un très bel artbook qui propose une restrospective des travaux de Katsuhiro Otomo.
Sur les 176 pages de l'ouvrage, une 60aine sont consacrées à son oeuvre majeure Akira dont il dessina le manga et réalisa parallèlement le film d'animation. C'est l'occasion de retrouver en très grand format (26 x 36.5 cm) les couvertures du manga, les affiches du film, les illustrations promotionnelles et même la PLV internationale (dans le lot un encart publicitaire pas tout jeune de Glénat lol).
Le reste passe en revue ses autres réalisations en animation (Memories, Steamboy, Short Peace, Manie Manie, Robot Carnival...) ou en film live (Mushishi), les illustrations diverses déjà parues dans d'autres de ses artbooks ainsi que celles faites pour de la publicité, des affiches de festival, etc.
Quelques pages en fin d'ouvrage permettent même de voir les différents packagings auxquels il a contribué. Que ce soit pour ses propres oeuvres ou pour celles d'autres artistes (le packaging une grande passion pour Otomo apparemment ! ).
Une petite interview traduite en anglais de Otomo et deux de ses graphic designers permet de recueillir leurs explications sur la création de certaines des affiches présentées dans l'ouvrage. Une biographie vient compléter le tout.
Ce recueil n'apporte rien de plus aux fans qui possèdent déjà les artbooks du maître, cependant par son très grand format, il permet d'apprécier pleinement la qualité de son travail. Pour les autres, par son côté varié, c'est certainement le meilleur artbook à posséder.
Cowboy Bebop illustrations : the wind Cowboy Bebop illustrations : the wind
Toshihiro Kawamoto   
Wind est l'art book de Toshihiro Kawamoto intégralement consacré à l'univers de Cowboy Bebop pour lequel il était chargé du character-design.
On y retrouve ses croquis de recherche de design aussi bien pour les personnages de la série que du film, des illustrations couleur et noir et blanc accompagnées de leur croquis préparatoire, tout le matériel qui a servi à la promotion, à illustrer les jaquettes, les BO, les cartes, les calendriers... Que du qualitatif.
J'aime énormément le style graphique de Kawamoto que j'avais déjà repéré sur Golden Boy auparavant. Il a grandement contribué au succès de la série en proposant ces très beaux chara-design mais surtout en développant une identité graphique à la fois futuriste et retro. La série a beau se dérouler dans un futur éloigné où l'homme vit désormais dans l'espace, graphiquement, les influences sont puisées dans les années 1950-70. Entre les illustrations en niveau de gris avec du grain qui font penser aux vieux polars, les illustrations aux couleurs et aux compositions hyper graphiques qui font référence à certaines affiches de film des années 60 à 70 et celles où les personnages sont tout simplement représentés dans des tenues de ces époques. Tout ça donne un cachet fou à la série et un intérêt particulier à ce recueil.
De plus, les quelques textes explicatifs japonais, qui parsèment le livre et nous en apprennent un peu plus sur l'inspiration ou la finalité de l'image, sont doublés d'une traduction anglaise, ce qui est vraiment appréciable !
Oeuvre Oeuvre
Drew Struzan   
Qui ne connait pas le travail de Drew Struzan ? Le nom ne vous dit peut-être rien, mais vous avez sûrement déjà croisé une de ses oeuvres illustrant la jaquette d'un film ou la couverture d'un livre.
Si je vous dis Star Wars, Retour vers le futur, Indiana Jones, Harry Potter, Blade Runner... vous voyez à présent ?
Ce pavé de 300 pages est un beau recueil bien consistant de ces dites illustrations en pleine page et dans un beau format 21 x 33 cm. Autant de vestiges d'une époque où l'industrie du cinéma consacrait beaucoup d'efforts à rendre les visuels attractifs avec ses meilleurs moyens: les illustrateurs.
Maintenant ce sont beaucoup des montages photo photoshopé. Dommage...
Pepita : Inoue meets Gaudi Pepita : Inoue meets Gaudi
Takehiko Inoue   
Pour célébrer 400 ans de bonne entente hispano-japonaise, le gouvernement japonais envoie Takehiko Inoue à Barcelone pour faire une sorte de photo reportage qui servira de matériel à une exposition sur l'architecte et sculpteur catalan Antonio Gaudi.
Il en résulte ce premier livre très intéressant regorgeant de croquis de l'artiste, de photo des bâtiments et monuments, et, d'anecdotes et découvertes. Inoue part sur les traces de Gaudi ce qui nous permet de découvrir une biographie bien plus ludique qu'un classique livre d'art bien académique et surtout nous permet de recueillir ses réflexions et impressions en tant que japonais.
J'ai pris plaisir à lire ce livre car j'ai pu retrouver un peu de ma propre expérience et de mon ressenti lorsque j'ai moi-même visité Barcelone et me suis amusée à pister les différentes contributions de Gaudi à travers la ville.
Pour finir, une anecdote du livre qui m'a vraiment hallucinée, c'est l'invitation qui a été faite à Inoue de laisser un message en japonais dans les gravures sur la Segrada Familia (la cathédrale toujours en construction) !
Sumi Sumi
Takehiko Inoue   
Probablement moins recherché que son pendant en couleur Water, Sumi n'en est pas moins un très bel ouvrage.
Il regroupe des illustrations noir et blanc réalisées au feutre et au pinceau directement issues du manga Vagabond (des illustrations de chapitre, des planches entières, des cases agrandies...).
Il permet aux lecteurs admiratifs devant la beauté du travail du mangaka, mais frustrés par le petit format de l'édition de la série, de trouver une taille de support enfin à la hauteur de son contenu et qui permette d'en apprécier pleinement la finesse et le détail.
Un artbook qui m'est indispensable et que je ne me lasse pas de regarder au fil des ans !
Kuniyoshi: le démon de l'estampe Kuniyoshi: le démon de l'estampe
Collectif   
Ce livre est le catalogue d'une exposition ayant eu lieu en 2015 au Petit Palais à Paris.

Il m'a été offert à noël dernier et je dois avouer que si je l'ai beaucoup feuilleté, je ne l'ai pas encore lu (le plaisir des yeux avant tout). Il faut dire que les illustrations sont en pleine page, sur un très beau papier avec des couleurs vives. On se perd rapidement dans leur contemplation!

On a souvent tendance, quand on parle estampe japonaise, à tout ramener à Hokusai ou Hiroshige. J'aime beaucoup ce qu'ont produit ces deux artistes mais pour ma part j'ai un énorme coup de coeur pour Kuniyoshi.

A chaque fois que je feuillette ce livre, je reste bluffée par la qualité des compositions, l'intensité des couleurs et la dynamique des sujets. Sans compter qu'il adore mettre en scène des guerriers s'opposant à des créatures fantastiques faisant partie du folklore japonais. Pour quelqu'un qui, comme moi, est tombé amoureux du Japon pour cette partie de sa culture, c'est juste parfait.

Côté texte, le livre propose une biographie de l'artiste et de multiples annotations qui interviennent au fil de la progression dans les oeuvres et séries de sa carrière.

Je ne suis pas une spécialiste de Kuniyoshi, mais ce livre me parait être une parfaite entrée en matière pour faire connaissance avec son oeuvre.


Gustav Klimt: Tout l'oeuvre peint Gustav Klimt: Tout l'oeuvre peint
Tobias G. Natter   
Ce livre est juste HALLUCINANT. Pour tout amoureux de Klimt, c'est à ce jour LA bible, l'encyclopédie sur cet artiste.

Il référence tous les travaux connus de Klimt, documente avec des photos et des correspondances. C'est hyper complet.

Le livre en lui même n'est pas du genre facile à manipuler de par son format 31,5 x 45 cm, son épaisseur de 7 cm et donc son poids qui de fait dépasse largement les 5 kg. Il est vendu dans une mallette cartonnée qui permet de le transporter plus facilement et surtout le protège efficacement.

Je me contente de l'ouvrir et le lire une fois par an. D'une part parce qu'il faut être bien installé pour le faire et d'autre part parce que du fait de la taille des pages, le texte fait peur. Ce livre est pas vraiment fait pour la lecture mais plutôt pour apprécier son contenu graphique de façon optimale.

Côté contenu graphique justement on est bien servi. De belles tailles de page donc qui permettent d'apprécier pleinement les tableaux. Des posters et doubles pages à déplier sont même insérés de temps en temps pour visualiser une frise dans son intégralité dans un grand format. Tout est fait pour procurer un grand plaisir de visionnage.

Il y a de nombreux agrandissement de tableaux et de frises s'attachant à des détails ou des motifs. Peut-être un peu trop des fois.
Malheureusement l'auteur ne semble pas accorder une grande importance aux travaux de jeunesse de l'artiste et par conséquent les oeuvres en faisant partie sont peu représentées et peu mises en avant par rapport à ce qui existe.

En dehors de ces petites faiblesse, ce livre serait juste parfait!


Gil Elvgren Gil Elvgren
Charles G. Martignette    Louis K. Meisel   
Superbe livre à un prix imbattable pour qui aime l'esprit des pin-ups. Gil Elvgren est un des artistes majeurs (avec Albeto Vargas, Al Buell et Bill Medcalf entre autres) les ayant illustrées tout au long de sa carrière pour notre plus grand plaisir.

Les pin-ups de Elvgren ce sont des femmes glamour, sexy mais jamais vulgaires mises en scène de façon espiègle, malicieuse dans des positions langoureuses, coquines ou tout simplement prises sur le fait d'une situation embarrassante et coquasse qui prête souvent à sourire.

Même si tout est toujours prétexte à voir un bout de lingerie ou un bout de peau normalement bien cachés, c'est fait avec tellement d'inventivité, de classe et avec une telle technique que l'on pardonne volontiers à l'artiste de tourner autour du pot.
Inoue Takehiko illustrations Inoue Takehiko illustrations
Takehiko Inoue   
Pour les amoureux de Slam Dunk, du basket et de Takehiko Inoue, voici une centaine de pages de bonheur.
Cet artbook se consacre à la première série phare du mangaka et nous propose aussi bien des illustrations abouties que des croquis.
On appréciera les mises en couleur peu conventionnelles pour un mangaka, premier signe indubitable que Inoue est un artiste avec un grand A, et les expérimentations qui donnent ce cachet particulier à l'ensemble.
Ce recueil aurait pu être bien plus important vu la quantité de couvertures et de croquis que Inoue a réalisés pour sa série qui compte tout de même 31 tomes, mais on comprend bien qu'il se veut plus représentatif de l'évolution du style et des techniques du mangaka, qu'exhaustif.